AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Léger malentendu | Keita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 30
MESSAGES : 28
FEAT : Jinguji Ren - Ita No Prince
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2014

FICHE PERSO
XP:
24/178  (24/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Lun 20 Oct - 21:22




shibuya

           
ft. Nom & Prénom & Nom & Prénom
Evil queens are princesses that were never saved.

Tu marches dans les rues sans trop te perdre. Ce quartier, tu le connais par cœur. Cette ville, c'est ton enfance, ton adolescence et ton existence. T'aimerais y vivre toute ta vie, parce que t'as appris à être un bon Tokyoïte et pas autre chose. T'es habitué à ce système, à cette façon de vivre, et tu te vois mal plus tard quand tu auras quatre-vingt dix piges vivre dans une campagne profonde ou rien ne s'y passe. T'aimes bien quand les gens pressés te bouscule, t'aimes bien quand personne ne fait attention à toi, t'aimes bien entendre les gens crier à côté de toi. De toute façon, Dei, tu es invisible. Personne ne te vois car tu es un grain de sable dans une tempête. Tu auras beau te teindre les cheveux en n'importe quelle couleur, personne ne te regardera. C'est triste, mais au fond tu y as pris goût. Ça te ferait bizarre que du jour au lendemain tu deviennes célèbre et que l'on te voit sur tout les écrans accrochés aux buildings de Tokyo. Ton visage, pas trop moche, souriant et saluant les passants qui s'arrêteraient pour te regarder et t'admirer. Rien que d'y penser ça te fout la chaire de poule. C'est pas le froid du soir, non, pas cette fois-ci. C'est plus la peur qu'un jour tu deviennes célèbre.
Célèbre comme cette nana que tu vois souvent. Cette fille aux cheveux roses et au regard vide. T'as l'impression de voir une poupée. Cette fille, sur cette affiche que tu regardes depuis bien cinq minutes à l'air de se faire chier comme un rat mort. Elle porte les sous-vêtements de saisons de la marque qu'elle sponsorise. C'est un grand magasin, encore ouvert parmi tant d'autre. La nuit vient de tomber, et t'es là les mains dans les poches à regarder les vitrines comme un vieux pervers. La mannequin que tu vois partout est habillée d'une fine lingerie sexy, et tu remarques bien vite que ses tétons ont été photoshopé pour ne pas être vu sur la photo. Ça te fait gentiment sourire, toutes ces choses fausses. Tu es un mec riche, avec de quoi acheter des vêtements dans le quartier Shibuya. Tu es l'une de ces personnes qui peuvent s'offrir de telles choses. Et là tu recherches des vêtements chauds, pour ne pas trop être surpris par l'hiver. T'es une vraie fille parfois, t'aimes bien le shopping. Mais un peu moins quand tu vois cette fille en vitrine. Partout, elle est partout. T'en peux plus, ça doit bien faire la troisième fois que tu l'as vois depuis le début où t'es arrivé dans le quartier. Bientôt elle va t'apparaitre sous les yeux et se déhancher devant toi. Et même qu'en fait elle aura pas de tétons, aucun photoshop, nada, tout est naturel. Même son visage si lisse et bronzé. Mais bien sûr.

▬ « Elle me dégouterai presque des femmes. Y'a quoi de naturel chez elle ? Pauvre fille, franchement ... »

Tu pinces des lèvres et tu poses tes mains contre tes hanches. C'est ta façon à toi d'avoir l'air de réfléchir. Tu penses à cette pauvre mannequin qui doit se faire un sacré pognon en vendant juste son corps. Mais en y songeant c'est peut être bien mieux de poser comme ça, que d'offrir son corps à des types qui ont pas une femme baisable à la maison. Dans le fond, en y pensant, peut être que tu aurais dû devenir manager ou quelque chose comme ça. Un peu comme le macro mais en moins pire. Tu termines tes réflexions par un beau et merveilleux cracha sur la vitre quand brusquement tu te tournes et tu tombes nez à nez sur ce que tu pensais ne jamais voir en face de toi : La mannequin. Diable, quelle coïncidence asse peu ... chanceuse. Elle est là, à quelques centimètres de toi. Tu aurais pu la percuter tant elle est proche. Et ressemblante en tout points à la photo. C'est, c'est bien elle ou ? Ou tu rêves ? En tout cas t'es pas dans la merde.
Tu met presque ta main sur elle pour vérifier si tu rêves. Mais tout ça à l'air bien réel. Tu tentes l'approche discrète et polie :

▬ « Pardon, j'ai failli vous bousculer. » C'est presque dit avec sensibilité.

(c) Gabitch



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 17
CITATION : ≪ Si j'avais vraiment une tumeur, je la nommerais Marla. Marla... La petite écorchure qu'on a sur le palais et qui ne peut cicatriser que si on cesse de la lécher... mais on ne peut pas. ≫
MESSAGES : 26
JUKEBOX : Maroon 5 - Animals
FEAT : VOCALOID ★ MEGURINE LUKA
CRÉDIT : © phoenix o'connell.
DATE D'INSCRIPTION : 31/08/2014

FICHE PERSO
XP:
24/176  (24/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Mar 21 Oct - 20:15



j'aime rêver chez coco chanel et dior mais je
déteste courir en louboutin dans le métro.

T'es restée toute la journée chez Asgard, à glander, puis bosser, puis dormir. Il se fait tard, tu as finis ton taf pour aujourd'hui. Un petit geste de la main rapide, quelques sourires et tu quittes le QG, direction Shibuya. Le métro est plein, tu arrives à trouver une place sans savoir comment. Tu consultes ton téléphone, trois appels manqués. Bah, rien d'important. Quelques appels, des excuses bidons que tout le monde gobe, une voix trop mielleuse pour être audible, que du fake. Keita, tu t'en sors bien pour une fois.

La nuit tombe enfin, tu t'engouffres dans ce néant de noirceur que tu aimes tant. Bercée par les lumières des magasins, tu continues de marcher, sans savoir où, sans savoir pourquoi. Chaque nuit, tu as l'impression de te perdre une nouvelle fois dans la foule pressée et nerveuse de Tokyo. Les gens se bousculent, fulminent pour être l'heureux chanceux à trouver une place dans le métro, parmi ces clones aux regards aigris, aux yeux vides, à la peau macabre. Tu soupires, et continues ton chemin, bras croisés, tête baissée.

Après quelques pas nonchalant, ton regard se porte sur une boutique de lingerie. Puis, tu regardes l'image et marmonnes quelque chose d'à peine inaudible. C'est plus fort qu'eux, ils sont obligés de te photoshoper à fond pour que tu ressemble à un alien venue d'une planète lointaine. C'est juste dégueulasse, en fait. Il n'y a même plus de défaut, c'est irréel. Et ils pensent vraiment que les gens vont gober ça. Tu te compares, sans vraiment comprendre pourquoi ils ont décidés de te modifier à ce point. Même tes Louboutin rigolent. Il y a un mec, juste à côté de toi. Il a pas l'air d'apprécier, lui non plus. Et avec ce qu'il vient de dire, t'es habillée pour l'hiver avec tant de compliments. Ton amour propre est blessé, mais genre sévère.

▬ Ouais, c'est clair que je ressemble à rien dessus.

Tu le contemples à travers tes lunettes, en haussant un sourcil. Tu les enlèves pour mieux le fixer, regard un peu mécontent. Tes prunelles noisettes plongent dans les siennes et tu te rapproches, lentement. De haut en bas, tu le détailles avec attention. Ouais, il ressemble plus à une fille qu'autre chose et il se permet de critiquer, en plus. Enfin bon, c'est toujours mieux de poser pour des agences que continuer de crever de faim dans la rue. Tu souffles, et prends la parole.

▬ C'est pas grave, de toute façon il n'y a rien de naturel chez moi.

Ouais, tu es vexée là. Ton égo est réduit à néant.




_______

babydoll is watching you baby

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 30
MESSAGES : 28
FEAT : Jinguji Ren - Ita No Prince
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2014

FICHE PERSO
XP:
24/178  (24/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mar 21 Oct - 20:59




shibuya

           
ft. Nom & Prénom & Nom & Prénom
Evil queens are princesses that were never saved.

En fait, elle est pas trop moche en vrai. Mais t'as peine à croire que tu es à présent en face d'elle, comme si le petit Dieu au dessus de nos têtes avait tout comprit. T'as l'air un peu con, et tu sens dans sa façon d'être qu'elle est énervée. Elle a pas une voix naturelle, une voix naturelle de fille. En plus, chez toi, t'as l'habitude que quand les gens s'intéresse à la pourriture que t'es, c'est parce que tu les as cherchés. Et puis qui ne serait pas vexé par ce que tu viens de dire ? Imagine toi à sa place. On te critique, comme ça, un peu dans ton dos ? De façon maladroite, d'accord, on te connait pas. Mais quand même, attends ... Regarde, je suis pas trop mal fichu ? Si ? Tu déconnes ?

▬ « C'est pas grave, de toute façon il n'y a rien de naturel chez moi. »

Tu remarques tout de suite ses petits yeux noisettes et ses quelques grains de beauté sur le visage. Elle ressemble un peu à une occidentale, mais rapidement. Tu fais pas trop attention. T'es plus occupé par la façon de comment tu vas essayer de te rattraper. Les femmes sont rancunières, ça tu le sais. Alors mieux vaut fermer sa gueule parfois, mais là si tu te tais tu vas te faire passer pour un insensible. Et puis là tu te met à gigoter un peu n'importe comment en te craquant les doigts de la main. Tu te mords les lèvres en plus. T'es presque en train de rougir, parce que, bon, elle sent bon cette nana. Et puis elle est mieux en vrai. Tu oses quand même l'ouvrir, en pensant à cette affiche de publicité très très photoshopée au point de plus être très réaliste :

▬ « Mais t'es d'accord toi de te faire autant retouchée comme ça ? » Tu regardes à nouveau la photographie, un instant, en réfléchissant : « Ton nez est plus court, tes cheveux plus colorés, en vrai ils sont presque fades, tes grains de beautés sont presque transparents, t'as pas les deux boutons sur ton front, ton cou est plus court, tes bras surement plus fins et puis surtout t'es plus grande ... Rha et puis en vrai t'as un peu l’œil gauche qui se barrent vers le nez. »

Tu met un sacré moment avant de te rendre compte que t'as vraiment été con sur ce coup là. T'as toujours était un grand observateur Dei. Parce que toi tu regardes toujours les gens autour de toi, tandis qu'eux t'ignorent. Mais là tu as tout remarqué. Et les défauts de cette mannequin qui en plus d'être jolie a choisie d'être hautaine parce que ça suffit pas. Du coup elle va t'en coller une et t'auras l'air d'un con parce qu'aujourd'hui t'auras juste réussi à te prendre une gifle d'une nana. Pas très cool à raconter. Alors tu te remet à gigoter, en stress, un peu perturbé. T'es un lâche, tu ouvres ta gueule que dans le dos des gens. Et du coup là t'es un peu bête devant cette femme. T'essayes de te rattraper, avant qu'elle ne l'ouvre pour te juger, ce serait idiot de ce faire bêtement une ennemie pour juste une histoire de physique :

▬ « Mais regarde moi, je suis laid. Mes cheveux j'ai du mal à les coiffer, j'ai des petits yeux, et puis mon menton est trop long, et puis j'aime pas mes oreilles, et je suis ... vraiment ... nul pour me fringuer. »

Tu fais une petite pose pour lui prouver que la chemise noire aux reflets rouges et le jean un peu troué avec les chaussures montantes, ça le fait pas trop. Et tes cheveux, ils sont attachés par un petit chignons laissant tomber quelques mèches. Parce que sinon ils font un gros pâté sur la tête. Tu ferais presque autant attention à ton image que cette fille qui est pourtant une grande mannequin.

(c) Gabitch



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 17
CITATION : ≪ Si j'avais vraiment une tumeur, je la nommerais Marla. Marla... La petite écorchure qu'on a sur le palais et qui ne peut cicatriser que si on cesse de la lécher... mais on ne peut pas. ≫
MESSAGES : 26
JUKEBOX : Maroon 5 - Animals
FEAT : VOCALOID ★ MEGURINE LUKA
CRÉDIT : © phoenix o'connell.
DATE D'INSCRIPTION : 31/08/2014

FICHE PERSO
XP:
24/176  (24/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Mer 22 Oct - 19:53



j'aime rêver chez coco chanel et dior mais je
déteste courir en louboutin dans le métro.

T'espères qu'une chose; qu'il est bien accroché à son siège parce que là, t'es plutôt bien remontée. Non seulement il se permet de cracher sur ton égo comme ça, sans respect, et en plus il te critique. Les gens d'aujourd'hui, ils sont vraiment sans respect. Même toi, qui pourtant est une vraie commère, tu te permet pas de critiquer de cette manière. Tu fulmines sur place, agacée, énervée. Il a tout gagné.

Mais alors ce qu'il dit ensuite, tu t'en remet pas. Tu restes scotchée, tellement t'es blessée, outrée, dégoûtée. Il a de la chance, que tu sois quelqu'un de plutôt calme et civilisée. Sinon, tu lui aurait sauté à la gueule. Genre méchamment. Mais là, c'est pas possible. Au diable la fille parfaite hein. Tu t'approches et lui décolle une gifle. Il l'a mérité, c'est tout. T'es quand même gentille de ne lui donner que ça, franchement. Ta gentillesse te perdra, Keita. Babydoll est en colère.

▬ Non mais tu t'es vu avant de parler ? Ça se fait pas de critiquer les gens ouvertement. Tes parents t'ont rien appris quand t'étais gosse ou quoi ? Putain j'en reviens pas. T'as de la chance, j'aurais pu te rendre complètement fou, là maintenant. Et là, j'aurais pu me foutre de ta gueule, rien qu'à te voir gigoter dans tout les sens. Et depuis quand mes cheveux son fades ? D'OÙ MES CHEVEUX SONT FADES ESPÈCE DE TRUC QUI RESSEMBLE À RIEN ?

Du calme, Keita. T'énerver comme ça sert à rien. Mais tant pis, au moins ça te défoule un peu. Tss. Il a manqué l'occasion de se taire. Tu sors les crocs, rictus méchant au bord des lèvres. Un seul geste, et tu le bouffe. Non mais. Il se prend pour qui celui-là. Il te connaît même pas, et il se permet de te rabaisser comme ça, sans savoir pourquoi.

▬ C'est clair que tu sais pas trop t'habiller, fin bon - de toute façon ça ne m'étonne pas. Les gens méchants, ils sont jamais beaux. T'aurais été gentil, je t'aurais sûrement dit que tu étais mignon. Je te laisse une chance de te rattraper - alors trouve les bons mots, sinon ça saute. Et quand je dit ça saute, c'est BIM BADABOUM.

Le pire dans cette histoire, c'est qu'il est quand même loin d'être moche. Mais avec tout ce que tu t'es pris dans la gueule, qu'il ne s'attende pas à des louanges de ta part, il peut rêver.




_______

babydoll is watching you baby

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 30
MESSAGES : 28
FEAT : Jinguji Ren - Ita No Prince
DATE D'INSCRIPTION : 19/10/2014

FICHE PERSO
XP:
24/178  (24/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mer 22 Oct - 21:52




shibuya

           
ft. Nom & Prénom & Nom & Prénom
Evil queens are princesses that were never saved.

Et c'est la gifle. De toute façon, t'as jamais été très fort avec les filles. Elles, ce qu'elles aiment, c'est se faire complimenter. Parce qu'avec tout les efforts qu'elles mettent pour suivre la mode, acheter les vêtements les plus chers, se maquiller, et jouer un rôle qui leur déplaisent juste pour pouvoir plaire à des pauvres types comme toi même pas capable de voir les choses de manière simple et gentille, ça les fait vite chier quand on leur répond un simple « t'es moche ». C'est toute la force et le courage qui partent d'un seul coup. T'es nul Dei, vraiment nul. Mais le pire c'est qu'au lieu de te calmer, le pauvre petit enfant que tu es est à présent offensé. Limite honteux. Et très énervé aussi de se faire autant incendié devant tout les passants, qui pour certains se mettent à rire de te voir ainsi de faire démonter par une nana ressemblant à Lady Gaga. Elle hurle, elle hurle. T'y prête pas trop attention, t'es plus à tourner du regard pour faire les yeux noirs aux gens qui te fixent en souriant. Les filles parlent trop. Tu commences à avoir mal aux oreilles à l'écouter parler ... ou plutôt crier. « Je te laisse une chance de te rattraper - alors trouve les bons mots, sinon ça saute. Et quand je dit ça saute, c'est BIM BADABOUM. » On dirait un couple qui se dispute devant tout le monde. Là, comme ça, dans la rue, face à face à gesticuler en disant les choses comme elles sont parce que la colère nous fait toujours dire la vérité. Une vérité dont on en a honte cinq minutes après une fois calmé.

▬ « Maaaais tu vaaas la fermer ta GRANDE GUEULE ?! On t'entend à mille kilomètres ! Quoi ? T'es pas contente parce que t'es pas parfaite ? D'accord t'es une grande fille, t'as un joli visage, et t'es bonne en maillot de bain. Mais bordel t'as pas honte ? T'es pas parfaite ! La preuve, les gars de ton agence à la con ils te retouchent ! C'est con hein ? Dis le ! Dis le que c'est con ! » Tu te met à la secouer dans tout les sens. « Alooors ? Ton cerveau, est-ce qu'il fonctionne mieux dit mooi ? Il doit surement être moins lourd que toute la tonne de maquillage que tu met pour pas qu'on voit tes boutons ? Et il est surement moins gros que ta connerie ! »

Tu t'arrêtes enfin de hurler. C'est presque si le son de ta voix était le même que la mannequin. Comme si intérieurement et sans t'en rendre compte t'essayais de l'imiter en faisant l'idiot. Parce que là c'est sûr, tu t'ai bien affiché devant cette nana. Et à tout les coups, d'ici vingt seconde elle aura dit à toutes ses copines super canons que le mec aux cheveux roux longs et aux yeux bleus est un vrai connard. Et là t'es sûr que tu te taperas que des thons à Tokyo dorénavant. Tu te calmes alors, tu te calmes. Tu retiens avec peine la colère de la fille aux cheveux roses, qui doit surement avoir une énorme envie de meurtre à l'heure qu'il est. Faut recommencer tout et sur de meilleures bases. Après tout, c'est pas souvent qu'une fille s'approche de toi sans aborder l'argent. Bon, là c'est le physique, mais bon.

▬ « Bon. Je m'excuse.
Si tu veux on recommence tout. Je te montre ma carte, tu la garde et je t'offre à boire ?
»

Tu lui avais dit ça très sérieusement et avec un calme presque serein. Un peu essoufflé encore par ce qui venait de se passer. T'es pas très bon pour les présentations, mais tu cherches rapidement ta carte dans ton sac, que tu tend ensuite en direction de la mannequin. Tu marques un temps d'arrêt, léger sourire crispé. Puis tu te rend compte de ton erreur une fois que tu arrives à lire les lignes sur la carte. Et là tu comprends pourquoi tu la donne jamais aux filles pour te présenter en général : le mot macro est écrit en gros en dessous de ton nom. C'est pour les gens d'Atlantide. Et là t'es juste comme un gros con. Et là tu arraches limite le carton des mains de Keita, qui n'a rien demandé. « Finalement oublie. Je m'appelle Imiko Dei. Comme la marque de surgelé, oui. Ce sont mes parents ... »


(c) Gabitch



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 17
CITATION : ≪ Si j'avais vraiment une tumeur, je la nommerais Marla. Marla... La petite écorchure qu'on a sur le palais et qui ne peut cicatriser que si on cesse de la lécher... mais on ne peut pas. ≫
MESSAGES : 26
JUKEBOX : Maroon 5 - Animals
FEAT : VOCALOID ★ MEGURINE LUKA
CRÉDIT : © phoenix o'connell.
DATE D'INSCRIPTION : 31/08/2014

FICHE PERSO
XP:
24/176  (24/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Jeu 23 Oct - 20:05



j'aime rêver chez coco chanel et dior mais je
déteste courir en louboutin dans le métro.

▬ Bien sûr que non, je suis pas parfaite. Et je suis très bien comme ça, j'ai pas besoin d'être quelqu'un d'autre, tu vois. Parce que je me plaît comme ça, avec mes qualités et mes défauts. Tu m'aimes pas ? Aucun problème mon gars ! Je me fiche de ton avis. Mais crache pas sur le dos des autres, t'aimerais sûrement pas qu'on te fasse la même chose. T'aimerais que je te dise que tu ressembles à rien hein ?

T'essaies de te calmer, même si ça relève de l'impossible. T'as pas besoin de lui prouver quoi que ce soit à ce type. Il t'aime pas, très bien. C'est super. C'est pas le premier à ne pas t'aimer. Mais quand on crache sur le dos des gens, il faut savoir le faire avec intelligence, et ça n'a pas l'air d'être son cas. Tu remet tes lunettes, remet également tes cheveux en place après t'être fait secouée comme une folle qui sort d'un asile. Tu lui tournes le dos, avec dédain. Ouais, c'est pas ton genre d'en vouloir à des gens d'habitude. Mais lui, c'est un cas particulier. Tu prends ton sac, et sort un mouchoir, avant de t'approcher de la dite vitre où cet enfoiré à craché dessus.

▬ Et au fait, on crache pas sur les vitres. Tes excuses, je les accepte, à une condition. La prochaine fois que tu as quelque chose à me dire, vient donc le dire en face, au lieu de tricher comme un lâche.

T'as l'habitude qu'on te crache dessus - après tout c'est pas le premier et sûrement pas le dernier. Mais ça te fait toujours mal, quelque part. Parce que bizarrement, on te crache dessus comme une vieille chaussette, mais alors les mannequins qui consomment des trucs illicites on leur fait pas de mal. Tient donc. Toujours agacée, tu prends la carte sans jeter un seul regard dessus. En fait, ça t'intéresse pas. Toi, tu fais pas dans les règles. Il décide de la reprendre - tant pis. Tu t'en fout. Tu baisses la tête, et regarde ton téléphone. Ouais, il n'est pas trop tard, t'as le temps de prendre un verre. Mais en sa compagnie, ça te fait mal quand même.

▬ Je m'appelle Keita Yamazaki. Mais tu peux m'appeler Elyas, je préfère. Ou trouve un surnom, autre que mocheté ou sorcière. Ah oui, je connais la marque de surgelé... Ça a pas fait faillite ?

Oui bon. Toi et les firmes, c'est pas trop le grand amour. Il faut dire aussi que ça t'intéresse pas. Les seuls entreprises que tu connais, ça reste Toyota, Sony ou Panasonic. Donc bon, tu cherches pas loin. Puis bon les surgelés, t'en a presque jamais mangé. Sauf quand t'étais encore chez tes parents, mais ça remonte à l'époque antique après. Tu t'attardes pas trop dessus et feinte un sourire, ou essaie d'en faire un sans qu'il soit mal perçu. Bon, tu te rattrapes comme tu peux hein.





_______

babydoll is watching you baby

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Léger malentendu | Keita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Malentendu après une promenade [ pv ]
» Halei Leeroy « Le malentendu est le mur porteur des relations humaines. »
» Excuses, malentendu et confusion (PV Asulf)
» (Vente) BU/ Sekou Keita 68 - 23 ans [19 000€ - 1 200 000€] - /// (96,28%) +2
» La signification des mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: TOKYO :: Shibuya-