AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I want to sleep ! Fuck off... [Pv Kou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 238
CITATION : I love a cupcake in your mouth !
MESSAGES : 161
JUKEBOX : How to be Heartbreacker - Marina & the diamonds
FEAT : Elsa - La Reine des Neiges
CRÉDIT : Stitch design !
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2014
LOCALISATION : En route pour la célébrité !

FICHE PERSO
XP:
168/170  (168/170)
PV:
15/15  (15/15)
avatar


Ven 14 Nov - 12:10






Come back home !


Il est 20h, il fait nuit, la brise est gelée malgré les trois tonnes de vêtement que j'ai sur le dos j'ai encore froid ! Une veste, une écharpe, deux t-shirts, un pantalon, de grosses chaussettes, bref je ne suis pas sexy du tout dans mon accoutrement. Sans compté que j'ai des airs de zombie. J'ai des valises sous les yeux, tellement grosse que j'aurais pu y ranger ma garde-robe avant de partir de chez Kou. J'en peux plus je suis épuisée, je veux dormir ! Je m'étire en marchant, je baille à travers mon écharpe je tente de ne pas m’effondrer dans un coup de la rue, je pourrais y rester ou choper n'importe quoi.

Je marche dans les rues de plus en plus sombre les mains dans les poches tête basse et grommelant. J'avais fui y a quelques jours cet endroit, il pleuvait ce soir-là. Mais ce soir le ciel est totalement dégagé, normalement je ne vais chez lui que les soirs de pluie. Mais je ne tiendrais pas une nuit de plus ! Je veux un lit chaud, bordel ! Je vendrais mon âme pour un lit chaud. Bref, j'emprunte le chemin que j'ai l'habitude de prendre, je me glisse dans son appartement par la fenêtre qui est officiellement devenu ma chatière. Je la referme avant d'allumer les lumières en poussant un soupire de bien-être. Il fait tellement plus chaud ici ! Et il n’y a pas de bruit dans l’appartement et aucun autre signe de vie. Je ne sais pas s’il est là, s’il est sorti, s’il rentrera demain matin ou bien dans 10 minutes. Mais là maintenant, je m'en fou. Je me débarrasse de mes affaires ne laissant sur moi qu'un débardeur trop grand et une culotte en dentelle noire. Je n'ai pas envie de chercher où je peux les mettre, je balance tout à droite et à gauche, j'ai la flemme et je veux dormir c'est tout.

Je me dirige vers la seule chambre de l'appartement. Puis je vais m'effondrer dans son lit, il est vide, je suis un peu soulagée quelque part au moins je n'ai pas d’explication à donner maintenant. Pas de blabla juste du sommeil ! J'enlace l'oreiller en inspirant l'odeur de tabac, hmm ça m'a presque manqué. Je me glisse sous la couette et je sombre dans le sommeil de façon immédiate. Une bombe pourrait exploser que je n'étais aucunement sûre de me réveiller.



YOU MISSING ME ? NO IMPOSSIBLE...



_______


Dernière édition par Shu Hyuuga le Sam 15 Nov - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 39
CITATION : "Fuck off bitches."
MESSAGES : 45
FEAT : Nicolas Brown - Gangsta
CRÉDIT : (c) K' Mr Chat
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2014

FICHE PERSO
XP:
26/182  (26/182)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Sam 15 Nov - 9:55




» Entre Chien et Loup


Kou avait passé la soirée à garder un hangar remplie de dieu sait quoi. Il était resté là, planter à faire ce pour quoi on le paie. Mais ce soir avait été diffèrent des autres soirs.

En tant que garde on s’attend souvent à n’avoir aucune confrontation, à somnoler tout en restant aux aguets devant une porte en fer ou des glacières d’organes. Mais pas ce soir-là. Non. Pour une fois, ce qui ne lui avait pas déplu, Kou eut de la compagnie.

Oh pas grand-chose. Pas d’un membre d’un  autre gang aux pouvoirs démesurément grands ni une armée de flics aux flingues chargés. Cette compagnie n’était que le fruit d’un pur hasard, enfin, tel avaient été les dires des gens qu’il avait croisés cette nuit-là. Parce que rien n’était dut au hasard et le chien de garde le savait mieux que personne.

Ils étaient deux. Pas très grands, plutôt fins, de leurs parfums bon marché et leurs fringues bling bling, il devait sans doute s'agir de gosses de riches en pleine excursion. Mutants ou pas, aux yeux du cerbère il n’était rien d’autre que des épines dans le pied et comme toutes épines, elles devaient être arrachées.

Mais il s’agissait là de gamins pré pubères… rien de vraiment dangereux en soit, mais le doute persisté qu’en a leur motivation de s’approcher aussi prêt d’un endroit soit disant passant, risqué.

Était-il là question de courage, de bravoure, ou encore de stupidité ?

Kou opta pour de l’inconscience à l’état pure, pendant que ses autres lui-même cracher en écho disgracieux des injures et des rires moqueurs.

Et ils avaient bien raison de rire, car les deux pélots n’avaient pas l’intention de faire demi-tour. Si dans sa tête ça balançait entre l’envie de les mettre en morceaux ou de leur filer la peur de leur vie, Kou resta distant avec eux, le temps que son, ou plutôt ses esprits, se mettent d’accord.

Finalement, alors que petits pas et  des éclats aigues s’approchèrent de plus en plus, le cerbère prit forme animale et se cacha dans un coin sombre. L’entrée éclairait par la lune, le monstre tout droit sorti des récits sur l’enfer se contenta de parler.

Trois voix en écho sombre raisonnèrent contre les parois en métal des hangars.  Ils avaient mastiqué une phrase toute simple, ce qui avait largement suffit à faire retourner ces aventuriers du dimanche dans les jupes de leur mère.

S’en suivit un rire particulièrement machiavélique de trois grosses têtes de loups noires qui sur le coup intriguèrent d’avantage celui qui était venu le remplacer.

▬ Qu’est que tu fous Kou ?

Un type bien, qui fait le même job que les grands méchants loups. Il lui expliqua a la vas vite en reprenant forme humaine et lui susurra une bonne soirée, un sourire aux lèvres.

Il était temps de rentrer, de dormir, de profiter d’un peu de calme, bien que l’élément premier a son environnement depuis bientôt 6 mois avait disparu. Si Shu lui manquait ? Difficile à dire. Il faut avouer qu’il s’y était habitué, à sa présence féline, à ses remontrances, à ses rires et à ses problèmes. Après tout elle était jeune, et un peu têtue, il ne fallait pas se faire d’illusion.

Il passa donc le bas de la porte de son immeuble en baillant. L’esprit vide, ou si je puis dire approximativement calme, Kou monta les escaliers aux pas de courses. Pressé de retrouver la chaleur de son lit douillé, il ouvrit la porte qu’il referma derrière lui et se dévêtit au quart de tour. Sans même allumer la lumière, sans les sens en éveille, il tomba sur son plumard comme un poids mort. C’était sans compté sur la presence d’une certaine vous savez qui dans ses draps.

▬ Sh-Shu ?! »

Il s'était redressé aussi vite qu'il s'était couché. Toujours à moitié affalé sur le lit, il fixa la pénombre pour en éclaircir l'obscurité et se mit a renifler. Il s'agissait bien là de Shu... Mais qu'est qu'elle faisait là? Il ne pleut même pas aujourd'hui.







Dust
&
Ashes



_______
TOPLESS KOU

#CERBERUS

(avatar fligthless bird
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 238
CITATION : I love a cupcake in your mouth !
MESSAGES : 161
JUKEBOX : How to be Heartbreacker - Marina & the diamonds
FEAT : Elsa - La Reine des Neiges
CRÉDIT : Stitch design !
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2014
LOCALISATION : En route pour la célébrité !

FICHE PERSO
XP:
168/170  (168/170)
PV:
15/15  (15/15)
avatar


Sam 15 Nov - 12:54






Come back home !


Présence immuable depuis 6 mois après 3 ans à airer de çà de là dans Tokyo. Il était devenu un point fixe dans mon monde en ruine. Un coin chaleureux lumineux malgré la noirceur de ses yeux, son manque patient et son air toujours grognon. Il est la tour Eiffel dans ma boule à neige en pleine tempête. Devenu mon seul repère, mon seul port d'attache ! Malgré-moi c'est à lui que j'aime me plaindre de mes journées, lui qui ne fait que grommelé en guise de réponse. En le regardant on croirait que je parle beaucoup, mais non je lui dis le plus souvent que le strict minimum. Bonjour, tu vas bien, tu rentres ce soir ? Bonne journée. Et quand il rentre, Bienvenue, comment s'est passé ta journée, ce à quoi il répond par un grommèlement si la journée a été pas terrible ce qui arrive très souvent. Ce n'est pas pour me déplaire non plus je ne suis pas une grande bavarde. Si je veux un peu de bruit j'allume la télé ça comble.

Il n'a pas l'air vivable vu comme ça, il sent le chien aussi mais ça y a que moi qui le sent en fait. Je m’enroulais dans la couette, ça fait tellement du bien d'être là. Je me sens chez moi, bien-sûr c'est surtout chez Kou, mais il partageait ces quelques mètres carré habitable avec moi. Non en fait il s'est habitué à moi, avant je ne squattais que le canapé... puis petit à petit j'ai envahi son lit... Pour la bonne raison que son canapé me casse le dos et que ben... l'hiver approche et je suis un animal qui n'aime pas ce type de température beaucoup trop basse.

Il y a l'odeur de Kou partout dans le lit, juste son odeur et celle des cigarettes qu'ils fument, ça m'apaise un peu. Je dors paisiblement, d'un sommeil bien mérité je pense ! Je n'entends rien, je ne sens rien, ici je me sens en sécurité. Rien de mal ne peut m'arriver ici ! Je suis sûre mon territoire, je suis chez moi !!!! Bordel de merde je suis un félin... et en tant que tel je me comporte comme si ces lieux m'appartenaient. Donc je dormais quand un corps me chuta lourdement dessus me forçant à me réveiller. J'allumais lumière par réflexe encore dans le coaltar.

▬ Sh-Shu ?!
- Bordel Kou, Je me redressais dans le lit, je passais mes mains sur mon visage. ce lit est bien assez grand pour t'échouais ailleurs que sur moi !

J'étais partis qu'une petite semaine et on aurait dit qu'il venait de croiser un fantôme. J'avais l'air d'un zombie soit mais bon quand même. Je replongeais dans le lit avec l'espoir qu'il ne voudrait pas discuter maintenant. Je voulais juste dormir !



YOU MISSING ME ? NO IMPOSSIBLE...



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 39
CITATION : "Fuck off bitches."
MESSAGES : 45
FEAT : Nicolas Brown - Gangsta
CRÉDIT : (c) K' Mr Chat
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2014

FICHE PERSO
XP:
26/182  (26/182)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Dim 16 Nov - 17:18




» Entre Chien et Loup

Il y avait de quoi se poser certaine question. Sur un coup de tête, sur une beuglante pour être plus précis, Shu s’en était allée. Elle avait fui ce qui semblait être un bien drôle de problème.

Bien que tout ceci ne concernait en rien Kou, il n’en était pas moins curieux…Il avait soulevé le sujet avec Haru, avant qu’elle ne reparte chez elle, mais elle non plus ne semblait pas savoir de quoi il en retourné.

C’est que c’était intriguant toute cette histoire et la mine meurtrie de la lionne avait sut s’imprimer dans les esprits confus du Cerbère. Assez pour faire naître une forme d’inquiétude.  Et dieu seul sait ce qui se passe dans la tête de ce schiso' quand Kou a le cœur tordu.

Une chose est sûre, il fallait qu’ils causent. Il fallait qu’il sache. En même temps, ils vivaient sous le même toit les deux loustiques et Kou n’aimait guère les secrets. C’est que ça pouvait lui retomber sur le museau ce genre de conneries. Car en y repensant, ce cerbère lui-même n’était pas un enfant de cœur et avait sans doute à son cul plus d’un traqueur prêt à l’abattre sur place.

On l’avait battu. On lui avait percé la peau, on lui avait tranché le souffle, plus d’une fois. On l’avait mis à terre, on lui avait marché dessus, sans aucun répit. On lui avait broyé la fierté et sa vie, sans honte, sans hésitation.  Le passé reste dans le passé, mais si on venait à lui demander, il en parlerait, librement, sans gène.

Ce n’est qu’après un court silence, cachant une réflexion mastiqué et brouillon entre ses autres lui-même, que la main de Kou alla trouver l’épaule de Shu. Si d’abord ce fut une petite secousse, le tout se transforma en un pokage répété et abusif. Il voulait qu’elle se réveille. Il ajusta sa voix, en susurres suaves et s'approcha pour venir chuchoter.

▬ Hoy... Shu...»








Dust
&
Ashes



_______
TOPLESS KOU

#CERBERUS

(avatar fligthless bird
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 238
CITATION : I love a cupcake in your mouth !
MESSAGES : 161
JUKEBOX : How to be Heartbreacker - Marina & the diamonds
FEAT : Elsa - La Reine des Neiges
CRÉDIT : Stitch design !
DATE D'INSCRIPTION : 13/10/2014
LOCALISATION : En route pour la célébrité !

FICHE PERSO
XP:
168/170  (168/170)
PV:
15/15  (15/15)
avatar


Lun 17 Nov - 14:51






Come back home !


Pourquoi voulait-on me forcer à revivre quelque chose que je ne foulais pas revivre ? Pourquoi le passé me poursuivait-il de la sorte... ai-je finalement fui en vain ? Juste quand tout semblait enfin se remettre sur les rails, il a fallu qui tu apparaisses. Tu n'as pas changeais, mais moi je ne suis plus l'enfant que tu connu ma chère. L'enfance s'est envolée si loin ! Laissant en mon sein un cœur pourri, flétrie qui bat dans le vide, on m'a purgé de mon innocence... J'aurais tant voulu que tu gardes de moi une autre image ma douce Haru. Je peux malheureusement pas pleurer ses trois années sans toi, sans "moi", sans notre nous ! Car après tout je l'ai fait pour nous, avant tout pour toi après pour moi. Je n'aurais pas supportais te blesser et malgré moi mon instinct de survie n'a fait que s'accroître... Je veux vivre malgré mon cauchemar.

J'avais la tête plongé dans mon oreiller et je priais en silence qu'il ne me harcèle pas. Un, parce que j'étais fatiguée, deux, parce que l'idée de reparler de ça me fatiguais encore plus et trois, parce que je ne voulais pas en parler. Pouvait-on respecter mon désir juste une seule fois ? Mon dieu juste une ! Le silence se glissait entre Kou et moi... c'était un homme silencieux ! C'était une chose que j'appréciais chez lui ce soir. Si j'avais besoin d'une personne bavarde je pouvais retourner chez Rancid ou aller voir Sanrei. Je me demande pourquoi j'ai choisi Rancid plutôt que Sanrei lors de ma fuite, je me serais sans doute plus marré chez lui. Les idées de comment la première nuit aurait certainement fini me venait en tête, j'aurais sans doute dû "payer" un truc pour dormir chez lui. Non, j'avais fait un choix parfait ! Tous ces trucs qui tournaient en rond dans ma tête m’empêchait de dormir, je les chassais rapidement de mon esprit pour me plonger dans un océan sombre et profond de paix. Dans ma tête je flottais au milieu du néant et du silence, je coulais doucement vers les méandres du sommeil qui me tendait les bras.

Je suis habituée au silence de Kou, habitué à sa présence, il ferait peur à un gosse juste en fronçant les sourcils. Mais je n’ai pas peur de lui au fond c’est un gentil chien ! Il aboie plus qu’il ne mord. Un admirable chien de garde. Je sens que ce silence n’a rien de naturel quelque chose ne va pas entre nous ce soir ! Néanmoins je fais taire mon instinct, je voulais juste dormir ce soir. J’ai passé suffisamment de mauvaise nuit, je ne voulais pas en rajouter une de plus à cette liste. Le silence opaque semble durer une éternité, mais une éternité de bien courte durée ! La grande main usée par le travail de Kou, se glisse sur épaule et il me secoue un peu comme un shaker et glisse à mon oreille un simple : « ▬ Hoy... Shu...» Je me tourne rapidement et je la prends dans mes bras de façon à ce qu’il arrête son pokage abusif. Je glisse ma tête au creux de son cou en susurrant les yeux toujours clos : - Je t’avais jamais entendu dire autant de fois mon prénom en l’espace de si peu de temps... Je ne sais pas ce qui te préoccupe mais ça peut attendre demain. Je baillais violemment, mon étreinte se desserrait un peu, la fatigue s’emparait de moi. Oui, mon passé n’allait pas disparaître après quelques heures de sommeil, bien que je l’aurais souhaité, ça pouvait attendre demain. Et si je pouvais je le ferais attendre toute une vie, j’aimerais ne parler de ça que sur mon lit de mort. Car après tout, demain arriverait bien trop vite. Je me lovais doucement contre Kou, sa chaleur avait quelque chose de tellement rassurant, puis je laissais l’épuisement me happer et me faire sombrer dans un sommeil profond.



YOU MISSING ME ? NO IMPOSSIBLE...



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

I want to sleep ! Fuck off... [Pv Kou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» 05. You wont get no sleep tonight ! ~
» Vivre parmi les fantômes... [Sleep =) ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: TOKYO :: Shinjuku :: Résidences-