AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 everything has a price ▬ nyx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 53
MESSAGES : 257
FEAT : bertolt hoover ▬ snk
CRÉDIT : me
DATE D'INSCRIPTION : 08/03/2014

FICHE PERSO
XP:
160/172  (160/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Jeu 6 Nov - 22:48

I hope you are generous

La nuit ayant fini par lever son voile en cette ville comme à l'accoutumé, les étoiles s'étant permis délire domicile en ce ciel alors que tu vagabondais sous leur bienveillance. Tu étais là grelottant bien trop légèrement vêtu pour cette époque de la nuit, ne pouvant te reposer sur ce don, cette mutation dont tu avais hérité pour te réchauffer là où tu avais bien trop abusé de celui-ci en cette journée pour diverses autres raisons. Tu pressais ainsi le pas cherchant en vain à substituer ton corps aux crocs de l'hiver bien trop dévorants de surcroît en ce moment nocturne d'un jour. Tu n'avais qu'une envie te rendre sur le lieu de rendez-vous que tu avais fixé avec elle, avec la concernée ou plus simplement ton employeuse. Au fond tu ne désirais qu'une chose avoir ton salaire et sûrement rester en un endroit chaud au moins quelques minutes à défaut de devoir arpenter la ville à la recherche d'un refuge. Cela faisait maintenant de longues minutes que tu errais ainsi, ta respiration, ton souffle n'étant qu'un léger brouillard hors de tes lèvres. Tu pouvais tantôt observer entre deux vitres ton reflet et ta chair tantôt mutilée au dessous de tes yeux en ces sanglants sillons auxquels tu n'étais que bien trop habitué depuis des années en guise d'effets secondaires de ton côté mutant.

Cela ne t'empêchait pas malgré tout de te questionner sur cet anodin livre que tu avais dû voler ou plutôt dirait on récupérer. Comment une chose si simple pouvait elle susciter tant de convoitises ? Même si tu ne savais que très peu de choses sur ta cliente il fallait dire que ta curiosité en était plus que piquée là où tu n'avais eu le temps en ton cas de toi même t'informer sur le contenu de cet amas de page que tu avais dérobé. Peut être avait il sans doute moyen d'en tirer un peu plus que prévu de par ce qu'il devait représenter aux yeux de la jeune femme. C'est ainsi que tu finis par arriver face à la bâtisse en laquelle vous deviez vous retrouver, un des nombreux bars de la capitale quoi de plus commun finalement pour ce qui devait être un échange. Main se heurtant à la porte de ce bâtiment alors que tu t'empressas d'y entrer entre deux frémissements, entre deux vaines tentatives de ton corps pour se réchauffer. Tu ne tardas à balayer les lieux de tes iris myosotis te sentant malgré tout dévisagé de par les stigmates de ton don, tu n'avais remarqué la présence de la belle que tu te devais de considérer comme cliente ou patronne selon les points de vue, peut être étais tu tout bonnement arrivé en avance. Au moins tu avais ça pour toi...

Tu finis donc par t'asseoir à l'une des tables présentes, ou plutôt à l'une des rares encore vide alors que tu n'avais perdu la moindre seconde afin de commander un quelconque alcool pour satisfaire ton organisme aux aboies. C'est ainsi que tu cédas à ta curiosité observant, feuilletant l'écrit que tu avais récupéré quelque peu étonné par son contenu, noms et autres mutations auxquels ils étaient associés. Tu te demandais ce qu'une personne pouvait bien faire de ceci tandis que tu attendais patiemment malgré tout l'arrivée de la jeune demoiselle. Tu ne tardas à refermer l'ouvrage qui jonchait cette table te disant qu'au fond il y avait moyen de jouer sur ceci, après tout en ta situation tout était bon pour survivre en ces rues même si ceci n'était que très peu honorable. Tu relevas doucement les yeux alors qu'une silhouette non pas forcement familière mais connu de ta personne finit par entrer en ces lieux. Ton regard te trahissant sûrement, peut être y avait elle déjà décelée ta curiosité, ta soif de réponses difficilement révoquée mais qu'importe elle devait se doutée que l'on ne pouvait faire confiance à un voleur... Cela ne t'empêcha de faire preuve de courtoisie en une simple palabre.

« - Bonsoir. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 34
MESSAGES : 207
FEAT : Tharja ♔ Fire Emblem: Awakening
CRÉDIT : © Renji ♥
DATE D'INSCRIPTION : 20/01/2014

FICHE PERSO
XP:
72/200  (72/200)
PV:
31/31  (31/31)
avatar


Dim 9 Nov - 16:59




don't be so shy.

           
ft. T. Nyx Vandon & Aäron Weiss
Everything has a price


Une journée longue et ennuyante. Tu avais passer la journée dans ton bureau à t'occuper de plusieurs dossiers à mettre à jour pour les bulletins de salaire, à jeter un œil à certains CV et parfois même répondre au téléphone. Heureusement que tu n'es pas la secrétaire de direction, tu l'aurais déjà jetée par la fenêtre celui-là... & Tic-tic-tic-tic. Tu appuies nerveusement sur la gomme de ton critérium, tes yeux sont rivés sur la pendule accrochée sur le mur à l'intérieur de ton bureau, observant les minutes qui défilent lentement. Détends-toi donc Nyx, l'homme que tu as engager pour retrouver ton livre a réussi à le récupérer. Tu devrais plutôt être contente. Pourquoi on t'a volé ce livre d'ailleurs ? Serait-il convoité par les personnes extérieurs ? Pourtant, mis à part le PDG de Paris Avenue, peu de personne sont au courant du contenu de ce livre. Il n'est pas si extraordinaire que ça après tout, il contient simplement tout les mutants de Tokyo. Enfin presque tout les mutants, étant donné que tu le remplis petit à petit dès que tu croises quelqu'un avec un don et il n'y a toujours personne qui correspond aux critères que tu cherches... Tu veux voir un dragon toi ! Ou un phénix ! Et des félins, un tigre au mieux, c'est plus majestueux.

Enfin bon, le lieux de rendez-vous est le White Zone, vers vingt-heures environ et il est déjà dix-neuf heure et demi et... Tu n'es toujours pas sortie de ton bureau... Un soupire s'échappe de tes lippes, tu te lèves finalement de ton fauteuil après avoir rangé certains dossiers et autres babioles. Puis tu attrapes le journal que tu n'as même pas pu lire de toute la journée, le roulant ensuite pour le mettre dans ton sac à main. Bien plus que ta veste, ton écharpe et c'est bon ! Une fois cela fait, il ne te fallut que quelques minutes pour te diriger vers l'ascenseur pour sortir de l'entreprise. D'ailleurs, dès que tu fus arriver au rez-de-chaussé, il n'y avait presque plus personne. Les couloirs sont plus calmes, les stylistes et les photographes sont sûrement rentrés chez eux. D'ailleurs, dans les CV que tu as traiter, il y avait beaucoup de mannequins. Sûrement encore et toujours des écervelées, tu en retiendras sûrement quelques-unes, ça dépendra lorsqu'elles viendront à l'entretien.

Bon, bon... Un taxi, plus qu'à en trouver un. Oui, tu n'as pas envie d'aller jusqu'au bar à pied, tu préfères être au chaud dans un véhicule. Tu te met alors à trottiner légèrement pour te diriger vers l'endroit où les taxis s'arrêtent car le temps commence à se gâter, tu as même sentit une goutte tomber sur le bout de ton nez ! Donc autant être au chaud avant de se prendre une averse !
Une minute, puis deux, puis trois.. Ah un taxi ! Tu fais un signe de la main, la voiture s'arrête face à toi et tu entres à l'arrière de celle-ci tranquillement, t'installant sur la banquette arrière.

« Au White Zone, je vous prie. »

Il ne fallut qu'une ou deux minutes avant que la voiture ne reparte, ton regard se perdit sur l'extérieur, observant les autres voitures qui circulent dans le même sens que le taxi dans lequel tu es montée. Finalement, tu attrapas rapidement ta trousse de maquillage à l'intérieur de ton sac à main posé sur tes cuisses. Autant se refaire une petite beauté, après tout tu es très féminine. Enfin, ce n'est pas comme si tu avais réellement besoin de maquillage pour être naturellement belle. C'est simplement histoire d'être un minimum présentable et ne pas avoir le mascara dégoulinant sur tes joues, puis tu n'es pas ces filles qui ressemblent à des pots de peinture avec le gloss dégoulinant. Tu en recales beaucoup ce genre de demoiselles qui veulent devenir mannequins, c'est presque catastrophique. Mais bon, un coup de mascara, d'eye-liner et le tour est joué ! Avec une touche de parfum, Nina Ricci aujourd'hui, le parfum qui ressemble à une pomme, tu adore l'odeur de ce parfum, il est sucré et assez discret. Une fois cela fait, tu referme doucement ton miroir de poche après avoir correctement replacé ta frange. Rangeant également ta trousse de maquillage dans ton sac, puis tu observes à nouveau dehors, quelques gouttes tombent sur la vitre de la voiture et peu de temps après, la voiture arrive à destination ce qui te fait légèrement tirer une grimace à cause de la pluie, il va falloir te dépêcher si tu ne veux pas être trempé ! Tu as oublié ton parapluie et ta veste n'a pas de capuche, c'est bien ta veine.

Enfin bon, tu remercies le chauffeur en lui laissant le montant du trajet. Sortant ensuite de la voiture assez rapidement pour te diriger vers la grande bâtisse, ne tardant pas à pousser la porte afin de pénétrer dans les lieux. Ton regard balaye l'endroit étrangement sombre, tu poses une main sur tes cheveux si ils ne sont pas trop mouillés, il ne pleuvait pas trop fort, c'était supportable. Bon, où est-il.. Oh ! Mais il est déjà là ! Un sourire se dessine sur tes lèvres Nyx, tu as pu apercevoir ton précieux livre jonchant la table sur laquelle se trouve cet homme. Un soupire d'aise s'échappe doucement de tes lippes, tu es rassurée Du coup, tu te diriges vers cet illustre inconnu, car oui au fond, vous ne vous connaissez absolument pas. Tu savais simplement que les membres d'Eldorado était doué pour voler, cambrioler... et cetera et cetera. C'est pour cela que tu t'es adressé directement à eux. Récupérer un livre, ce n'est pas sorcier pour eux et c'est tant mieux. Du coup tu te diriges vers la table, lui adressant un sourire, le saluant également.

« Bonsoir. » Tu tires doucement la chaise, t'installant tranquillement en face de lui, posant à nouveau ton sac sur tes cuisses, alors que ton regard se pose directement sur cet objet si précieux à tes yeux. « Ce n'était pas trop dur de le récupérer ? Je vous aies peut-être fait courir un risque, même si ça ne doit pas être différent de ce que vous faites quotidiennement... » Au fond, d'un côté tu t'en fiches un peu, mais dans un autre, tu es curieuse. Bien sûr, tu ne tardas pas à attraper ce qui t'appartient, feuilletant rapidement l'ouvrage pour vérifier si aucune page n'a été arracher. La plus part des informations sont écrit en grecque et parfois en japonais ou en anglais, ça dépend de ton humeur en fait et comme personne n'est censé le lire, ce n'est pas dérangeant que ce soit écrit dans ta langue d'origine. Finalement, tu lèves ton regard vers lui, tu souhaitais ouvrir les lèvres pour à nouveau lui adresser la parole, mais une serveuse vint à votre table pour prendre ta commande.

« Un simple cocktail maison non alcoolisé s'il vous plait » Tu lui souris simplement, alors que tu reposes tes pupilles mauves sur l'homme en face de toi. « Sinon, vous souhaitez être payer par chèque ou en liquide? » Parce que oui, c'est un travail qu'il a fait, donc tu dois le payer, mais peut-être qu'il a des questions concernant ton livre, ce qui serait tout à fait normal.

(c) Gabitch



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 53
MESSAGES : 257
FEAT : bertolt hoover ▬ snk
CRÉDIT : me
DATE D'INSCRIPTION : 08/03/2014

FICHE PERSO
XP:
160/172  (160/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Lun 10 Nov - 0:03

I hope you are generous

Pupilles vagabondant avidement auprès de cette silhouette des plus plaisantes malgré tout, chose que tu ne pouvais nier. Tu ne cessais de décrire ta cliente quelque peu interloqué cependant par la teinte de ces iris, tu savais d'ores et déjà que tu avais face à toi une femme éventuellement influente mais surtout riche de par sa tenue, son élégance. Au fond cela ne t'étonnait pas totalement là où celle qui était toujours une inconnue à tes yeux avait quand même sollicité l'aide d'un gang pour retrouver un simple bouquin, acte pour lequel il était plus ou moins aisé de demander un paiement des plus excessifs même si tu n'avais point cette intention en soi. Tu ne la quittais point des yeux alors qu'elle avait pris place à votre table, tu portais une attention tout aussi particulière à ses diverses paroles là où elle semblait témoigner d'un tant soit peu de curiosité vis à vis de ton travail. Cela t'avait agréablement surpris de l'entendre dire ceci car en temps normal n'importe qui en serait déjà venu au paiement ni plus ni moins, dans ce genre de milieu moins on en dit mieux on se porte. Tu n'avais pas écarte l'éventualité qu'elle avait tout bonnement cherché à faire la conversation, tu commandas par la suite une boisson à ton tour mais bien plus classique et surtout moins coûteuse de par tes maigres économies.  

« - Un simple café, merci. »

C'est ainsi que tu reportas une énième fois ton regard auprès de celui de la belle, te demandant intérieurement ce qu'elle faisait du contenu de ce livre, à qui lui servait il ? Car s'il y a bien une chose pour laquelle tu ne t'étais point fait prier c'était de brièvement feuilleter son ouvrage. Diverses informations sur moult mutants, la langue n'avait en aucun cas était une barrière à tes yeux, l'anglais et le japonais étant tes deux langues natales ta mutation avait su palier ton absence de connaissances en grec. Avec le temps tu avais fini par apprendre qu'aussi bien physiquement que mentalement celle-ci pouvait t'être bien plus qu'utile, voir même obligatoire de par le mode de vie que tu avais adopté. Tu étais bien trop curieux tandis que tu désirais savoir pour qui elle travaillait, tu n'avais pas écarté la possibilité d'être face à une traqueuse car tenir un répertoire sur divers de tes congénères pouvait très bien leur convenir...

Secondes s'écoulant alors que vos commandes finirent par arriver, ta personne ne perdant la moindre seconde pour se réchauffer de ce breuvage opaque là où tu avais toujours quelque peu froid. C'était donc à ton tour de poser tes questions même si tu comptais tout d'abord répondre à ses multiples sollicitations. Tes lèvres finirent donc par se révoquer alors que le ton bien trop doux de ta voix finit par s'en extirper.

« -  Je dirais que ca n'a pas été plus difficile qu'à l'accoutumé même si je n'aime pas spécialement ce genre de travail. Disons que contrairement à d'autres j'ai eu la chance d'avoir une mutation utile en tous les domaines, d'ailleurs ca m'étonne qu'elle ne figure pas dans votre précieux livre. »

Tu esquissas un léger sourire sur ces palabres alors que tu venais sans doute de piquer son attention, sa curiosité tu rajoutas ces nouvelles palabres entre deux nouvelles gorgées de ta boisson t’apprêtant par la suite à compléter ta précédente réponse.

« - Pour en revenir sur le paiement je vous proposerais bien autre chose, après tout je vous ai rendu un service alors peut être que vous pourriez m'en offrir un non ? Mais j'y reviendrais plus tard si ca ne vous dérange pas. »

Toujours cordiale malgré tout et mielleux tandis que ton faciès se laissait toujours choyé par un sourire qui ne voulait s'estomper. Tu penchas la tête sur le côté ton regard ne voulant quitter le sien. La parole était toujours tienne et ainsi tu continuas sur ces dires.

« - Cependant je me demande qu'elle est l'utilité de ce livre ou plus ou moins, pour qui vous travaillez ? Disons que dans mon domaine je préfère savoir pour qui je travail j'ai pas spécialement l'envie de me faire poignarder par derrière après tout vous pouvez très bien être une traqueuse même si ca me dérangerait de devoir considérer une si charmante demoiselle comme ennemi héréditaire. »

Tu te demandais si elle comptait te rembarrer pour ta curiosité déplacée et si tu allais repartir d'ici bredouille avec en maigre consolation un simple chèque. Ce n'était pas de l'arrogance ou tout autre chose identique pour toi mais tout bonnement des précautions, déjà que tu avais fini à la rue, tu ne voulais pas te retrouver en situation bien plus fâcheuse. Tu lui allouas donc ces tous derniers mots, lippes toujours arqués de façon bien plus amicale cette fois-ci.

« - Je vous assure que rien ne sortira d'ici à propos de votre livre cependant après libre à vous de donner un certain crédit à ma parole mais je comptais vous le dire. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 34
MESSAGES : 207
FEAT : Tharja ♔ Fire Emblem: Awakening
CRÉDIT : © Renji ♥
DATE D'INSCRIPTION : 20/01/2014

FICHE PERSO
XP:
72/200  (72/200)
PV:
31/31  (31/31)
avatar


Ven 21 Nov - 18:52




don't be so shy.

           
ft. T. Nyx Vandon & Aäron Weiss
Everything has a price

Tes fins doigts vagabondent sur les pages de ton livre, tu observes si aucunes photos que tu as prises avec ton polaroid n'ont étés arracher... Il y a toutes les pages, mais les photos c'est tout aussi utile. Mais, peut-être que les personnes ont fait des photocopies de l'ouvrage, qui sait ? C'est tout aussi simple que d'arracher les pages et ça laisse une copie, mais si c'est le cas, cela t'embête un peu. Ces informations sont pour toi et seulement toi, pour personne d'autres même pas James, quoi que, ça aide pour faire les mises pour les combats, mais bon. Les secondes s'écoulèrent et vos boissons arrivèrent. Tes pupilles se portent sur ta propre boisson jonchant le bord de la table, finalement, tu ranges ton livre à l'intérieur de ton sac à main, puis tu attrapes ton cocktail pour le rapprocher de toi. Utilisant la touillette pour remuer le contenu, les paroles de l'homme te parvint à tes oreilles. Il répondit d'abord à tes sollicitations, mais tu arqua doucement l'un de tes sourcils, lorsqu'il évoqua que son don ne se trouve pas dans ton précieux livre. Tiens, tiens... Voilà un homme dont la curiosité lui a fait défaut, c'est plutôt mal de se mêler des affaires qui ne le regarde pas. Mais bizarrement, tu t'y attendais à ce genre de remarque, n'importe qui aurait fouiller à l'intérieur de ton livre, même un gentleman. Tu quittes ton verre du regard, afin de plonger tes pupilles mauves dans celle de l'homme en face de toi. Un sourire se dessine sur tes lèvres rosées, tu croises une jambe par dessus l'autre en te redressant correctement sur ta chaise, le dos coller contre le dossier. Puis tu poses tes coudes sur la table, mêlant tes doigts les uns aux autres pour ensuite poser ton menton sur tes phalanges. Il venait clairement de piquer ton attention, donc autant l'écouter jusqu'au bout.

« - Pour en revenir sur le paiement je vous proposerais bien autre chose, après tout je vous ai rendu un service alors peut être que vous pourriez m'en offrir un non ? Mais j'y reviendrais plus tard si ca ne vous dérange pas. »

Tu hausses doucement les sourcils et tu clignes rapidement des paupières. Il serait intéressé par autre chose que l'argent ? Des informations peut-être, cela t'étonnes... Tu t'attendais à ce qu'il te demande une grosse somme d'argent, étant donné qu'il est membre d'un gang, mais bon, tant pis. Du coup tu acquiesces doucement d'un mouvement de tête, retirant ensuite tes coudes de la table pour attraper ta boisson, que tu portes ensuite à tes lèvres pour ainsi boire quelques gorgées, écoutant par la même occasion ses nouvelles palabres. Ton regard se perd dans le sien alors que tu plisses légèrement des paupières et un sourire se dessine sur tes lèvres et ton index commence à vagabonder sur le bord de ton verre. Cet homme est trop curieux, beaucoup trop curieux. La curiosité est un vilain défaut, mais ce n'est pas plus mal parfois. Il souhaite des réponses, rien de plus normal.

« Rassurez-vous, je ne fais pas partie des traqueurs. Après, pour qui je travaille... Et bien, je suis la Directrice des Ressources humaines de Paris Avenue.  » Tu fis une légère pause afin de déguster à nouveau le breuvage de ta boisson et tu poses ton regard sur ton verre, touillant à nouveau le contenu.

« En ce qui concerne mon livre, c'est assez personnel. Disons que je veux avoir absolument tous les mutants de Tokyo répertorier dans cet ouvrage. » Tu lâches doucement la touillette, pour ensuite fouiller à l'intérieur de ton sac à main, sortant ton polaroid afin de faire une photo de l'homme en face de toi. L'appareil ne mit que quelques secondes à traité la photo que tu venais de faire et tu l'attrapes en douceur une fois qu'elle fut prête, lui montrant le photo de lui en affichant un tendre sourire.

« Et grâce à cela, je vais pouvoir vous répertoriez à l'intérieur aussi. Mais avant ça... » Tu te redresses doucement en posant ta main sur la table, puis tu poses ton autre main en douceur sur la joue de l'homme, afin d'absorber ses précieux pouvoirs, privant alors ce garçon de son magnifique don qu'il avait obtenu. Vilaine fille. Finalement, tu te rassois tranquillement sur ta chaise, observant longuement ta main... Plutôt étrange, tu ressens aucun changement à l'intérieur de ton corps. Comment ça marche ? Tu arques doucement un sourcil, restant assez perplexe au don de cet individu. Tes sourcils se froncent légèrement sous ta frange et tu ferme doucement ta main en poing.

« Étrange... Je ne ressens rien de particulier. » Tu soupires légèrement, essayant d'activer quelque chose ou autre par la force de la pensée, mais il ne se passe rien. Strictement rien, c'est ennuyant quand on ne sait pas comment fonctionne un don, ça te servira de leçon. C'est mal de voler le pouvoir d'un autre sans son accord Nyx, mais tu ne vas jamais demander l'avis à qui que ce soit, la seule chose que tu puisses faire c'est t'excuser. Finalement tu lui rend son don que tu venais d'absorber pendant quelques secondes et tu attrapes à nouveau ton verre afin de boire quelques gorgées à nouveau.

« Votre don est curieux, je pourrais vous mettre dans mon livre mais ce serait inutile, en sachant que je ne sais pas quel est la particularité de votre mutation. Je m'excuse pour vous l'avoir retirer d'ailleurs. » Finis-tu avec un léger rire. Mais tu souhaites qu'il t'en parle si il veut se retrouver à l'intérieur de ton précieux livre et puis même, tu ne sortiras pas de cette pièce avant qu'il ne soit répertorier, question de principe.

« Sinon, je vous écoute en ce qui concerne le moyen de paiement, vous souhaitez quelques informations ou autres ? Cela m'étonne que vous ne souhaitez pas d'argent, un chèque pourrait vous aidez non ? Après tout, vous êtes membre d'un gang à cause de la crise... »

(c) Gabitch



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 53
MESSAGES : 257
FEAT : bertolt hoover ▬ snk
CRÉDIT : me
DATE D'INSCRIPTION : 08/03/2014

FICHE PERSO
XP:
160/172  (160/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mer 26 Nov - 1:02

I hope you are generous

Sourire naissant auprès des lèvres de la belle en écho à tes paroles et ta curiosité qui devait peut être lui plaire en quelque sorte même si tu ne le savais réellement et que tu ne pouvais savoir comment interpréter ceci. C'est ainsi que tu te délectais de ses paroles, de chacune de ces explications toujours excessivement attentif à vrai dire pour une fois que quelque chose sortait de ton quotidien malgré tout des plus lassants. Tu arquas un sourcil lorsque la jeune femme déclina quelques informations sur elle en l’occurrence son travail... Directrice des ressources humaines de Paris Avenue, juste ça ? Dans tous les cas tu pouvais dès lors dire que tu étais plutôt en très bonne compagnie aussi bien de par la beauté que par l'éducation qu'elle avait sans doute reçu. Cette première réponse ayant fini d'un peu plus captiver ton attention, voilà qu'elle en venait à son livre tandis que tu buvais ses paroles. Tu arquas cependant un sourcil en la voyant sortir un polaroid de son sac à main même si tu pouvais quelque peu imaginer la suite quoi que tu te posais encore des questions sur son acte. Tu étais la figé attendant patiemment de voir, entendre la suite de sa petite histoire et surtout ainsi savoir comment elle allait te répertorier comme elle l'avait si bien dit.

Tu la vis se redresser l'une de ses mains venant trouver refuge auprès de ta joue l'espace de quelques infimes secondes. Ton corps ne tarda à te faire savoir qu'une chose n'était plus normal en toi, que tu étais comme vide comme si l'on t'avait ôté un bien vital... Tu sentis que les stigmates de ta mutation s'estompaient du pourtour de tes yeux, ta chair symétriquement striés cicatrisant soudainement en l'absence donc d'un certains fardeaux. Tu la décrivais ainsi, tes pupilles curieuses alors que tu te demandais comment elle allait faire pour pouvoir définir ton don là où à proprement parlé il n'y avait rien qui puisse le poussé à se manifester en réalité. Ce qu'elle venait de faire était plus ou moins inutile en réalité mais ce n'était pas ton problème en premier lieu. Tu fus étonné par contre de la voir ainsi s'excuser de t'avoir dérobé ton précieux, la seule chose qui avait de la valeur sur ta personne dénué de toutes choses enviables en notre société. Voilà qu'elle en était revenu à la question du paiement... Un chèque... De l'argent, tu aurais peut être pu dire oui à sa proposition mais étant à la rue tout simplement et sans réel travail qu'est ce que cela t'aurait apporté ? De quoi manger juste pour quelques jours mais non pas forcement un logement pour être au chaud en ces nuits d'hiver.

Tu croisas les bras en penchant doucement la tête sur le côté tandis que tes lèvres se révoquèrent, tu finis donc par lui allouer ta réponse.

« - Vous pensez qu'il y a moyen que je vous me fassiez rentrer à Paris Avenue en tant que modèle pour votre gamme masculine ? »

Léger rire franchissant tes lippes suite à cette parole même si tu la taquinais plus que tout, il était temps de lui offrir ta vrai requête alors que tu appréhendais sa réponse.

« - En réalité en ma situation je ne peux refuser de l'argent mais disons que je préférerais une autre chose qui me serait tout aussi utile ou avantageuse mais sûrement bien plus gênante pour vous je peux le concevoir. Bon venons en aux faits, cela vous dérangerait d'héberger un sans abri le temps d'une nuit ? Je n'ai pas spécialement envie de passer ma nuit sur un banc surtout que je suis bien trop fatigué pour utiliser ma mutation afin de palier à la froideur de la nuit. Après si vous acceptez libre à vous de me faire dormir à même le sol chez vous, ce que je veux c'est juste un lieu chauffé en quelque sorte et peut être une bonne douche chaude aussi. »

Demande osée et ceci tu le savais pertinemment là où tu doutais grandement du fait qu'elle accepte tu rajoutas ceci sur ton des plus taquins afin d'adoucir tes précédents propos, ta requête déplacée.  

« - Et au moins vous aurez toute la soirée et la nuit pour me questionner sur ma mutation, voyez le point positif vous pourrez jouer la curieuse comme vous le voudrez. »

Sourire se permettant d'étirer tes lèvres, tes traits harmonieux, ta proposition était peut être honnête quoi que tu lui en demandais éventuellement trop. Échange disproportionné si elle accepterait ce que tu ne lui avais dit c'est que tu la laisserais sûrement s'amuser avec ta mutation si elle finirait par acquiescer.

« - Après si vous refusez je le comprendrais parfaitement, c'est déplacé de faire ce genre de demande à une personne alors de surcroît directrice des ressources humaines de Paris Avenue, je pense que ceci vous gênerait plus qu'autre chose non ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 34
MESSAGES : 207
FEAT : Tharja ♔ Fire Emblem: Awakening
CRÉDIT : © Renji ♥
DATE D'INSCRIPTION : 20/01/2014

FICHE PERSO
XP:
72/200  (72/200)
PV:
31/31  (31/31)
avatar


Sam 29 Nov - 22:03




don't be so shy.

           
ft. T. Nyx Vandon & Aäron Weiss
Everything has a price

« - Vous pensez qu'il y a moyen que je vous me fassiez rentrer à Paris Avenue en tant que modèle pour votre gamme masculine ? »
Pardon ? C'était ça, sa demande à la place de l'argent ? Cela t'avait fait arqué un sourcils, ayant doucement lever ton regard afin de le poser sur lui. Tu l'avais pris au mot, au point de commencer à le fixer de haut en bas -tu avais jeté un coup d'oeil sous la table, pour regarder ses chaussures et son pantalon-, réfléchissant longuement sur la question si il pourrait devenir mannequin... Vous avez déjà trop de mannequin et si il a jamais fait de mannequinat, tu ne vas pas le faire entrer en un claquement de doigt & là, un rire. Quoi donc ? Ce n'était pas sérieux ? Sérieux ou non, dans tout les cas, tu lui aurais demandé si il avait déjà fait du mannequinat, mais le voilà dire sa véritable requête que tu écoutes en reposant ton regard sur ton verre.

Il souhaite que tu l'héberges une nuit, il se fiche si tu le fais dormir à même le sol mais il souhaite simplement la chaleur d'une maison et d'une bonne douche bien chaude. Tu soupires, tu bois à nouveau ta boisson, finissant par ailleurs ton verre, les quelques glaçons émettant un léger bruit dès que tu poses le verre sur la table. Qu'est-ce que tu fais Nyx ? Vas-tu répondre à sa requête ? Il venait de te rendre un grand service à te ramener ton précieux livre, il souhaite simplement un endroit chaud où dormir. Tu pourrais même avoir les informations concernant son pouvoir ! Tu aurais toute la soirée et toute la nuit... ! Wait what ? La nuit ? Non, tu dors la nuit. T'aimes bien être tranquille et avoir un étranger chez toi, non merci. Ton chez toi, c'est ton petit jardin secret, c'est comme ta chambre. Ton appartement c'est une partie de toi, de ta vie, il y a tout te concernant et particulièrement le piano à queue dans ton salon, que tu as encore caché avec sa housse blanche. Tu n'arrives toujours pas à entendre le son des touches, cela t'ennuierait si il te demanderait que tu joues un morceau de piano. Certes il y a la harpe et le violon, mais un piano, c'est toujours plus agréable rien que pour le son.

Tu reposes ton regard sur lui, il a ce sourire accroché à ses lèvres... « - Après si vous refusez je le comprendrais parfaitement, c'est déplacé de faire ce genre de demande à une personne alors de surcroît directrice des ressources humaines de Paris Avenue, je pense que ceci vous gênerait plus qu'autre chose non ? » Non, tu crois que c'est déplacé petit monsieur ? Oui ça l'est. & cela te fait soupirer Nyx, tu fermes les yeux, jouant par la même occasion avec ton verre, laissant vagabonder ton index sur le rebord et tu arrêtes quelques secondes après. Que tu sois DRH de Paris Avenue, ou n'importe quoi d'autres dans la société, tu ne connais pas cet homme. Du coup, tu te redresses légèrement, te mettant bien droite sur ta chaise, le fixant dans les yeux longuement.

« Je pourrais éventuellement vous hébergez pour une nuit, ce n'est qu'une nuit. » Une pause, tu fermes les yeux en laissant échapper un léger soupire de tes lippes. « Certes je suis curieuse concernant les pouvoirs de tous les mutants de la ville, cela m'intéresserait beaucoup mais j'ai également mes propres ressources. Si je ne peux avoir des informations vous concernant aujourd'hui, je les aurais bien plus tard, ce n'est pas un problème pour moi. » & tu ouvres à nouveau tes yeux, posant tes pupilles violettes sur cet inconnu dont tu ignores le nom. « Ce n'est pas que ça me dérange réellement, même si je suis DRH de Paris Avenue, il y a plusieurs sans abris dans le monde qui ne demande que d'avoir un toit rien que pour un soir, mais... Même si je venais à vous hébergez une seule nuit, il y a d'autres moyens beaucoup plus simple que ce genre de requête. » Ton ton est sec, tu es autoritaire comme au travail lorsque tu dois faire comprendre à ces idiotes de mannequins, qu'elles sont là pour travailler et non jouer les gamines pourries gâtés. Tu attrapes à nouveau ton sac, attrapant ton carnet de chèque avec un stylo et tu commences à le remplir.

« Mon livre est assez précieux pour moi, pour que je puisse vous payez deux trois nuits à un bon hôtel. Là-bas, vous aurez au moins un endroit chauffé, un petit déjeuner à volonté et une salle de bain rien que pour vous. » Tu tires doucement le chèque dès que tu as signer et daté, le posant sur la table face à lui, reposant par la même occasion tes pupilles sur lui. « Plus simple non ? Ce n'est pas comme si vous étiez blessé ou quoi que ce soit d'autres, vous avez fait votre travail et ce chèque est votre dû. »

Tu ne souhaites pas qu'un inconnu dort chez toi simplement, ton appartement c'est une part de toi-même, tu ne le connais pas. Tu ignores son nom. Et tu as tes propres raisons pour ne pas l'héberger. Tu es toujours aussi froide que d'habitude lors des premiers abords, tu ne fais simplement pas confiance à cet homme. Même si ça aurait été un autre homme, tu aurais dis non. Il a toute sa tête, il peut se débrouiller avec un chèque, ce n'est pas comme si il était blessé ou sur le point de mourir à tes pieds, dans ces cas là tu l'aurais emmené à l'hôpital. Tu es une femme froide & méfiante simplement, tu es toi Nyx. C'était un travail que tu lui avais proposé, c'est ton droit de refuser.

(c) Gabitch



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 53
MESSAGES : 257
FEAT : bertolt hoover ▬ snk
CRÉDIT : me
DATE D'INSCRIPTION : 08/03/2014

FICHE PERSO
XP:
160/172  (160/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mar 2 Déc - 1:55

I hope you are generous

Pupilles se baladant le long du visage de la jeune demoiselle afin d'y déceler sans doute une quelconque esquisse de sa réponse. Tu ne cessais malgré tout de repenser à ce fameux bouquin et surtout à la fascination de la belle pour les dons de vos autres congénères mutants. Ce qui te chagrinait le plus c'est que même si elle n'était que DRH de Paris Avenue, qu'est ce que ceci pouvait lui apporter ? À vrai dire tu ne voyais pas vraiment pour l'instant là où tu étais beaucoup plus occupé à réfléchir qu'à patiemment attendre sa réponse sans broncher. Tu entravas tes iris auprès de leurs jumelles quelques peu exotiques alors que la voix de la belle finit par se laisser ouïr. Tu te disais que sa toute première réplique sonnait bien trop faux là où ce que tu lui avais demandé était relativement utopiste. Tu n'étais point déçu par la réponse qu'elle venait de t'allouer alors que le ton qu'elle avait pris aurait pu en agacer ou froisser plus d'un cela ne t'avait empêché d'esquisser un sourire quelque peu timide ou plutôt amusé pour dire. Dans tous les cas la finalité était la même tu aurais droit à un toit le temps de un ou de soirs, cela allait juste dépendre de toi en partie sur certains points tout bonnement.

Tu la vis donc remplir un chèque comme il était convenu à la base enfaîte, moyen le plus classique pour satisfaire vos deux intérêts. Effectivement elle n'avait pas tord ceci était la façon la plus simple pour vous mettre d'accord même si tu n'aurais pas été contre une petite fantaisie ? En quelque sorte de par ta précédente demande. Ta main venant donc se saisir du vulgaire bout de papier qui pourtant pouvait être si précieux de par certains écrits et une signature. Ce point était réglé mais est-ce que ceci signait la fin de votre rencontre ? Peut être que pour elle oui mais quand à toi tu avais encore des questions à lui imposer, une curiosité tout simplement insatisfaite de ce qu'elle avait pu apprendre jusqu'ici. C'est ainsi que tes lèvres se révoquèrent doucement afin de tout d'abord lui allouer des amabilités des plus anodines.

« - Merci, quand au fait que ce soit plus simple ou non en mon cas la finalité était la même donc ceci ne me dérange en aucun cas aussi. »

Tes doigts pianotant le long de cette table trahissant malgré tout une certaine instabilité en ton esprit ou plutôt le fait que celui-ci travaillait, réfléchissait en ce même moment. Tu ne te fis point prier pour lui faire savoir ce qu'il te passait par la tête en ces palabres qui suivirent quasiment en écho ta précédente réplique.  

« - Je suppose qu'il est temps pour vous de partir mais cela vous dérange si je me permets d'abuser de votre temps ? D'ailleurs pardonnez moi mais il me semble que nous n'avons fait les présentations que dans un sens, Aäron Weiss. »

Lèvres s'arquant de façon bien plus prononcés sous ces dires, tes mains se joignant sur cette table ta tête venant quand à elle se reposer sur tes phalanges. Cela faisait longtemps qu'une personne n'avait su captiver ton attention toi qui faisait en temps normal preuve d'un pragmatisme bien trop prononcé en ta perception des choses. Il était temps d'en venir aux faits et d'arrêté de la faire patienter plus qu'autre chose.

« - J'aimerai bien reparler de votre livre, après tout chacun a le droit d'avoir sa passion en votre cas collectionner en quelque sorte les pouvoirs des mutants de cette ville mais je suis sûre que cela n'a pas que cette utilité... »

Levant les yeux durant de longues secondes avant de nouveau reporter le myosotis de tes iris auprès de la belle reprenant une nouvelle fois la parole, tu vins énoncer ce qui te paraissait le plus probable en ton interrogation.

« - Vous, vous portez un certains intérêt aux combats ai je tord ? C'est possible mais je pense que je commence à comprendre pourquoi ce livre est si important à vos yeux si c'est le cas. »

Tu conclus tes paroles sur de nouveaux dires paradoxalement mais ceux-ci ayant pour but de paraître un peu plus social. Même s'il n'était pas déplaisant d'avoir certaines informations sur une quelconque personne, il n'était pas non plus déplaisant de se montrer quelque peu taquin comme tu l'étais en permanence ou alors un tant soit peu moqueur voir tout bonnement comique.

« - Si effectivement j'ai raison et que de surcroît vous aller de temps à autres à diverses sessions de combat en bonne spectatrice que chaque membre d'entreprise peut être alors vous ne tarderez à lever le mystère sur ma mutation. Visiblement chacun de nous deux est curieux vis à vis de l'autre mais à sa façon n'ai je pas raison ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

everything has a price ▬ nyx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Josh Price [TERMINE]
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Priere pour Carey Price!!!
» Carey Price 3e meilleur gardien de la ligue selon NHL.com
» La Famille Price victime de malfrats à Bourdon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: TOKYO :: Shinjuku :: White Zone-