AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bloody Gift ♣ Bellatrix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 76
CITATION : NO, THIS DOES NOT EXPAND THE DONG!
MESSAGES : 56
JUKEBOX : Un-Go - Fantasy
FEAT : Hashiri Nio - Akuma no Riddle
CRÉDIT : Myself
DATE D'INSCRIPTION : 31/10/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Dim 18 Jan - 10:20

- Adieu, Smoker.

Sa vision était trouble. Le sang s'écoulait de sa plaie comme une véritable fontaine; et ses muscles répondaient à peine. Il s'était fait embrocher par la lame du mutant encapuchonné qui se trouvait derrière lui. L'arme était une sorte de queue métallique possédant des lames qui sortait du dos de l'homme habillé d'un long manteau déchirés, son visage recouvert par une capuche. Les gouttes de sang formaient une véritable marre sous les pieds de l'androgyne. Personne ne viendrait l'aider... et étais-ce seulement possible de survivre après s'être fait embrocher par une lame de cette taille? Peut-être que c'était la fin. Crachotant quelques gouttes rougeâtres, il porta tant bien que mal ses mains sur la lame et la serra entre ses doigts. Il grinça des dents, hurla, et la força à quitter son corps en répandant une nouvelle gerbe de sang sur le sol. Il céda. Il avait perdu énormément de sang. Il allait probablement mourir ici... il aurait du mourir ici. Sa plaie commença à se guérir avec une extrême lenteur en reconstituant ses tissus musculaires et ses organes internes avec des particules noirâtres et orangées. Il serra la mâchoire, tenta de se relever tant bien que mal, essoufflé et couvert de sang, jusqu'à faire face à son assaillant. L'homme à la queue métallique frappa dans ses mains; manifestement impressionné par les pouvoirs incroyables du détective.

- Je vois que ce qu'on racontait à ton sujet est vrai. Tu es un véritable monstre.

L'androgyne aux cheveux blonds tremblait de tout son corps. Il avait perdu une masse de sang si importante qu'un humain normal en serait déjà mort. Mais Rui n'était pas un humain normal. il n'était pas non-plus un simple mutant. Il était exactement ce que l'homme aux lames l'avait appelé : un véritable monstre. Son sang à l'intérieur de son corps était remplacé par ces particules noires qui le maintenaient en vie. La poussière. Fatigué, mais surtout enragé, le détective se mis en position de combat et fit flotter tout autour de lui des particules noirâtres qui se solidifièrent et prirent la forme d'une dizaine de sphères explosives qu'il lança sur son adversaire qui esquiva avec aise, mais qui fut soufflé par la force des explosions vers Rui qui écrasa sa jambe dans sa face, l'envoyant valser contre un mur. L'homme se releva sans problème et jeta alors sa queue tranchante vers le blond qui bloqua l'attaque avec un mur de cendres solidifiées qu'il transforma quasi-immédiatement en une lance qui s'étendit jusqu'à planter l'épaule de son adversaire. Il avait réussi à l'attaquer au moins une fois. Son adversaire fit un saut vertigineux dans les airs et soudain , de son gigantesque manteau sortirent des milliers de petites lames prêtes à embrocher le mutant aux yeux rouges... Cependant.. il connaissait ce style de combat. Il l'avait déjà vu et expérimenté, tout lui revenait en mémoire. Sans bouger, Rui provoqua une tornade de cendres solidifiées qui le protégèrent des lames, puis qui allèrent s'écraser de tout leur poids sur le mutant aux lames qui fut projeté dans les airs... très haut dans les airs. Rui le regardait avec une expression qu'il n'adoptait que rarement : un air extrêmement sérieux et froid.

- Adieu, Blade.

Durant le vol, la tornade de cendres solides frappa contre la nuque du mutant, et avec toute leur puissance et leur masse, ramenèrent le corps à terre; écrasant le crâne du mutant sur le sol avec une telle violence que sa tête ne fut rien de plus qu'un tas de chaire humaine à peine reconnaissable. Fatigué, l'androgyne tomba sur les fesses, essoufflé; son sang continuant de s'écouler de la plaie, plus doucement cette fois. Il avait besoin de se soigner et vite. Il venait de tuer un fantôme de son passé... mais cela voulait probablement dire que d'autres allaient venir. Il devait se préparer à ça, ou bien il allait sérieusement laisser sa vie s'échapper devant ses yeux. Posant une main contre son torse; l'androgyne couvert de sang se releva et commença à marcher en titubant, sortant de la ruelle.

Cette journée aura décidément été bien remplie. Il aura échappé à la mort deux fois d'affilée, se sera pris un coup de poing dans la gueule par Sai, et assassiné un type bien gênant. Maintenant.. il se retrouvait à marcher dans les rues sombres de Shibuya, couvert de sang. Un petit rire nerveux s'échappa d'entre ses lèvres. Il pouvait sentir son corps se rafraîchir peu à peu. C'était décidément pas un temps pour sortir avec un débardeur et une jupe, surtout quand on vient de se faire trouer le torse par une lame grosse comme celles qu'on trouverait dans les mangas. Sa vue se retrouvait de plus en plus perturbé.. la régénération prenait beaucoup de temps et la douleur était insoutenable. Il s'adossa à un mur et commença à marcher en glissant contre celui-ci; laissant une marque rouge dessus.

Il marcha sur au moins trois quartiers plus loin comme ça, jusqu'à arriver dans une autre ruelle. Au loin il pouvait apercevoir une silhouette. Féminine. Elle semblait être seule, un téléphone à l'oreille, profondément plongée dans sa discussion. Il pourrait lui demander de l'amener à l'hôpital... Non, c'était une mauvaise idée. S'il allait à l’hôpital, il avait encore plus de chance d'être retrouvé. Il n'avait pas nécessairement besoin d'être soigné, mais il avait au moins besoin d'assez de temps pour que ses blessures se régénèrent. Un lit ou quelque chose comme ça. Essuyant avec son bras le sang qui avait coulé de ses lèvres; l'androgyne commença à boiter jusqu'à la jeune femme en affichant un sourire innocent, parlant sur un ton humoristique, de sa voix qu'on ne saurait distinguer d'une fille.

- H--Héhé... B-Bonsoir... Je me suis coupé en me rasant, est-ce que vous pourriez me passer des pansements et de l'antisepti----

Il ne termina pas sa phrase. Il avait au moins eut le temps de placer une connerie dans sa phrase avant de s'écrouler par terre tête la première, trop épuisé par la perte de sang. Il ne restait qu'à espérer que cette fille ne soit pas hémophile, ni trop inquiétée pour prendre un passager couvert de sang en plein milieu de la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 59
CITATION : Les grandes douleurs sont muettes
MESSAGES : 832
JUKEBOX : Secret ~ The Pierces
FEAT : Lara Croft
CRÉDIT : G&D
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2013
LOCALISATION : Partout et nul part

FICHE PERSO
XP:
152/176  (152/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Dim 18 Jan - 16:58

Imprévu ensanglanté!


Y’a des jours ou il ne peut rien vous arrivez pendant des semaines. C’est le truc plan plan du travailleur de base. Vous savez, Métro-boulot-Dodo là. Vous faites toujours la même routine tuante et ennuyante. Enfin, pas que Bellatrix ait une routine d’un tel genre, mais il faut dire que bien que son métier de garde du corps remplisse de nombreuse fonction, son ancien job lui manquait un peu. Le fait de devoir traquer des proies pour ensuite pouvoir mener de nombreuses expériences sur leur personnes. Si c’était pas simplement pour accompagner un ou des collègues et de pouvoir faire une chasse au mutant.

Ce qui est il faut le dire, bien plus drôle que la simple chasse à l’homme. Car désormais c’est ce qui lui revenait en quelque sorte. Faire de la chasse à l’homme lorsque l’on menaçait sa Boss. Et il faut dire qu’ils étaient tellement prévisible dans leur idées et déplacement. Ce qui changeait des mutants qui selon leur pouvoir on ne pouvait prévoir leur prochaine actions ni leurs capacités. Et il réservaient toujours des surprises !

Tandis que les criminels au rabais n’étaient qu’à l’image de mouche nuisible. Même les rats ont bien plus de valeur qu’eux. Enfin toujours est-il qu’aujourd’hui sa Boss avait un repas d’affaire avec quelque sponsor. En gros pas de quoi fouetter un chat. Ils était tous là dans un resto huppé de Shibuya. Pas dans le centre même mais pas trop en banlieue non plus. Dans tout les cas, ils en étaient au milieu du repas quand on signala dans l’oreillette de Bellatrix qu’une explosion et une fusillade avait été rapporté à quelque quartiers plus haut.

S’excusant pour pouvoir retrouver ses collègues et en savoir plus sur la situation. La garde du corps apprit que le secteur ne semblait pas en danger et qu’il s’agirait apparemment d’un règlement de compte entre gang qui aurait mal tournée. Cependant il valait mieux vérifier ce qu’il en était réellement. Ne jamais se reposer sur des suppositions sinon vous êtes foutus. Si vous ne pouvez pas en être sur ou vérifier par vous-même il était préférable de déguerpir.

Retournant prêt de la table, Bella murmura à sa Boss qu’elle avait quelques coup de fil à passé et qu’elle reviendrait très vite. Si jamais elle avait besoin d’elle, elle se trouverait dans la ruelle derrière le bâtiment. Il était important que son employeur sache la trouver en cas de quelconques problèmes. Une fois dehors, le portable en min, la jeune femme commença par joindre son amant. Travaillant sur ce type d’affaire il était la personne parfaite pour pouvoir lui éclaircir cette affaire et lui donner des infos sures.


« T’es sur l’affaire de Shibuya ? Comment je le sais, allons réfléchit deux secondes, si je te demandes ça c’est que je suis pas loin dans les environs moi aussi. Non je veux pas venir enquêter je travaille là. Je voulais juste savoir si ce qu’on m’a rapporté est vrai. Dis moi ce que t’as j’m’en contenterais pour l’instant. »


Tout en m’expliquant sur quel affaire Naru était, je restais sur mes garde. Du coin de l’œil je pouvais apercevoir une drôle de silhouette qui dodelinait jusqu’à moi. Peut-être était-ce un clochard qui venait faire les poubelles. Ou bien un meurtrier qui sait. Il fallait que je me tourne pour pouvoir le voir avec mon œil robotique.


« Donc selon toi y’aurait plus de danger ils sont tous crever. Y’a forcément un rescapé. Il a bien fallut quelqu’un pour tous les descendre il peut pas n-


- H--Héhé... B-Bonsoir... Je me suis coupé en me rasant, est-ce que vous pourriez me passer des pansements et de l'antisepti----


« Bloody Hell ! Darling see you ! »


Je rangeait tout juste mon portable avant de rattraper la jeune fille au vol. A peu elle s’écrasait la face contre le sol. Du sang s’écoulait de son buste ou son T-Shirt était déchiré. Il fallait panser ça au plus vite. Je lui déchirait ce qui lui restait de son haut pour compresser sa blessure. De mon autre main j’actionnais mon oreillette pour demander à Rob de me rejoindre au plus vite avec la trousse de secours. Je venais de trouver une jeune- non un jeune homme salement agressé et il lui fallait des soin au plus vite si on ne voulait pas qu’il y reste.


« T’as une chance de cocu gamin je m’demande si tu t’en rend compte. »


Quand Rob fut arrivé je le pensais correctement le temps pour mon collègue et moi de le déplacer dans une salle du restaurant ou nous pourrions le soigner sans risque. Avec un ancien médecin et moi le gamin risquait pas de crever. On l’a recousu et ausculté en un rien de temps. C’est sur qu’à deux ça va beaucoup plus vite. Néanmoins il lui fallait une transfusion sanguine parce qu’il était bien pâlot le jeune et avec une blessure pareille il avait du en perdre du sang. Au point de s’évanouir. C’est pourquoi j’allais servir de perfusion. Etre donneur universel ça a du bon parfois. En tout cas pour ce gamin ça l’est.

Rob était repartie après lui avoir rapporté son sac laissant Bellatrix avec le blessé. Blessé qui commença à reprendre des couleurs puis à se réveiller :


« Oïh ! Ca y est t’émerge ? T’arrives à te souvenir de ton nom et de ce qui t’es arrivé ? »


Ouaip je sais pas très sympa comme entrée en matière. Mais moi je suis sensé bosser et même si grâce à mon œil de robocop je pouvait garder un œil sur ce qu’il se passait auprès de ma Boss, j’étais quand même pas à mon poste.


« Si t’arrives à te souvenir ça serait une bonne chose. En attendant bois ça, ça t’évitera le mal de crâne et les douleurs des soins qu’on t’as fait. »


Je lui tendais une bouteille d’eau et deux cachets de mon cru.


« Alors comment tu t’appel, balach ? »

© TAÏGAO

_______
Médailles:

Il me manque celle d'Août & Octobre !
Galerie Cadows de Vavas Magnifique *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 76
CITATION : NO, THIS DOES NOT EXPAND THE DONG!
MESSAGES : 56
JUKEBOX : Un-Go - Fantasy
FEAT : Hashiri Nio - Akuma no Riddle
CRÉDIT : Myself
DATE D'INSCRIPTION : 31/10/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Dim 18 Jan - 17:48

La convalescence aura été plutôt courte. Mais Rui ne se souvenait de rien de ce qu'il s'était passé entre sa petite blague et maintenant. Ses paupières étaient lourdes et sa sensibilité à la lumière l'empêchait d'ouvrir complètement les yeux. Il avait l'impression que sa tête allait exploser.. néanmoins il pouvait sentir que son corps tremblait un petit peu moins. Est-ce que quelqu'un avait pris soin de lui? C'était une certitude. Il avait pu entendre en quelque sorte les paroles d'une jeune femme. Il ne se rappelait pas exactement de ce qu'elle avait dit, sa mémoire lui jouant un petit peu des tours dans ces moments de faiblesse, mais à un moment, il finis par réussir à ouvrir les yeux. La lumière de la lampe au plafond lui agressait les yeux. Qu'est-ce qu'il avait fait après s'être écroulé? il ne s'en souvenait pas. Ses plus proches souvenirs remontaient au moment où il avait tué ce type du nom de Blade. Si c'était tout récent alors il était probablement dans la merde... quelqu'un ne tardera pas trop à retrouver son corps. Après, faire le lien avec lui restait quand même compliqué. Sa vue commença à s'adapter à la lumière, et bientôt les paroles de la jeune femme qui se trouvait à son chevet devinrent également plus claires. Elle lui demandait s'il se souvenait encore de son identité, et s'il se sentait bien. Il avait un peu la tête dans les godasses mais il sembla qu'il avait reçu des premiers soins de qualité, de quoi faciliter la tâche à ses capacités naturelles de régénération. Il se sentait déjà un peu plus vivant qu'il n'y a quelques minutes. Baissant les yeux vers son torse, il réalisa que celui-ci s'était refermé et qu'une bonne partie de son débardeur avait disparu... est-ce que la fille à côté de lui était aide soignante ou quelque chose comme ça ? dans tout les cas c'était une aubaine. Ouvrant et fermant sa main pour vérifier que tout fonctionne parfaitement, il tourna les yeux vers sa sauveuse du soir et laissa un petit sourire border ses lèvres.

- Vous vous êtes occupée de moi? Merci beaucoup, J'ai oublié ce qui m'est arrivé.

C'était un mensonge. Il ne pouvait pas simplement lui dire qu'il venait de s'engager dans un combat à mort non-souhaité avec un autre mutant, et qu'il avait éclaté sa tête sur le sol en transformant son crâne en un paquet de confettis. Tenant la bouteille d'eau dans sa main et les cachets dans l'autre, il déposa les pillules sur sa langue et bu un coup. Sûrement des anti-douleurs... il allait en avoir besoin vu le mal de chien qu'il pouvait encore ressentir. Quelque peu désorienté, il tourna rapidement la tête à droite et à gauche pour identifier l'endroit dans lequel il se trouvait. ça ressemblait à une salle de restaurant vide.. mais il pouvait entendre du bruit provenant de la pièce d'à côté; c'était sûrement une salle non-utilisée ce soir, peut-être que le restaurant avait été réservé pour des particuliers. Dans tout les cas, la table sur laquelle il était maintenant assis était pleine de son sang; une décoration assez peu ragoûtante quand on y pense. Il tourna alors les yeux vers sa sauveuse et l'identifia rapidement : une jeune femme aux cheveux châtains, adulte, sachant manifestement ce qu'elle fait. En tout cas.. c'est ce que témoignait sa cicatrice dans son torse. Peut-être l'avait-t-elle déjà réalisé en s'occupant de lui mais ses facultés de régénération ne sont absolument pas naturelle. Enfin, elle n'avait pas encore posé de question sur sa nature alors autant ne pas évoquer le sujet, ça évitera des ennuis. Le blond aux yeux rouges sourit à nouveau en réalisant qu'il n'avait pas encore répondu à sa question; il plongea une main dans la poche de sa jupe et sortit une petite carte sur laquelle étaient marqués son nom et les coordonnées de son agence.

- Je m'appelle Ninomiya Rui; je travaille comme détective privé. J'ai 22 ans et je suis un gar---

mais avant de terminer sa phrase, il réalisa qu'il avait des choses un peu plus importantes à demander. Il fit signe à la jeune femme qu'il se sentait un peu mieux et que la transfusion n'était plus réellement nécessaire, et descendit de la table. Ses vêtements étaient tout collants et désagréables à porter. L'odeur du sang séché était loin d'être sa favorite mais il allait devoir faire avec jusqu'à ce qu'il retrouve le chemin de sa maison. Cela dit, le temps ne presse pas, et autant prendre faire les choses chaque chose en son temps. Son instinct de détective plus fort que ses priorités, il posa quelques questions.

- Et comment s'appelle ma sauveuse? Ah et , où suis-je?

L'esthétique passera plus tard, pour l'instant il avait envie d'en apprendre plus sur celle qui venait de lui administrer ces soins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 59
CITATION : Les grandes douleurs sont muettes
MESSAGES : 832
JUKEBOX : Secret ~ The Pierces
FEAT : Lara Croft
CRÉDIT : G&D
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2013
LOCALISATION : Partout et nul part

FICHE PERSO
XP:
152/176  (152/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Lun 19 Jan - 18:59

Si mignon, ça aurait été con qu'il meurt!


La gueule de bois. On aurait pu croire que le jeune avait la gueule de bois tellement il avait du mal à émerger. Mais ce qui était impressionnant surtout c’était qu’il arrivait déjà à se mettre assis après avoir reçut une blessure pareille. Un coup d’œil à la suture lui mit directement la puce à l’oreille. Ce jeune n’était en rien un humain lambda. L’épiderme commençait déjà a se reformer sous les fils, alors que ça ne faisait même pas une heure que le gamin était là. Bellatrix n’était aucunement choqué vu que son partenaire cicatrisait tout aussi vite. Sans compter qu’avec son passé ce n’était sa mutation qui risquait de l’effrayer.

Le fait qu’il ne se souvienne pas ce qu’il lui était arrivé était un peu plus inquiétant. Si il avait une commotion il faudrait aller à l’hôpital pour s’en assurer. Parce que ce genre de chose, même avec une super guérison, ça signifie pas qu’il n’y ait pas de risque. Suffit que son pouvoir la résorbe mal et il est foutu. Le pauvre gosse pourrait finir comme légume pendant un moment. Ce qui serait dommage parce que ce gamin est vraiment mignon à croquer et qu’il risque de faire un putain de malheur une fois sa croissance terminé.


« Si t’as une perte de mémoire, t’as peut-être une commotion cérébrale. J’ai pas relevé de gros trauma à la tête mais il a peut-être guéri entre le moment ou je t’ai récupéré et le moment ou j’ai vérifié. Toujours-est-il qu’avoir une perte de mémoire c’est jamais bon. Alors si dans la semaine à venir tu te rappel toujours de rien, va faire un scanner à l’hôpital. »


C’était même pas une requête préventive, je lui indiquait formellement de se rentre à l’hosto si rien ne lui revenait. Il me tendit ensuite une de ses cartes que tout les japonais possède tout en se présentant alors qu’il me suffisait simplement de lire ce qu’il y avait écrit dessus pour savoir qui il était. Toutefois il arrêta sa présentation quand il allait énoncer la nature de son sexe. En même temps c’est pas comme si je le savais depuis le début. Semblant aller mieux, je lui retirait la perf’ qui nous reliai mais ne lui collai pas de pansement. Il guérirait surement en trente seconde, pas besoin de gaspiller plus de matos. Je le vis regarder avec une grimace ce qu’on appelait autrefois vêtement et qu’on pourrait surement qualifier maintenant de serpillère à sang. J’eu un sourire en coin au vu de cette situation et de ses questions.


« T’es encore dans Shibuya si tu veux savoir si t’as marché loin. Quand à ta sauveuse, elle va te prêter des fringues décent parce que l’image d’un balach en sang comme toi est beaucoup trop mignonne pour ton bien. »


C’est vrai qu’il avait l’image même de ces gamins trop mignons dans les films d’horreur qui finissent couvert de sang suite aux crimes qu’ils commettent pour leur survie. Braf, je lui sortie mes fringues de rechange qui traînaient dans mon sac. Soit, un pull à manche trois quart noir, une chemise à carreaux rouge et noir, je doutes que mes sous-vêtements lui soit très utile, néanmoins je lui filais une paire de socquettes noires avec mon jeans bleu foncé.


« Y’a pas possibilité de prendre une douche désolé. Déjà l’opération au vu de l’endroit n’est absolument dans les règles de l’hygiène. J’ai juste une bassine et une éponge si jamais t’as du sang sur toi en enlevant tes fringues. T’es pas plus grand que moi les miens devraient t’aller sans trop de soucis. Dommage que t’ai fini ta croissance. »


C’est vrai quoi, ce gamin avait déjà 22 ans. Alors aucun certains cas sont en retard sur leur croissance, mais là, 22 ans et toujours ce gabarit, c’est un peu foutu. Dommage, il restera dans la catégorie mignon. Je profitais qu’il se vêtisse pour nettoyer la table. A tout les coup, le resto la foutrait en l’air mais bon, j’allais pas laisser ça comme ça non plus.


« Je suppose que tu devais être sur une affaire pour finir dans cet état. La prochaine fois, fait ça à proximité d’un hosto comme ça t’es sur de trouver des soins. »


Ouaip Bellatrix était sarcastique, mais elle n’en avait rien à foutre, après tout elle venait de le soigné alors qu’elle aurait pu le laisser crever. On lui indiqua dans l’oreillette que le plat était fini et qu’ils allaient passer au dessert. Encore une demi-heure voir heure avant de devoir partir. Si ils ne prenaient pas de digestif.


© TAÏGAO

_______
Médailles:

Il me manque celle d'Août & Octobre !
Galerie Cadows de Vavas Magnifique *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 76
CITATION : NO, THIS DOES NOT EXPAND THE DONG!
MESSAGES : 56
JUKEBOX : Un-Go - Fantasy
FEAT : Hashiri Nio - Akuma no Riddle
CRÉDIT : Myself
DATE D'INSCRIPTION : 31/10/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mar 20 Jan - 9:52

Elle prenait vraiment soin de lui et n'avait pas l'air effrayée par la situation le moins du monde. Une habituée des situations critiques? possiblement. L'androgyne retirait quelques tâches de sang qui avaient commencé à sécher sur son torse; là où se situait maintenant une méchante balafre qui avait l'air d'avoir du mal à disparaître... peut-être même qu'elle allait rester là. Après un peu de nettoyage, il enfila les vêtements qu'on venait de lui donner. Ils étaient un tout petit peu trop grands pour lui qui n'avait encore que la taille d'un adolescent d'environs quatorze ans, mais ce n'était pas non-plus gigantesque au point qu'il se marche sur les plis du pantalon. Tournant la tête à droite et à gauche, il remarqua un peu mieux les environs. C'était bien, comme la jeune femme l'avait indiqué, un restaurant. Lieu assez peu ordinaire pour se faire soigner, d'autant plus que ça ne possède pas l'équipement nécessaire pour soigner quelqu'un qui vient de se faire empaler. Mais il semblait que cette jeune femme était préparée à le faire dans tout les cas. Travailles-t-elle dans le milieu de la médecine ou bien est-ce que ce restaurant est juste habitué à recevoir des gamins couverts de sang? Maintenant il était on-ne-peu plus curieux sur la jeune femme qui avait pris soin de lui, d'autant plus qu'elle ne lui avait pas encore donné son nom ou sa fonction. D'un côté, Rui avait simplement envie de rentrer chez lui s'affaler dans ses draps et dormir un jour et demi pour rattraper cette journée complètement folle; mais de l'autre, il était plutôt curieux à propos de cette personne. Le blond répondit à la déduction de la jeune femme avec un sourire agréable.

- J'enquêtais sur un gang et disons qu'un des membres m'a trouvé et m'a fait ma fête hahahaha.

Au moins la partie du membre de gang qui le retrouve et le plante avec une lame n'était pas vraiment un mensonge. Rui posa une main sur son torse... les calmants semblaient faire leur effet, mais n'empêchaient pas complètement la souffrance qu'il pouvait ressentir à ce que ses organes internes ne se reforment correctement. Il grinçait un peu des dents avant de retirer sa main et tourner les yeux pour tenter de penser à autre chose. Ce type... il s'en souvenait à peine, juste son pouvoir et son surnom, rien de plus pour ainsi dire. C'était tout simplement comme s'il avait perdu des morceaux de sa mémoire avec le temps qui passe. Parlant de mémoire, il ne sembla pas qu'il avait de problème de commotion cérébrale, malgré les mises en garde de la jeune femme aux cheveux châtains. Il ignora cette précision. Baissant les yeux vers les vêtements qu'il portait maintenant, cela lui rappela l'état de ses précédentes fringues qui étaient désormais bonnes à jeter. Il avait envie de craquer une petite larme, ces vêtements faisaient partie de ses préférés. Enfin, pas que c'était la fin du monde. Entendant des bruits de l'autre côté de la pièce, Rui changea de sujet et afficha un petit sourire gêné en regardant la jeune femme.

- Je vous dérange peut-être au milieu de quelque chose, ne vous en faites pas pour moi, je peux m'occuper de moi-même à partir de maintenant, bien que je vous remercie de vous être occupée de moi.

Il restait à voir si elle allait acheter ça. C'est rare qu'une personne qui viens de vous recoudre le torse aille accepter de vous laisser seul juste pour lui avoir dit que vous vous sentez un peu mieux. C'était une adulte après tout, et elle devait certainement le voir comme une sorte d'enfant ou de patient pas capable de mettre un pied devant l'autre après avoir subit des blessures pareil; une pensée qui serait légitime d'ailleurs. Mais le blond n'avait pas vraiment envie de l'embêter dans ses occupations, il était déjà satisfait qu'elle se soit occupée de lui. Mais d'un autre côté, il avait besoin de prendre un peu l'air. Il tourna la tête vers la porte de sortie, il restait à voir si cette jeune femme comptait le laisser filer comme ça ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 59
CITATION : Les grandes douleurs sont muettes
MESSAGES : 832
JUKEBOX : Secret ~ The Pierces
FEAT : Lara Croft
CRÉDIT : G&D
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2013
LOCALISATION : Partout et nul part

FICHE PERSO
XP:
152/176  (152/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Mar 20 Jan - 11:49

Frustration quand tu nous tiens !


Comme l’avait pensé la jeune femme, ses vêtement allait quasi parfaitement au jeune homme devant elle. Au moins vêtue ainsi son origine sexuelle était déjà plus déductible que dans ses vêtements précédent. L’Ecossaise portait depuis toujours des vêtement que l’on pourrait qualifier de mixte en général. Mais surtout lorsqu’il sagissait de bosser. Contrairement à d’autre fille qu’elle avait côtoyé, Bella n’aimait pas bosser en mini-jupe e mini-top. Sirius, qu’est-ce que tu veux cacher comme arme avec cette tenu ? Tu peux planquer un ou deux flingues et à peine quelques lames. Sauf que la plupart des bitch ne portaient que des armes et ne pensaient pas aux couteaux.

Pas étonnant qu’elles ne fassent pas long feu les cocottes. Une fois le chargeur fini et qui cliquète dans le vide, si elles sont pas foutue de se démerder à main nues, elles sont finies. Toujours est-il que le jeune devint un peu plus suspect et dangereux aux yeux de Bellatrix. Pas que son aspect qui pourrait le faire passer pour une poupée le faisait être blanc comme neige à ses yeux. Car si il y a bien une chose qu’est et sait la jeune femme, c’est que l’habit ne fait pas le moine. Cependant, là ça allait plus loin.

En effet presque une heure plus tôt elle était au téléphone avec son amant afin de se renseigner sur l’explosion et la fusillade survenue dans Shibuya centre. Et avant d’être interrompu par l’arrivé de Rui qui se vidait de son sang, son indic venait de l’informer qu’il n’y avait aucun survivant. Et elle de lui répliqué qu’il devait forcément y en avoir un pour qu’il soit tous tué. Cependant ils n’avaient pas put en départager plus longtemps car le jeune détective [Conan /porte/] les avait coupé.

La conclusion de l’ex-flic suite au parole du privée était que celui qui avait mis à mal tout le gang n’était autre que le blessé qu’elle venait de rafistoler. Ce qui voudrait dire que la guérison accéléré serait un effet secondaire de son pouvoir. Mais quand à découvrir son pouvoir ça c’était autre chose. En effet, l’ex-Traqueur avait pu constater que selon les différents pouvoir plus ou moins tout les mutant pouvaient accélérer leur régénération selon la maitrise de leur mutation.

En tout cas ce petit devenait de plus en plus intéressant. Alors le laisser partir surement pas ! Sauf que d’un autre côté elle était sensé bosser en ce moment même et donc pas moyen d’analyser ou d’en apprendre plus sur le mignon balach. D’un autre côté elle pourrait appeler son copain qui est en charge de l’enquête pour qu’il vienne récupérer le jeune et le garde au chaud pour elle. Sauf que là encore y’aurait discorde et Naru ne voudrait pas et le relâcherait dès qu’il aurait fini son interrogatoire. Et bien évidemment le détective privée n’allait pas lui dire tous ce qu’il savait pour pouvoir résoudre lui-même l’enquête.


« Tsssss ! La vie est injuste ! »


Dis-je tout en faisant la moue. Tout était plus simple quand j’étais traqueur. Je l’arrêtais, l’emmenais avec moi et en faisait plus ou moins tout ce que j’en voulais. Mais la pas possible.


« J’en conclu donc que tu viens de là ou a eut lieu l’échange. Et que le fait qu’il n’y ait pas de survivant est dû à ta légitime défense. Je suppose aussi que tu n’ira pas faire de compte rendue à la police ni que tu iras gentiment coopérer avec eux. J’en connais un qui va pas être comptant ce soir quand je vais lui dire qu’il peut boucler son enquête. »


Je secouais la tête avec un petit sourire.


« Tu m’attire bien des galères intérieure Rui-kun. Fut un temps ou je t’aurais embarqué pour que tu puisses me montrer de quoi tu es capable. Malheureusement aujourd’hui je suis dans tout autre chose et en se moment même je suis sensé être en train de travailler et donc de retourner à mon poste dans la salle adjacente. »


Je m’approchais de lui et m’asseyais sur la table à ses côtés, là ou gisait son corps précédemment.


« Sauf que j’estime avoir encore une demi-heure avant de devoir réellement retourner en salle. Alors oui tu me dérange. Car tu es un imprévu d’un genre que je n’avais pas prévue mais je te remercie pour ça. Oui je ne doutes pas qu’un type qui a décimer une partie de gang et ait réussit à se traîner jusqu’ici puisse s’occuper de lui-même. Sauf que le ‘Merci – Bye Bye’, ça marche pas avec moi. Et comme j’ai encore un peu de temps avant mes obligations, je suis sure que tu vas te comporter en gentleman et rester avec moi encore un peu. Ne serais-ce pour satisfaire les grandes questions de ma curiosité. »


Je lui fis un grand sourire tel le chat du Cheshire :


« Tu m’as déjà donné ton nom, le mien est Bellatrix et je suis garde du corps. »


Oh oui, Bellatrix ne laisserait pas s’échapper un morceau pareil sans avoir assouvie une part de sa curiosité.


© TAÏGAO

_______
Médailles:

Il me manque celle d'Août & Octobre !
Galerie Cadows de Vavas Magnifique *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 76
CITATION : NO, THIS DOES NOT EXPAND THE DONG!
MESSAGES : 56
JUKEBOX : Un-Go - Fantasy
FEAT : Hashiri Nio - Akuma no Riddle
CRÉDIT : Myself
DATE D'INSCRIPTION : 31/10/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mar 20 Jan - 12:57

Décimé tout un gang? il devait y avoir une erreur. La seule personne qu'il avait tué ce soir était ce mutant du nom de Blade. Cela dit... avec le bordel qu'il y avait eut en début de journée avec ces mini-gangs qui s’entre-tuaient, il n'était pas impossible que les deux affaires se soient entremêlées. Au moins elle lui en apprenait une belle : les fantômes du passé étaient en train de resurgir les uns après les autres, et ce n'étaient guère des ennuis du genre qu'il avait envie de fouiner. Au final, il était coincé dans cette salle avec cette fille qui s'était finalement montrée plus envahissante qu'elle n'en avait l'air. Bellatrix? C'était la première fois qu'il entendait ce nom.. mais ce qui intriguait plus le détective c'était l'une de ses précédentes phrases. Celle où elle disait qu'elle l'aurait sûrement embarqué pour qu'il lui montre de quoi il est capable. Une scientifique? La possibilité qu'elle soit un traqueur elle aussi n'était pas impossible. Après-tout, Ce type aux cheveux blancs, puis Sai... en ce moment ils sont de plus en plus nombreux à lui tomber sur le dos. Pas qu'il n'ai pas souhaité ces emmerdes pour commencer, mais c'était vrai que la note commençait à être difficile à payer. Rui se retourna doucement, un sourire totalement innocent aux lèvres, alors qu'il haussait les épaules en inclinant légèrement ses mains dont les manches dépassaient complètement.

- Navré mais je ne vois pas de quoi vous êtes en train de me parler.

Cela dit, il ne comptait pas la jouer complètement innocent. Il avait déjà compris qu'elle l'avait percé à jour : il n'était pas totalement blanc comme neige dans cette histoire. Il n'en était pas le principal responsable, mais il était bien acteur; acteur d'un cadavre qui venait probablement d'être retrouvé à l'heure qu'il est. Son sourire innocent se transforma doucement en un sourire perfide, vicieux et diabolique.

- Je n'ai pas décimé de gang. J'ai me suis en revanche bien défendu contre quelqu'un qui attentait à ma vie. Cela dit, c'est une totale coïncidence avec les événements que vous êtes en train de me décrire. Le type est malheureusement tombé de très haut, tête la première.

Plus comme "Porté dans les airs puis écrasé au sol en mode marteau-pilon" mais au fond la description n'est pas totalement fausse. Rui avait-il vraiment des comptes à régler avec un garde du corps? Nan. Même si on prévenait la police, Rui n'aurait qu'à composer un appel pour éloigner tout ces problèmes loin de lui, et son nom n'atteindrait même pas la justice. Ses connections étaient effrayantes, il tenait une bonne partie de Tokyo entre ses petits doigts. Mais il devait avouer que cette situation commençait à devenir intéressante, et il commençait à être on-ne-peu-plus curieux à propos de cette fille qui avait indirectement mentionné un ancien travail. Peut-être étais-ce là l'occasion de prendre un peu d'intel sur un potentiel groupe qu'il ne connait pas, ou bien les traqueurs si sa déduction était correcte. Il sourit à nouveau, plaçant ses mains dans les poches du jean en penchant légèrement la tête sur le côté.

- Vous étiez flic? appartenait à une organisation terroriste peut-être? scientifique illégal ou quelque chose comme ça? Maintenant que j'y pense, ce n'est pas vraiment naturel qu'une personne lambda soit capable de recoudre en une heure à peine quelqu'un qui se vide de son sang par un gros trou de la poitrine.

Bah, il est à la fois détective et effaceur de problèmes. Ses deux travaux consistent à récolter des intels et des contactes; des personnes dans les milieux les plus hauts-placés du japon, ou ceux qui travaillent dans les pires organisations. Si cette fille avait plus de liens avec un groupe, alors ça ne ferait pas de mal de récolter un peu d'informations. Décidément, la chance souriait au blond aujourd'hui, si on ignore le fait qu'il n'est pas passé si loin que ça de mourir. Attrapant sur la table son sac, il le passa autour de son épaule et poursuivit.

- J'aimerais éviter d'avoir à rallonger la liste des victimes ce soir. Surtout si cela inclus d'assassiner quelqu'un qui m'a offert l'hospitalité. Cependant, vous comprendrez que je ne peux pas laisser de stupides problèmes m'atteindre, et que je n'ai aucun scrupule à faire disparaître ceux qui me posent des soucis.

C'était une sorte de menace. Ce qui l'était encore plus, c'était les particules noirâtres qui commencèrent à flotter autour de Rui. Il n'avait aucunement l'intention de la tuer; mais si elle s'avérait plus dangereuse qu'elle n'en avait l'air, il n'aurait pas d'autres choix que faire l'égoïste. Malgré tout il continuait de sourire comme un petit démon.

- J'aimerais qu'on évite d'en arriver là, Bellatrix. Je n'ai rien contre rester un peu, mais j'aimerais que ce petit temps partagé soit profitable à nous deux.

Il sortit son téléphone portable de son sac et fit glisser son pouce jusqu'à l'application "Bloc-Note".

- Que diriez-vous d'un échange d'informations? On pourrait commencer par quelques petits secrets. Par exemple, j'aimerais savoir quel était cet "ancien travail" auquel vous faisiez référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 59
CITATION : Les grandes douleurs sont muettes
MESSAGES : 832
JUKEBOX : Secret ~ The Pierces
FEAT : Lara Croft
CRÉDIT : G&D
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2013
LOCALISATION : Partout et nul part

FICHE PERSO
XP:
152/176  (152/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Mar 20 Jan - 15:19

Boules de suie ?!


Adorable. Honnêtement Rui-kun était le genre de gosse que Bellatrix pouvait s’imaginé avoir. Bien évidemment jamais de la vie elle n’aurait d’enfant, contrairement à ce que tout ce que peut croire son entourage, il lui était tout bonnement impossible d’en avoir réellement un. Mais une chose est sure que si il lui avait été possible d’en avoir un, Rui-kun correspondait exactement au profil. Androgyne, ce qui permet de jouer à volonté de toute les facette de l’Homme. Menteur au point de vous arracher la mâchoire d’un coup parce qu’on pourrait sans hésité lui donné le bon Dieu sans confession. Extrêmement dangereux, ce qui était le plus important au-delà de tout.

En aucun cas la jeune femme ne le cru quand il nia comprendre. Puis une petite moue tordu pointa le bout de son nez quand il annonça que son adversaire était juste tombé de haut. Ce qui la déçut quelque peu pensant avoir affaire à quelque chose de mieux. Toutefois, une simple chute ne semblait pas non plus coller vraiment à l’histoire vu la balafre qui lui couvrait le torse. En tout cas elle comptait bien en apprendre un peu plus là-dessus.

Intelligent, une très bonne chose pour ce jeune. Car si il y a bien une chose que Bella n’avait pas vu depuis longtemps, c’était un tout jeune adulte particulièrement intelligent. Habituellement ils sont toujours dans la phase de l’adolescence ou alors dans celle de la béatitude d’être enfin majeur. Vous savez, celle ou ils peuvent enfin boire, fumer et faire toute ses choses légale sans craindre le courroux de qui que ce soit. Enfin aussi l’âge de se faire prendre et de finir en prison en faisant quelque chose d’illégale.

Mais ce n’était pas le cas de Rui. Nop. Apparemment son métier de détective privée n’était pas dénué de sens non plus. Il avait tapé juste dès sa première supposition. Les deux autres étaient un peu tiré par les cheveux. Pas totalement fausses il est vrai. Néanmoins terroriste était quelque peu exagéré. Folle convenait mieux. Cependant pour la recouse elle n’était pas seule. Okay on la surnomme La Folle mais bien que doué faire se travail en moins d’une heure il faut être un mutant. N’en étant pas un, c’est Rob qui lui avait servi de deuxième paire de bras.

Après quoi le jeune homme commença à se mettre sur la défensive. Comment savoir ça ? Elémentaire mon cher lecteur, il venait de récupérer son sac et de le mettre autour de lui. Signe qui peut-être le prémisse d’une fuite à venir ou de s’en servir comme arme ou comme bouclier. Deuxième signe ? La menace sous-jacente lorsqu’il évoque de rallonger sa liste de victime. Ce qui était étonnamment drôle de la menacé ainsi. D’ailleurs la jeune femme avait du mal à se contenir.

Il venait de la traité de terroriste et il la menaçait de mort. C’était un peu trop pour l’Ecossaise qui explosa de rire intérieurement, ne laissant que sa tête baissé et ses épaules tressauter pour extérioriser ce dernier. Une oreille resta à l’écoute de ses dernières parole mais honnêtement ce petit était correspondait trop aux attentes de Bella pour son propre bien.

Une fois qu’il eut fini de parler, la jeune femme laissa échappé ses derniers éclats de rire. Elle avait quand même assez de notion de politesse pour attendre que son interlocuteur ait fini son discours pour exposer le sien. Cependant avant même d’énoncer un mot l’ex-scientifique fut fasciné par les petites boules noires qui voletaient dans l’air qui les entourait. Ouvrant de grand yeux Bellatrix se leva et s’approcha de l’une d’entre elle. Son œil humain brillait d’excitation enfantine tandis que son autre main dévoilait l’œil robotique dans un réflexe purement humain pour l’analyser.


« Magnifique.. »


Susurrais-je avant de me tourner vivement vers Rui et de me ruer sur lui :


« C’est des boules de suie ? Hein, hein dit ! Ce sont des boules de suie ?! Tu sais comme dans le film de Miyazaki ! Elles mangent aussi des bonbons en forme d’étoiles ? »


Je sautillais comme une folle même si avec mon œil non-humain je voyais bien que ce n'était pas de la suie. J'étais excité parce que, Damned ce pouvoir est trop génial. Puis je prenais note de son portable en main et qu’il attendait des réponses à ses questions. Alors ils en étaient là à jouer au jeu des 20 questions. Soit :


« Bah j’ai eu pas mal de boulots, tous aussi différent qu’hétéroclite. Mais t’es tombé juste tout à l’heure j’ai bien été flic à un moment. Pour ce qui est de ton rafistolage on était deux. Mais Rob est retourné en salle je le remercierais pour toi si tu veux. »


Je lui rendis son sourire le sien démonique le mien tel le Cheshire, si une personne rentrait maintenant il nous prendrait pour deux aliénés.


« A toi de répondre maintenant Rui-kuuuuun ! Tes petites boules là ce sont des boules de suie ? Enfin, ce que je veux vraiment savoir c’est quelles sont leur composition ? »


Bellatrix s’amusa en passant à poker les petites boules qui passaient à sa porté.



© TAÏGAO

_______
Médailles:

Il me manque celle d'Août & Octobre !
Galerie Cadows de Vavas Magnifique *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 76
CITATION : NO, THIS DOES NOT EXPAND THE DONG!
MESSAGES : 56
JUKEBOX : Un-Go - Fantasy
FEAT : Hashiri Nio - Akuma no Riddle
CRÉDIT : Myself
DATE D'INSCRIPTION : 31/10/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mar 20 Jan - 20:59

Il avait l'impression d'être étudié comme un rat de laboratoire, et cette idée ne lui plaisait guère. Elle avait un pète au casque? c'était fort possible vu sa réaction. Au lieu de craindre ce que ça voulait signifier, elle se ruait sur l'androgyne pour l'harceler de questions qui n'avaient pour lui autant d'intérêt qu'une pomme de pain sur la route. Maintenant il avait vraiment envie de s'en aller de là aussi rapidement que possible. Il grinça des dents, serrant son téléphone dans sa main en ayant malgré tout marqué l'information qu'il avait récolté : elle aurait été flic? pas étonnant qu'elle ai perdu son job avec une attitude pareil. à ce stade là elle aurait certainement mieux fait de postuler à l'armée, des suicidaires dans son genre ils pourraient en utiliser plus d'un. Il était sérieusement en train d'hésiter entre terminer son existence dans l'instant ou satisfaire sa curiosité en se ridiculisant un peu plus. Il laissa finalement tomber les particules noirâtres sur le sol au grand désespoir de la jeune femme : elle ne valait certainement pas la peine qu'il se mette dans des états pareils, il n'avait qu'à espérer qu'elle le laisse filer tranquille quand l'occasion se présentera. En attendant, il soupira et haussa les épaules, décidant malgré tout de répondre aux questions qui lui avaient été posées : bien que ridicule, cela était toujours un échange d'informations, et il se devait de répondre pour continuer l'échange tranquillement. Mais avait-il vraiment envie d'en savoir plus sur elle? le fait de savoir qu'elle était flic plutôt qu'en appartenance à un groupe comme celui des traqueurs l'excitait largement moins, et tout ceci explique certainement pourquoi elle n'avait pas flanché en le voyant débarquer couvert de ses propres fluides rougeâtres. Il soupira longuement en commençant à gratter sa tignasse blonde.

- De la fumée, des cendres, ou de la poussière. Je suis capable de les contrôler, les solidifier, les embraser ou les faire exploser; mais je suis aussi capable de les créer, de me soigner avec ou réparer des membres cassés.

Cela dit, ça ne devait être qu'une demi-surprise pour Bellatrix qui avait déjà observé ses pouvoirs de régénération en action. Il n'aimait aucunement donner ces informations, mais avec le recul, ce n'est pas comme s'il avait quelque chose à craindre à les laisser filtrer. Rui est un monstre sous tout les aspects, et il est du genre à rire face au danger, narguant les traqueurs en allant jusqu'à leur donner ses coordonnées. Oui, il demandait complètement à ce que les ennuis lui tombent sur la tête, tant que ceux-ci étaient de nature nouvelle.. il n'aimait pas les vieux ennuis comme ceux qui lui étaient tombés sur la face ce soir. Ouvrant à nouveau les yeux, il poursuivit sur un air un peu plus vaincu.

- Je dois avouer que je suis un peu déçu, je m'attendais à quelque chose de mieux qu'une simple flic. Je n'ai pas besoin d'intels supplémentaires, il semblerait que je sois tombé sur une personne banale après-tout.

Il n'avait pas vraiment envie d'être insultant, mais c'était la vérité : il était du genre à rechercher les liens les plus utiles, comme par exemple ceux des nombreux politiciens à qui il a rendu des services, ou encore des gérants de secteurs illégaux... le genre de personnes dangereuses qui pourraient ordonner votre tête sur un plateau d'argent. Rui rangea son téléphone dans le sac et secoua la tête de droite à gauche, conservant son air déçu.

- Je ne suis pas certain que ça puisse faire quoi que ce soit que je suis un mutant ou non, ou que j'ai tué quelqu'un. Il n'y a rien que vous puissiez faire contre moi qui puisse me tenir en laisse. Si vous n'avez rien d'autre à me dire, je vais sûrement m'en aller rentrer chez moi. Laissez moi au moins votre adresse histoire que je vous rende vos vêtements.

Encore une fois il essayait de prendre la fuite, mais qui sait quel genre d'idiotie cette fille va encore lui jeter au visage pour le pousser à rester cloué ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 59
CITATION : Les grandes douleurs sont muettes
MESSAGES : 832
JUKEBOX : Secret ~ The Pierces
FEAT : Lara Croft
CRÉDIT : G&D
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2013
LOCALISATION : Partout et nul part

FICHE PERSO
XP:
152/176  (152/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Mer 21 Jan - 22:37

En retard pour l'heure du thé ?!


Quoique, même si Rui-kun était le potentiel type d’enfant que Bellatrix aimerait avoir si sa normalité prenait le pas sur sa folie. La première chose qu’elle lui enfoncerait dans le crâne ne serait pas une sonde ou un quelconque objet, mais une petite leçon comme ne jamais se fier aux apparences et d’être un peu moins snobe. La confiance en soi est une bonne chose, mais trop se reposer sur des suppositions n’est jamais bon. En plus il est détective.

Mais bon cela est plutôt une bonne chose pour l’Ecossaise. Après tout, même si elle avait gagné sa liberté, beaucoup de personnes lui en voulaient encore. Directement ou indirectement car le simple fait d’avoir un passé de Traqueur vous fait acquérir de nombreux ennemis. L’ex agent ne craint aucunement les représailles qui pourrait lui arriver. Après tout, jouer avec la mort est ce qu’elle fait de mieux depuis sa naissance. Toutefois, son nouveau boulot ne lui permettait plus toute les excentricités d’avant. Risquer la vie de son employeur c’est pas très pro.

Il avait retiré ses petites particules de fumée ? Cendres ? Poussière ? Rangé son portable et s’apprêtait à partir à nouveau. La banalité ne l’attirait donc pas ? Cela leur faisait un point commun. Mais si il y a bien une chose que la Bella n’était pas c’était bien banale. On ne l’avait même jamais qualifier ainsi ! Mais ses paroles était vraiment drôle. Certains se seraient offusqués suite à de tel propos à leur encontre. Pas elle, ça la faisait plutôt rire.


« Héhéhéhéhé ! Le petit Lapin aurait-il peur d’être en retard pour l’heure du thé ? »


Je secouais la tête de gauche à droite avant de m’approcher pour lui remettre correctement le col de sa chemise.


« Tu peux les garder. Des bouts de tissus j’en ai encore et il y en a plein que l’on peut trouver à n’importe quel coin de rue. Et puis si tu tiens tellement à me rendre mes habits et à perdre encore plus de temps pour une personne banale, tu n’as qu’à cherché avec tes ressources. Après tout dépend celle que tu trouveras. »


Je lui fis un petit sourire tout en me reculant et retournant à ma place initiale.


« Mon adresse de ma nouvelle vie ? Ou l’adresse de l’ancienne vie ? Un an, c’est trop cours pour que tout disparaisse. C’est pas parce qu’on a explosé une bonne partie de Tokyo à ce moment que les infos ne sont plus là. »


Quelques images du combat défilèrent devant mes yeux et un sourire sadique étira mes lèvres.


« Pour ce qui est de te tenir en laisse j’ai toujours eu du mal avec les animaux qu’il fallait traîner ainsi. Je n’aime pas particulièrement ça. Mais je connais de nombreuses personnes qui seraient prête à avoir un joli petit mutant comme toi au bout d’une laisse. »


Je n’énonçais pas bien évidemment le fait que j’ai horreur des Hommes qui traitent leur semblable comme des moins que rien. Que je les assassinait quand je le pouvais. Mais c’était également une métaphore pour les Traqueurs encore en service. Eux n’attendaient que ça.


« Des personnes qui ont vraiment une dent contre les mutants. Pauvres âmes en peine, qui n’ont que ça comme moyen pour trouver un sens à leur vie ! Oh excuse me ! Je dois t’ennuyer avec mes élucubrations sans queues ni têtes ! Le lapin va finir par être vraiment en retard pour l’heure du thé ! »


Et pour ponctuer ma remarque ironique je regardais l’heure à ma montre.


« Va, va mon jeune balach ! Qui sait si on se reverra Rui-kun ! »


© TAÏGAO

_______
Médailles:

Il me manque celle d'Août & Octobre !
Galerie Cadows de Vavas Magnifique *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Bloody Gift ♣ Bellatrix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A gift to Haiti from the White House: right-wing dictators for you!
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!‏
» Bloody London
» [Défis] ~ 30 baisers - Bellatrix Lestrange ~
» Bloody Mary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: TOKYO :: Shibuya-