AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lookin' good in those ripped-up jeans. | Cassandra ✦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
Invité
Invité

Dim 7 Sep - 15:29

Lookin' good in those ripped-up jeans.
Cassandra Davis & Konan Chosokabe ★ Proses en darkorchid ★ 0000 mots ★ Codage par ©Paindore sur APPLE SPRING
En ce beau mercredi matin, j'ai pris d'assaut le quartier de Ginza. Je viens de recevoir de l'argent de poche et j'estime qu'il est grand temps pour moi d'apporter du neuf dans ma garde-robe. Il faut bien que j'admette que même si mon sweat fétiche aux oreilles de lièvre est chaud et extrêmement pratique pour sortir, cela peut parfois être un peu trop décontracté. Cela en soi, ne me gêne pas vraiment, mais je grandis alors il faut que je songe à avoir l'air plus féminine. Et puis, lors des occasions spéciales (bien qu'elles soient très rares puisque nous sortons rarement, pour ne pas dire jamais, en famille), il me serait bien compliqué de trouver une tenue correcte avec le tas de vieux vêtements que je stock dans mon armoire. Voici donc la raison de ma venue en ce lieu populaire et fréquenté avec ferveur par les plus avides acheteurs et acheteuses compulsifs du pays.

Je déambule les yeux rivés sur les différentes enseignes de prêt-à-porter féminin, de lingerie, de boutiques de décoration et tout ce que l'on peut imaginer d'autre pour satisfaire notre société consommatrice et fascinée par les produits de luxe. Pour ma part, Louis Vuitton, Prada et autres marques mondialement connues sont tout à fait hors forfait. J'ai certes pris soin de rassembler une somme conséquente depuis longtemps en provision de cette virée shopping, mais je ne suis pas complètement inconsciente au point de délibérément jeter mon argent par les fenêtres. J'essaie de maintenir un équilibre sain de rapport qualité-prix.

Mes yeux s'arrêtent alors sur une boutique au nom anglo-saxon dont le nom de me dit rien : Forever 21. La devanture est attirante et je me faufile à l'intérieur de la boutique avec impatience et l'espérance d'y dégoter de beaux articles à des prix abordables.

   « Uwaaah »

Ou comment suggérer que l'intérieur du magasin est aussi soigné que l'extérieur. Tout est si bien arrangé dans un cadre tout aussi travaillé pour plaire, je suppose, à la gente féminine. C'est coquet, quoi. Je n'ai plus qu'à farfouiller à mon aise et à essayer tout les belles choses qui trouveront grâce au budget de mon porte-monnaie.

J'avoue que je suis loin d'être une experte en matière vestimentaire; je me suis toujours trouvée plutôt soulagée lorsque je devais porter des uniformes. Cela ne laisse pas de choix, et ça m'évite ainsi de longues heures de doute à débattre sur le fameux "ça me va ou ça me va pas". Là, je ne sais même plus où donner de la tête tellement tout me semble joli. Je m'approche d'une pile de t-shirts à manches longues et entreprends d'en trouver un à ma taille.
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 103
CITATION : Work hard, the rest doesn't matter
MESSAGES : 896
FEAT : Random girl
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2013
LOCALISATION : Chez moi. Sisi.

FICHE PERSO
XP:
32/182  (32/182)
PV:
22/22  (22/22)
avatar


Lun 8 Sep - 16:12



That's not your size



Les rues de Chuo étaient bondées aujourd’hui. Cassandra s’y attendait un peu, mais ça l’étonnait toujours de voir autant de monde dans un même quartier. Pourtant, ce n’était pas si différent des journées aux États-Unis, alors pourquoi cela lui semblait-il si bizarre ? Elle soupira, il y a toujours trop de questions sans réponses, même si celle-ci était tout à fait inutile. La demoiselle suivit la foule déambulant un peu partout au rythme des piétons. Elle ne savait pas vraiment où elle voulait aller, alors elle continua à avancer. Les deux seules choses qui pourraient lui faire se décider, ce serait soit qu’elle divague – encore – et qu’elle reste perdue dans ses pensées, ce qui la conduirait inconsciemment quelque part, soit qu’elle ait un déclic en voyant une vitrine qui l’intéresse. Dans les deux cas, elle savait qu’elle allait bien finir par trouver où faire du shopping.

Elle passa devant quelques magasins, Prada et Louis Vuitton étaient les premières au tournant de la rue où elle se trouvait à cet instant. Ils étaient évidemment bien en vue pour attirer l’œil des riches résidents de Tokyo. La rousse gagnait bien sa vie, mais elle préférait s’habiller dans des boutiques moins hors de prix. Surtout que même si elle entrait dans une de ces boutiques aux prix affolants, elle pouvait revêtir les mêmes habits sans rien acheter grâce à son pouvoir. C’était pour ça qu’elle préférait utiliser son argent à acheter des choses plus importantes que des vêtements. Cependant c’était toujours agréable de faire du shopping de temps en temps, alors elle se promenait parfois dans les magasins, comme c’était le cas aujourd’hui. C’est en pensant à tout cela, qu’elle entra dans la boutique qui apparaissait au détour d’une autre rue : Forever 21.

Cassis avait eût pour habitude d’y aller avec ses parents lorsqu’elle était enfant. Même si ses souvenirs restaient flous, elle avait retenu le nom de cet endroit pour diverses raisons. Et l’une d’elles était qu’elle s’était perdue pendant plusieurs minutes qui lui avaient semblé être des heures, pour finalement être rendue à ses parents par une gentille jeune femme. Elle chassa cette mésaventure de ses esprits et se dirigea vers une pile de t-shirt où une demoiselle arriva en même temps qu’elle. La jeune fille en question sortit du tas un haut bien trop grand pour elle, ce qui fit sourire la rousse. Surtout qu’elle se demandait pourquoi l’adolescente ne cherchait pas plutôt quelque chose à manche courte puisque pour l’instant le soleil était toujours au rendez-vous. Peut-être qu’elle faisait déjà des recherches pour l’automne qui n’allait quand même pas tarder à montrer le bout de son nez. Voyant que la demoiselle sortait encore un haut trop grand pour elle, elle ne put s’empêcher de se manifester.

« Heum, excusez-moi mademoiselle, mais vous ne devriez pas plutôt aller voir là-bas pour un t-shirt de taille moins grande ? » Elle désigna une autre pile, un mètre plus loin.  « Parce que sur ce panneau, c’est écrit taille M-L et je pense que ça ne devrait pas vous aller. »

Ses yeux passèrent de l’affiche à gauche du tas d’habits, à la jeune fille. Elle se sentait un peu gênée de le lui faire remarquer comme ça, mais elle ne voulait pas la laisser galérer toute seule. En fait, peut-être était-elle venue faire un cadeau à quelqu’un ? Dans ce cas alors, sa remarque était complètement inutile. Elle se sentait un peu stupide de ne pas y avoir pensé plus tôt. Au pire des cas, l’adolescente la remettrait juste en place et ça n’irait pas plus loin, ce n’était pas si grave. La DRH tira l’un des hauts se trouvant au-dessus de la pile et sourit en apercevant un imprimé de l’un des personnages de Street Fighter. Elle le posa sur son avant-bras, le gardant de côté pour l’essayer plus tard.



_______



"Un jour j'suis née, depuis j'improvise"




CS, c'est la vie ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Mar 9 Sep - 9:29

Not quite your usual neighbourhood thrift shop
Cassandra Davis & Konan Chosokabe ★ Proses en darkorchid ★ 0000 mots ★ Codage par ©Paindore sur APPLE SPRING
Je me mets à chercher des hauts, j'en déplie un ou deux pour me faire une idée du vêtement entier. Les plus petits détails peuvent parfois suffire à me chiffonner pour que je décide de reposer une pièce plutôt que de l'acheter et de ne pas être complètement satisfaite. Je suppose que cela explique le fait que je suis toujours assez perplexe quand je soupçonne que l'on m'a offert un quelconque vêtement en cadeau sans m'avoir consultée au préalable. Tandis que j'examine sous toutes ses coutures un pull léger, une voix à ma gauche me sort de mon inspection.

« Heum, excusez-moi mademoiselle, mais vous ne devriez pas plutôt aller voir là-bas pour un t-shirt de taille moins grande ? »

Je suis des yeux son geste pour m'indiquer une pile de vêtements au-dessus de laquelle une pancarte "XS-S" apparaît. Je regarde ensuite la jeune femme rousse, avec des yeux ronds comme ceux d'un merlan frit.

« Parce que sur ce panneau, c’est écrit taille M-L et je pense que ça ne devrait pas vous aller. »

« Vous croyez ? »

J'ai toujours acheté les vêtements qui me semblaient pratiques à porter, dans lesquels on se sent bien et l'on peut paresser à sa guise. J'ai bien quelques robes jolies, mais c'est justement parce qu'elles sont légères et ne me colle pas au corps comme du film plastique. De toute manière, avec ma poitrine inexistante, je ne pense pas qu'il soit judicieux de mettre des t-shirts très serrés. Je soupire mentalement avant de me tourner vers la jeune femme avec un sourire.

« Merci. Je ne m'y connais pas trop en matière de vêtements, et en plus c'est la première fois que je viens dans cette boutique-ci... »

Je dis, avant de jeter un autre regard admiratif à la décoration du lieu. J'habite pas loin de Shibuya 109, mais Ginza procure une impression très différente. Plus qu'un centre commercial, c'est tout un quartier qui est truffé de boutiques, et les marques n'ont rien à voir non plus. L'atmosphère n'est pas la même, en somme. Je remarque que la jeune femme a vraiment beaucoup d'allure. Elle est vraiment belle. Si ça se trouve, elle travaille dans le milieu de la mode ou de la cosmétique. Que ce soit cela ou autre chose, elle a l'air de bien mieux s'y connaître que moi.
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 103
CITATION : Work hard, the rest doesn't matter
MESSAGES : 896
FEAT : Random girl
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2013
LOCALISATION : Chez moi. Sisi.

FICHE PERSO
XP:
32/182  (32/182)
PV:
22/22  (22/22)
avatar


Sam 13 Sep - 10:06



You need help



La demoiselle qu’elle venait de rencontrer se tourna vers elle, puis elle la remercia et elle l’informa qu’elle ne s’y connaissait pas trop niveau vêtements. Cassandra sourit gentiment. Elle non plus, elle n’y connaissait rien avant son entrée à Color Street. À force de travailler avec des icônes de la mode en se rendant quelques fois à Paris Avenue, ou en fréquentant des membres de groupes de J-pop qui ne s’intéressaient qu’à leur carrière et à leur façon de s’habiller, elle avait commencé à comprendre ce qu’était vraiment la mode. Même si, elle avait plutôt pour habitude de mettre des habits stricts en étant au travail. Cependant, lorsque le weekend était là, elle pouvait se détendre et porter des choses plus décontractées. La rousse regarda le t-shirt qu’elle venait de tirer de la pile et elle se dit que cela serait suffisant pour aujourd’hui, de toute façon, elle pourrait revenir la semaine prochaine. Là, tout de suite, elle avait plutôt envie d’aider cette jeune fille avec sa garde-robe. Cela pouvait être amusant et de toute façon, ce ne serait pas une perte de temps puisqu’elle n’avait rien de particulier à faire aujourd’hui. La jeune femme se tourna donc vers elle.

« Dis-moi, ça te dirait que je te conseille pour trouver quelques habits ? Je sais qu’on ne se connait pas, mais tu m’as l’air d’avoir besoin d’un peu d’aide. Du coup, c’est comme tu veux. Oh et excuse-moi, je viens de me rendre compte que je te tutoie. Si ça te dérange, je changerais ça. »

Elle avait pour habitude de tutoyer les personnes plus jeunes qu’elle, c’était certainement à cause de ses origines américaines où l’on ne faisait pas vraiment la différence entre le « tu » et le « vous », et qu’elle avait entendu un jour quelqu’un dire qu’en Europe, c’était ainsi qu’on faisait. Voilà, elle recommençait à être nostalgique en pensant à tout ça, à chaque fois qu’elle repensait aux États-Unis, elle se sentait un peu triste. Il fallait qu’elle retourne là-bas, un jour. Le seul problème, c’était qu’elle n’avait personne à aller voir, alors ce serait un peu bizarre. Cependant, cela ne l’empêcherait pas de partir. Peut-être pendant ses prochaines vacances. Elle pouvait enfin en reprendre, cela faisait longtemps. La rousse chassa ses pensées et elle se reconcentra sur la demoiselle. Avançant sa main dans sa direction, un sourire aux lèvres.

« Au fait, je m’appelle Cassandra Davis, enchantée. »

Peut-être que la jeune fille allait la trouver étrange. Pourquoi une inconnue lui proposerait son aide comme ça ? C’était tout simplement parce que Cassandra aimait beaucoup venir en aide aux gens qui en avaient besoin, pour quelque raison que ce soit. Si ça ne tenait qu’à elle, elle ferait tout ce qui est possible pour secourir tous ceux qui ont des problèmes, mais malheureusement elle n’a pas ce pouvoir. Personne ne l’a. Quoi que, peut-être qu’un mutant l’a, mais alors pourquoi ne fait-il rien ? Non, si c’était vraiment possible, tout le monde aurait déjà été sauvé. Elle jeta un œil à la demoiselle, était-elle aussi une mutante ? Peut-être. Ce n’était pas une question qui se posait facilement, surtout à une personne que l’on vient de rencontrer. Cassis n’allait pas poser la question, surtout si l’un de ces traqueurs était dans les parages. D’un œil suspect, elle balaya ce qu’elle pouvait voir du magasin du regard. Si cette chasse aux mutants continuait, elle allait devenir parano. Bien que là, elle n’était qu’au stade minimum de la paranoïa.



_______



"Un jour j'suis née, depuis j'improvise"




CS, c'est la vie ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Lookin' good in those ripped-up jeans. | Cassandra ✦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Tu vas me sortir d'ici ? Avec Cassandra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-