AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 through the tides of oceans ; we are shining in the rising sun ; as we are floating in the blue | ft. HAKU WATASE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 43
MESSAGES : 37
JUKEBOX : stupeflip
FEAT : oc - DANIEL (& belphegor accessoirement)
CRÉDIT : lisa lol (oui c'est moi)
DATE D'INSCRIPTION : 16/10/2014
LOCALISATION : dans ton lit bitch

FICHE PERSO
XP:
88/174  (88/174)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Lun 27 Oct - 14:14





burial  
at sea ?



La nuit a déployé sa cape d'infinie et bouffe tout petit à petit.
L'hiver s'avance lentement ; la grisaille la bruine les arbres qui se déshabillent. La brume qui se balade, un tas de symptome pour montrer que le pays a attrapé froid. Upsilon se renfonce un peu plus dans son manteau noir, couleur choisie pour se camoufler entre les bras de la nuit.

« salut haku, t'as pas oublié notre RDV j'espère. Aquarium d'Enoshima, 22h. xx. »

Il est 22h02, c'est-à dire qu'elle est déjà en retard. Mais il a fini par la décrypter, Haku. Elle est jamais à l'heure. 22H02 c'est encore trop tot dans son espace-temps personnel et si particulier. Parce qu'elle l'est, particulière. Plus qu'il ne l'avait imaginé dans un premier temps.
Il frissonne et lève les yeux. Il embrasse du regard ce qu'il peut ; les grattes-ciels qui se prennent les nuages dans la gueule, quelques avions qui découpent la pénombre, un peu de fumée. Il soupire et son soupir se mue en vapeur avant d'échapper à son emprise.

Upsilon plisse les yeux.
Une silhouette menue titube au bout de la rue.
Un petit sourire s'esquisse sur ses lèvres.
C'est automatique.

Comment décrire Haku. Y'a des choses élémentaires à dire sur elle ; c'est vrai que Haku, objectivement, elle est vraiment jolie ; avec ses longs cheveux qui viennent jouer contre ses omoplates et son sourire qui rayonne. Mais Haku, c'est plus que ça. Haku, elle est Lux et pourtant il n'est jamais arrivé à la détester. Peut-etre parce que tu retrouves en elle la douceur & quelques paroles d'une mère. Haku est aussi immense émotionnellement parlant que l'océan ; on n'en voit pas le fond, on n'en voit que la surface et les morsures mordorées du soleil. Elle est calme. Trop calme. Elle te calme, aussi. Haku, c'est tes coups de folies, tes escapades nocturnes, tes gamineries perdus, la lumière d'une flamme, un peu comme la lune de ta vie. C'est elle qui te suit quand t'as des putains de coups de folies, des phrases hébétés, des délires éthérés, des peurs à surmonter. C'est celle que tu n'assumes pas vraiment de retrouver alors que le soleil s'est perdu en chemin. Haku te fait un peu peur, au fond. Mais putain de merde, la voir ça te fait tellement de bien.
Haku c'est ton plus beau reve et ton pire cauchemar à la fois.

«  Salut Haku. »

Il pourrait rajouter milles mots derrière ; « ça fait dix minutes que j't'attends », « réponds aux sms des fois », « tu vas bien ? » mais il le sait qu'y'a juste pas besoin de tout ça. Y'a juste besoin de lui sourire et espérer très fort qu'elle va te sourire en retour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 53
MESSAGES : 61
JUKEBOX : Dangerous ▬ David guetta
FEAT : Irisviel von Einzbern
CRÉDIT : :c
DATE D'INSCRIPTION : 22/07/2014

FICHE PERSO
XP:
104/184  (104/184)
PV:
23/23  (23/23)
avatar


Mar 28 Oct - 16:46



through the tides of oceans ;
we are shining in the rising sun ;
as we are floating in the blue


L'ami, l'enfant.
Haku fixe les minutes qui passent et sourit clairement à son retard. Aki a encore fait des siennes et la voilà plongée dans un rangement de dernière minute. Mais c'est comme ça, presque à chaque fois. Elle ne sait pas arriver à l'heure, elle se fait attendre. C'est le karma, elle n'y peut rien. Ou juste une habitude, un coup du sort. Ça ne lui plaît pas particulièrement et pourtant c'est toujours cette même histoire. 22H02, elle n'a même pas de chaussures aux pieds. 22H05, elle est dehors. 22H10, elle est ici. Serrée dans un manteau épais, les mains contre sa bouche, qu'elle tente plus ou moins de réchauffer.
Elle souffle et c'est son cœur qui se réchauffe, face la silhouette décalé d'Upsilon. Elle regarde, souriante, un peu de malice dans son expression, beaucoup de chaleur dans ses yeux.  Un petit coup d'épaule, de la sympathie. Un brin de douceur.

Il est amusant, Upsilon. Il est gentil dans le fond, un peu taré, certainement paumé. Il ressemble un peu à Aki, avec son air de sale gosse et cette façon qu'il a de pas trop savoir où aller. Elle lui tend la main, serre ses doigts dans les siens. Même si elle a froid, même si elle est fatiguée. Elle récupère les âmes paumées, elle y peut rien, elle les aime les éclopés.

▬ Salut Haku.
▬ Salut Upsi.

Son sourire se détache dans la pénombre naissante. Sa voix est douce, son ton posé. Ses yeux se ferment quelques secondes et elle pousse un soupir.

▬ Mh... Pourquoi l'aquarium ?

N'est-ce pas ? Quelle idée ? Pourquoi ?
Elle le fixe, fronce les sourcils, quelle idée a-t-il encore eu ?

_______

Always love.


cadeaux hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 43
MESSAGES : 37
JUKEBOX : stupeflip
FEAT : oc - DANIEL (& belphegor accessoirement)
CRÉDIT : lisa lol (oui c'est moi)
DATE D'INSCRIPTION : 16/10/2014
LOCALISATION : dans ton lit bitch

FICHE PERSO
XP:
88/174  (88/174)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Mer 29 Oct - 16:53





burial  
at sea ?



3h. L'heure où tu te pose milles questions et ne trouve aucune réponse.
Pourquoi ses cheveux blonds brillent alors qu'il fait nuit noire ?

C'est le genre de problème métaphysique qui le laisse perplexe, Upsilon. Parce que Upsilon a 19 ans, Upsilon est jeune & surtout con, et puis Upsilon aime bien se poser des questions un peu stupides. Ca lui arrive souvent le soir ; puis tard dans la nuit ; ou alors tot le matin. Il se laisse tomber sur son lit puis il observe sa chambre dépouillée. Les murs sales et cet impression impersonnel ; le fait de dépossédé. Le plafond, surtout, lui semble menaçant. Et ça lui fait comme une sensation d'étouffement alors il s'enfuie fume une clope et observe le monde qui tangue autour de lui. Il nage en pleine apocalypse et il oublie toutes ses questions existentielles.
Il est peut-être. Tu sais. Un peu dérangé.

Upsilon prend la main d'Haku et lui décoche un sourire si grand qu'il pourrait contenir tout l'univers. On pourrait croire qu'Upsilon est amoureux. Ça se dessine, sur son visage et ses yeux qui pétilles ; la courbe trouble du sentiment. Mais non. Il l'aime simplement. Il n'y a pas de barrière pour dire ça ; « je t'aime mon dieu haku je t'aime. » Y'a pas de barrière parce que la barrière elle est plus profonde encore. Parce qu'Upsilon n'a jamais vraiment aimé. Il ne se tape pas milles filles par an et il est même pas sur de s’être tapé quelqu'un un jour.
Upsilon n'est pas un amoureux et puis c'est tout.

« Tu vas voir, Haku, j'ai un pote qui travaille là alors il m'a filé les clés. » Il lâche sa main. « On va passer par derrière. »

Un pote ou une victime, hein, Upsilon ? T'as pas de pote qui travaille à l'aquarium et les clés c'était un malheureux concours de circonstance et tu t'es retrouvé avec ça dans la poche. Y'a encore une trace de sang sur le trousseau, y'a encore un plissement dans son sourire frauduleux.
Mais il lui dit pas ça, à Haku.
Il veut pas qu'elle pense du mal de lui.

« Voilà.

La porte s'ouvre sur l'eden. Un regard lancé à la jeune-femme et il s'enfonce dans les entrailles de la bâtisse, il fait tournoyer le trousseau autour de son index et se donne une figure décontractée. Vas-y respire, tout est bien.
Il jette un regard à la jeune-femme.
Tout est bien.

Il la prend par la main et la guide, car il sait exactement où aller. Ils empruntent les escaliers des employés en riant comme des fous, il rate une marche et se rétame mais c'est pas grave. Y'a jamais rien de grave quand ils sont tous les deux. Ils se retrouvent au sommet de l'aquarium bien trop vite à son goût ; et là c'est le sentiment de puissance qui est jeté à leur gueules de pauvres gosses ébahis. Merde on l'avait pas vu venir. Cette sensation d’être les rois du monde.
Dieu y verrait-il de l'irrévérence ?
Ils se tiennent sur la plateforme au-dessus de l'eau ; deux silhouettes trop fines à peine égarées. Des formes colorées vacillent en contrebas et des vaguelettes légères s'écrasent à leurs pieds. Il lui sourit à nouveau et commence à se déshabiller jusqu'à finir en caleçon.
Elan.

Le cri d'Haku se perd dans le fragment d'océan alors que son corps perce la surface dans un arabesque parfait. Il a l'impression diffuse que son plongeon défait le monde et rompt quelque chose, quelque part ; c'est obligé, c'est bien trop puissant comme sensation.




Dernière édition par Upsilon le Sam 1 Nov - 13:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 53
MESSAGES : 61
JUKEBOX : Dangerous ▬ David guetta
FEAT : Irisviel von Einzbern
CRÉDIT : :c
DATE D'INSCRIPTION : 22/07/2014

FICHE PERSO
XP:
104/184  (104/184)
PV:
23/23  (23/23)
avatar


Ven 31 Oct - 16:59



through the tides of oceans ;
we are shining in the rising sun ;
as we are floating in the blue


Comment vous exprimer ce sentiment, celui d'avoir l'intime conviction, le devoir, de tenir la main d'une personne, de le soutenir, de l'aider. De l'amener à grandir, de le protéger. Ce sentiment là, celui d'être responsable, responsable de la vie de quelqu'un d'autre, assez pour tenter coûte que coûte de l'aider à avancer. Ce devoir intrinsèque d'aimer. Comme une sœur, une mère, un tuteur. Soutenir les éclopés, les abîmés, les vendus, les amputés. Le besoin presque maladif de rendre ce que l'on vous a donné, porté par un sentiment de culpabilité profonde d'avoir été privilégiée dans un monde pourri jusqu'à la moelle. C'est égoïste au fond, on le fait presque plus pour soi que pour les autres. Mais Haku continue, elle s'obstine, elle s'acharne.

Elle l'écoute, et un sourire se dessine sur son visage, un sourire entendu. Mais bien sur... Elle a l'habitude de ses frasques, elle commence à le connaître mais le fait qu'il lui mente encore l'attriste un peu. Elle voudrait qu'on lui fasse confiance, pleinement et entièrement. Haku se voile la face, comme d'habitude. Mais elle ne dit rien, se contente de pousser un petit soupir et de le suivre. Mi-amusée, mi-perplexe.

La porte s'ouvre sur l'intérieur du bâtiment. C'est calme, étrangement et agréablement calme. Elle entend même un léger clapotis. Le dédale qu'ils parcourent lui semblent interminable. Mais elle avance, le visage figé dans une expression sereine. C'est amusant, au fond, il y a un risque et ça l'amuse. Arrivé en haut, ses yeux brillent comme ceux d'une enfant. Toutes ces couleurs, tout ces pissons, c'est absolument merveilleux. Elle laisse échapper un petit rire. L'eau remue, comme mue par la vie qui l'habite. Et Upsilon se déshabille tranquillement.

▬ MAIS QU'EST-CE QUE TU FAIS ?!

Les yeux ronds, elle agite frénétiquement les mains. Un peu paniquée, certainement très amusée au fond. Il finit par sauter dans l'eau comme il l'aurait fait dans une piscine municipale. Elle reste un peu interdite. Silencieuse. Mais il faut sauver les apparences, c'est elle l'aînée, alors elle rouspète, s'indigne et s'insurge. Avec de grands gestes, elle le houspille. Sur un ton grave, elle lui dit que c'est une connerie.

▬ Crétin.

Et comme sa logique est particulière et comme elle en meurt d'envie, elle finit par faire pareil. Mais juste avant de sauter, elle lui lance un regard noir. Si tu dis quelque chose, je te tue. Calmement et froidement, je te tue.
Des éclaboussures et l'eau qui s'agite. C'est agréable en fait. Elle fait la planche à la surface de l'eau. Une pensée qui s'égare. Elle dit quelque chose – un prénom – et rougit en se rendant compte qu'elle a émit un son. Oups.

▬ Comment as-tu eu ces clés ? La vérité cette fois-ci. Pas d'entourloupe.

_______

Always love.


cadeaux hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 43
MESSAGES : 37
JUKEBOX : stupeflip
FEAT : oc - DANIEL (& belphegor accessoirement)
CRÉDIT : lisa lol (oui c'est moi)
DATE D'INSCRIPTION : 16/10/2014
LOCALISATION : dans ton lit bitch

FICHE PERSO
XP:
88/174  (88/174)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Sam 1 Nov - 13:18





burial  
at sea ?



Parfois y'a rien d'autre à faire à part se mettre en apnée au fond de l'eau et attendre. Il touche le sable de ses pieds et puis lentement, lentement il se sent s'évaporer dans l'eau ; devenir un millier de bulles d'oxygènes et puis peut-être un chouias d'écume. Ses cheveux blonds ondulent comme des algues autour de son visage plus pale que jamais. Tu te sens un peu sirène même si c'est un truc de tapette.
C'est une métaphore, tu sais, mais parfois ça fait aussi du bien d'le faire en vrai. Il plonge un peu plus profond et s'implante peu à peu dans un nouveau monde, un peu plus à chaque brasse hébété. Upsilon n'est pas un nageur né ; et pourtant il s'obstine, il touche le fond et nage avec milles poissons aux couleurs irisées. C'est vrai qu'maintenant, un petit bout de rêve ça n'arrive pas si souvent.
Au milieu des corails et des anémones il se sent renaître.
Alors profite un peu, va, t'as l'droit.

Dans l'eau, tout est étrangement tamisée. La lumière, le son, les cris, les pleurs, la vie. Alors le temps d'une noyade il oublie tout. Le terrorisme, les bombes, l'air pollué de Tokyo, la mutation. Le soleil qui se perd et les petites tristesses éphémères. Les cafards qui courent dans vos dos sur vos membres sur vos voitures. On devient tous un peu plus bon, au fond de l'eau.

Upsilon perce la surface sans un bruit ; si ce n'est sa respiration plus abîmée et saccadée que jamais. La voix d'Haku le cueille au vol dans un chuchotement ténu. Il sourit et dans son sourire s'échappe les dernières parcelles d'océan.

« D'accord Haku, pas d'entourloupe. »

Viens pas te plaindre après, tu l'auras voulu.

« J'étais dans la rue avec Tréma & une bande de gars nous attendaient devant chez nous.  La totale tu sais ; ils voulaient nous tabasser, à croire qu'ils sont pas trop emballés par l'écologie ou peut-etre qu'ils étaient totalement jaloux de notre classe légendaire. Bref, ils ont essayé de nous tabasser on leur a niqué leurs races. »

Légitime défense et non, il regrette pas.

« On les a fouillé & j'ai trouvé les clés, j'me suis dit que ce serait une chouette opportunité fin de l'histoire. »

Il se laisse tomber sur le dos et observe le ciel de câbles et de passerelles entremêlées. Alors lentement il aimerait couler mais il flotte plus que jamais ; et ses cotes un peu maigres transpercent la surface mouvante.

« Et toi Haku, c'est quoi ce prénom que tu prononces dans tes divagations ? »

& je te préviens.
Plus d'entourloupes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 53
MESSAGES : 61
JUKEBOX : Dangerous ▬ David guetta
FEAT : Irisviel von Einzbern
CRÉDIT : :c
DATE D'INSCRIPTION : 22/07/2014

FICHE PERSO
XP:
104/184  (104/184)
PV:
23/23  (23/23)
avatar


Mer 5 Nov - 13:03



through the tides of oceans ;
we are shining in the rising sun ;
as we are floating in the blue


Il y a quelque chose de désespéré dans les yeux d'Upsilon. Une lueur qui y a toujours été, comme un éclat de tristesse coincé dans sa cornée. Un fond de mélancolie. Cet éclat qui brille dans les yeux de tout ceux qui ont, un jour, grandit trop vite. Et elle soupçonne cette maturité auto-infligée comme responsable de ce besoin de toujours faire l'enfant. Enfreindre les règles, jouer à se faire peur. Comme en venant ici. Mais elle, elle qui le suit, elle qui le surveille du coin de l’œil, elle qui assiste sans intervenir à ses déboires, n'est-elle pas encore plus dérangée au fond ? Encore plus déchirée, encore plus désespérée... Peut-être. Peut-être pas.
Peut-être est-elle juste là parce que ça l'amuse au fond. Juste pour ça, ça l'amuse.

L'eau est presque trop agréable, elle pourrait s'endormir. Les poissons en-dessous d'eux exécute un ballet hypnotisant et les yeux d'Haku brillent comme ceux d'un enfant. Étrange aparté que celle qu'ils vivent. Un moment d'échappatoire où plus rien d'autre ne compte que le silence et le calme paisible de l'eau. Elle pourrait ne penser à rien, ou juste à des choses futiles. Mais c'est à Ethan qu'elle pense. Comme toujours.

▬  J'étais dans la rue avec Tréma & une bande de gars nous attendaient devant chez nous.  La totale tu sais ; ils voulaient nous tabasser, à croire qu'ils sont pas trop emballés par l'écologie ou peut-etre qu'ils étaient totalement jaloux de notre classe légendaire. Bref, ils ont essayé de nous tabasser on leur a niqué leurs races. On les a fouillé & j'ai trouvé les clés, j'me suis dit que ce serait une chouette opportunité fin de l'histoire..

Haku pousse un petit soupir songeur. C'était donc ça. Au fond, elle s'en doutait un peu et pour marquer sa désapprobation, elle nage jusqu'au jeune homme et le gratifie d'une petite tape derrière la tête. Idiot. Puis sa voix résonne à nouveau dans l'espace vide. Une question qui lui est adressé cette fois, juste retour des choses elle suppose. Quelques clapotis agitent l'eau et Haku tourne la tête. Elle fait quelques brasses, plonge et puis remonte. La réponse se fait attendre, elle pèse le pour et le contre. Chacun a ses propres préoccupations et elle ne voit pas l'utilité d'accabler Upsilon avec les siennes.

▬ Tu es un idiot Upsilon.

Ses lèvres se retroussent dans un demi-sourire amusé. Sa voix s'étiole dans un murmure presque inaudible. Elle lance quelques gouttes d'eau au visage d'Upsi et ferme doucement les yeux.

▬ Ethan. Voilà le prénom que prononce dans mes «  divagations ».

Elle mime les guillemets avec ses doigts, sur un ton amusé, presque léger. Elle reste impassible et pourtant son cœur se serre. C'est toujours comme ça de toute façon. Il lui serre le cœur. De bien des façons.

_______

Always love.


cadeaux hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

through the tides of oceans ; we are shining in the rising sun ; as we are floating in the blue | ft. HAKU WATASE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jua # Where the light shivers offshore, Through the tides of oceans, We are shining in the rising sun [TERMINE]
» OCEANS
» Sun's always shining and she needs love.
» LES SEIGNEURS DES OCEANS ^^
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: TOKYO :: Autres lieux :: Enoshima-