AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une putain d'année plus tard Δ Kimiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Ven 17 Oct - 18:06





Don't be foolish

« Aujourd'hui, tu sais ce que tu veux, demain tu auras oublié et ça va encore jubiler, jusqu'à ce que l'un de vous deux décide de tout arrêter.»





HRP - Zicmu
Tu me fais chier.









Plus d'une année et quelques mois.
En fait, son cerveau n'as pas réellement compté, sans doute parce qu'il ne fait pas pour ça. Cependant, on peut déjà dire que ça fait un bon bout de temps qu'il se coltine cette chieuse qui l'a emmerdé même pas trois mois après être entré dans le gang et qu'il a sauté sans réellement attendre. Ou alors c'est elle qui l'a sauté. Si à cette époque, on lui avait dit qu'elle serait encore là, il n'y croirait pas. D'ailleurs, comment est-ce qu'il a fait pour la supporter durant tout ce temps ? Durant sa grossesse ? Ah oui, c'est son gosse qui se trouve à l'intérieur de son utérus. Et les animaux délaissent rarement leurs progénitures.
Du moins, jamais longtemps.

Mais fort malheureusement, tout serait plus simple et facile si on ne devait se fier qu'à la logique animale. Les humains sont plus compliqués, plus exigeants. Enfant rime avec argent, surtout. Et ce n'est certainement pas en dépendant d'un gang de voleurs qu'il va réussir à gagner suffisamment pour assurer l'avenir de son gosse. Certes, l'enfant n'est pas encore né, mais ... Merde quoi, pour une fois qu'il est prévoyant.
« Non pas ici ... Non pas ici. » Recherche d'appartement dans le journal, sur le lieu de travail, à l'ancienne. En clair.« ... Bon bah, Shinjuku, pas le choix. »
Pauvre vieux, te regarde pas dans une glace, tu te ferais peur. Les cernes, le teint presque pâle, tout montre à quel point il se donne à fond ces derniers temps. Surtout depuis qu'Eldorado a grossi ses rangs, maintenant c'est le premier sur une mission qui gagne la prime. Putain, y en a pas un ou deux qui veut crever ? Dans tous les cas, il dort peu, il ne reste jamais au même endroit et il revient toujours pour s'assurer que celle qui porte son gosse n'ait besoin de rien. Aussi chiante soit-elle, ça ne change rien au fait qu'elle porte son gosse et ça, depuis pratiquement neuf mois.

Ah tiens, la voilà.
Allez la chercher, l'attraper par la taille - pas de bonjour ni rien, au diable tout ça - l'embarquer dans la réserve - Ô doux souvenirs - et lui embrasser le cou. Au moins le cou, parce que même si monsieur copule avec d'autres, c'est différent avec elle. Il ne saurait pas comment l'expliquer, mais ... En fait c'est sans doute sa soumission qui lui manque.
Ouais, juste ça.
« Un appart' trois pièces pas loin du boulot, ça te tente ? »
Trois pièces, parce qu'il faut bien que le nouveau-né ait sa propre chambre. Puis, là où elle habite actuellement, ce n'est carrément plus très prudent. Ça fait un an qu'il y va et vient. Parano comme il est, il veut assurément que tout se passe bien. Autant pour elle que pour lui.
« Puis ... » Ah, une petite hésitation, juste une petite. « Tu le quittes quand, le gang ? »
Parce que c'est sûr, elle ne reste pas là-dedans et il en flippe depuis l'invention de cette saloperie via radio ... Le roi et le bouffon ? Ouais, encore heureux, ce n'est pas tombé sur eux.
Pour l'instant.


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kamui Hasegawa le Mar 21 Oct - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Sam 18 Oct - 19:21



STOP AND SMILE
that's what i'm going to do for now.
Or crying over that fucking empty pack of cookies...
Or the two at the same time.. Fucking hormone.


Une main sur son ventre rond, un balai et une pelle dans l'autre. Ces derniers temps, le travail est devenu bien plus difficile qu'avant. Et même si la patronne a eu la gentillesse de baisser son nombres d'heures et de la garder jusqu'à ce qu'elle décide de prendre son congé, les quelques moment de travail qui lui reste deviennent chaque jours un peu plus un calvaire. Le chef de salle n’arrangeant pas les choses en étant constamment sur son dos depuis quatre mois maintenant. Bien heureusement, son sale caractère lui permet d'avoir un peu de répit. Et il ne lui reste que deux jours à faire.
Puis il faudra attendre. Attendre la naissance du bébé prévu pour la fin du mois.

▬ Ouf... Ma vessie.

Le bébé cogne, elle sourit.. Avant de marcher le plus vite possible juste qu'aux toilettes. Les joies de la vie de femme enceinte.
Se déplacer avec un entre pareil, c'est devenu tout une aventure au quotidien. Elle finit par ressortir des toilettes et se diriger vers la réserve.

▬ Kam-

Pas le temps de finir sa phrase, emportée par l'élan, elle se retrouve bien plus vite qu'elle ne l'aurait dans la pièce peu éclairée. Un baiser dans le cou, elle frissonne. Les journées sont longues et il est la seule personne sur cette Terre qui arrive à la sortir de l'état de grosse emmerdeuse renfrognée dans le quel elle s'est installé depuis un moment déjà. Elle lui sourit, visiblement émerveillée par sa présence. Il a beau être présent chaque jour depuis le début, il lui manque. Il est là mais il lui manque. Physiquement. Elle voudrait qu'il soit l tout le temps, tous les jours, à chaque seconde .. Mais c'est impossible. Et ça lui arrache un sourire désolé.

Elle s'appuie en soufflant contre une des caisses et croisent ses mains sur son ventre. Il est tellement rond à préset qu'elle arrive à faire tenir des verres dessus.

▬ Un appart' trois pièces pas loin du boulot, ça te tente ? - elle acquiesce, un peu ailleurs -  Puis ... Tu le quittes quand, le gang ? 

Elle pousse un grand soupir. Quitter le gang... Cette étape est indispensable si elle veut repartir sur de bonnes bases mais... C'est dangereux. Même si elle en a déjà parlé plusieurs, même si elle est enceinte, c'est dangereux. Mais ce serait plus dangereux encore d'y rester. Le bébé donne un coup. Il est toujours plus agité quand Kamui est là.. Elle aime à croire qu'il reconnaît sa voix.

▬ Je.... À la fin de la semaine. Je réglerais ça, ne t'en fais pas.

Elle grimace, regarde son ventre.

▬ Il bouge beaucoup... Tu veux toucher ?

Elle écarte ses mains, un grand sourire sur le visage. C'est rigolo tu vas voir...

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Dim 19 Oct - 0:49





Don't be foolish

« Aujourd'hui, tu sais ce que tu veux, demain tu auras oublié et ça va encore jubiler, jusqu'à ce que l'un de vous deux décide de tout arrêter.»





HRP - Zicmu
T'as de la chance que je t'aime bien :/









Il ne lui a pas fallu longtemps à réaliser qu'il allait être père, à se dire qu'une vie va être sous sa charge. Accompagnée de maintes responsabilités avec ça. Pour sûr, il a tout de même insisté pour qu'elle arrête le gang, du moins : l'inciter à le quitter. Eldorado demande des membres actifs et vifs. Actuellement parlant, elle est ni active, ni vive ; elle est enceinte et ... Bien enceinte. Bref, elle n'est plus une membre sur qui on peut compter pour les missions qui rapportes gros et c'est en grande partie sa faute.
Sa faute, oui.

Sa faute si elle se retrouve dans cet état. Le pire dans tout ça  ; est le simple fait que c'est volontaire. Il ne le regrette pas, il n'a aucun poids sur la conscience. Ça devait arriver parce que dans le fond, monsieur le désirait et non pas pour avoir cette femme rien que pour lui, mais parce qu'un mâle se doit d'avoir une progéniture, surtout à un âge aussi avancé. Oui, c'est cruel, oui c'est dégueulasse, oui c'est inhumain, mais c'est normal ...
Pour un animal.
« À la fin de la semaine. Je réglerais ça, ne t'en fais pas. »
Mais il peut s'estimer heureux d'être tombé sur une personne aussi ... Docile. Qui n'oppose pratiquement pas de résistances face à ce qu'il souhaite. T'as de la chance Kamui, t'as énormément de chances de ne pas être tombé sur une idiote qui avorte parce qu'elle a peur, mais tu en as rien à foutre, parce que c'est tout simplement naturel.

Vraiment un enfoiré. C'est ce qu'on doit surement penser de lui et le pire, c'est que ça lui passe à côté. Peut-être qu'un jour, il réussira à ne plus être égoïste, à penser d'avantage à ce qui l'entoure, mais là maintenant, la seule chose qui le préoccupe est le fait de mettre son premier enfant en sécurité. Quelque part, loin de tout ça ; si seulement la mère ne travaillait pas à shinjuku ...
Merde, hein.
« Il bouge beaucoup... Tu veux toucher ? » Hein qu- « Pourquoi ? »
...
Ceci est sans doute l'une des choses la plus stupide dont il est capable : le manque cruel de réflexion. Il fronce les sourcils, puis se rend enfin compte de sa connerie. Pousse un soupir et se frotte les yeux. C'est ça, mettons ça sur le compte de la fatigue, histoire de trouver une excuse. Le truc, c'est juste que tu n'as pas envie de toucher, c'est tout aussi con. Affreux paradoxe avec le fait que jusqu'à maintenant, il a toujours été présent, mais toucher ce ventre, créé un contact avec le nouveau-né ...
« ... Je vais devoir trouver plus d'argents. » C'est ça, tente de changer de sujets. « Eldorado a trop de membres, les missions rapportent plus grand chose et vu qu'ils en ont rien à foutre ... »
Soyons égoïste jusqu'au bout des ongles. Mais pas tout le temps, ça risque d'être chiant, épuisant et particulièrement agaçant. Allez, un effort, juste un petit. Ça ne coûte rien après tout, de poser sa main sur le ventre qui porte une vie.
Ouais, rien.
« ... Il bouge trop. » Et encore, c'est juste avec ses doigts. « Petit con va. »
... Ce type sera un père génial.


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kamui Hasegawa le Mar 21 Oct - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mar 21 Oct - 21:01



STOP AND SMILE
that's what i'm going to do for now.
Or crying over that fucking empty pack of cookies...
Or the two at the same time.. Fucking hormone.


▬ Pourquoi ?

… Cette question laisse un goût amer dans la bouche de Kimi, qui, soudainement, replie ses bras sur son ventre. Elle le regarde, lui l'être aimé, d'un air renfrogné. Son cœur bat vite, son cœur bat fort. Et c'est douloureux. Crétin. Gros crétin. Et même son petit stratagème ne peut défaire totalement la jeune femme de cette peine qu'il provoque chez elle. Ce petit pois sous son matelas de princesse. Ce combat perdu d'avance qu'elle mène quand même. Une idiote et un crétin, de quoi faire la paire en somme.
Et pourtant, derrière sa grimace, il y a toujours une pointe d'espoir, une petite étincelle à laquelle se raccrocher, maladroitement. Elle détend son visage, lasse de ses journées. Et comme chaque jours, elle décide de ne plus rien attendre.

▬  ... Je vais devoir trouver plus d'argents. Eldorado a trop de membres, les missions rapportent plus grand chose et vu qu'ils en ont rien à foutre ... 

Elle hoche la tête, il n'y a que ça à faire de toute façon. Ses mains trouvent seules leur place au sommet de ce ventre odieusement rond. Et alors qu'elle s'apprête à dire quelque chose, il finit par poser ses doigts. Le contact l'étonne. Et encore une fois, elle oublie ce qu'elle s'était promis et espère, un sourire au coin des lèvres. Le bébé s'agite brusquement. Elle souffle. Ouch.

▬ .. Il bouge trop. Petit con va. 

Si l'on observait le ventre de la futur mère en cet instant, on verrait sûrement des bosses se former et sa peau se distendre, agitée par le bébé. C'est une drôle de chose que de savoir que vous portez en vous un être qui, un jour, sera un homme, vivant. Un être de chair et de sang, avec un sourire, avec une façon de parler, avec ces choses qui font que l'on est qui on est. Il aura une vie, faite de hauts et de bas, il tombera amoureux, il souffrira. Il sera eux deux et lui-même à la fois. Il sera merveilleux. Un être merveilleux. L'émotion submerge légèrement Kimiko, perdue bien loin dans ses pensées. Ses yeux se remplissent puis elle secoue la tête, avant de reprendre comme si rien ne s'était passé.

▬ Tu sais que « Petit con » n'est pas vraiment un prénom correct pour un enfant... Il va falloir qu'on se décide pour un vrai prénom et rapidement...

Ah oui, ce serait pas mal oui.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Mer 22 Oct - 0:07





Don't be foolish

« Aujourd'hui, tu sais ce que tu veux, demain tu auras oublié et ça va encore jubiler, jusqu'à ce que l'un de vous deux décide de tout arrêter.»





HRP - Zicmu
T'as de la chance que je t'aime bien :/









...
Ce qu'il redoutait commence à arriver, peu à peu. Il a du mal à se détacher de ce ventre qui contient le premier être vivant qui sera issu de son chair et de son sang - mélangé à ceux de Kimiko, impossible à oublier. Oui, c'est gavant, oui c'est chiant, oui c'est répétitif, mais ça n'arrive qu'une fois dans une vie. Surtout quand vous estimez que celle-ci va vite s'écourter. Être amoureux ou non, cela lui importe peu. C'est trop humain pour lui, qui ne se considère même plus comme tel.
Mais essaie.

Essayer de poser tes mains sur ce ventre, essayer de te rapprocher un peu, juste un peu, pour créer un meilleur lien avec ce petit être qui l'attire et l'effraie en même temps. Il ne sait pas s'il sera doté d'un don de transformation ou autre et si c'est le cas, il va devoir se comporter comme un père humain ou ... ? Même pas encore né et il le fait déjà chier.
Petit con, va.
« Tu sais que « Petit con » n'est pas vraiment un prénom correct pour un enfant... » Certes, mais quand même. « Il va falloir qu'on se décide pour un vrai prénom et rapidement... »
Un prénom ...
Il aimerait bien trouver un prénom, mais rien ne lui vient en tête, dans l'immédiat. Qui plus est, il va porter le nom de famille de qui ? Vaut mieux que ce soit celui de Kimi, puisque le sien n'est pas réellement à lui et ça c'est l'une des choses qu'il préfère ne pas dévoiler. Ainsi que d'autres soucis qu'il préfère ne pas partager. Ca sert à rien et c'est déjà décidé, l'enfant portera le nom de sa mère ... Décision prise sans l'avis de cette dernière, d'ailleurs.
F'chier.

Il voit bien à quel point elle semble ... Heureuse de passer de simple serveuse/voleuse au statut de mère couveuse. Parce que oui, ça se voit d'office ; elle va être une vraie maman poule et d'une certaine manière, ça le touche. D'une manière ou d'une autre, ça lui fait quelque chose, de voir que malgré tout, elle est toujours là, alors qu'elle a toutes les raisons du monde de lui en vouloir.
« Déjà faut savoir si c'est un petit chieur ou une petite chieuse. » Se pencher, l'embrasser. Juste un léger baiser. « Et ... Tu me réserveras une journée, au moins ? »
Parce que ça fait longtemps, quand même. Longtemps qu'ils n'ont rien fait ensemble, comme il se doit, comme avant qu'elle ne tombe enceinte. Avant c'était pratiquement tout le temps, tous les jours, dès qu'ils étaient que deux dans une pièce. Maintenant ... Il a dû attendre, entre les cuisses d'une autre, qu'elle soit de nouveau prête à se donner à lui. Impatient ? Totalement. Presque huit mois, merde.
Huit mois.
« Alors pour le prénom ... Masculin ou féminin ? » Proche, trop proche, faire attention au ventre, ne pas serrer trop fort.« Kazuya ? Haruka ... Sora ... »
Prénoms proposés entre deux baisers. Il n'y a pas à dire, il adore faire ça. Rendre la personne folle, que ce soit par des mots ou des actes.
Il aime ça.


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mer 22 Oct - 22:57



STOP AND SMILE
that's what i'm going to do for now.
Or crying over that fucking empty pack of cookies...
Or the two at the same time.. Fucking hormone.


Elle gonfle les joues, pose ses mains sur ses hanches et souffle. Un prénom. Ça paraît anodin comme ça, nn a le sien et puis c'est tout. On vit avec, on y fait pas tellement attention. Ce n'est, après tout, que notre prénom. Juste quelques lettres les unes derrières les autres, inscrite sur ta carte d'identité ou sur  ta boite aux lettres. Ce que l'on oublie, c'est le choix qu'on dû faire nos parents avant notre naissances. Il y en a pour qui c'est une évidence : tel ou tel prénom, c'est certain. Puis il y a ceux qui, comme Kimi et Kamui, se mettent à chercher au dernier moment, sans avoir aucune foutue idée en tête.

Et elle a beau se creuser, la future mère ne sait que choisir pour son enfant. Si c'est une fille, peut-être qu'elle.. Mais si c'est un garçon il faudrait que.... Elle se mord la lèvres, visiblement agacée par ce manque d'inspiration. Ses mains viennent naturellement reprendre leur place sur son  ventre rond. Elles y croisent d'autres mains, plus grandes, plus chaudes. Kimiko relève les yeux et surprend une lueur étrange dans les yeux  du jeune homme. Pendant quelques secondes, son cœur semble prit de frénésie. C'est fou à quel point elle peut le trouver beau... Elle ferme sa bouche, grande ouverte, pour éviter d'avoir l'air d'un poisson rouge obèse trop longtemps.

▬ Déjà faut savoir si c'est un petit chieur ou une petite chieuse. Et ... Tu me réserveras une journée, au moins ? 

Prise au dépourvu par le contact, elle touche ses lèvres, une expression assez idiote sur le visage. Pas que ce soit extraordinaire après tout, ça n'est rien de plus qu'un baiser. Mais ces derniers jours, il y a des petites choses qui prennent une importance toute particulière pour la jeune femme. La fatigue accumulée n'aidant pas vraiment...  Une journée ? Complète ?..  L'idée lui arrache un soupir étrangement déplacé par rapport à la situation. Elle déglutit pendant qu'elle mesure à quel point il lui manque.
Et vexée par son manque de retenu, elle vient faire claquer ses mains sur les joues de Kamui. Beaucoup de bruits pour pas grand chose en soit. Juste une façon maladroite de marquer sa gêne.

Il se remet à parler, de façon saccadée, entrecoupe ses mots de baisers. Et comment vous expliquer les sentiments contradictoires qu'il fait naître chez elle. Une partie d'elle-même souhaite ardemment qu'il arrête. Une autre prie pour le contraire et plus les secondes passent, plus tout ça là devient une véritable torture. La fatigue et le poids de cet enfant à venir. Le besoin et l'envie. L'attente et la précipitation. La douceur et la violence. Espèce de sale c-

…. Une fraction de seconde. Il a fallut une fraction de seconde à Kimi pour se retrouver hors de la pièce, juste devant la porte. Un peu perplexe, elle observe les alentours. C'est bien la troisième fois que ça lui arrive. Et il semblerait que ce soit à cause du bébé....
Elle a envie de rire face à la situation et c'est avec un sourire en coin, qu'elle rouvre la porte et jette un coup d’œil à Kamui, à moitié cachée derrière la porte.

▬ Visiblement, le bébé trouve que tu abuses un peu trop...

Le retour de la peste. Elle se met à rire. Éviter les émotions trop fortes pour le dernier mois, c'est noté. Elle rentre finalement à nouveau dans la pièce et chuchote quelques mots au bébé. Peu importe s'il comprend ou non.

▬ Et si on choisissait un prénom mixte ?

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 23 Oct - 22:10





Don't be foolish

« Aujourd'hui, tu sais ce que tu veux, demain tu auras oublié et ça va encore jubiler, jusqu'à ce que l'un de vous deux décide de tout arrêter.»





HRP - Zicmu
T'as de la chance que je t'aime bien :/









Elle tape ses joues, il ne réagit pas. Ou du moins, il n'a pas envie de réagir. Pourquoi, de toute façon, il s'est habitué à tellement de choses venant d'elle, que son niveau de tolérance s'est accru depuis tout ce temps. Alors bon, ce ne sont pas des petites claques sur les joues qui va lui donner envie de la jeter par la fenêtre. De un parce qu'il n'en ressent pas l'envie et de deux parce qu'elle porte son bébé. Mais vous voulez la vérité ? Il commence réellement à le faire chier, ce bébé.

S'il avait su que c'était pire que les règles, il aurait réfléchit à deux fois avant de laisser les choses se faire. Dire qu'il commençait à profiter de sa petite vie tranquille, partagé entre deux jeunes femmes avec qui partager un lit dès qu'il en avait envie ... Y a pas à dire, ça commence réellement à lui manquer. Spécialement avec elle, en fait, mais tant qu'elle aura le marmot dans son utérus et tant qu'elle ne sera pas en forme ... Va falloir penser à autre chose. Vraiment autre chose.
Comme le fait qu-.
« Visiblement, le bébé trouve que tu abuses un peu trop... »
. . . Regarde cette tête d'ahuri et rigole, sale chipie. Ça, c'était pas possible avant. Mais genre, vraiment pas possible. Alors bon dieu, comment a-t-elle réu- le gosse. Putain de merde. Kamui n'était pas au courant de ça, il espérait que l'enfant possède un don de transformation animale, mais  cette idée tombe définitivement à l'eau. Mais là, tout de suite, il pense à quelque chose de négatif qui risque d'arriver avec plus de quatre-vingt dix pour cent de probabilité.
« Et si on choisissait un prénom mixte ? » Ah oui, le prénom. « Mixte ... Et la première lettre ? »
Parce que oui, il ne va pas s'amuser à citer tous les prénoms qu'il a en tête si c'est pour au final arriver à aucun résultat. Autant avoir de meilleurs indices pour enfin boucler cette affaire. Mais là, tout de suite, quelque chose le travail, l'empêche d'être à fond dans le recherche de prénoms pour son futur bambin.

Il touche le ventre, de nouveau et passe sa main un peu partout dessus, comme pour approfondir ce contact, le tout avec une expression maussade.
« Va falloir trouver un moyen pour lui ôter ça ... » Oui oui, il parle bien du pouvoir. « Imagine qu'il se téléporte loin de nous, on risque de le perdre bêtement. »
Même si son flaire pourra certainement l'aider dans ce genre de cas, mais il ne sera pas constamment là, n'est-ce pas ? Des fois ça sera à Kimiko de gérer l'enfant seule, peut-être un jour ou deux - voir même une semaine. Mais la laisser seule avec un bébé qui peut se téléporter où bon lui semble ... Non, ça va forcément la foutre mal, suffisamment assez pour qu'elle fasse une attaque.
« Ou du moins, temporairement. On l'aidera quand il grandira. »
Il est hors de question de lui faire comprendre qu'être mutant ; c'est répugnant. Bien au contraire, même si ce n'est pas volontaire, Kamui ne pourra jamais dire qu'il regrette d'être ce qu'il est aujourd'hui. Certes, un meurtrier et un animal en liberté, mais un mutant. Il n'est plus humain, son cerveau a mis presque une année entière à accepter ça et ça fait plus de trois ans qu'il vit ainsi.
« M'fin, tant qu'il ou elle vient au monde en bonne santé ... » Ah tiens, une petite idée. « Ça te dit de l'appeler ... Kazuha ? »
Ça lui est venu comme ça, en fait. Et puis ... Puisque les deux parents ont la lettre K en commencement, pourquoi pas l'enfant ?


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kamui Hasegawa le Sam 25 Oct - 23:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Ven 24 Oct - 21:49



STOP AND SMILE
that's what i'm going to do for now.
Or crying over that fucking empty pack of cookies...
Or the two at the same time.. Fucking hormone.


La première lettre ? Elle hausse les épaules, sans trop d'idées fixes. Elle cherche quelque chose qui ai du sens, un vrai sens. Une lettre qui serait logique. Un truc sympa, un truc qui lui permettra de ne pas avoir l'air ridicule lorsqu'en classe, on appellera son nom. Pendant qu'elle réfléchit, Kamui se remet a toucher son ventre et une nouvelle fois, elle est surprise. Ses yeux s'écarquille sous tout ce contact inhabituel. Pas que ce soit la première fois qu'il touche mais.. En fait, si, c'est la première fois. De cette manière là du moins. Pour peu, elle pleurerait presque. De joie ou de stupeur, des deux. Et puis elle a faim. Soudainement, elle a faim. Quelle heure est-il ?
Pourquoi fait-il cette tête là ? Il a l'air tellement soucieux soudainement, que le sourire de Kimi s'efface quelques peu.

▬ Va falloir trouver un moyen pour lui ôter ça ... Imagine qu'il se téléporte loin de nous, on risque de le perdre bêtement. […]  Ou du moins, temporairement. On l'aidera quand il grandira.

Oh.. C'est donc ça. Elle se mord la lèvre, déroutée par cette idée, cette éventualité à laquelle elle n'a pas vraiment pensé.
Et soudainement, sa capacité à être une bonne mère devient quelque chose de bien moins sur. Pourquoi n'y a-t-elle pas pensé ? Elle aurait dû. Ses doigts pianotent nerveusement sur le bois de la caisse à côté d'elle.  Pourquoi ?...
Parce que 'est impossible de penser à tout, parce que c'est pour ce genre de choses qu'être deux, c'est mieux. Mais elle a du mal à relativiser en ce moment. La fatigue ronge Kimiko depuis bien trop de temps maintenant. Elle accuse le coup et chaque petites choses susceptibles de remette en doute ne serait-ce qu'un chouïa sa capacité à être mère est comme une monstrueuse verrue sur un visage parfait. Elle réfléchit trop, et mal.

Kimi secoue un peu la tête, comme prise de vertige. Le contrecoup de la téléportation, elle en est sur. L'angoisse de voir disparaître soudainement son enfant lui fait serrer ses mains autour de son ventre. Parfois elle se dit qu'elle aimerait le garder là encore un peu, juste un peu.

▬  M'fin, tant qu'il ou elle vient au monde en bonne santé ... Ça te dit de l'appeler ... Kazuha ?

Un K. Elle sourit de nouveau, enfin. Mais ses mains restent figées sur son ventre, bien autour, comme une barrière.  
C'est vrai qu'un prénom commençant par K serait peut-être quelque chose de bien plus légitime. Mais Kazuha... Elle grimace.

▬ C'est sur que si on l'appelle comme ça, le bébé va vouloir disparaître. - elle sourit, malicieuse. Peste devant l'éternel. Mais son sourire sonne un peu faux. - Je n'ai pas envie de le perdre.

Ses doigts se crispent. Elle essaie de rester calme mais cet enfant.. Cet enfant c'est pour lui qu'elle fait des efforts, c'est pour lui qu'elle a cessé de jouer à pile ou face avec son pouvoir. C'est pour lui – ou pour elle – qu'elle va quitter le monde des gangs, qu'elle va prendre enfin sa vie en main et … Qu'il disparaisse soudainement... L'idée même est... Une torture.
Un coup de pieds, elle souffle, celui là était douloureux. Mais elle serre les dents.

▬ Et... si l'on allait s'asseoir pour réfléchir s'il te plaît ? Je suis un peu.. Fatiguée.

Un sourire désolée.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Sam 25 Oct - 23:43





Don't be foolish

« Aujourd'hui, tu sais ce que tu veux, demain tu auras oublié et ça va encore jubiler, jusqu'à ce que l'un de vous deux décide de tout arrêter.»





HRP - Zicmu
T'as de la chance que je t'aime bien :/









« Je n'ai pas envie de le perdre. »
Je sais.
Il se doute, non, il sent à quel point elle est devenue maternelle, elle est devenue plus mature. Ça fait plaisir de voir la future mère remettre en ordre ses priorités, de foutre en l'air les conneries de gangs pour vivre une vie plus simple, plus modeste ; quelque chose de convenable pour un enfant. Ainsi, il saura que le bébé est en sécurité avec elle et ça, même quand il sera absent pendant plusieurs jours, sa conscience sera tranquille, puisque Kimiko aura grandi. Il en est presque fier - non - il en est complètement fier. Mais la voir avec une expression pareille ...
« Et... si l'on allait s'asseoir pour réfléchir s'il te plaît ? Je suis un peu.. Fatiguée. » Il le voit, ne t'en fait pas. « ... Viens ici. »
Oui, ça sonne comme un ordre et non, ce n'est pas autoritaire. Sa main a déjà attrapé la sienne et il la tire vers lui, l'incitant alors à lui tourner le dos afin de l'enlacer sans être encombré par son ventre. Depuis quelques temps, c'est devenu difficile de l'avoir dans ses bras, alors qu'il aimait bien l'emmerder avec sa petite taille. Faut dire qu'il arrive même à poser son menton juste sur le haut de son crâne.
Pas cette fois.

Oui, il sait que c'est inhabituel - du moins là, c'est inhabituel - mais il voulait au moins faire preuve d'une quelconque gentillesse et offrir ne serait-ce qu'un peu de soutien pour lui remonter le moral. La cajoler, la calmer. Tout ce que vous voulez, mais qu'elle arrête de s'inquiéter. Elle va mal, ça se voit. Ce n'est pas son expression, ce n'est pas sa voix ...
C'est juste elle.
« Je sais qu'il va t'adorer. » Et ses mains joignent les siennes, posées sur le ventre. « Tellement qu'il ou elle ne se téléportera pas sans toi. »
Après tout, c'est la première fois qu'il voit la téléportation, ce qui veut dire que cela arrive en de rares occasions, sans doute quand elle est sous pression, sous forte émotion. Alors l'enfant est déjà attaché à sa mère - chose naturelle - et ça sera particulièrement difficile de rester loin d'elle. Peut-être ? Certes, ce n'est pas sûr.
Mais il le sait.
« Ou alors il va te coller partout. Se téléporter ici, se téléporter dans le lit... » Ouh la sale idée. « ... Ou se téléporter quand je m'occuperais de toi, aussi. »
Ça serait atrocement et particulièrement drôle, ainsi qu'énormément gênant. Raison de plus pour faire en sorte que le gosse s'endorme avant de faire quoique ce soit.
« Alors t'en fait pas. » Et puis je suis là. « Et viens, on va parler du prénom que tu n'aimes pas. »
Attraper sa main, quitter la réserve et s'installer sur une chaise. Au diable les autres, au diable les regards. Du moins, il tente de s'en convaincre ...
Erf.  


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mar 28 Oct - 7:41



STOP AND SMILE
that's what i'm going to do for now.
Or crying over that fucking empty pack of cookies...
Or the two at the same time.. Fucking hormone.


Viens ici. Elle réagit lentement, il réagit pour elle. Elle se retrouve enveloppée dans une étreinte rassurante et inattendue et... C'est tout son monde qui reprend des couleurs. Comment vous expliquez ce qu'elle ressent, là, maintenant ? À quel point elle attend son attention, un peu de douceur ou juste une marque d'affection. Quelque chose qui ait l'air d'un sentiment à son égard, peut-être pas de l'amour – elle n'en demande pas tant- juste un sentiment. Un truc au fond de ses yeux, une chaleur particulière dans la voix, une attention désintéressée. Quelque chose comme ce qu'il est en train de faire. Effacer la distance qui les sépare malgré tout, et ce, depuis le début.

Ce n'est pas encore Byzance, elle le sait. Mais ça la rassure. Et au fond, c'est juste ce dont elle a besoin : être rassurée. Qu'on lui dise que malgré toutes ses frasques, malgré son caractère de chiotte, malgré sa vie chaotique, qu'elle sera une maman formidable. Qu'elle sera à la hauteur, toujours, tous les jours. Et que si elle perd un peu pied un jour, il y sera là pour prendre le relais. Entrelacer ses doigts posés, à l'unisson un court instant. Une réelle harmonie, reprendre sa respiration. Elle l'écoute, la gorge nouée, impossible de répondre, impossible de parler.

Si elle ouvre la bouche, elle se met à pleurer. Elle a tenu le coup jusqu'ici, plus de huit mois passé sans jamais sourciller, sans jamais rien céder. Et aujourd'hui, les digues sont en train de lâcher. Si près du but, elle suffoque. La chaleur rassurante, la présence, cette étrange douceur, elle ne sait plus tellement à quel saint se vouer.

▬ Ou alors il va te coller partout. Se téléporter ici, se téléporter dans le lit... Ou se téléporter quand je m'occuperais de toi, aussi. 

Son cerveau assimile le comique de la situation mais elle ne sait plus si elle doit rire ou pleurer de joie. Si c'est normal d'être à ce point touchée par un simple câlin. Son ventre lui paraît tellement lourd à porter maintenant. Elle renifle, serre les dents, une larme coule impossible de l'arrêter. Des flots torrentiels arrivent derrière et elle les contient, du mieux qu'elle peut. Ce n'est pas l'endroit, ce pas le moment.

▬ Alors t'en fait pas. Et viens, on va parler du prénom que tu n'aimes pas.

Ce n'est qu'une phrase, une simple, une putain de phrase. Juste des mots les uns à la suite des autres et c'est comme si elle tombait amoureuse une seconde fois. Du même homme. Se faire avoir, deux fois, par le même crétin. L'idée lui arrache un sourire, tordu par une douleur soudaine.
Et maintenant, assise sur sa chaise, elle n'arrive pas à lâcher sa main. Elle a peur qu'il s'envole, réellement. C'est une angoisse irrationnelle mais elle a peur qu'il s'envole. Juste, pouf, comme ça. Son crétin.

▬ En fait, Kazuha, ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée....

Quelques trémolo agite sa voix, un sourire sur son visage, un éclair de malice dans les yeux. Elle n'a finalement pas perdu toute contenance. Presque pas... Il reste sa main sous la table et ses doigts serrés. Il reste cette trace fugace d'angoisse sur son visage, il reste toutes ces larmes qu'elle n'a jamais versé. Il reste toutes ces choses qu'elle n'arrive pas à dire, il reste toutes ces étapes à franchir, tout ces efforts à venir. Il reste tellement de chemin à parcourir...

▬ … Mais ça ressemble franchement à un prénom de fille. - Elle sourit. - On a qu'a dire : Kazuha si c'est une fille et... hm... Kaname si c'est un garçon ?

Elle le regarde, à la recherche d'un quelconque signe d'approbation.
Elle ne l'a toujours pas lâché.
Malgré l'inconvenance, malgré les regards qu'elle sent vissés dans son dos. Elle ne peut pas le lâcher. Si elle le fait, elle se mettra à pleurer.
Courage, plus qu'une heure et ce sera la fin de la journée.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 30 Oct - 13:21





Don't be foolish

« Aujourd'hui, tu sais ce que tu veux, demain tu auras oublié et ça va encore jubiler, jusqu'à ce que l'un de vous deux décide de tout arrêter.»





HRP - Zicmu
T'as de la chance que je t'aime bien :/









Les animaux ont toujours été sensible au ressenti des humains. C'est pour ça qu'on vous répète sans cesse de ne pas avoir peur, de ne pas le montrer surtout, sinon l'animal en profitera pour vous dominer, pour vous faire reculer. Bien sûr, c'est risqué, il se peut que vous soyez mordu, mais si après cette tentative, vous tenez toujours debout, alors l'animal prendra peur à son tour. Du moins, il réfléchira à deux fois avant de vous charger à nouveau.
Mais là, c'est autre chose.

Il sent à quel point elle est déstabilisée. L'état de la mère peut infecter l'enfant, son enfant. Alors il a tout intérêt à prendre soin d'elle, même si ce n'est pas dans ses habitudes. Genre vraiment pas. À quand remonte la dernière fois qu'il a enlacé quelqu'un comme ça, au juste ? Ouais, non, vaut mieux pas y repenser, ça risque de l'attrister.
Un peu, quand même. 
« En fait, Kazuha, ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée.... »
Elle change vite d'avis.
Après l'avoir installé sur la chaise, il fait de même après avoir embrassé son front. Elle va trouver ça bizarre, sans doute, mais ... Tant pis. Si ça la dérange, il arrêtera, c'est tout aussi simple. Cependant, faire ça dans cet endroit n'est peut-être pas une bonne idée. Ce n'est pas une mauvaise chose de vouloir soutenir comme il peut, mais ... Pas devant tout le monde, en gros.

Même s'ils connaissent certains visages, même s'ils sont habitués à être là, tout le monde est au courant que ce bébé est le sien. Donc tout le monde les regarde différemment. Soit on pense qu'ils sont en couple, soit ... Qu'ils ont été très, trop négligents. Par la même occasion, il espère vraiment que les gens ne pensent pas qu'elle est une fille facile ... Ça risque de le mettre en colère, lui qui se l'est approprié.
Connard de dominant.
« On a qu'a dire : Kazuha si c'est une fille et... hm... Kaname si c'est un garçon ? » ... « T'as trop regardé vampire knight ou ... ? »
Oui, en effet, qu'il aille s'acheter une meilleure référence. Mais franchement, Kaname est le Edward Cullen japonais et il est hors de question que son petit porte un tel prénom. Non, non, il faut réfléchir à mieux. En ignorant le regard des autres, sans oublier son boulot - jamais non loin de la porte - et surtout, surtout, sans lâcher cette main qui semble avoir cruellement besoin de la sienne. T'inquiète, je ne te lâcherais pas, qu'il aimerait dire. Mais non, ça serait trop humain pour lui.
« Kazuo ? » Eloigner le Kaname, éloigner le Kaname. « Ou pas forcément un K, tu sais. »
C'était juste une idée comme ça, de base. Puis honnêtement, il n'a pas trop la tête à ça. Se focaliser sur l'argent est devenu une habitude depuis quelques temps.
« Ou sinon ... On attend de voir sa tête pour avoir l'inspiration ? »
Ou comment dire doucement, sans méchanceté, qu'il sèche cette fois-ci. Comme les précédentes.


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Dim 2 Nov - 18:27



STOP AND SMILE
that's what i'm going to do for now.
Or crying over that fucking empty pack of cookies...
Or the two at the same time.. Fucking hormone.


▬  T'as trop regardé vampire knight ou ... ?

Sur le visage de Kimiko se dessine cette expression si particulière, ce sourire en coin et cet éclat caractéristique au fond des yeux. Cette expression qui dit « coucou je suis fière de ma connerie ». Elle se met à rire franchement, la bouche ouverte, les yeux fermés. Elle finit même par verser quelques larmes, des évadées, juste quelques unes, qui s'échappe entre deux éclats de rire. Mais il n'y verra que du feu, elle en est certaine. Elle finit par s'arrêter de rire, le souffle coupé, le battant. Ça fait du bien un peu. Rire, ça fait toujours du bien.

▬ Kazuo ? Ou pas forcément un K, tu sais.

Et elle se remet à rire, devant l'expression d'angoisse resté figé sur le visage de Kamui. Il tente visiblement tout pour éloigner le prénom « Kaname » de la conversation et ça l'amuse terriblement. Puis le fou rire prend fin et la fatigue reprend le dessus, s'abattant sr elle comme un oiseau de proie sur un lapin chétif. Elle sert ses doigts froids contre ceux brûlant de son aimé. Elle vacille un peu sur sa chaise, pose une main sur son front. Un coup dans le ventre, elle grimace, souffre quelques secondes et puis se reprend. Elle balaye la douleur physique d'un sourire taquin. Mais il reste toujours ce qui fait mal à l'intérieur. Et ça, ça s'accroche bien plus que tous le reste.

▬ Je plaisantais monsieur le futur papa. Je plaisantais pour Kaname. - Elle esquisse un nouveau sourire et pose sa main libre sur le visage de celui qui la regarde étrangement. Les minutes sont-elles si longues ? - On finira de réfléchir plus tard. Mais on garde le K, ça me plaît. - Une grimace douloureuse - Je crois que...

.. Que je n'en peux plus, que je suis fatiguée, que j'angoisse, que c'est dur, que j'ai l'impression que le monde entier est en train de me tomber dessus.


▬ Que je vais rentrer plus tôt. J'ai du mal à rester éveillée.

Les cernes sous ses yeux paraissent soudainement très noires, elles lui font comme des coquards. Comme si elle s'était battu avec le Marchand de sable. Et c'est un peu ça au fond...
Il ne reste que ¾ d'heures après tout, ce n'est pas si terrible. Et il faut bien qu'elle le lâche à un moment... Mais elle a du mal, du mal à se défaire de cette main à laquelle elle s'accroche, l'âme en peine. Elle finit par pousser un soupir douloureux et se doigts se délient.

▬ À plus tard ?

... mon amour. Mais ça, elle ne l'ajoute que pour elle. Elle se lève et sourit avant de faire un signe de la main. Un mot adressé à une des autres serveuses et la porte se ferme sur ce travail épuisant. Cette fin de grossesse est certainement la chose la plus désagréable et la plus agréable qu'elle n'ai jamais vécu.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Une putain d'année plus tard Δ Kimiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bien des années plus tard (pv Cleyton Farman)
» L'amitié c'est savoir se retrouver même plusieurs années plus tard ♣ Gemma et Leah
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: TOKYO :: Shinjuku :: White Zone-