AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Today is Brat Day | Shinjirô ☢

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
Invité
Invité

Mar 2 Sep - 10:55



FEAT. SHINJIRÔ
J'aime pas compter les MOTS

 
Today is Brat Day
Je n'ai rien envie de faire chez moi. J'entends d'ici ce que vous en pensez, avec tes jeux vidéos à profusion, ton ordinateur et sa connexion à internet tout à fait décente et Dieu sait combien de tomes de manga en cours qui traînent dans ma piaule que je n'ai pas encore lus tu arrives, ou plutôt, tu oses te plaindre parce que soi-disant, tu t'ennuies. Je sais, j'ai suffisamment de quoi m'occuper pour les cinq prochaines années à venir, dans les faits. Mais il s'avère que je n'ai présentement pas la motivation nécessaire pour m'atteler à aucune des activités sus citées.

En bonne glandeuse, c'est tout naturellement que l'idée m'ait venue d'aller squatter au repère de Tikal. Je vais sans doute y croiser quelqu'un avec qui je pourrai discuter un peu, m'occuper de rassembler des informations utiles pour le gang et puis de toute façon cette sortie me changera d'air. Je m'habille, je choppe mon sac et je saute dans le premier train pour Minato. La route n'est pas si longue que ça, autant dire que ça m'arrange bien. Je descends à mon arrêt et je marche tranquillement jusqu'au dit repère et passe la porte.

Je trouve la pièce principale plongée dans la pénombre, pour ma plus grande déception. Moi qui voulais tailler une bavette avec quelqu'un, c'est pas aujourd'hui que ça se fera visiblement. Je pose mon sac au sol, restant quelques secondes dans le noir à peser le pour et le contre. J'ai fait le chemin, alors ce serait bête de faire demi-tour aussi sec. J'ai qu'à bosser, j'ai emmené mon ordinateur portable et il y en a également d'autres, fixes, disponibles sur place, alors j'ai tout ce qu'il me faut et ne trouve pas de bon prétexte pour me dérober. Je soupire en fermant les yeux et allume la lumière, dans le même mouvement, je m'approche d'un large sofa dans un coin de la pièce et y balance mon sac après avoir pris soin d'en sortir mon netbook. Je me retourne et me dirige en direction des ordinateurs et d'un espace de bureau libre pour m'installer mais bizarrement, un bruit qui s'apparente étrangement à un grommèlement humain m’interrompt dans mes projets. Je pose mon netbook et me tourne vers mon cauchemar : Shinjirô virant mon sac de son visage et se relevant, de ce que je suppose être une petite séance de sieste sur le canapé. Mon visage se décompose progressivement : stupeur, froncement de sourcils puis mine déconfite, le tout en une fraction de secondes.

Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter pareille sentence, monsieur le juge ? De toutes les personnes qui auraient pu venir ici, aujourd'hui, à cette heure-là, il a fallut que ce soit l'une des rares que je ne peux pas saquer. Quand je disais que j'avais une chance merdique. Je prends appui sur le bureau de mes deux mains et affiche un sourire resplendissant au jeune homme que je viens d'arracher sans le vouloir aux doux bras de Morphée.

Oh, Shinjirô je ne t'avais pas vu, désolée. Tu m'en veux pas de t'avoir réveillé j'espère ?

Plus faux-cul, tu meurs. Mon ton mielleux va sans doute achever de l'énerver, ce qui ne nous changera pas radicalement de ses délicieuses habitudes comportementales.
code par Junnie sur Apple-Spring Ҩ 2013
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 19
CITATION : Ils creuseront le trottoir en allant au travail tous les jours en trainant des pieds avant de creuser leur propre tombe!
MESSAGES : 40
JUKEBOX : Staying-Koda
FEAT : Red * Pokemon
CRÉDIT : Taiga
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2014
LOCALISATION : Hum...Bonne question!

FICHE PERSO
XP:
8/176  (8/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Mar 2 Sep - 14:34




Today is Brat Day
ft. Konan Chosokabe



En me levant ce matin-là, j'avais eu un sursaut d'horreur en voyant ma gueule; des cernes noires t violettes jusqu'aux joues, la teint cadavérique qui même pour moi me semblait bien trop clair, les cheveux gras et en batailles...
"Faut vraiment que j'arrête ce genre de conneries...!"
Constatais-je en baillant de tout mon soul, me donnant l'air encore plus pathétique.

J'avais passé la semaine  à trainer dans les bar, clubs, et autre boites. Et donc passé mes nuits faire la bête à deux dos, voir même à trois dos, mais cette soirée restait encore floue pour moi, et je sentais qu'il valait mieux qu'elle le reste...
Pourquoi j'avais passé ma semaine comme ça?...Pour rien! Juste pour le fun! J'avais subitement eu l'envie de m'éclater avec d'autres personnes. Et vu à quel point je m'étais éclaté, je pense que je mettrais du temps avant de retenter l'expérience!
Pas que ça m'est déplu, mais au vu de ma gueule, et de mes muscles à deux doigts de la liquéfaction (sans que j'ai besoin d'utiliser mon pouvoir je le précise...), je me décida à devenir un tantinet plu sage... Enfin, je resterais sage jusqu'à mes prochaines pulsions incontrôlable, je devais me faire une raison; les bonnes résolutions, c'était pas mon truc!

Soupirant, je jeta un regard à l'amas de chair humaine encore endormie, présent dans le lit où j'avais passé la nuit. Je savais à peine l'adresse de l'endroit, et je comptais pas essayer de m'en souvenir plus tard, alors je m'en foutais un peu. Mais ua vu de mon état, je tiendrais pas jusqu'à chez moi, rien qu’imaginer le trajet m'enlever encore 15% de mon énergie restante.
Regardant par la fenêtre, je reconnue avec un certain soulagement Minato, le quartier de tous mes plaisirs! J'aurais pu quand même m'en douter...
Je pris alors discrètement mes affaires, me rhabilla plus ou moins convenablement, et je tant un dernier coup d’œil à ma montre, qui affichait 8h30 du matin, je conclue que la belle endormie mettrait encore une bonne heure à se réveiller; désolé ma grande, mais aujourd’hui, je suis trop pressé pour jouer les gentleman et te préparer du café!

Me laissant trainer le long des escaliers, appuyé comme si ma vie en dépendait sur la rambarde, j’atterris enfin dans un immense soupire de contentement dans le hall d'entrée, maudissant ce putain d’hôtel de pas avoir ascenseur! Je payai avec surement un énorme pourboire pour le caissier, la chambre que j'avais occupé toute la nuit avec la demoiselle, et m’éclipsa en tanguant comme un alcoolique.

Bon sang, il faisait chaud en plus de bon matin...
C'est sur cette pensé que je me dirigea alors vers le lieu le plus à même de soulager ma fatigue, sans pour autant être trop loin; le repère de Tikal!
Bon sang, j'avais jamais été aussi heureux de faire partie de ce gang de dégénérés!
Même si au fond je les aimais bien...

Montant les marches (encore des marchesss!!!) vers la pièce principal, éteinte et déserte, je balança les quelques affaires que j'avais à la main dans un coin de la pièce, et m'affala sur un des superbement moelleux canapés espérant pouvoir rattraper mes heures de sommeils perdus...

...
...
...

Je ne savais pas quelle heure il était, je ne savais pas combien de temps j'avais dormis, mais une chose était sure; j'étais bien, encore embrumé et lessivé, mais bien.
Câlinant la poitrine opulente de Morphée ma bien aimé du moment qui me serrait dans ses bras gigantesques, je dû lui dire subitement adieux, quand je sentie subitement une masse m'arriver sur la gueule. Grommelant distraitement, je me releva doucement, la tête encore embrumé.
Qui? Qui avait osé?...

Jetant un coup d’œil à l'objet de ma colère, puis à son propriétaire planté plus loin dans la salle, près des ordinateurs, je reconnue alors une des gamines de Tikals (en même temps si elle était là...), je me souvenais pas vraiment de son nom, je savais juste qu'elle m’irritait pas mal le foie...
Une gamine chiante parmi tant d'autres, sauf que elle, elle savait cogner et se servir d'un ordi'... C'était encore pire qu'une gamine chiante lambda en fait!
Elle me servit alors son plus beau sourire d'hypocrite, tout en me déblatérant d'une voix mielleuse au possible un;

"—Oh, Shinjirô je ne t'avais pas vu, désolée. Tu m'en veux pas de t'avoir réveillé j'espère ?"
C'était définitif; je haïssais cette gamine!
Je me releva donc, d'un air nonchalant, les cheveux toujours en bataille, mes cernes devenus bien moins visibles, et ma peau ayant repris quelques couleurs. Me dirigeant dangereusement vers elle, je me posa à sa hauteur, et la regardant dans les yeux, ignorant sa question je lui demanda d'une voix un peu roque, encore endormie;
"-Qu'est-ce tu fous là gamine? Tu t'es perdue? Tu cherches tes parents?"

Amis de la délicatesse, et du savoir vivre bonjour! Enfin, au final, c'était elle qui m'avait cherché!
Bon sang, je haïssais cette gamine!


(c) Brumy don't touuuch.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Mar 2 Sep - 15:13



FEAT. SHINJIRÔ
J'aime pas compter les MOTS

Today is Brat Day
Comme je m'en étais douté, le jeune homme juste réveillé était d'une humeur adorable, fidèle à lui-même. Je le regardais sans bouger tandis que l'intéressé s'avançait vers moi avant de s'arrêter face à moi. Franchement, je fais un effort surhumain pour pas me foutre de sa gueule actuellement, au vu de la tête dans le cul qu'il a, jusqu'à sa voix sonne fatiguée.

Qu'est-ce que tu fous là gamine ? Tu t'es perdue ? Tu cherches tes parents ?

Je claque la langue de manière nette, avant de croiser les bras sur ma poitrine malheureusement trop peu développée pour mon âge. Il a de la merde dans les yeux ou quoi, je suis autant une gamine que lui puisqu'on a le même âge... Ou alors cela veut simplement dire qu'il a complètement oublié comment je m'appelle parce que c'est un débile indélicat pas foutu d'écouter ce qu'on lui dit et de garder les informations basiques dans la base de données vérolée qu'est son petit cerveau. Je lui soupire au nez. Il faut que je me calme, c'est pas le moment de se prendre la tête pour quelqu'un qui n'en vaut pas la peine.

La gamine est aussi vieille que toi je te rappelle. Et je ne suis pas perdue, merci de t'en soucier, un vrai gentleman.

Je le fixe d'un air désormais plus neutre. A bien le regarder, il n'a pas l'air bien en forme. Je me demande ce qu'il a bien pu foutre pour finir dans cet état, non pas que je m'inquiète pour lui. Ce qu'il fait ne m'intéresse pas du moment que cela ne porte pas préjudice à tout le groupe. Je le pousse légèrement pour me diriger vers la kitchenette de la pièce, je verse de l'eau dans la première bouilloire que je trouve avant de l'allumer. Me reste plus qu'à retrouver le placard dans lequel ils rangent toutes les tasses. Je commence par regarder dans les placards du bas.

Je retire ce que je viens de dire, désolée mais un gentleman sait se servir d'une douche quand il en croise une. Ou alors t'es pas repassé chez toi en venant ic-.

Je ne peux pas finir ma phrase. Accroupie devant un placard, je me rends compte que je suis en train de l'interroger indirectement. Et j'ai pourtant dit que je ne voulais pas savoir; en plus, avec lui, qui sait quel genre de conneries il peut bien être allé faire... Cela vaut certainement mieux pour ma propre conscience de ne pas être au courant de ses agissements. Je me redresse et vois qu'il s'est approché. Pourquoi tu me fixes comme ça ? BAISSE LES YEUX GRRR. Je l'ignore et j'entreprends de chercher les mugs dans les placards en hauteur, problème : je n'arrive pas à atteindre leurs poignées. C'est quoi cet agencement pour géants qu'ils nous ont pondus à Tikal. Je sautille en espérant augmenter mes chances de réussite bien que cette technique soit absolument hasardeuse et inefficace. J'entends un ricanement qui provient de derrière moi.

C'est ça, marre-toi. J'm'en fous, tu vois. Je finirai bien par les avoir ces tasses, de toute façon.

Je m'éloigne pour aller chercher une chaise.
code par Junnie sur Apple-Spring Ҩ 2013


Dernière édition par Konan Chosokabe le Jeu 4 Sep - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 19
CITATION : Ils creuseront le trottoir en allant au travail tous les jours en trainant des pieds avant de creuser leur propre tombe!
MESSAGES : 40
JUKEBOX : Staying-Koda
FEAT : Red * Pokemon
CRÉDIT : Taiga
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2014
LOCALISATION : Hum...Bonne question!

FICHE PERSO
XP:
8/176  (8/176)
PV:
19/19  (19/19)
avatar


Mer 3 Sep - 19:29




Today is Brat Day
ft. Konan Chosokabe



C'est qu'elle la ramenait en plus c'te sale gosse! Bon sang, je me retenais tellement de l'étrangler que je sentis une partie de mon pouvoir s'activer pendant à peu près 3 seconde au moment où elle partie dans la cuisine. J'arrêtai en panique l'action, et tourna discrètement la tête au alentours, histoire de voir si j'avais pas fait une connerie.
Je souris quand je vis que son sac était à moitié fondue... Elle s'en apercevrait surement dans moins d'une demie heure, mais bon sang ça serait dur de tenir jusque là!
On se calme Shinjirô! On se calme!

Je décida alors de la suivre près de la machine à café, histoire d'avoir l'air innocent...Ou pas, c'était au choix!
Je m'assis alors sur un des tabourets de la salle, et la regarda faire.
Dommage qu'elle soit si chiante, elle était plutôt mignonne au final... Putain mais faut vraiment que je me calme!
"—Je retire ce que je viens de dire, désolée mais un gentleman sait se servir d'une douche quand il en croise une. Ou alors t'es pas repassé chez toi en venant ic-"

Je sortie brutalement de mes songes en l'entendant me parler. Elle se prenait pour qui cette sale Hikikomorie pour me parler de douches?! Je remarqua alors qu'elle s'était arrêté en plein milieu de sa dernière phrases, s’apercevant surement que c'était pas une bonne idée d'utiliser sa technique de questions-déductions détourné sur moi...
A moins qu' à la longue elle ne s’aperçoive même plus des informations qu'elle glanait autour d'elle...

Je lâcha un autre soupir, et me tournant vers elle, je la vis sautiller sur place pour atteindre les tasses sans même pouvoir les érafler.
A ce moment là, j’eus VRAIMENT du mal à contenir mon fou rire, si bien qu'elle devait m'entendre malgré tout!
"—C'est ça, marre-toi. J'm'en fous, tu vois. Je finir bien par les avoir ces tasses, de toute façon."


Quand je la vis sortir de la pièce pour aller se chercher un quelconque tremplin, je ne pu me retenir plus longtemps et j’explosai de rire, à en avoir les larmes aux yeux.
Bon sang, j'avais beau détester cette gamine, je devais avouer qu'il n'y avait bien qu'elle pour me faire rire autant!
Me calmant petit à petit, mon regard finit par tomber sur le meuble où étaient disposés les tasses qu'elle voulait désespérément attraper.
Dans un sourire narquois, je m'avança jusqu'au meuble et regarda les tasses; elles étaient pas si haute! J'allais prouver à cette gamine qu'elle était bel et bien juste une sale gosse cherchant ses parents dans un super marché!

C'est sur cette pensé que je leva un bras vers les tasses...Puis le deuxième...Puis je commença à me soulever sur la pointe des pièces...Plus haut...Plus haut...
"Merde...!"
Je finis alors par sautiller, frôlant les tasses, réussissant presque à en attraper une que j’attirai à l’extrême bord de l'étagère en pestant. Au moment où je me remettais sur la pointe des pieds, je vis dans l'encadrement de la porte une sale gosse d'un mettre soixante, avec une chaise dans les mains et un immense sourire, et une lueur dans les yeux qui me disait clairement; "Et après c'est qui la gamine?..."

Gêné au possible, j’arrêtai tout de suite mon activité, me mettant à rougir violemment; merde merde merde! Arrête ça!
"C'est pas que...Hum...HAA! Putain tu fais chier hein!"
Sur ces mots pleins d'intelligence et de répartie, je shoota dans le meuble le plus proche de moi.
Je n'entendit pas le récipient à boissons chaudes basculer dans le vides, mais je le sentie clairement m’atterrir dessus et se briser sur mon crane;
"Ha putain de...Ha! Merdehuu! Hé Ça pisse en plus!"

Effectivement, au vu de l’impacte le sang coulait pas mal du haut de mon crane, et se répandait abondamment sur le carrelage blanc de la cuisine; merdheuuu j'allais me faire engueuler!



(c) Brumy don't touuuch.


_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Jeu 4 Sep - 15:21



FEAT. SHINJIRÔ
J'aime pas compter les MOTS

Today is Brat Day
J'avais même pas fait cinq mètres dans le couloir pour aller chercher ma chaise que l'autre lourdaud avait explosé de rire. Je m'arrêtais et levais le poing la mine sombre, purée, plus je côtoyais Shinjirô, plus il devenait ardu pour moi de me figurer que lui et moi avions le même âge. Si lui était plus grand physiquement, je devais juste l'être psychologiquement, à sa place. C'est un vrai gamin qui aime perdre son temps à faire n'importe quoi ou à ne carrément rien faire du tout de productif. Je secoue la tête et me dirige vers une sorte de débarras, je trouve une chaise et je l'empoigne à deux bras par son dossier, je retourne ensuite vers la cuisine.      

Merde...!

Dans l'embrasure de la porte, ma chaise à bouts de bras et rudement lourde pour ma faible musculature, j'attends avec une patience remarquable en observant le brun se démener de tout son long pour agripper l'une des tasses du placard. Il se met à sautiller, attrape la dite tasse et se remet sur la pointe des pieds avant de se tourner dans ma direction. Mon sourire est si explicite que je n'ai rien besoin de dire pour voir le visage de Shinjirô rapidement se décomposer. Oh putain, il est tout rouge. J'aurais tant aimé prendre une photo, que dis-je, filmer toute la scène en direct. J'aurais pu en faire des choses, avec ça.

C'est pas que...Hum...HAA! Putain tu fais chier hein!

Je me rapproche finalement du coin kitchenette tandis que le jeune homme violente un pauvre meuble innocent pour évacuer sa frustration. Je m'apprête à avancer lentement mais sûrement vers le coin kitchenette pour déposer ma chaise juste en dessous du meuble sans fracasser un mur au passage lorsque mon plan est contrecarré par un regrettable imprévu.

Ha putain de...Ha! Merdehuu! Hé Ça pisse en plus!

Le meuble, le récipient, tout bascule à une vitesse folle et ce, pile sur la tête de Shinjirô qui reçoit en plein crâne les projectiles. Je lâche aussitôt la chaise et me rue sur mon sac à main. Je remarque qu'il a changé de forme et de taille par rapport à celui que j'avais en venant ici dans mes souvenirs mais je n'y prête pas beaucoup d'attention. Je sors mon kit de soin de ce qui reste du sac et me précipite sur Shinjirô.

Tu t'assieds par terre. Maintenant. Tu ne bouge pas, tu te tais et tu me laisse faire.

Comme si l'on venait de pousser l'une de mes commandes automatiques, je mets en pratique les techniques de gestion des accidents que l'on m'a apprises à la clinique où travaille ma mère. Je donne mes consignes d'une voix claire et parfaitement audible au patient, d'un ton sec et avec des mots brefs pour être sûre qu'il comprenne et s'exécute dans un laps de temps rapide. Même si ce genre de comportement laisse présager du contraire, je ne fais pas cela par pure insensibilité. C'est précisément parce qu'il est blessé et que je dois agir tout de suite que j'emploie ce ton.

N'allez pas croire que je m'inquiète pour ce type, il saigne beaucoup, n'empêche. Je m'accroupis et commence par nettoyer un peu le trop plein de sang autour de la plaie. Je le touche avec la plus grande délicatesse possible. C'est une sacrée entaille et c'est pas joli à voir.

Je vais devoir désinfecter la blessure. Sur des blessures classiques, on ne sent rien mais dans ton cas, je pense que cela va piquer. Je vais faire aussi doucement que je peux mais le produit piquera malgré tout.

Je prends une petite boule de coton que je mouille avec du désinfectant. Je tapote la plaie en espérant qu'il ne va pas trop bouger. Je laisse le coton en place pour que le sang ne s'écoule pas davantage tandis que je prépare un pansement provisoire. J'enlève le coton et applique un pansement et un bandage en plus pour protéger le tout.

Je m'essuie le front. Et en plus il se permet de me donner des sueurs froides comme ça. Je rassemble mon matériel et referme ma trousse de secours avant de me lever.

J'ai fini. Évite de toucher le bandage ou il risque de s'enlever, c'est quelque chose de provisoire, il faudra le changer et je te conseille quand même de demander l'avis d'un médecin. Si jamais la blessure te lance, je pense que je dois avoir un ou deux antidouleurs dans mon sac.

Je vérifie directement en allant fouiller la demie besace. Je sors les petits cachets d'un air soulagé et n'attends même pas d'avoir la réponse de Shinjirô pour lui en poser un dans la main tout en lui tendant un verre d'eau.
code par Junnie sur Apple-Spring Ҩ 2013
Revenir en haut Aller en bas
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Today is Brat Day | Shinjirô ☢

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» What 's the date today ?
» (terminé) Respect your elders little brat ▬ Elrick
» GEMMARD ✖ i hurt myself today, to see if i still feel
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» President Clinton on Meet the Press today

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-