AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour la liberté [ Avec Bellatrix et Mamoru ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 37
CITATION : Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur. ||
MESSAGES : 537
JUKEBOX : B'z - Ichibu to zenbu || Linkin Park - Breaking the Habit || RyanStar - Losing your memory || Pigstar - kimi=hana
FEAT : Kuroko Testsuya - Kuroko no basket
CRÉDIT : ♥ ♥ ♥ Free ♥ ♥ ♥
DATE D'INSCRIPTION : 09/02/2014
LOCALISATION : Dans une grande villa avec pleins de chambres à Chūō

FICHE PERSO
XP:
120/184  (120/184)
PV:
23/23  (23/23)
avatar


Mer 22 Oct - 11:20


Pour la liberté

Aidez-moi
Avec Bellatrix & Mamoru
J'ouvris les yeux, j'entendis un bruit de chaine, je regardais le plafond un plafond blanc la lumière était éblouissante. Je voulus mettre ma main droite sur mes yeux, mais j'entendis de nouveau ce bruit de chaine et quelque chose me retenais la main. Je me levai un peu et je vis que j'étais attaché, que ce passe t-il ? Ou suis-je ? Pourquoi suis-je attaché ? Si je suis attaché cela veut dire... Non ! Bella où est-elle ? Et Mamoru où est-il ? Je paniquais, je bougeais afin de m'enfuir, je dois les retrouver ils sont peut-être en danger. Je me suis peut-être fait kidnapper par un de mes fans un peu fou et il leur a peut-être fait du mal. Je bougeais je dois m'enfuir, je dois les retrouve. Je commençais même à pleurer, je me faisais mal avec l'attache qui me retenait, mais je m'en fiche je dois leur porter secours. Ils sont toujours là pour nous, c'est peut-être à mon tour d'être là pour eut. Puis la porte dans mon dos s'ouvrit, mais je ne voulais pas me retourner. Je ne voulais pas croisais le regarde de celui-ci qui était sans doute le principal criminel.

Alors Keito, tu est enfin réveiller. Je pensais que tu ne te réveillerai jamais.

Cette voix je la connais, c'est celle de mon oncle le père de Shinobu. Il est venue me délivrer dans un sens j'étais soulagé. Il n'était pas aussi méchant que le disait Shinobu.

Mon oncle, vous êtes venue me délivré. Je suis content, retiré moi cette chaine et allons nous en d'ici.

Je pleurais en disant cela, puis mais pleure cessa quand j'entendis mon oncle rire. Un rire que je n'avais jamais entendu, un rire qui me glaça le sang. J'essayais se retirais cette chaine, je me faisais mal. Je pouvais voir une marque rouge autour de mon poignet, juste en dessous du lieu qui me rattache à cette chaine. Il riait, encore et encore puis je sentis quelque chose me assoir à coté de moi et en me retournant je vis mon oncle, son sourire et son visage me glaçaient le sang. J'avais l'impression d'être dans un film d'horreur, je dois partir.

Tu crois que je suis venue pour te libéré, que tu est naïf ! Shinobu avait raison sur ton compte, mais Shinobu n'est plus la pour te sauver à présent. Personne ne t'aidera !

Il me prit le menton avec sa main et me força à le regardait dans les yeux. Shinobu avait raison, il était méchant, j'avais peur vraiment peur. Je veux sortir, je veux partir d'ici ! Je n'arrivais plus à parler tellement j'étais terrifié et mes larmes coulaient toutes seules, j'étais pétrifié par la peur.

Tu sais c'est ta mère qui ma ordonné de te ramené à la maison, elle à eu part de tes débauches avec cet homme. Je ne te pensais pas comme cela Keito. Tu est jeune et tu est devenue le seul hérité du clan de Yakuza Keito. Elle ma dit te tout faire pour te faire revenir sur le droit chemin et je pense que la technique que j'utilisais avec Shinobu fonctionnera parfaitement avec toi. Je vais te ramené parmi nous Keito c'est mon devoir car je suis ton tuteur légal. Tu risque d'avoir un peu mal enfin peut-être pas vu que tu à du t'habituer à cela avec ton aventure de débaucher.

C'est quoi cette punition, non je n'en veux pas ! Non je ne dois pas me laissais faire, il allait m'embrasser, non hors de question. Je lui mordis de toutes mes forces sa lèvre que je mis en sang, il sentait l'alcool, il était ivre. Puis il me mit une grosse gifle et se releva. J'essayais de sortir de là, mais je n'y arrivais pas. J'étais paniqué, j'avais peur. Je pleurais, je ne pensais pas que mon oncle était comme cela, mais Shinobu a dû subir cela où c'est juste pour me faire peur pour me remettre dans les rangs. Non je ne veux pas. Je me mis à crier comme si je voulais montrer ma détermination à ne pas me laisser faire, mais dans ses circonstance il était le dominant face à moi, j'avais peur.

JE NE ME LAISSERAI PAS FAIT ! JE REFUSE ! NON JE NE VEUX PAS ! A L'AIDE !

Sale microbe ! Je vais te faire regretté ton geste ! Tu rentra que tu le veuille ou non dans les rangs, tu aura le même tarif que Shinobu ! Donc ferme la et obéis ! Je vais te faire obéir par la manière forte !

Je me débattais, je me faisais mal encore et encore, mais je ne voulais pas le laissais faire. Shinobu fait quelque chose . Viens me sauver ! Que quelqu'un vienne n'importe qui ! Je ne veux pas. Je pleurais encore et quand je me débattais trop il me giflait et me crisait dessus. Mais cela cessa quand quelqu'un toqua à la porte. J'entendis un peu l'homme lui disait qu'il y avait des intrus dans les bâtiments et qu'il avancerait vite vers les étages supérieurs. Mon oncle me terrifia encore un peu plus avec ses mots " des emmerdeurs, je vais vite finir avec lui, je lui donne sa punition et on ira s'occuper d'eux. Renforce la sécurité de cet étage ! " Alors il voulait toujours me punir, même avec des personnes dans les bâtiments. Je me débattais, j'essayais de retirer de force ce qui entoure mon poignet, tellement je me débattais pour sortir pour m'enfuir de cet endroit, je mettais fait saigner. Mais je veux partir, j'entendais des bruits dans le couloir et aussi dans cette pièce. J'entendais légèrement rire mon oncle, un rire sadique. J'entendais un bruit de métal qui glisse, non je ne veux pas subir ce que Shinobu à subit. Je me mis à crier de toute mes forces, comme si les bruits du couloir étaient là pour me sauver.

SORTEZ MOI D'ICI ! JE VOUS EN SUPPLIE ! AIDEZ MOI !

Je continuais de pleurer, je voulais sortir, je voulais partir. Je priais même pour que quelqu'un vienne me sortir de là. Je veux pas.

© FICHE CRÉÉE PAR LITTLE PANPAN ALIAS KEITO NORI



HRP:
 

_______
Récompenses RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 59
CITATION : Les grandes douleurs sont muettes
MESSAGES : 832
JUKEBOX : Secret ~ The Pierces
FEAT : Lara Croft
CRÉDIT : G&D
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2013
LOCALISATION : Partout et nul part

FICHE PERSO
XP:
152/176  (152/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Mer 22 Oct - 20:14

Le vent d'espoir arrive!


Il fallait faire vite, mais il ne fallait pas non plus plonger tête baissé dans le danger. Et pour éviter cela il était nécessaire d’avoir un minimum de connaissance sur ce qu’ils comptaient entreprendre. Une fois arriver à son appartement et avoir monter Kosame, l’hôte l’avait réveillé en lui injectant de l’adrénaline. Pas le meilleur réveil du monde, mais le temps ne jouait pas en leur faveur.

Bellatix lui expliqua vite fait ce qui se passait et ces connaissances de la situation actuelle. Ou plutôt la raison qui faisait qu’aujourd’hui ils étaient dans une telle situation. Parlant de Shinobu, feu cousin de Keito et fils héritier s’une lignée de Yakuza. So père chef actuel le battait et le violait, c’est pour ça qu’il s’était enfuit et protégeait Keito de ce côté-ci de la famille. Seul problème maintenant le Boss voulait un héritier.

Et le seul héritier encore vivant n’est autre que Keito Nori qui est son neveu. Les craintes de la jeune femme étaient portées sur le fait que l’Oncle puisse recommencer les actes répugnant qu’il portait à son fils sur son Lapis-Lazuli. Or si il y a bien une chose qui devait être éviter s’était que le plus jeune ne subisse un nouveau traumatisme. Car après ce qui était déjà arrivé avec le monstre, si on ajoute ça ensuite, il y avait de forte chance qu’il meurt.

Hors de question que de telles choses arrivent. C’est pour ça que pendant que la Traqueur s’occupait d’enfiler sa combinaison de combat, passant un gilet par balle à son compatriote tout en faisant leur provision d’armes et autres objets permettant l’attaque, le Tikal, s’occupait de trouver le lieu de la résidence principale ainsi que les plans de la demeure. Ensemble ils établirent un plan puis partirent pour sauver la personne qui leur étaient chère.


« Bon revoyons le plan. La demeure fait 700m², y’à deux étages, y’a une grille qui l’entoure, un système de vidéo surveillance et elle est bondé de Yakuza. Tu déconnecte le système d’alarme, on passe le mur, on assomme la ronde si il y en a et on pénètre à l’intérieur. On fait toute les pièces étage par étage si il le faut, bien que je pense que le Chef doit le garder bien au chaud prêt de lui. Et de toute évidence le patron se trouvera en haut de la pyramide pas en bas.. J’oublie rien ? »


On était en voiture et nous roulions vers notre objectif. Une fois arrivé, je me garais non loin de la demeure et laissait le maître de l’ordinateur faire son travail. Après quoi on passa le premier obstacle, j’abandonnais deux sacs d’armes que je cachais. Ils nous serviraient dans notre fuite. On avançait rapidement et silencieusement, les gardes tombant comme des mouches. On pénétra par la cuisine où l’on ne trouvait que du personnel et on les enferma dans la réserve.

Après quoi les choses sérieuses commencèrent. Pénétrant armes aux poings dans la pièce ou se trouvait tous les hommes de mains, le carnage commença et l’alerte fut donnée.

Beaucoup montèrent vers les étages et cela renseigna les deux sauveurs que Keito ne pouvait que se trouver là haut. Restait plus qu’à monter le rejoindre. Plus facile à dire qu’à faire. Néanmoins au bout d’un moment Mamoru et Bella réussirent à investirent un premier escalier menant à l’étage. Défendant leur position et avançant comme ils le pouvaient ils réussirent à inspecter la moitié du premier étage.

Et c’est arrivé à cette moitié que ces imbéciles leur donnèrent une réponse quand à ce qu’ils cherchaient. Ordonnant de renforcer la garde au second étage. Que les hommes devaient protéger leur chef et leur futur-chef au péril de leur vie. Un coup d’œil entre eux pour se mettre d’accord qu’ils pouvaient abandonner cet étage au profit de celui supérieur. Kosame et Bellatrix arrivaient et il valait mieux pour le Chef des Yamaguchi-Gumi que Keito n’ait rien. Sinon il allait souffrir.

© TAÏGAO

_______
Médailles:

Il me manque celle d'Août & Octobre !
Galerie Cadows de Vavas Magnifique *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 29
MESSAGES : 144
JUKEBOX : + Danshi - 96 Neko / Breaking the Habit - Likin Park
FEAT : Nanase Haruka - Free!
CRÉDIT : Moi-même
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2014

FICHE PERSO
XP:
144/182  (144/182)
PV:
0/22  (0/22)
avatar


Jeu 23 Oct - 7:44


Pour la liberté

Salopard






Mamoru se réveillait avec un gros mal de crâne. Il serra les dents, il devait oublier la douleur, il devait retrouver son amoureux et ce quoi qu'il lui en coûtait. La femme tenta de le calmer en lui expliquant la situation, il l'écoutait, mais il n'avait qu'une idée en tête, récupérer son amant et massacrer ceux qui lui avait pris sa tendre moitié. Qui plus est, un sale type voulait le violer, il n'était pas d'accord. Il n'y avait que lui qui avait droit de faire ce genre de choses, qui plus est, lui ne forçait rien. Il grognait en entendant cela de la par de la femme, jamais il pardonnerait à cet enfoiré si il touchait à Keito. Il aidait à faire son plan avec ses habilité de hacking, il devait réfléchir avant que des choses horribles, arrive, pire qu'on traumatise son amoureux. Il ne devait pas associer ce que lui faisait à son oncle, jamais. Déjoué la sécurité, c'était facile, un jeu d'enfant pour le tikal. Il allait sauvé son homme et qu'importe si il était sous les ordres de quelqu'un qui n'appréciait pas beaucoup. Ce qui comptait au final, c'est qu'il puisse serrer à nouveau dans ses bras, sa brise tropicale. La maison, comme prévu était assez facile à pénétré, tous ces gens, il se battait comme un diable, tuant ce qu'il pouvait avec une rage inarrêtable dans ses yeux. Ils passèrent au prmier étage, Keito était au deuxième. D'un seul regard, les deux ennemis se mirent d'accord et les voici au second étage. Les habits de Mamoru étaient couvert de sang. Les vents hurlaient aux côté du fumeur. Il défonçait la porte et trouvait Keito attaché, l'homme allait le violer, ni une, ni deux, il fonçait et envoyait valser le pauvre d'un coup de vent. Il se mit à courir pour être à la hauteur de son basketteur. Il le détacha avec un peu de difficulté, les chaînes était tout de même solides.

-Je suis là mon amour, tout ira bien.

Il était à moitié nu, quel horrible personnage. Mamoru voulait le tuer, pour avoir touché sa brise tropicale, le traumatisé avec ses idées tordues. Il se promettait d'être super attentifs et de rien lui faire avant un moment. Qu'il oublie cette mauvaise chose, il le serrait contre lui. Son cœur battait, il avait eu si peur de le perdre. Des larmes de soulagement perlèrent doucement. Il n'avait pas fini, par le patron se retrouvait entouré de ses hommes, il ordonnait qu'on l’abatte, lui, celui qui enlevait leur futur boss, un sale gay. Il grognait. Il n'aimait pas qu'on voit son amour comme sale. Il était très amoureux de sa brise tropicale, ce n'était pas lui le violeur. Il ne l'avait jamais fait et le ferai jamais. Il embrassa le front de Keito. Il lui avait manqué.

-Je te promet, qu'on sortira ici. Je te ferai des câlins comme jamais, je resterai à tes côtés que si tu le souhaite, je comprendrais si tu ne veux plus.
-La tapette, tu me rends mon neveu.
-C'est moi la tapette, alors que vous alliez le violer?
-Je lui donnais la leçon. Puis toi aussi tu le viole.
-Cela jamais !

Il lâcha un coup de vent, sur le coup, il était grillé en tant que mutant. Il savait que cela pouvait empirer son cas. Il s'entourait du vent pour protéger sa moitié, son tout.





© Cat-UVERWorld pour Bad♦Café



_______

"La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve et tu aura vécu, si tu as aimé" - Alfred Musset
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur. ||
MESSAGES : 537
JUKEBOX : B'z - Ichibu to zenbu || Linkin Park - Breaking the Habit || RyanStar - Losing your memory || Pigstar - kimi=hana
FEAT : Kuroko Testsuya - Kuroko no basket
CRÉDIT : ♥ ♥ ♥ Free ♥ ♥ ♥
DATE D'INSCRIPTION : 09/02/2014
LOCALISATION : Dans une grande villa avec pleins de chambres à Chūō

FICHE PERSO
XP:
120/184  (120/184)
PV:
23/23  (23/23)
avatar


Jeu 23 Oct - 9:00


Pour la liberté

Baisser les armes
Avec Bellatrix & Mamoru
J'avais pris des coups car je résistais, je ne voulais pas. Mais alors que je fermais les yeux, un bruit se fis entendre dans la pièce et les voix me donnèrent une impression de familier. J'avais l'impression de connaitre les voix, je rouvris les yeux et je vis Mamoru, en tournant la tête vers la porte je vis Bellatrix. Je me mis à pleurer, des larmes de soulagement, ils étaient venue me sortir de là, ils n'avaient rien. Mais la peur était encore là, je me levai, je pris la main de Mamoru et je me mis à marcher rapidement pour me cacher derrière Bellatrix et Mamoru. Je pris un bout de la veste de Bellatrix et un bout de la veste de Mamoru. Je tremblais encore, je voulais partir. Puis je les lâchais, mon oncle avait raison, je suis son neveu, il est mon tuteur légal car je ne suis pas majeur et je ne veux pas que quelque chose leur arrive, mais je ne voulais pas y retournais je mis mes mains sur les yeux et m'effondrais en larmes cette fois. Je ne savais plus quoi faire.

Mon...Mon oncle...

Je ne pensais pas qu'un jour, je devrais annoncer ses mots. Bien que je me sois effondré en larmes, je dois les protéger aussi des yakuza. Je ne pensais pas devoir à annoncer ses mots un jour, des mots que Shinobu m'avait appris. Des mots que tous les yakuzas comprendraient. Je continuais de pleurer et de trembler, mais je devais prendre mon courage à deux mains. Je devais faire entendre raison au yakuza et les obliger à baissaient leurs armes.

Yaku...Yakuza...Un...Un...Yakuza ne dois pas..pas...faire de mal...a...a...A SA FAMILLE ! Les deux...deux...personne ici...ici..présente sont de la famille ! Et assure ma sécurité que vous avez délibérément mis en péril ! MOI HÉRITIER DE LA BRANCHE PRINCIPAL DE LA FAMILLE NORI, J'ORDONNE AUX YAKUZA DE BAISSER LEURS ARME IMMÉDIATEMENT !

Je restai caché derrière eux et je posai ma tête sur le dos de Mamoru. J’espère qu'énoncer cette loi leur fera baissaient les armes. D’après Shinobu cela devrait marcher, enfin c'est ce qu'il me disait. J'avais peur et je tremblais, je ne cessais de répéter en chuchotant bien bas "Je veux rentrer" comme pour me réconforter. Je voulais juste leurs faire baissais leurs armes afin de les protéger à ma manière. Je repris un bout de la veste à chaque un en tremblant de peur, j'avais peur que cela se reproduise de revivre la même chose qu'il y a quelques secondes, j'avais peur qu'il leur arrive quelques choses. Pourquoi suis-je aussi peureux ? Je restais derrière eut et je décidais de ne plus les lâcher.

© FICHE CRÉÉE PAR LITTLE PANPAN ALIAS KEITO NORI


_______
Récompenses RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 59
CITATION : Les grandes douleurs sont muettes
MESSAGES : 832
JUKEBOX : Secret ~ The Pierces
FEAT : Lara Croft
CRÉDIT : G&D
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2013
LOCALISATION : Partout et nul part

FICHE PERSO
XP:
152/176  (152/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Ven 7 Nov - 14:05

Aux grands maux les grands remèdes !


Nous avions fini par arrivé au second étage. Une fois de plus des sous-fifres nous barraient la routes, mais nous réussîmes à les évincés de manières permanente. Et si Mamoru n’était pas arrivé le premier avec quelques Yakuzas derrière lui pour récupérer leur patron. Bellatrix aurait descendu immédiatement ce gros porc qui avait plaisir à violer des gosses. De sa propre famille en plus, pour si il le fallait les exécutés plus tard.

Car les mafieux qui avaient brutalisés Shinobu et l’avaient mis dans cet état de rage incontrôlable avant son arrivé. Avaient été employés par le père même du jeune homme même si ses pourritures n’appartenaient pas aux Yamagucchi-gumi. En faisant des recherches l’ex-flic avait découvert le pot aux roses et ce type paierait pour les bassesses dont il était capable envers son propre fils.

Restant à la porte, la jeune femme s’occupait de descendre les types qui cherchaient encore à s’approcher jusque ici. Pour en être débarrassé et sur qu’ils leur foutent la paix un moment, des grenades aveuglantes ainsi que quelques fumigènes furent envoyés, suivit d’une petite salve de coup de feu pour bien les faire reculer. Après ça elle rentra dans la pièce et fit face à l’autre porc et ses chiens de gardes.

Keito était là encore entier et conscient ce qui la rassura. Si il avait fait une crise et était retombé dans le coma, Bella n’osait imaginer les séquelles que cela aurait eu. Le jeune homme tremblait derrière ses deux protecteurs et pourtant il tenta de les protéger en énonçant une loi qui sembla en faire réagir deux-trois sur la dizaines. Comme elle le pensait c’était tous des vermines de la pire espèces.


« Et on est sensé appelé ça une famille. Quelle connerie ! »


Je me retournais pour serrer Keito contre moi et lui murmurer.


« Ca va aller mon Lapis-Lazuli. Tu as été courageux jusqu’ici mais il faut tenir encore un peu. Maintenant ferme les yeux et bouche toi les oreilles tout en chantonnant d’accords ? Ce qui va suivre je préfère que tu ne le vois pas. »


Je lui ébouriffais les cheveux et le poussais derrière son aimé après mettre assuré qu’il ait fait ce que je lui demandais. Un sourire en coin orna mes lèvres en me disant que c’était un signe du destin si les protecteurs qui l’aimaient le plus maîtrisaient le vent. Faisant face aux récalcitrant qui encadraient leur patron, je m’avançais de quelques pas, les armes en l’air. Une fois à un mètre du chef, je les baissais brusquement et tuaient cinqs bonhomme d’une balle direct. Après je choppais le chef au collet et lui pressait mon arme sous le menton.


« Un pas, un geste, un mot leur disant de faire feu je vous fait exploser la cervelle. C’est compris pour tout le petit monde ? »


Je pressais un peu plus mon arme sous le menton et murmurais à l’oreille de mon otage.


« Vous savez ce que je suis ? Un Traqueur. A votre déglutition je peux voir que ce terme ne vous est pas inconnu, et que vous saisissez l’ampleur de ce que cela implique. Vous savez c’est moi qui ait tué votre fils, alors tué le père ne sera pas plus difficile. Sans compter que votre fils était un mutant, je n’aurais qu’à dire qu’il en est de même pour vous. Je pourrais même ajouté que vous abritez plein de mutants. Et on viendra avec plaisir raser toute votre petite troupe et ligné de merde. Vous comprenez. »


Le gars ce contenta de faire un semblant d’hochement de tête. Vu ça position c’est pas évident.


« Alors si vous tenez à vos misérables miches et bijoux de famille.. »


Je les titillais du bout de la lame que j’avais dans mon autre main avant de reprendre mes confessions :


« .. Vous avez intérêts à laisser Keito tranquille. Vous ne l’approcher pas, aucun de vos membres non plus. Et si j’apprends que vous avez lancé le moindre contra contre lui.. Je viendrais personnellement m’occuper de votre cas. »


Je lui mordais l’oreille jusqu’au sang avant de lui cracher à la face et de le plaquer contre le sol. Je sortis une de mes mines que je balançais sous le lit.


« Maintenant on va partir d’ici. Si quiconque se met en travers de notre chemin je fais exploser la maison, et sachez que si je meurs ici, vous aurez de la visite monsieur. Vous voyez de quoi je parles ? »


Le patron dit à ces hommes de faire passé le mot de nous laissé partir. Je revenais auprès de Mamoru et lui dit :


« Tu peux aller le frapper avant qu’on parte si tu veux. Sinon on met les voiles. »


Bellatrix tenaient en joue les quelques hommes prêt de la porte, leur promettant mille souffrance à leur chef si ils faisaient un pas de travers.

© TAÏGAO

_______
Médailles:

Il me manque celle d'Août & Octobre !
Galerie Cadows de Vavas Magnifique *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 29
MESSAGES : 144
JUKEBOX : + Danshi - 96 Neko / Breaking the Habit - Likin Park
FEAT : Nanase Haruka - Free!
CRÉDIT : Moi-même
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2014

FICHE PERSO
XP:
144/182  (144/182)
PV:
0/22  (0/22)
avatar


Sam 8 Nov - 10:57


Pour la liberté

Salopard





Mamoru regardait ces hommes, il les détestait de toute son âme. Pourtant il n'était pas du genre rancunier à croire que toucher l'homme qu'il aime faisait bouillir son sang. Il vit la jeune femme, armé jusqu'au dent, lui, il avait ses pouvoirs, le vent dansant autour de lui. Elle pestait, il sourit à ses mots, elle n'avait pas tord. Il avait qu'une seule envie encastrer dans le mur le plus proche, ce connard qui avait tenté de violer son amant. Il eut un frisson en pensant ce qui aurait pu arriver. Jamais il ne permettait cela. Bella lui parlait, comme une grande sœur, une protectrice qui e voulait que son bien. Puis elle poussa Keito vers lui. Il s'entoura de vent, fusillant du regard ceux qui osait le  regarder. Elle chopa le boss, il vit alors un tas de type pointer son arme sur elle, puis elle lança sa menace, il pouvait voir la rage bouillir, presque aussi intense que la sienne.Elle parlait à ce type, il vit la peur à travers ses yeux. Le fumeur s'autorisa un léger sourire totalement sadique. Ses gestes étaient emplis de haine, plus que lorsqu'il s'étaient rencontré. Elle le menaçait, faisant jouer ses relation. Il eut un frisson, elle pouvait aisément se retourné contre lui, surtout avec ses pouvoirs. Puis elle l'autorisa à le frapper.

-Excuse-moi, ma brise tropicale, je vais donner un coup de poing à ton cher oncle.

Ni une, ni deux il lui décochait une droite qui cassa la mâchoire du boss avant de retourner près de Keito et poser un léger baiser sur sa main avant de mettre les voiles, suivant la femme, il n'avit pas vraiment le choix, il protégeait son amant coûte que coûte. Il passait peut-être à l'arrière, mais c'était pour leur bien à tous. Les hommes se tenaient tranquilles, mais leurs semblaient dire l'inverse, ils attendaient qu'une seule chose tirer à vue sur cette femme et lui-même. Son homme était le descendant d'un mafieux, lui qui avait une famille contre tout cela, c'était le comble de l'ironie. Il tenait fermement la main de ce jeune homme qui avait volé son cœur. Pour rien au monde il la lâcherait, il savait que la vie était compliqué, mais il était prêt à tout pour rester longtemps à ses côtés et ce malgré leurs différences d'âges. Il sortait du bâtiment, le souffle court et un peu épuiser garder son pouvoir actif l'avait vidé. Il pouvait encore l'utiliser, tant qu'il ne serait pas chez eux, il se montrerai prudent.






© Cat-UVERWorld pour Bad♦Café



_______

"La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve et tu aura vécu, si tu as aimé" - Alfred Musset
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur. ||
MESSAGES : 537
JUKEBOX : B'z - Ichibu to zenbu || Linkin Park - Breaking the Habit || RyanStar - Losing your memory || Pigstar - kimi=hana
FEAT : Kuroko Testsuya - Kuroko no basket
CRÉDIT : ♥ ♥ ♥ Free ♥ ♥ ♥
DATE D'INSCRIPTION : 09/02/2014
LOCALISATION : Dans une grande villa avec pleins de chambres à Chūō

FICHE PERSO
XP:
120/184  (120/184)
PV:
23/23  (23/23)
avatar


Dim 9 Nov - 14:28


Pour la liberté

Black-out
Avec Bellatrix & Mamoru
Je regardais le sol en pleurant encore et encore comme un gamin ou comme une femme. Je n'arrivais pas à m'arrête. Que faire pour arrêter tout cela ? Que pouvais-je ordonner ? Je suis l'héritier des Yakuza et je ne sais que pleurer encore et encore. Comment faire pour les mettre à l'abri ? Comment faire sortir Mamoru et Bella sans risque ? Je me posais un tas de questions en pleurant, mais à un moment, je sentis une étreinte et là, ce fut un peu comme le trou noir, j'avais entendu la voix de Bella me dire de ne plus rien écouté et puis le silence total. Je ne bougeais plus, mon cerveau était en total black out. Je n'aime pas quand cela m'arrive, c'est comme si j'étais coupé du reste du monde pendant un laps de temps court ou long. Ce qui me réveilla fut les paroles ainsi que la main de Mamoru, je n'avais pas vu la scène ni même ce qui c'était passé. Je savais juste que Bella était furieuse et Mamoru devait aussi l'être, moi, j'étais juste en larmes et j'avais peur. Dans cette pièce, il aurait pu m'arrivais tellement de choses horribles, mais par chance Bella et Mamoru était arrivé. Ils étaient mes anges gardiens, Shinobu à bien fait de me confier à Bella. Je marchais avec eux, ils étaient prudents. Mais je voyais qu'il était fatigué, en tout cas cela se voyait sur le visage de Mamoru. Il était à bout de souffle et moi aussi, un peu.


" Vous êtes à bout de souffle tous les deux. Et tout cela s'est de ma faute. J'aurai dû être plus prudent, afin de pas vous mette en danger. "


C'est vrai enfin pour moi, tu étais de ma faute, mais je ne lâchais pas la main de Mamoru. J'avais peur que si je le lâcher, je me réveillerai encore dans cette pièce et cette fois, j'y passerais. J'avais encore les images ainsi que les gestes de mon oncle en tête. Je savais où il m'avait touché, je tremblais juste en me les remémorant. Mais je devais être aussi fort qu'eux, ils devaient être fatiguaient et je devais être un point mort pour eux. Je regardais Mamoru, il doit arrête, il s'épuise. Quelque chose me gêna sous le nez, je passai ma main dessus et je vis que j'avais légèrement saigné du nez surement dû au black-out que j'ai eu. Mais je devais leurs cacher et puis c'était léger, ils devaient déjà être bien inquiets sur la sécurité de la zone et sur ma sécurité après tout, tout pouvait encore arriver.


" Mamoru, calme toi. Tu te fatigues, Bella ne pourra pas gérer la situation seul avec moi. Je suis trop faible physiquement pour assurée quoi que ce soit. Bella, on ferait mieux de rentrer vite. Ils n'attaqueront pas ici. S'ils doivent attaquer, il le feront dans l'ombre ou engagerons encore quelqu'un pour me ramené sans que vous alerté. Les Yakuza de ma branche sont rusés. Ils ne bougeront pas sans connaitre les risques et sans avoir d'autre plan pour me ramener. Il y a trop de témoins et puis comme Mamoru, tu fatigues aussi. Et puis je veux rentre avec vous en un seul morceau. C'est peut-être bête de dire cela, mais je veux continue de vous voir vivre et sourire. Je vous promets de ne plus être une gênée et de faire attention. Je ne mettrais plus vos vies en danger, je vous aime trop. Alors s'il vous plait rentrons tous les trois. "


Je connaissais les Yakuza enfin cette branche. Je parlais comme Shinobu, j'avais l'impression de l'entendre dans les paroles que je venais de prononcer. Shinobu m'avait sorti cela plusieurs fois et à présent, je l'ai répété. Enfin, j'avais l'impression de l'entendre juste dans les mots qui font référence au Yakuza, les autres viennent bien de moi. Ils n'attaqueront pas dehors de la structure de peur d'avoir comme ils le dissent du monde au balcon. Mais cela n'était pas pour autant qu'on était hors de danger, je voulais seulement les rassuré et aussi les calmé afin de les reposer un peu. Tous cela était à causse de moi et moi seul, j'étais né dans la mauvaise famille. Mais malgré cela, je n'arrivais pas à les détester.



© FICHE CRÉÉE PAR LITTLE PANPAN ALIAS KEITO NORI


_______
Récompenses RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 59
CITATION : Les grandes douleurs sont muettes
MESSAGES : 832
JUKEBOX : Secret ~ The Pierces
FEAT : Lara Croft
CRÉDIT : G&D
DATE D'INSCRIPTION : 26/10/2013
LOCALISATION : Partout et nul part

FICHE PERSO
XP:
152/176  (152/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Jeu 13 Nov - 18:25

Diversion et fuite !


Les bras toujours stable, l’excitation gagnait de plus en plus la jeune femme depuis qu’elle avait déchiqueter de ses dents l’oreille de l’autre abruti. Ce n’était pas le cannibalisme qui en était la cause, mais la sensation de pouvoir sur tout ces hommes. Ce n’était pas dû à une de ces théories de psychologie refoulé, c’était une chose tout à fait naturel. Lorsque vous avez le pouvoir il y a toujours cette sensation qui vous remonte dans tout le corps.

Et lorsque le bruit, de la mâchoire se cassant sous le coup de poing vengeur de Kosame, se fit entendre, un sourire démoniaque se forma sur les lèvres de Bellatrix. Certains hommes en face d’elle se cramponnèrent à leurs armes, puis reculèrent quand elle s’avança vers eux pour sortir, suivit des deux autres. Traversant la demeure sur leurs garde, les sens de la Traqueur était presque exacerbé, mais surtout bouillonnait en attendant l’action.

Le plus jeune se mit à parler, avançant que c’était sa faute si ils en étaient tous là et qu’ils devaient être tout deux fatigués. Quand Keito commença à parler des Yakuza et de leur façon de faire, Bella eut l’impression de voir l’image de Shinobu, son Petit Poisson ce superposé quelques instant avec celle de son Lapis-Lazuli. Bien évidemment cette vision la fit sourire chaleureusement, alors que le sourire exantrique restait présent à l’extérieur.

Les trois jeunes gens finirent par atteindre le mur de l’autre côté duquel se trouvait la voiture. Si ils avaient pu monter sur le capot pour escalader le mur facilement pour atteindre de nouveau le toit de la voiture il allait falloir faire la courte échelle. Mais pour être sur faire cela en leur tournant le dos il fallait faire diversion. Et le sac planqué dans les fourré au début de la mission allait lui être bien utile.


« Tu sais Keito je pense que Shinobu serait très fier de toi pour le courage dont tu fais preuve et la logique que tu démontres malgré toute l’agitation. Je l’ai même aperçut en toi pendant quelques instant. Mais tu n’as pas à t’en faire. »


Je le prenais dans une légère étreinte n’étant pas le lieu ni le moment pour plus.


« Personnellement ceci n’est qu’un échauffement pour moi, et puis Mamoru est plus solide qu’il n’y paraît, Okay ? »


Je lui ébouriffais doucement les cheveux et reprenais :


« Ceci est la dernière ligne droite. Derrière ce mur il y a la voiture, Kosame va te faire la courte échelle pendant que je nous couvre. Une fois sur le toit, tu descends et tu met la voiture en route. »


Je lui plaquais les clefs du véhicule dans la main et attendais que le joueur de vent le fasse passer de l’autre côté pour me tourner vers lui.


« Bon, Kosame, j’vais faire une diversion. Une fois celle-ci faites je t’aide à monté puis tu me récupère. »



J’ouvrais le sac laissé à l’abandon à notre arrivé et me saisissait du bazooka. Je me positionnais correctement et tirais mon missile dans ce qui devait être un abri de jardin ou une réserve. L’explosion agita bien sûr le monde qui ne se préoccupa plus de nous. Une fois tous hors de la propriété, je me mis au volant du véhicule.

Tous étais sauf, Bellatrix au volant conduisait comme une furie et aperçut dans le rétroviseur la trace de sang effacer sous le nez du plus jeune.


« Lapis-Lazuli, tu saignes, tu vas bien ? »


© TAÏGAO

_______
Médailles:

Il me manque celle d'Août & Octobre !
Galerie Cadows de Vavas Magnifique *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 29
MESSAGES : 144
JUKEBOX : + Danshi - 96 Neko / Breaking the Habit - Likin Park
FEAT : Nanase Haruka - Free!
CRÉDIT : Moi-même
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2014

FICHE PERSO
XP:
144/182  (144/182)
PV:
0/22  (0/22)
avatar


Jeu 13 Nov - 20:40


Pour la liberté

Salopard





Mamoru savait que la sortie n'était plus loin,la liberté étaient là à quelques pas, les hommes pointant leurs armes, la moindre faille changera toute la donne, malgré les mots de sa brise tropicale, les hommes s'était comme juré de récupérer leur futur patron, il avait la prestance d'un chef par moment, cela laissait un peu le fumeur perplexe mais il lui fallait plus que cela pour perdre sa concentration, ses pouvoirs bien que fort et toujours présent l'épuisait. Il faisait le fier en se tenant là, en les utilisant à tord et à travers. Il était là pour sauver son amant, l'utilisation de ses pouvoir devant une traceuse était culottée, mais, il n'avait pas eu le choix. D'ailleurs cette dernière donnait les clés à son amoureux, elle donna son plan, il nous restait plus qu'à le suivre à la lettre. Il ravala sa salive, si la moindre chose allait de travers, ça allait être un véritable carnage. Il en frissonna de tout son long, il ne voulait pas vivre la perte de son amant à nouveau, bien qu'il était toujours vivant, le savoir enlevé lui avait autant mal que sa disparition définitive, comment ferait-il quand il jouerai en déplacement. Son addiction à sa moitié était bien pire que n'importe quelle cigarette. Faire la courte échelle, c'est simple. Je tendais les mains de telles façon que Keito puisse grimper sur le mur. Apaisant un peu ses vents. La fatigue retombait alors sur ces épaules, il resta fier et droit. Ce n'était pas le moment pour faiblir, il devait se monter fort, le signe de sa faiblesse ferait tout foiré.

-Cela ira pour t'occuper d'eux Bella ? Keito, fais ce qu'elle a dit, par contre, tu saigne, c'est pas bon signe. Nous ferons ce qu'il y a de mieux pour arranger ton état en dehors de ces murs, tu risques bien plus que ce qui t'es arriver, j'ai vu une chose dans son regard, cela ne me rassure pas du tout. On est que deux contre toutes une armée, on les tiens au respect à cause d'une menace chuchotté par la miss, alors fais vite mon amour.

Mamoru le regarda, pleins d'espoir pour le futur, son sang n'aidant pas à positiver, il fit son de son mieux pour rester en position afin de hisser l'homme une fois qu'il aurait mis ses pieds sur ses mains. Le soulever lui demanderait pas trop de force, il pouvait le faire avec facilité, ce qui l'inquiétait, c'était que Bella assurait leur défense seule. Il savait que la femme savait se battre, mais toute seule face à centaine de type, c'était une chose quasi impossible à faire. Il ne faisait rien, parce que le big boss avait dit de ne rien faire, jusqu'à quand ce respect durerai, nul ne le sait. Il respira à fond, il avait fait de son mieux, il le ferrait encore, pour l'avenir que représentait ce petit gars qui est dans son cœur. Il aurait le temps d'être guimauve après ce combat, cette bataille.




© Cat-UVERWorld pour Bad♦Café




HRP:
 

_______

"La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve et tu aura vécu, si tu as aimé" - Alfred Musset
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur. ||
MESSAGES : 537
JUKEBOX : B'z - Ichibu to zenbu || Linkin Park - Breaking the Habit || RyanStar - Losing your memory || Pigstar - kimi=hana
FEAT : Kuroko Testsuya - Kuroko no basket
CRÉDIT : ♥ ♥ ♥ Free ♥ ♥ ♥
DATE D'INSCRIPTION : 09/02/2014
LOCALISATION : Dans une grande villa avec pleins de chambres à Chūō

FICHE PERSO
XP:
120/184  (120/184)
PV:
23/23  (23/23)
avatar


Mer 10 Déc - 13:07


Pour la liberté

Il n’abandonnera pas !
Avec Bellatrix & Mamoru
Je saignais encore du nez, j'allais les inquiètes encore et encore. Je suis vraiment trop faible. Je passais ma main sous mon nez pour retirer le sang, je sentais que les médicaments étaient encore présents dans mon organisme et c'est pour cela que je ne faisais pas de crise. Je devais les rassure, j'étais vraiment faible, j'étais un poids pour eu. J'obéissais encore aux ordres de Bella, mais elle était rentrée dans un monde qu'elle ne connaît pas. Mon oncle ne s'arrêtera pas à cela, il va attendre qu'elle soit affaiblie et passe encore à l'action, il en fera de même pour Mamoru. Les Yakuza sont pires que de la mauvaise herbe et je fais partie de cette mauvaise herbe.

J'étais dans cette voiture essayant tant bien que mal de faire en sorte d'arête les saignements. Mais connaissant mon oncle cette fuite me paraisse de plus en plus facile. Il avait les moyens de déployer bien plus que cela et il n'avait presque peur de rien. Enfin, c'est ce que j'entendais constamment quand j'étais petit. Je devais leurs dire qu'il n'allait pas abandonner et qu'ils seraient aussi en danger et que s'il était en danger, je me sacrifierais, car je les aime plus que tout.

" Vous savez mon oncle il n’abandonnera pas. Il doit même deja être entrain de préparé quelque chose pour me reprendre. Je ne peut pas vous mettre en danger, je ne le veux pas. S'il devait vous arrivez quelque chose, je préfère encore me sacrifier. C'est la seul façon que j'ai de vous protéger. Les Yakuza de mon oncle sont très puissants et peuvent retourné le pays contre vous. Et puis tout cela c'est ma faute, je suis né dans la mauvaise famille. Même si Shinobu doit être fier de moi, je ne peut pas physiquement lutter contre le système de mon oncle. Et même avec la force que vous avez déployer il trouvera un moyen de me ramené dans le clan. Je ne peut pas fuir comme Shinobu, je ne suis pas assez fort. "


Je me mis à tousai à causse d'un peu de sang que j'avais avalé. Je n'aime vraiment pas le goût. J'étais inquiet pour eux, si mon oncle fait un grand plan d'action national avec tous les Yakuza, cela signifierait la fin de ma liberté. Mais je ne peux pas priver la leurs. Mais je sais que je vais me faire disputer, car j'avais parlé de sacrifice et telle que je connais Bella cela ne va pas passer dans l'oreille d'un sourd et Mamoru risque aussi de le prendre mal. Mais même s'il me dispute cela ne changera pas, je suis près à le faire pour eu. Je gardais ma main sous mon nez afin d'arrête ce putain de saignement, il devrait s'arrêter dans peu de temps.


" Merci d'être venue me chercher. "


© FICHE CRÉÉE PAR LITTLE PANPAN ALIAS KEITO NORI


_______
Récompenses RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Pour la liberté [ Avec Bellatrix et Mamoru ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ForumHaiti: Pour en finir avec les débats sur Aristide et Lavalas
» Haïti-Chine-USA-MINUSTAH/ Pour en finir avec les six mois...
» Un nonos pour eux un nonos pour moi :3
» [Terminé] Pour un flirt, avec toi, je ferais n'importe quoi ! [LILY & WILLIAM]
» (alam) n'ayez pas de voisins si vous voulez vivre en paix avec eux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-