AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Evil stool makes weird encounter | Kinshi Sakusawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
Invité
Invité

Mer 20 Aoû - 11:04


QUAND TA SORTIE AU SUSHI BAR MET TA VIE EN DANGER :oui:
   
   
   

Je regarde l'heure affichée dans le coin supérieur droit de l'écran de télévision. Déjà midi moins vingt. Je reporte mon attention sur le journal. Les informations, c'est toujours pareil : on ne nous rapporte que du négatif, des tensions, des guerres, la crise, une pointe de fait divers ou de banalités sans réelle valeur informative...

Je me saisis de la télécommande et éteins la boîte à images. Je me laisse ensuite tombée par terre, position étoile de mer, contemplant le plafond un moment en réfléchissant aux actualités. Soudain, un bruit me tire de mes pensées, on dirait bien que j'ai faim. Je me relève aussitôt, sourcils froncés, mains en avant, droite comme un i avant de partir à l'attaque de mon frigo, je m'accroupie et j'en inspecte le contenu. Brr, il fait froid là-dedans. Je frissonne. Et mais, c'est vide ? Le vide intersidéral même. Je me relève rapidement en manquant de déraper au passage pour voir ce que contient mon enveloppe de survie journalière. Touch-down sur l'enveloppe. Ah mais, c'est pas beaucoup ça.

Depuis que je traîne à la maison et comme mes parents travaillent en journée, ma mère me laisse quotidiennement de l'argent pour tout ce dont je pourrais avoir besoin : manger, faire des courses, poster des lettres pour elle; n'importe quoi qu'il peut y avoir à faire, en somme. Toutefois je me retrouve un peu à court d'argent pour entreprendre de faire les courses. Il vaut mieux que je sorte manger au restaurant.
Je trouve des chaussettes rayées propres dans ma chambre que j'enfile, j'attrape mon fidèle sweat noir aux oreilles de lièvre et mes baskets et en un rien de temps, me voilà dehors prête à me remplir l'estomac.

Je verrouille la porte, mets la clef dans ma poche et descend l'escalier extérieur du bâtiment à vive allure. Je saute dans le premier train omnibus pour rejoindre Shinjuku. Aujourd'hui, je me laisse tenter par un plateau de sushis. Je rejoins le restaurant que je cherchais : Sushi Bar Oishii, qui porte bien son nom d'ailleurs. Je passe la porte du grand restaurant en question et observe les tables autour de moi, assez désemparée. C'est bien plus rempli que ce que j'aurais cru. Je scrute la salle dans ses moindres recoins pour trouver une place. Ah ! Au bar, il y a une place de libre, ouf.

J'avoue que d'ordinaire les tabourets hauts perchés sont loin d'être mon premier choix, mais je ne suis pas en situation de faire la fine bouche. Je me dirige vers le-dit tabouret avant qu'il ne me soit volé par un autre client et grimpe dessus comme je peux. Je souffle doucement. Le chef derrière le comptoir, me regarde en nettoyant un de ses couteaux santoku, il me demande ce qu'il me sert.

Ah, hum, un soda au raisin et un plateau Maguro s'il vous plaît, Chef.

Il hoche la tête, me pose mon verre de soda sur le comptoir et s’attelle ensuite à la préparation de mon repas. Je place mes mains sur la surface fraîche du verre qui perle sous la condensation. Je sirote mon breuvage à petites gorgées quand quelque chose à mes côtés attire mon attention. Le nez dans le verre, je constate qu'il s'agit d'un chapeau, un fedora noir, posé sur le zinc. Qui n'est d'ailleurs pas fait en zinc, mais ce n'est pas important. Doucement mon regard glisse sur mon voisin.

Difficile de croire qu'il est Japonais si l'on le juge sur son apparence. Il a des cheveux verts et des yeux jaunes. Quoiqu'ils sont assez bridés, comme un renard. Non attends, ça fait plus serpent chez lui. Et ses vêtements sont cool. Je me demande s'il est détective privé ou quelque chose comme ça. Je sens beaucoup de charisme émaner de sa personne. Encore heureux qu'il est absorbé par son déjeuner, sinon j'aurais l'air bizarre de le fixer comme ça. Comme si j'avais jamais rien vu de ma vie. Il faut reconnaître qu'il a un peu l'air sortit d'un film américain... Sauf pour la couleur des cheveux peut-être, oh et puis, pourquoi pas en fait, ils sont fous ces américains quand ils le veulent, alors ! Et bien sûr, il a fallut qu'il se rende compte de mon regard fasciné au moment où je pensais ça. F*ck My Luck.

Je sursaute, parce que j'm'attendais pas à ça. Ah, merde. Sous le coup de l'émotion, je me suis trop penchée en arrière et mon tabouret, ayant oublié la valeur de cette très chère notion de stabilité, se met à tanguer dangereusement. J'écarquille les yeux comme une folle et tends désespéramment les mains en avant pour me rattraper au rebord du bar mais je suis trop loin. Okay, ma vie aura était courte mais je pense ne pas être trop à plaindre quand même, j'ai bien joué aux jeux vidéos et profité de ma jeunesse, mine de rien. Je ferme les yeux, crispée, attendant ma fin prochaine avec effroi.

Dix secondes... Quinze secondes. Estimant que mon temps de chute commence à atteindre un record de lenteur et ne ressentant aucune douleur poignante, je rouvre prudemment les yeux. Je bascule miraculeusement vers l'avant. Enfin, miraculeusement, non. Je comprends que quelqu'un m'a évité le ramassage à la petite cuillère sur le sol du restaurant. Fronçant les sourcils, encore sous le choc d'avoir frôlé la paralysie générale de si près, je me tourne vers mon voisin de droite. Il me regarde (enfin je suis pas sûre, vu ses yeux plissés ?) avec un petit rictus amusé sur le faciès. Il a l'air très calme. Il se fout de ma gueule ou. ATTENDS SI CELA SE TROUVE, C'EST LUI QUI M'A RÉCEPTIONNÉE AU VOL ? NON. Si c'est lui, c'est qu'il possède des réflexes sacrément cheatés. Bon, au lieu de le dévisager si impoliment, je ferais mieux de lui demander directement ?  

C'e-est vous qui m'avez rattrapée ?
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



lis avant de me frappey stp http://imageshack.us:
 
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 0
CITATION : Smile now,cry later.
MESSAGES : 30
JUKEBOX : Ao-Iconoclast.
FEAT : Hazama/Terumi - Blazblue.
CRÉDIT : By Me ~
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2014

FICHE PERSO
XP:
50/1400  (50/1400)
PV:
10/10  (10/10)
avatar

Mer 20 Aoû - 17:58


EVIL STOOL MAKES WEIRD ENCOUNTER
Kinshi&Konan


Je venais de me lever après une nuit sans nouveaux contrats de la part de mon indic'. Ayant juste la force de tourner ma tête vers mon réveille je pus voir l'heure qui affichait dix heures du matin. Soupirant un coup je me pris d'une décision d'aller sortir pour profiter de cette journée sans meurtres à effectuer. Attrapant mes affaires et fouillant dans mes poches ce qui me rester de monnaie,bien que mon compte était déjà asser remplit pour vivre un bon mois sans le moindre soucis.
Alors que j'avais enfilé mes affaires, je pris mon chapeau fétiche sans lequel je refuserais de sortir. Descendant les escaliers de mon appartement j'entendais encore des voisins se crier dessus,cela fessait déjà plusieurs mois que sa durer. Peut être que vivre seul et le seul moyen d'éviter ce genre de problème...Enfin bref il faut que j'aille manger quelque chose.

Passant la porte principale de mon immeuble,je pu voir beaucoup de monde...Comme si un événement ce tramer en ville. Je n'avais compris qu'après que c'était l'heure de manger,sentant une boule au niveau de mon ventre je savais que je devrais y faire de même.

-Haha..Je suis peut-être un mutant,mais je reste toujours un humain au fond.


Ces phrases étant dite d'un sourire qu'y me rassurer en quelque sorte.Comme d'habitude des gens me dévisager par mon accoutrement et surtout par mes cheveux vert. Ont pouvais me confondre pour un étranger ou même un fou,mais dans le fond j'y était habitué ! Arrivant devant un restaurant remplit mais dont l'allure de ce dernier me plaisais, j'avais pris la décision de manger dans cet établissement. Une fois les portes passer je n'est pu trouver que deux places,les deux était devant le comptoir avec comme support des tabourets...Il n'était pas l'heure à faire sa fine bouche. Je pris donc place et pris la carte en choisissant très rapidement mon repas,je me mit à poser mon chapeau non loin de moi par signe de respect envers l'établissement, mais en y fessant attention.

Une fois le chef de l'établissement libre de ces occupations et prêt à prendre ma commande je lui dis.

-Un café et un Gyudon s'il vous plait !

Le chef me fit signe de la tête pour me faire comprendre qu'il allait me préparer sa de suite,malgré le monde qui envahissais son établissement. Peu de temps après, ma commande arriva devant moi.Alors que j'avais à peine pris une bouchée de mon Gyudon,une personne s'installât juste à côtés de moi et en même temps,prenant la dernière place de tout l'établissement.


Ah, hum, un soda au raisin et un plateau Maguro s'il vous plaît, Chef.


Une voix féminine, je me mis à jeter un coup d'œil très rapidement.Elle n'était pas vêtue comme tout le monde..Bizarrement j'aimais les gens originaux,mais j'étais plus à contenter mon estomac plutôt que visualiser mes voisins de table.Cependant...Je sentais que cette personne me regardait,sûrement intriguer par mon style vestimentaire et ma couleur capillaire,rien d'inhabituel en soit !
Continuant mon repas alors que cette personne semblait très intrigué par ma personne je sentie un mauvais pressentiment,non pas pour moi ...Mais quelqu'un de très proche. Je mis mon regard sur la chaise de la jeune fille sans avoir de raison particulière et son tabouret sembler très instable. Cependant je ne devais pas utiliser mon pouvoir en public...Aucune raison de se faire remarquer en plus de mon accoutrement.
Cependant je m'aperçue que son tabouret aller tomber d'une seconde à l'autre,quand la jeune fille ce mit à tomber je n'avais pas vraiment d'autre choix. Mon pouvoir s'était activer,j'attrapais le tabouret ainsi que la fille pour la remettre en place le plus rapidement possible. Reprenant ma place en même temps j'avais espérer que une chose,que personne m'avais vu ,la fille y compris.
Je me mis à la regarder,elle avais les yeux fermer,comme si elle avait attendue que son sort arrive,lorsque ces yeux était à nouveau ouvert elle sembler perdu. Et faut la comprendre,qui ne serait pas perdu d'avoir était rattraper par quelqu'un sans savoir qui et comment. Elle fixa mon regard et je fis un sourire du coin des lèvres.

C'e-est vous qui m'avez rattrapée ?


Elle avait apparemment remarqué quelque chose de bizarre, je ne voulais cependant pas qu'elle sache comment j'ai pu réaliser une chose inhumaine,je me mit à garder mon sourire prenant un gorger de café.

-De quoi parlez-vous ?

Je fis cependant un clin d'œil très rapide pour lui faire comprendre que c'était effectivement bien moi,mais que je ne souhaité pas que tout le monde soit au courant de ce que j'ai réaliser.

fiche codée par perry.

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Mer 20 Aoû - 19:50


QUAND TA SORTIE AU SUSHI BAR MET TA VIE EN DANGER :oui:
   
   
   

J'attends patiemment la réponse de l'homme aux yeux de serpent. Il boit un peu de café et me sourit, la bouche en cœur,  avant de s'exécuter.

De quoi parlez-vous ?

NON MAIS VAS-Y QUE JE TE SNOBE AVEC MON CAFÉ. SI TU CROIS QUE JE VAIS TE LAISSER T'EN TIRER COMME CELA JUSTE PARCE QUE TU ES TRÈS CLASSIEUX TU TE FOURRE LE DOIGT DANS L'- Qu'est-ce que ? Je rêve pas là, il vient de me faire un clin d’œil hein ? HEIN ?! Je le savais que c'était toi, mon vieux. Mais pourquoi il n'a pas voulu le reconnaître à voix haute, dans ce cas ? Est-ce que j'aurais vu juste pour ses réflexes cheatés, alors ? Mis à part cela, et peut-être une modestie sortie de nulle part, je ne vois pas ce qui l'aurait poussé à cacher le fait qu'il soit à l'origine de mon sauvetage. Je soupire imperceptiblement en prenant une nouvelle fois mon verre entre mes mains. Tu parles d'une journée bien avancée. Je savais que les tabourets étaient des êtres vils. Je shooterais volontiers dedans en le traitant de "sous-fifre de Satan" mais j'aurais trop peur d'attiser sa colère impitoyable une seconde fois. Ça suffit les conneries.

Le chef dépose alors mon repas tant attendu devant moi. Oh, petits filets de thon rouge adorés, que vous êtes boudinés à souhait sur vos petits matelas de riz gluant... Je prononce mes remerciements pour ce doux repas et attrape d'un coup de baguettes savant l'un des sushis de mon plateau. Quand tout à coup une idée me transcende. Je fixe l'assiette voisine de mon voisin de droite, sur laquelle beaucoup d'espace vide est maintenant disponible. Il mange vite, le bougre. Je pose le précieux sushi dans son plat à un endroit sur le rebord, non altéré par le jus du plat restant au fond. Je sens que mon voisin me fixe, dubitatif.
 
Ne croyez pas que je fasse ça dans un élan de gentillesse, hein. Le thon c'est le genre de truc qui s'partage pas chez moi. Mais c'est pour rembourser ma dette envers vous, m'comprenez ?

Je justifie mon acte les yeux fermés et embarrassée. Je ne sais même pas pourquoi cela me gêne. Après tout, c'est quand même peu cher payé, si l'on fait les comptes, un sushi au thon pour une vie sauvée. Je réalise que je viens de m'auto-estimer pour un sushi au thon. Dépitée, j'en pose un second comme si cela allait tout changer, pour me donner bonne conscience, dans le plat de l'homme aux yeux de reptile. Je m'active ensuite à déguster les sushis restants avec le wasabi et le gingembre frais qui les accompagnent.

Tandis que je mange mon repas en me forçant à ne pas simplement l'avaler tout rond, un flash info à la télé attire mon attention. J'aime pas ça, ça parle de mutants et de gangs. Je ne peux m'empêcher de lever la tête et d'écouter précautionneusement ce qui se dit. Ah, c'est moche ça. Les journalistes accusent des jeunes soupçonnés d'appartenir à un gang d'avoir buter un mec. Et bien sûr, ils n'ont pas de preuve ou de témoin pouvant appuyer leurs propos. Je grince des dents en mon for intérieur. Elle est jolie la police et son mode d'enquête irréprochable, tiens. Je sais que certains gangs sont pas les derniers pour foutre la merde monstrueuse qu'on les a vu mettre, n'empêche que premièrement, la présomption d'innocence, ça existe et secondement, dire que ce sont là les agissements de mutants sans même avoir de preuves valables, c'est ce qu'on pourrait qualifier d'incitation à la haine raciale.

Et après ils s'étonnent de voir des gangs comme Shangri-La naître... C'est vraiment une belle mascarade, ce soi-disant système.

Ah, voilà que je suis énervée. Et puis, j'ai même plus de sushi. J'ai plus qu'à noyer mon chagrin dans l'alcool... Puis merde non, je peux même pas puisque je suis MINEURE. Je murmure pour extérioriser ma frustration.

On nous pousse en permanence à bout comme des machines, on nous prend pour des bêtes primaires sans volontés propres, et après on s'étonne que ceux qui soient dotés du pouvoir de faire pencher la balance en leur faveur agissent pour leur propre intérêt. C'est d'un pathétique affligeant.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 0
CITATION : Smile now,cry later.
MESSAGES : 30
JUKEBOX : Ao-Iconoclast.
FEAT : Hazama/Terumi - Blazblue.
CRÉDIT : By Me ~
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2014

FICHE PERSO
XP:
50/1400  (50/1400)
PV:
10/10  (10/10)
avatar

Jeu 21 Aoû - 13:34


EVIL STOOL MAKES WEIRD ENCOUNTER
Kinshi&Konan



Elle semblait très désorienter parce que je venais de répondre,cela était normal après la réponse que j'avais donné.Voyant sont repas arriver,la jeune fille semblais très satisfaite de son choix. Alors que j'étais dans mes penser profitant de ma journée sans aucun contrat,la jeune fille posa un sushi sur le rebord de mon assiette.

J'étais surpris et étonner,cela devais être la première fois depuis ma mutation que quelqu'un me remercier,surtout que je connais l'importance de la nourriture dans le monde dans lequel ont vie.


Ne croyez pas que je fasse ça dans un élan de gentillesse, hein. Le thon c'est le genre de truc qui s'partage pas chez moi. Mais c'est pour rembourser ma dette envers vous, m'comprenez ?


Je souris,je pouvais remarquer qu'elle était embarrasser. Apparemment elle tenait à me remercier de ce que n'avais pas avoué à voix haute.Je me mit à fermer les yeux et collant mes mains en signe de remerciement et de bonne appétit. Je repris donc mes baguettes et le mangeant doucement. Au même moment j'entendis la télévision parlais d'un meurtre et accusant les mutants et les gangs.

Je commençais à plisser les yeux, est-ce que sa serait un de mes contrats..? Non, j'avais toujours pour habitude d'abattre mes cibles dans des lieux isolé comme des caves,au fond d'une forêt ou même dans les égouts. Je pensais plus à un règlement de compte banale,cependant le fait que les gangs et mutants soit accusé me déranger. Certains n'ont pas choisi de l'être,et être dans un gangs nous permets d'être protégé et être solidaire...

Alors que j'avais pris la dernière boucher du sushi gracieusement donné j'entendis des murmure de la part de la jeune fille. Je ne pouvais entendre, car ces murmure était trop discret,cependant je pouvais lire sur son visage comme quoi elle était de mon avis. De plus elle avait arrêter de manger. Je ne pouvais pas m'empêcher de demander ce qu'elle marmonne

-Pardon ?

fiche codée par perry.

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Jeu 21 Aoû - 16:31


QUAND TA SORTIE AU SUSHI BAR MET TA VIE EN DANGER :oui:
   
   
   

Alors que je venais de pousser mon coup de gueule qui se voulait inaudible pour le reste des personnes présentes dans le restaurant, une voix me reprend.

Pardon ?

Aha. Ahahahahaha. Il m'a entendu. Je me tourne vers lui, un sourire nerveux figé sur mon visage, faignant lamentablement la décontraction. Comprenez, pas crédible du tout. Je lâche un petit rire tout aussi incertain et arbore un air faussement étonné. J'ignore si mes talents d'actrice médiocre suffiront mais comme l'on dit si justement : qui ne tente rien, n'a rien.

Quoi ? Non, rien je me parlais à moi-même.

Et espérons qu'il n'ait pas entendu assez clairement la teneur de mes propos pour insister avec des questions. Je paie mon repas avant d'oublier en remerciant une nouvelle fois le chef pour ce délicieux repas.

Et nous voici au moment critique de l'histoire où je dois descendre du tabouret après avoir galéré comme un manchot pour parvenir à le monter. Enfin, je me comprends et bien sûr, je parlais du tabouret, pas du manchot. Ahem. Bon allez, j'avance lentement ma jambe droite vers le sol, jamais il ne m'a paru si éloigné. C'est un petit pas pour l'homme et un grand pas pour les mutants. Finalement de retour sur la terre ferme, je me sens plus quiète. Je remarque mon ex-voisin de droite qui me fixe, cet éternel rictus collé à la figure.

OK, CETTE FOIS-CI C'EST LA BONNE. IL S'FOUT D'MAGGLE C'BATARD. Du calme Konan, du calme. Souviens-toi, c'est le mec qui t'as sauvé la vie, faut pas s'énerver contre lui, il est sans doute gentil, au fond. Puis, si l'on considère le fait qu'il soit l'instigateur de l’exploit de tout à l'heure, je m'interroge sur sa nature. Si ça se trouve, il n'est même pas complètement humain, avec son physique et le reste... Je pense que j'ai tout intérêt à être sage sinon il a l'air de pouvoir me zigouiller facilement. Je respire, néanmoins une veine continue de battre en haut de ma tempe.

Dites, on peut savoir ce qui vous fait rire comme ça ?

Je le fixe en forçant un air agacé après quoi, je prend la direction de la porte. Je me demande ce que je vais pouvoir faire de mon après-midi. A défaut de meilleur plan, je poursuis mon chemin pour rentrer chez moi.

...

J'ai une drôle de sensation. C'est très léger, mais j'ai la désagréable impression que l'on me suit depuis un moment. KESKEJFAI OSEKOUR. Je me retourne, rien. C'était mon imagination, alors ? Je marche, rapidement, l'impression revient. Je feins de me retourner une seconde fois avant de me retourner dramatiquement, un index accusateur pointant mon stalker désigné. Devinez ? Le détective privé du sushi bar. Il ne semble pas perturbé, davantage interrogatif vis-à-vis de mon comportement. J'en peux plus, je tombe sur les genoux par terre. J'ai flippé tout ce temps à cause de lui ? Il devait simplement emprunter la même route que moi pour rejoindre le train et voilà que je me suis inventé des scénarios catastrophe toute seule dans ma tête. Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez moi aujourd'hui ? Je suis trop stressée.

Pardon, je suis fatiguée. Je relève la tête pour regarder l'inconnu. D'ailleurs, moi, je m'appelle Konan et vous ?

Au point où j'en suis, autant me présenter. Cette journée n'a plus de sens de toute manière. Je me relève et m’époussette.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



:srs::
 
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 0
CITATION : Smile now,cry later.
MESSAGES : 30
JUKEBOX : Ao-Iconoclast.
FEAT : Hazama/Terumi - Blazblue.
CRÉDIT : By Me ~
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2014

FICHE PERSO
XP:
50/1400  (50/1400)
PV:
10/10  (10/10)
avatar

Jeu 21 Aoû - 20:51


EVIL STOOL MAKES WEIRD ENCOUNTER
Kinshi&Konan



Quoi ? Non, rien je me parlais à moi-même.

Ahaha, je connaissais très bien ce genre d'excuse,après tout je l'avais déjà utilisé aux seins de mon gang pour éviter de parler de mon passé. Cependant, la fille semblait affoler et effectuât un rire asser nerveux...Est-ce que cette unique question l'aurais déstabilisé ? Enfin bref, je n'avais même pas le temps de commenter cela qu'elle se mit a remercier le chef pour son repas et de régler sa commande.

Elle avait également du mal à descendre de son tabouret par sa taille, j'avais envie de rire trouvant cela mignon,mais je n'avais pas envie de la paniquer encore plus. Je me contentais juste de le regarder.

Dites, on peut savoir ce qui vous fait rire comme ça ? 

Je ne pouvais pas lui dire que je trouvais mignon,après tout nous ne nous connaissions pas tant que sa pour que je puisse sortir une telle chose ! Alors qu'elle ce mit en direction de la porte de sortie je pris la dernière gorger de mon café avant de remercier à mon tour le chef et de placer ma monnaie à côtés de mon repas. Je pris ensuite mon chapeau et l'enfilas sur ma tête prenant également la porte de sortie,je me mit ensuite à regarder le paysage,ce monde qui semblais sourire. Je n'avais pas souris comme eux depuis très longtemps,tout cela à cause de mon traumatisme d'enfance je suppose !

C'est alors que la jeune fille du café devant moi ne cessait de se retourner dans ma direction et à courir, j'avais l'impression qu'elle me demandait de ne plus la suivre. Mais après tout je ne pouvais prendre que cette avenue pour me rendre à mon domicile. Elle se mit soudainement genoux à terre,comme si une bête sauvage la poursuivait...J'espère que cette bête n'était pas moi,après tout si je souhaitais la traquer elle ne m'aurais même pas remarquer ! Dans un premier temps j'avais souhaité l'aider,mais dans la seconde même où cette idée m'arriva à l'esprit, la jeune fille se remit debout en me fixant !

Pardon, je suis fatiguée...D'ailleurs, moi, je m'appelle Konan et vous ?

Je fut très ...Surpris qu'elle me donna son prénom...J'était toucher mais en même temps asser confus. Mais dans l'immédiat je me devais de lui répondre.

-Euh, Kinshi ! Enchantée.

Je fis un sourire en espérant passer pour quelqu'un sans danger,car après tout elle semblait très effrayé de ma personne. Cependant, une chose me traversera l'esprit,maintenant que nous étions pu dans ce fameux restaurant mais à l'air libre...Peut être qu'elle souhaitait savoir comment j'avais réalisé mon secours...

- Je suppose que tu avais compris que c'était moi qui t'avais secourus dans le restaurant...Et je suppose que tu te demande encore comment,Non ?

Après cette phrase je me mis à me gratter la tête,sûrement parce que cette question était un peu délicate.

fiche codée par perry.

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Ven 22 Aoû - 17:37


QUAND TA SORTIE AU SUSHI BAR MET TA VIE EN DANGER :oui:
   
   
   

Je venais de divulguer mon prénom à un parfait inconnu. Bon d'accord, il m'avait aidé plus tôt et il n'avait pas l'air si méchant, et puis en plus, c'est pas comme si je lui avais communiqué mon nom complet. Enfin, s'il était vraiment détective privé, je suppose que trouver l'identité d'une personne devait être de la tarte pour lui. J'observais l'homme aux cheveux verts foncés, et remarquais alors qu'il semblait un peu pris de court par ma présentation soudaine.

Euh, Kinshi. Enchanté.

Il me sourit de nouveau. Il a l'air plus amical que tout à l'heure. A dire vrai, je suis presque étonnée qu'il m'ait dit son nom aussi simplement que cela. Tout porte vraiment à croire que je me suis inquiétée sans raison. Je devrais peut-être lui proposer de faire le chemin ensemble plutôt que lui marchant dans mon dos, évitons les attaques de panique à répétition. Mon cœur est dans la force de l'âge, cela est inaltérable mais ça ne justifie pas le fait de le fatiguer prématurément à coup d'émotions subites. Au lieu de reprendre sa marche, Kinshi se remet à parler.

Je suppose que tu avais compris que c'était moi qui t'avais secourue dans le restaurant... Et je suppose que tu te demandes encore comment, non ?

C'est à mon tour d'être abasourdie. Tout ce qu'il vient de dire est effectivement juste, pourtant j'avais cru comprendre que c'était la question à ne pas poser dans le restaurant, tout à l'heure. Je marque un temps de pause, puis inspecte rapidement les alentours pour vérifier que personne à proximité ne soit susceptible d'écouter en douce notre conversation. On dirait que le coin est désert, bon. Je regarde Kinshi, incertaine à l'idée d'évoquer aussi directement un sujet si sensible. Cependant comme c'est lui qui a été le premier à y faire allusion, je crois que je peux dire ce que je pense.

J'y ai pensé, et je ne vois qu'une seule réponse qui pourrait parfaitement coller. Est-ce que vous êtes un mutant ?

Je n'ai pas employé un ton très prononcé pour lancer mon interrogation, sans toutefois chuchoter. Malgré tout, ma voix résonne dans la rue dépeuplée comme un ultimatum. Je déglutis en entendant un corbeau crier au loin. C'est pas tous les jours que l'on prend les gens entre quatre yeux pour leur tirer les vers du nez. Et je sais très bien que la situation de mutant peut engendrer de gros désavantages une fois affichée en plein jour. Donc je commence à me demander si il compte m'avouer, là, tout de suite, qu'il est mutant sans plus de cérémonie. C'est un risque que je n'aurais probablement même pas su prendre vis-à-vis de mes propres parents, si la pigmentation de mes yeux et de mes cheveux n'avait pas été altérée. Je respire profondément dans l'expectative de la vérité.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 0
CITATION : Smile now,cry later.
MESSAGES : 30
JUKEBOX : Ao-Iconoclast.
FEAT : Hazama/Terumi - Blazblue.
CRÉDIT : By Me ~
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2014

FICHE PERSO
XP:
50/1400  (50/1400)
PV:
10/10  (10/10)
avatar

Sam 23 Aoû - 15:48


EVIL STOOL MAKES WEIRD ENCOUNTER
Kinshi&Konan


J'y ai pensé, et je ne vois qu'une seule réponse qui pourrait parfaitement coller. Est-ce que vous êtes un mutant ?


Haha.Ha. La question était asser directe mais je ne pouvais pas m'y plaindre ! Je fini de me gratter la tête et me mis à sourire en fermant les yeux me penchant vers Konan pour éviter de que la foule m'entend.

- Dans le mille !

Cette phrase était simple mais répondait très bien à la question de Konan,cependant je me demandais si elle même en était une mutante. Cependant je n'avais pas de piste et encore moins l'audace de lui demander comme cela. J'aurais pu lui demander pour lui retourner la questions, mais je tenais à avoir plus d'informations ou encore qu'elle me le dit de sa voix. 

Cependant sa tenue me questionnais toujours,elle avais une tenue peu commune. J'avais penser que sa aurais pu être une fille extravagante comme ont en trouve partout au Japon. Mais elle semblais très différente de ce dont j'avais vu jusqu'à maintenant. Je me remis droit et souriant d'un air amicale.

-Je suis désoler si j'ai pu paraitre un peu étrange et prétentieux dans l'établissement. Mais je ne tien pas à attirer l'intention ~

Je ne savais moi même pas pourquoi je parlais d'une voix asser amicale envers une personne que je venais de rencontrer il y a peu de temps. Mais quelque chose me dit qu'elle était inoffensif, et que c'est plutôt moi la personne à craindre. Mais dans les faits elle semblais toujours un peu apeuré par ma personne.

Je me mis a retirer mon chapeau pour montrer mes cheveux vert que j'avais obtenue depuis ma mutation,elle devais sans doute savoir que c'était non pas une coloration mais bien mes vrais cheveux. Cependant j'attendais sa réponse ou même sa réaction.

fiche codée par perry.


Ps : Désoler pour ce petit rp j'avais pas beaucoup d'inspiration  http://imageshack.us  :luve:

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Dim 24 Aoû - 12:15


QUAND TA SORTIE AU SUSHI BAR MET TA VIE EN DANGER :oui:
   
   
   

Ma respiration presque interrompue, Kinshi toujours décontracté se gratte l'arrière du crâne avant de se pencher vers moi en souriant. Si je devais vraiment le dire, j'en viendrai à croire que là, il paraît relativement enjoué. Difficile de faire la part des choses et des sentiments d'un mec qui sourit tout le temps, alors si je décode correctement son comportement, cela signifie que je commence à m'y habituer.  

Dans le mille !

Qu'est-ce que je disais ? Okay. Un mutant m'a sauvé la vie. Et en ce qui me concerne, je trouve ça rassurant. Encore un exemple qui démontre que les mutants ne sont pas tous des êtres vils naturellement mauvais, contrairement à ce que les médias veulent faire gober à l'opinion publique. Je souffle enfin et souris. La plupart des humains se sentiraient probablement tendus face à une telle révélation, moi, je me sens mieux. Je suis désormais sûre que mon intuition n'est pas folle. Et que ce qui est arrivé dans le restaurant plus tôt n'est pas une illusion créée par mon cerveau malade.

Je suis désolé si j'ai pu paraître un peu étrange et prétentieux dans l'établissement. Mais je ne tiens pas à attirer l'intention ~

Ah non, ne vous en faites pas. Je comprends parfaitement.

Bah voyons. Je comprends parfaitement ce qu'il ressent puisque je suis moi-même une mutante. Pour le prétentieux, je ne sais pas quoi dire. Il a la classe, donc c'est normal, non ? Enfin il est étonnement poli, je ne lui en tiendrai pas rigueur. Il a l'air plus gentil qu'avant. Il retire son chapeau pour que je contemple sa verte chevelure. Il me fait vraiment penser à un serpent. Il faut vraiment que je perde cette sale habitude de fixer indéfiniment les gens comme on le fait avec des œuvres d'art exposées dans un musée. Je vais le mettre mal à l'aise, quoiqu'il a pas l'air de vraiment s'en soucier. Il est zen.

Bon, cette petite confession est bien jolie, mais j'ai un tas de questions qui me brûlent les lèvres. En quoi consiste son pouvoir, exactement ? Est-ce qu'il est vraiment détective privé ? Est-ce que sa veste a coûté chère, on dirait du cuir véritable (de vachette) ? Et si ça se trouve il est dans un gang ? Je secoue vivement la tête de gauche à droite. C'est pas le moment de se perdre dans des conjectures innombrables.

Hum dites, vous allez bien dans cette direction ? Je pointe du doigt le chemin menant à la station de train où je me rendais justement. Je vais par là moi aussi, donc on pourrait y aller ensemble sinon je pense qu'on va attirer les regards en restant plantés dans la rue, avec nos couleurs de cheveux, pas vrai ?

On se met en marche, et... Il marche vite, purée. Je dois faire des petites foulées toutes les cinq minutes pour me maintenir à sa hauteur. T'as un train à prendre, Kinshi ?

Vous pourriez aller moins vite, Kinshi-san ? J'ai de petites jambes, vous comprenez.

Une fois à son niveau, je me tâte intérieurement. Je peux pas lui poser toutes mes questions aussi directement, ce serait faire preuve d'un trop grave manque de tact. N'empêche que j'ai bien envie d'en savoir plus, moi. Je dois songer à une stratégie, vite.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 0
CITATION : Smile now,cry later.
MESSAGES : 30
JUKEBOX : Ao-Iconoclast.
FEAT : Hazama/Terumi - Blazblue.
CRÉDIT : By Me ~
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2014

FICHE PERSO
XP:
50/1400  (50/1400)
PV:
10/10  (10/10)
avatar

Lun 25 Aoû - 13:35


EVIL STOOL MAKES WEIRD ENCOUNTER
Kinshi&Konan

Ah non, ne vous en faites pas. Je comprends parfaitement.

Oh ? Elle semblait bizarrement moins effrayer, cependant je ne pu m'empêcher de penser qu'elle était également un mutant. Ces yeux et ces cheveux n'est pas du tout commun, alors elle devais faire partie d'un gang...Hum tant de questions qui ne reste pourtant sans réponse. Cependant je n'avais pas le temps de remettre mon chapeau qu'elle ce mit à s'exprimer.

Hum dites, vous allez bien dans cette direction ? 


Elle se mit à pointer la gare de Shinjuku, il était vrai que ma résidence ce trouver bien à un kilomètre après la gare. Cependant cela voulais dire que elle n'habiter pas à Shinjuku.

-Je vais par là moi aussi, donc on pourrait y aller ensemble sinon je pense qu'on va attirer les regards en restant plantés dans la rue, avec nos couleurs de cheveux, pas vrai ?


Konan n'avais pas tord, nos couleur de cheveux ainsi que nos vêtement  attirer apparemment déjà l'intention de la foule, je remis mon chapeau en hochant la tête d'un signe positif. Alors que je marchais en directions de la gare, Konan était derrière marchant et courant également à des moments...Je marchais peut être un peu vite, après tout j'avais pas l'habitude d'avoir quelqu'un à côtés de moi.

Vous pourriez aller moins vite, Kinshi-san ? J'ai de petites jambes, vous comprenez.

Kinshi-san ? C'était bien la première et unique fois que quelqu'un m'avais donner se suffixe ! Peut être que Konan me considérais comme un mentor...Ou même un sempaï. Cela m'étonnas un peu mais me fis sourire,je me mis à réduire la cadence de mes pas pour éviter de la faire courir. Cependant je devais lui dire que j'habiter dans le coin, mais que contre toute attendre j'allais l'accompagner à la gare. Après tout ce n'est pas tout les jours où j'ai de la compagnie.

-Hai Hai Konan-chan.


J'avais fait exprès de intensifier le "-chan" puis lui montrer que les suffixe ne me dérangeais pas du tout. De plus j'était un peu amuser de voir sa réaction. Mais je me mis à penser qu'elle ne me connaissait pas encore, elle ne savais pas ce que j'était...Peut être il serais mieux de le garder pour moi,inutile de l'affoler à nouveau.

-Tu n'habite pas à Shinjuku ?

Cette question était sortit toute seul, cela n'était cas titre de faire passer le temps et apprendre à mieux se connaitre,j'avais juste espérer qu'elle ne prenne pas cette questions comme si j'allais la stalker. De plus je me demandais pourquoi une jeune fille comme Konan aller dans une ville qui n'est pas la sienne juste pour manger des sushis...Mais bon ,le hasard fait bien les choses,Nan ? ~

fiche codée par perry.

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Mar 26 Aoû - 17:05


QUAND TA SORTIE AU SUSHI BAR MET TA VIE EN DANGER :oui:
   
   
   

Hai hai, Konan-chan.

J'observe Kinshi qui a l'air ravi et détendu (je m'améliore pour déchiffrer ses réactions, comme vous pouvez le constater.) N'empêche que "Konan-chan"... Il sait mettre à l'aise. Je pense même qu'il doit s'amuser de ça. Très bien, je ne vais pas le décevoir, moi aussi, je suis forte à ces jeux-là. Je ferme les yeux pour lui offrir un sourire radieux.

Merci d'avoir freiné la cadence, Kinshi-sempaï.

J'ai, à mon tour, bien insisté sur le "sempaï". Je dis ça en toute sympathie, loin de moi l'idée de me moquer et quand bien même cela ferait partie de mes objectifs, j'aurais beaucoup de mal à le faire. Ben oui, pour l'instant, il réalise un sans-faute : il me sauve d'une paralysie certaine, il est souriant (quoique cela ne soit pas forcément toujours positif, parce que je suis sûre que quelques uns des sourires de son bagage émotionnel doivent être effrayants), il a la classe, il m'avoue qu'il est un mutant et il est courtois. Je ne vois pas de raison valable de me montrer désobligeante ou grossière à son égard, alors bon, d'accord, on ne se connait pas encore réellement et l'utilisation si précoce du "sempaï" peut sembler présomptueuse. Mais je m'en fiche, de toute façon, c'est dit, c'est fait, je ne vais pas revenir dessus maintenant.

Tu n'habites pas à Shinjuku ?

Oh chouette, il fait la conversation. Cela va grandement me faciliter la tâche pour poser mes questions, je passerai moins pour une curieuse si on répond chacun l'un après l'autre aux questions du premier. J'aurais dû y songer. Je regarde la direction de la gare avant de répondre.

Non, je vie à Shibuya. Mais, j'ai pas mal de temps libre alors je me promène beaucoup. Du coup, venir ici c'est pas grand-chose, je le fais souvent. Je choisis mes adresses assez scrupuleusement, mine de rien.

Bravo Konan, ton honnêteté n'a d'égal que ta politesse. Si cela n'avait aucun risque de me faire passer pour une hurluberlue, je me serais gentiment auto-caressée la tête. Pour l'instant, je vais me contenter de l'imaginer. Il faut reconnaître que je n'ai dit que la vérité : le Sushi Bar Oishii est sans aucun doute un très bon restaurant de sushi. Comme je dispose toujours de ma carte de transports, que j'utilisais avant pour me rendre au lycée et que mes chers parents m'ont gracieusement laissé garder même après que j'eu commencé ma vie de hikikomori, j'ai tout intérêt à la rentabiliser lorsque je décide de sortir. Sinon, l'argent qu'ils dépensent pour mon abonnement mensuel serait véritablement et définitivement gâché. Et vu le temps qu'ils consacrent à leurs emplois respectifs, je me sentirai vraiment mal de devoir être la cause d'un jet d'argent par la fenêtre tout à fait mal venu au vu des circonstances.

Kinshi-sempaï, vous vivez à Shinjuku, vous ?

J'espère que non, ou mon plan d'interrogatoire risque de tourner court et je n'aurai pas l'occasion d'en apprendre beaucoup plus.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 0
CITATION : Smile now,cry later.
MESSAGES : 30
JUKEBOX : Ao-Iconoclast.
FEAT : Hazama/Terumi - Blazblue.
CRÉDIT : By Me ~
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2014

FICHE PERSO
XP:
50/1400  (50/1400)
PV:
10/10  (10/10)
avatar

Mar 2 Sep - 16:42


EVIL STOOL MAKES WEIRD ENCOUNTER
Kinshi&Konan


Merci d'avoir freiné la cadence, Kinshi-sempaï.


Haha ! Je voyais très bien que elle avait bien forcer le sempaï, j'était toujours aussi un peu surpris après tout c'est bien la première fois que quelqu'un me donnas un suffixe en si peu de temps. Mais sans m'expliquer je me mis à sourire. Alors que je venais de poser ma question, Konan ce mit à regarder en direction de la gare avant de me répondre.

Non, je vie à Shibuya. Mais, j'ai pas mal de temps libre alors je me promène beaucoup. Du coup, venir ici c'est pas grand-chose, je le fais souvent. Je choisis mes adresses assez scrupuleusement, mine de rien.


Comme je m'en doutais,Konan n'était pas de Shinjuku. Peut être que c'était juste une intuition ou peut être mon habitude à observer les gens lors de mon travaille. Mais dans le cas présent elle n'était pas comme les autres que j' était amener à observer, car je n'avais nullement l'intention de la tuer. Je la trouvée très franche , elle avait surement moins peur de moi. Je me mis à sourire encore une fois avant qu'une autres questions me vienne.

Kinshi-sempaï, vous vivez à Shinjuku, vous ?


Cette questions était bien naturel, et comme elle la fait pour moi,je vais répondre franchement,après tout je n'avais rien n'a craindre d'elle. Au contraire !

-Effectivement,enfin...Disons que je n'avais pas choix. C'était le seul lieu qui fût dans mes moyens haha !

Car oui je ne roulais par sur l'or,j'avais certes des contrats mais il ne me servaient que à payer mes factures et de quoi vivre...Et à l'occasion sortir de temps en temps.
fiche codée par perry.

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Mer 3 Sep - 10:12


QUAND TA SORTIE AU SUSHI BAR MET TA VIE EN DANGER :oui:
 
 
 

Nous marchions désormais à une allure plus lente, tout en discutant.

Effectivement, enfin... Disons que je n'avais pas choix. C'était le seul lieu qui fût dans mes moyens haha !

Je regardais Kinshi, en comprenant bien sa situation. Moi-même je suis issue d'une famille aux revenus corrects, mais nous habitons à Shibuya. Et c'est plus que justifié : il n'y a guère que moi qui suis réellement affectée par l'endroit dans lequel nous vivons, puisque mes parents ne passent que très occasionnellement du temps libre à l'appartement. Je n'ai pas à me plaindre, je suis plutôt gâtée matériellement, avec tous les trucs que je peux m'acheter, alors c'est un mal pour un bien, je présume.

Oh, je vois. Pour ma famille c'est pareil, et pourtant mes deux parents travaillent, et vous, vous bossez dans quel secteur ?

Je poursuis l'échange d'un ton léger, ignorant totalement la réelle nature du métier de Kinshi. Je me demande si il a le droit de me dire qu'il est détective privé, parce qu'au final, c'est un peu comme les espions et tout ces autres métiers de l'ombre : tu dois faire attention à ta couverture et ne pas la révéler au premier venu si tu souhaites garder ton poste et ne pas t'attirer d'ennuis superflus. Finalement, ce n'était sans doute pas une question très judicieuse de ma part. Tant pis, si il fait une pirouette pour changer de sujet et éviter de répondre, je n'insisterai pas.

Nous sommes arrivés au niveau de la gare, donc si j'ai tout suivi, c'est ici que nos chemins se séparent.

Bon, je vais rentrer. Vous aussi, je suppose ?

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 0
CITATION : Smile now,cry later.
MESSAGES : 30
JUKEBOX : Ao-Iconoclast.
FEAT : Hazama/Terumi - Blazblue.
CRÉDIT : By Me ~
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2014

FICHE PERSO
XP:
50/1400  (50/1400)
PV:
10/10  (10/10)
avatar

Sam 6 Sep - 15:17


EVIL STOOL MAKES WEIRD ENCOUNTER
Kinshi&Konan


Oh, je vois. Pour ma famille c'est pareil, et pourtant mes deux parents travaillent, et vous, vous bossez dans quel secteur ?

Aïe...Voilà une question à laquelle je n'aurais pas souhaité répondre, si Konan saurait que je suis un tueur à gage cela risquerait de l'effrayer de nouveau, cependant il faudra bien qu'un jour je lui dise,du moins si elle insiste à ce sujet. Heureusement Konan se mit à changer de sujet,alors que nous étions arriver à la gare de Shinjuku.

Bon, je vais rentrer. Vous aussi, je suppose ?

Cela est une bonne question, je n'avais pas fini ma journée de "repos" et je souhaitais vraiment continuer à me balader, après tout sa me change très clairement de mes journées habituelle. 

Je me demandais également à quoi ressembler la région de Shibuya et de ceux dont je n'avais pas eu connaissance, après tout je n'allais que rarement en dehors de Shinjuku. Je me mis donc à la regarder et lui disant.

-Non je pense pas, je vais profiter un peu me journée pour visiter les régions. Je n'est pas vraiment eu l'occasion depuis que je me suis installé à Shinjuku, sa serais mieux si je veux éviter de me perdre haha !

J'avais dis sa avec sincérité, car il est vrai que depuis avoir emménager à Shinjuku,je n'avais pas vraiment pu visiter les différente région de Tokyo et même du Japon. J'attendais donc la réponse de Konan-chan afin de savoir ce qu'elle aller en penser !


fiche codée par perry.


PS : Si tu veut ont peut discuter du prochain lieu avant que tu rép' pour te faciliter un peu le dernier rp sur ce sujet http://imageshack.us

_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Sam 6 Sep - 17:57


QUAND TA SORTIE AU SUSHI BAR MET TA VIE EN DANGER :oui:
 
 
 

Désormais au quai de la gare de Shinjuku, Kinshi et moi regardons les trains passer, enfin moi surtout puisque j'attends de connaître ses plans pour le reste de la journée. Et je remarque qu'il n'a en effet pas répondu à ma question sur son travail, si ça se trouve, j'ai tapé dans le mille avec mon idée de détective privé ? Qui l'eut cru.

Non je pense pas, je vais profiter un peu de ma journée pour visiter la région. Je n'en ai pas vraiment eu l'occasion depuis que je me suis installé à Shinjuku, cela serait mieux si je veux éviter de me perdre haha !

Apparemment, il n'est pas originaire de Tokyo, lui non plus. Voilà qui nous fait un point en commun de plus, puisque je ne vis dans la capitale que depuis mes dix ans environ. Cela fait déjà un bout de temps, si l'on compte, et j'ignore si Kinshi n'a que récemment emménagé dans la région, mais je pense pouvoir être en mesure de lui montrer les coins sympa de la ville. Vu le temps que je passe dehors, j'ai eu le temps de voir pas mal d'endroits différents. Mais je ne me vois pas l'inviter à manger dans l'immédiat, alors sans doute que quelque chose de plus simple serait plus approprié.

Oh, si vous voulez visiter la ville, je peux vous servir de guide. Si vous êtes d'accord, je peux commencer par vous présenter les espaces verts... Le Parc Yoyogi est plutôt grand et bien entretenu. On peut y aller avec le prochain train, il me semble. Qu'en dites-vous, Kinshi-sempaï ?

Je fixe à mon tour Kinshi, en souriant. Je ne sais pas pourquoi les espaces verts me sont venus en premier, peut-être est-ce à cause de la couleur de ses cheveux ? Je vais m'asseoir sur l'un des bancs libres du quai.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Evil stool makes weird encounter | Kinshi Sakusawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» Weird's Pension
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-