AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Domination (pv Katsu Kimura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 72
MESSAGES : 102
FEAT : Blue Rose - Tiger and Bunny
CRÉDIT : bya-chan
DATE D'INSCRIPTION : 13/08/2014

FICHE PERSO
XP:
104/198  (104/198)
PV:
31/31  (31/31)
avatar


Dim 24 Aoû - 22:54






attente




Il fallait le voir pour y croire. La femme fatale, la quasi parfaite Hilda Walgner dans ce foutoir intersidéral, dans ce dédale de papiers et de cartons vides, dans ce dépotoir ambulant puant la cendre froide. On avait peine à croire qu’il s’agissait bien de son bureau, et non pas d’un trou noir apparu comme par enchantement, ou une benne à ordure. Et pourtant, c’était bien au milieu de ce tas d’immondice qu’elle se sentait le plus à l’aise. Et malheur à celui ou celle osant prononcer un mot de travers contre sa tanière. On avait beau le lui avoir dit sur tous les tons, elle n’en faisait qu’à sa tête.

- Hired me or fired me. It’s up to you.

Autrement dit « ne faites pas chier et dégager le plancher avant de marcher sur une feuille. Et ne déranger rien. »

La blonde, dès qu’il s’agissait de ses recherches, était impitoyable. Personne ne pouvait lui faire entendre raison, encore moins ceux qu’elle considérait comme inférieur intellectuellement parlant. Car niveau physique, elle savait qu’elle ne tiendrait pas une seule seconde face aux autres Traqueurs. Leurs corps avaient pourtant l’air d’être frêle, élancée, plus taillé pour la course que la lute, mais ils avaient du muscle et savaient comment l’utiliser à cent pour cent. Elle, le seul muscle qu’elle utilisait à plein régime se situait sous une boîte crânienne ô combien fragile. Une seule balle de métal pouvait le perforer, et adieu Hilda !

Pour contrer cette faiblesse qui était sienne, elle pouvait compter sur deux ou trois gadgets. Rien de bien sorcier à vrai dire. Elle n’était pas férue des armes à feu même si elle savait à peu près s’en servir. Elle ne le dirait à personne mais elle s’entraînait parfois la nuit, lorsque tout le monde était parti, à tirer, lancer des couteaux, se battre au corps à corps. Elle s’entretenait par de longues courses sur ses jours de repos, des brasses en été et des cours de badminton en automne. Elle avait un corps fonctionnel, oui, plus que la moyenne. Mais ses capacités restaient tout de même bien en deçà de ses collègues.

Alors elle avait inventé le Dominator. Une arme plus sophistiquée que les autres armes. Pas de balles, pas de poudre, pas de fumée. Une gâchette ne s’actionnant  que par son porteur et personne d’autre. Une prolongation du bras de son manieur. Et un véritable enfer technique avant qu’il puisse voir le jour. Hilda se souvient encore des nuits blanches qu’elle passa sur cette machine infernale qui refusait de se faire dompter. D’où son nom. Le dominateur.

Et voilà qu’on sollicitait son assistance pour en réparer un. D’avance, elle savait qui était le responsable. Une Traqueuse dénommée Katsu Kimura. Une jeune femme mince au visage fermé. Sa photo de profil, toute professionnelle, laissait entrevoir un regard perçant à qui rien n’échappait, ou presque. Un bon agent au service irréprochable. Qui allait mourir par les mains de Hilda pour avoir osé faire du mal à un de ses enfants.

Elle avait besoin de se calmer, et vite ! Elle détestait paraître impolie envers ses rares invités. Sa main parti à la recherche d’une cigarette. Le fait que ce soit la dernière l’irrita davantage. Le briquet entre ses doigts, elle se dépêcha d’allumer l’embout du cylindre blanc avant de le porter à ses lèvres dans un geste maintes fois répété. Enfin la fumée envahit ses poumons.

Allongée sur le canapé, cigarette au bec et regard fermé, elle avait l’air d’une icône de cinéma. Sa longue chevelure auréolait sa tête, la faisant presque ressembler à un ange. Ou à une démone tentatrice avec ses bas relâchés sur ses jambes fuselées et son chemisier entrouvert. Heureusement que le canapé était tourné vers la fenêtre et non la porte ; elle aurait le temps de se rhabiller, ou du moins de se redresser.

Elle compta les secondes dans l’attente de la visiteuse. Elle avait dit 16.30. Si la Japonaise se montrait en retard, ce n’était pas Hilda qui irait s’en plaindre. Elle était loin d’être au point à ce niveau-là.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 9
MESSAGES : 83
JUKEBOX : Titanium - SIA feat David Guetta
FEAT : Yayoi Kunizuka - Psycho-Pass
CRÉDIT : Avatar by Namiya <3
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2014

FICHE PERSO
XP:
16/162  (16/162)
PV:
22/22  (22/22)
avatar


Lun 25 Aoû - 5:44


Domination

AVEC — Hilda Walgner



Le Dominator...Arme fatale, originale, précise, puissante, qui correspondait parfaitement au caractère de Katsu. C'est la scientifique Hilda Walgner qui lui en avait parler, et elle avait insisté  pour l'obtenir, jusqu'à obtenir gain de cause. Katsu n'était pas peu fier de ce flingue très amélioré, futuriste même. Elle se sentait très à l'aise, ses deux fonctions de paralysant et destructeur étaient bien pratiques pour s'adapter aux différentes situations. Bref, cette arme ne lâchait plus son coté, et devenait presque la continuité de son bras.

Mais la dernière mission présenta un petit soucis... Un combat assez violent contre un mutant (qu'elle avait fini par faire exploser grâce au Dominator, et après en avoir reçu l'autorisation) avait dégradé le bel engin. Il était griffé à plusieurs endroit (c'était un mutant capable de se changer en féroce tigre) et une griffe était planté en plein dans le système de tir. A son retour, la Traqueuse avait demandé un rendez-vous en express avec Hilda.

A 16h30 précise, la précieuse arme en main, Katsu entra. Habillée de son habituel costume-cravate, elle avait toujours autant l'air professionnel et neutre.


- Bonjour Madame...


Elle ne put finir sa phrase, car, en s'approchant, elle avait aperçu la femme allongée dans le canapé d'une manière bien lascive... Le chemisier entrouvert sur une poitrine de taille agréable, la jupe légèrement remonté sur des bas plutôt sexy, la cigarette au coin des lèvres rouges et pulpeuses, la chevelure blonde digne d'un ange... Il n'y avait qu'avec Hilda que Katsu sentait des sensations tant de fois repoussés passer la barrière autour de son coeur de glace et l'étreindre. Elle se mouilla les lèvres, fasciné l'espace de quelques secondes par ce spectacle, mais la lueur d'intérêt dans ses yeux bleu s'évapora dès qu'elle reprit le contrôle de son corps. Elle attendit que la scientifique se relève et lui tendit l'arme blessée.


- J'ai été attaqué par un mutant capable de métamorphose en tigre, et voilà le résultat... Vous pensez pouvoir le réparer ?






(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 72
MESSAGES : 102
FEAT : Blue Rose - Tiger and Bunny
CRÉDIT : bya-chan
DATE D'INSCRIPTION : 13/08/2014

FICHE PERSO
XP:
104/198  (104/198)
PV:
31/31  (31/31)
avatar


Lun 25 Aoû - 10:10






first gl(d)ance




La porte s’ouvrit à 16 heure 30 précise. Hilda ne savait si elle félicitait l’agent pour sa ponctualité ou si elle était quelque peu ennuyée de ne pas profiter plus longtemps d’une pause bien méritée – ou pas.

Elle croyait, en prenant cette pose pouvant prêtée à confusion, qu’elle bénéficierait de la bonne orientation du canapé pour se cacher. Peine perdue. Elle avait oublié la vitre reflétant son corps sans cacher le moindre détail. Elle haussa mentalement les épaules et, levant une jambe, remonta lentement le bas jusqu’à l’attacher correctement à la porte-jarretelle. Le suivant fit de même avant que ses mains reboutonnant son chemisier prennent appuis sur l’accoudoir pour finir de la redresser.

- Hé bien, bonjour colonel.

Une dernière bouffée de sa précieuse amante – la plus fidèle soit-dit en passant – avant qu’elle ne s’éteigne dans le cendrier étrangement propre. Elle prit encore quelques minutes avant de se lever complètement, son regard dirigé vers l’agent. Costume noir, cravate noire, pantalon noire. Seule tâche blanche, sa chemise, boutonnée jusqu’au bout. Comparée à Hilda, Katsu Kimura était l’exact opposé. L’Allemande s’en amusa un moment, sourire mi amical, mi joueur. Nullement menaçant.

- Je vois que vous êtes comme mes compatriotes. A l’heure.

Elle rajouta un « bien, bien » avant de se présenter main tendue vers la jeune femme.

- Bienvenue dans mon antre.

Ses yeux ambrés ne regardaient cependant plus la Japonaise mais bien son arme qu’elle tendait par le canon, crosse pointée vers la scientifique qui s’en empara avidement.

- Mein Got… mais qu’avez-vous fait ?

Cette arme n’était pas une arme mais un enfant pour elle. Ce qui fit qu’elle darda un regard irrité vers son invitée. Soupir agacé, claquement de langue.

- Vous savez à quel point je tiens à ce qu’on retourne mes équipements – oui mes équipements et non les vôtres – sans la moindre égratignures. Alors pourquoi, bon sang, vos collègues et vous vous faites exactement l’inverse ? Mystère.

Elle retint de justesse un juron lorsqu’elle s’aperçut que les griffures parallèles avaient touché le cœur, très sensible, de l’arme. : son os. Celui même qui permettait à l’arme de reconnaître son porteur, de changer de cartouches et d’assister si besoin était son propriétaire sur le champ de bataille. Sa main libre massa ses tempes. Encore et encore des nuits blanches… Pourquoi avait-elle choisi ce job déjà ? Ah oui. Elle n’avait pas eu le choix.

- Vous avez de la chance. Je pense y arriver.

D’un geste autoritaire elle désigna le canapé encore chaud de sa présence.

- Assise.

Sa voix claqua sans brutalité, presque une caresse, une invitation à prendre ses aises. En même temps, elle se plaisait à commander la Traqueuse d’un grade supérieur au sien. Après tout, Katsu Kimura était sur SON territoire. A elle de se montrer prudente, non à la scientifique.

- Racontez-moi votre mission pendant que j’examinerai plus en profondeur l’étendue des dégâts. Il y a du café sur votre gauche, du thé sur la droite. Non pas là, sur le rebord de la fenêtre. Voilà. Servez-vous.

Prenant place à son bureau-fouillis, elle s’empara d’une minuscule clé à molette.

- Décidément, ces jeunes ne respectent plus rien… dit-elle plus pour elle que pour la brune.  






(c) MEI pour APPLE SPRING



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 9
MESSAGES : 83
JUKEBOX : Titanium - SIA feat David Guetta
FEAT : Yayoi Kunizuka - Psycho-Pass
CRÉDIT : Avatar by Namiya <3
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2014

FICHE PERSO
XP:
16/162  (16/162)
PV:
22/22  (22/22)
avatar


Lun 25 Aoû - 12:06


Domination

AVEC — Hilda Walgner



La scientifique était maitresse des lieux, et ça se sentait dans sa prestance et son aisance à se déplacer dans ce bazar sans nom qu'était son laboratoire. Katsu restait donc comme en retrait, n'osant pas entrer dans ce monde qui n'était pas le sien. Normalement, elle était plus haut gradée que Hilda, mais elle était plus jeune, et possédait moins d'assurance.

En se faisant réprimander, la brune rentra très légèrement les épaules, comme un enfant qui aurait fait une grosse bêtise. Elle se mordit très légèrement la lèvre, mais ne tenta pas de répliquer, après tout son ainée avait raison. Leurs artefacts étaient des éléments de hautes technologies, ils étaient bien ingrats de ne pas en prendre assez soin... Enfin, apparemment, elle pouvait quand même le réparer.

Hilda lui ordonna de s'assoir et, docile, Katsu s'exécuta aussitôt, s'installant sur le canapé encore chaud de la présence de la jolie blonde. La scientifique lui indiqua où se trouvait thé et café, et Katsu alla se servir une tasse de thé après l'avoir remercié, puis se rassit pour expliquer ce qu'il s'était passé durant sa mission. On aurait dit un robot, elle faisait son rapport, n'y mettait aucune émotions, n'en voyant pas l'utilité. Elle ne s'arrêtait que pour boire une gorgée de thé, fixant la blonde au travail.


- J'ai été appelée très tôt ce matin pour un cas d'urgence. Un mutant avait perdu la tête et attaquait un commerçant en centre-ville. Accompagnée d'un autre Traqueur, nous nous sommes aussitôt rendu sur place. Le mutant était du type métamorphe, et pouvait se transformer en une sorte d'hybride humain/tigre. La police avait réussi à évacuer les lieux, nos consignes étaient de capturer le mutant le plus rapidement possible. Mais notre proie était très forte physiquement, et rapide, elle nous as donc donné du fil à retordre. J'ai sorti mon Dominator dans le but de le paralyser, mais il s'est jeté sur moi et par réflexe, je me suis protégé avec pour ne pas finir déchiqueté, d'où son état. J'ai demandé par radio au QG l'autorisation de l'abattre, nous n'arrivions pas à le capturer. Finalement, je l'ai obtenu, et le Dominator était assez opérationnel pour que je tire. Je l'ai eu. Je suis ensuite rentré avec mon co-équipier pendant qu'une équipe de nettoyage s'occupait des restes du cadavre.

Enfin, des restes, il n'y avait guère que quelques morceaux de chair sanguinolents et des bouts de tripes éparpillés... Le Dominator était extrêmement efficace, même abimé. Katsu prit encore une gorgée de thé, se demandant si la scientifique allait vraiment réussir à réparer sa précieuse arme.






(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 72
MESSAGES : 102
FEAT : Blue Rose - Tiger and Bunny
CRÉDIT : bya-chan
DATE D'INSCRIPTION : 13/08/2014

FICHE PERSO
XP:
104/198  (104/198)
PV:
31/31  (31/31)
avatar


Jeu 28 Aoû - 16:02






dans un brouillard - toxic -




Bien sûr, ce devait être un mutant capable de métamorphose. Et pas n’importe quelle métamorphose ! Les griffes avaient pénétré le métal, un alliage d’acier et de titane, sur au moins cinq centimètres. Impressionnant… Et dire que Hilda était sûre que rien ne pouvait résister à son Dominator… Voilà que ses illusions s’envolaient. Elle ne pouvait empêcher un certain frisson d’excitation qui parcourut sa colonne vertébrale. L’arme endommagée par des griffes d’une matière inconnue posait une énigme à la scientifique : comment créer un métal plus solide que le titane lui-même ? Assurément de quoi passer un ou deux mois sur la question.

Pour le moment, elle devait tout d’abord s’atteler à la longue tâche de dénuder son enfant blessé. Ce qui n’était pas donné à tout le monde. Un savant système de vis et d’écrou assurait une parfaite étanchéité ainsi qu’une résistance au feu. Contrairement à ce qu’on pouvait croire, l’arme n’était pas faite de deux plaques grossièrement soudées l’une à l’autres mais d’une multitude de couches très fines formant comme de grosses écailles. L’arme était vivante à sa façon. Il suffisait de coller son œil dessus et de le bouger à la lumière du soleil pour le sentir presque respirer… Non, le terme d’  « arme » n’était pas à employer si l’on devait qualifier cet être dangereux, primaire et animal.

- Je vois que comme d’habitude, les agents de terrain aiment à frôler la mort. Et sont bel et bien des… cous cassés !

La voix de Hilda prit une intonation hésitante sur l’expression peu familière pour elle. Il lui arrivait de mélanger les mots, de les confondre, ce qui prouvait son statut de « gaijin ».  Elle n’était au Japon que depuis deux ans, pas plus. Elle n’avait pas encore retenu toutes les subtilités de la langue de Haruki Murakami, et elle savait qu’elle mettrait au moins un an de plus. Après tout, mis à part l’anglais et le français, elle avait toujours eu du mal avec les langues étrangères. Elle était une scientifique, pas une littéraire ! Et la langue de la Science était l’anglais !

- Et maintenant… Voilà !

Elle aimait à se parler à elle-même. Sa solitude forcée, voulue et assumée en était la cause. Peut-être que Katsu ne le savait pas et la regarderait comme une folle ? Peu lui importait.

- Approchez et tendez votre main au-dessus du scanner. Je vais avoir besoin de votre empreinte digitale.

Hilda pointa de sa main libre une petite plaque de verre noir, opaque, qui émettait un doux clignotement.

- Attendez que le signal soit vert puis vous pourrez retirer votre main.

Elle se leva, s’étira, et se rassit aussi sec. Son chemisier s'était échappé de sa jupe. Elle lissa le tissu d'un revers de la main avant de piocher son paquet de cigarettes dans la poche de sa blouse.

- Ca vous dérange?  dit-elle en désignant l'objet du délit.






(c) MEI pour APPLE SPRING



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 9
MESSAGES : 83
JUKEBOX : Titanium - SIA feat David Guetta
FEAT : Yayoi Kunizuka - Psycho-Pass
CRÉDIT : Avatar by Namiya <3
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2014

FICHE PERSO
XP:
16/162  (16/162)
PV:
22/22  (22/22)
avatar


Ven 29 Aoû - 6:55


Domination

AVEC — Hilda Walgner



Katsu remarqua tout de suite l'erreur dans l'expression qu'avait employé Hilda. C'était...amusant de voir une scientifique si sérieuse se tromper sur une expression relativement connue, même en langue étrangère (du moins, de ce que croyait Katsu). Ca pourrait en être mignon, mais la blonde n'est pas mignonne. Belle, sexy, séduisante, oui. Katsu secoua la tête discrètement, elle pensait à de biens drôles de choses, et se reconcentra sur le travail de son ainée.

Apparemment, la scientifique de génie avait réussie à retirer les derniers morceaux de griffes insérés dans le Dominator, et demandait à Katsu de donner son empreinte digitale. Docile, Katsu posa sa tasse de thé sur une table, et se leva pour s'approcher du scanner et passer sa main droite en première. Pendant l'opération, elle ne put s'empêcher de fixer le plus discrètement possible la scientifique s'étirer, tout ses muscles se tendre, et sa chemise laisser apparaitre pendant une seconde son ventre plat et pâle. Une main élégante vint remettre en place le vêtement capricieux, et l'ex-militaire ne descendit sur terre que quand le scanner eut terminé, et que Hilda lui demande si elle pouvait fumer.


- Pas de soucis.

Voulant s'empoisonner aussi un peu (c'était bien la seule fail dans l'hygiène hyper strict de Katsu, la cigarette, même si sa consommation était d'un paquet pour deux mois.) Katsu sortit son briquet de sa poche de pantalon et alluma ainsi la cigarette de la blonde, d'un geste élégant. Elle se sortit ensuite une cigarette, l'alluma et tendit sa main gauche au-dessus du scanner.

- Le service d'hygiène ferait une sale tête si ils nous voyaient fumer dans les locaux...

C'était normalement interdit, cela dit, Katsu comprenait mieux pourquoi elle entendait souvent l'administration râler au sujet de la jolie blonde. L'ex-militaire retira sa main une fois le scanner terminé.

- Je suppose que la réparation va prendre plusieurs semaines, n'est-ce pas ?






(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 72
MESSAGES : 102
FEAT : Blue Rose - Tiger and Bunny
CRÉDIT : bya-chan
DATE D'INSCRIPTION : 13/08/2014

FICHE PERSO
XP:
104/198  (104/198)
PV:
31/31  (31/31)
avatar


Ven 29 Aoû - 13:52

Kissable Lips
Elle ne s’attendait pas à ce que la Traqueuse se montre si… Galante. Son geste – allumer sa cigarette – aurait pu paraître anodin aux yeux des autres. Mais à ceux de Hilda. Elle savait la portée symbolique de cet acte.

« Est-ce que je l’attire ? »

Elle n’avait pas forcément prêtée attention aux signes mais tout prenait désormais sens. Le regard vibrant sur son corps, fixé trop longtemps lorsque le chemisier découvrait un bout de son ventre. La main tendue longuement, attendant de serre dans la sienne celle de la scientifique.

« Vraiment ? »

Oui, cela ne pouvait être autre chose qu’un désir charnel. Hilda était tout de même surprise par cet égard particulier. Elle pouvait se tromper, bien sûr, faire fausse route. Mais cela ne lui était que rarement arrivé. Une fois pour être précise.

Elle jaugea silencieusement la femme en face d’elle. Belle, elle ne l’était pas. Jolie, non plus, ni mignonne. Dangereuse, certes. Attirante ? Oui, oui, trois cent fois oui. C’était une attirance purement animale, froide. La Japonaise dégageait une aura à laquelle Hilda était réceptive. Aura si gelée, si froide qu’on ne pouvait que ressentir un frisson à son contact. Même si Hilda n’éprouvait qu’une curiosité maladive.

« Qu’est-ce qu’elle me trouve ? »

Des femmes, elle en avait connue. De toutes sortes, de tous horizons. Mais des femmes comme Katsu Kimura, jamais. Ces genres d’Hommes ne couraient pas les rues. Les femmes militaires, premièrement, les traqueurs secondement. Hilda se sentait flattée à un certain degré de l’intérêt qu’elle éveillait pour l’instant dans le cœur de la jeune femme. Pour combien de temps cela durerait ? Elle voulait le savoir. Elle devait le savoir.

« Ca prendra plus ou moins un certain moment, oui. Tout dépend de votre coopération… »

Elle lui sourit, un sourire différent de celui d’avant. Plus charmeur il mettait en avant ses jolies dents blanches et ses lèvres pulpeuses. Son regard devait certainement pétiller de cette curiosité qu’elle ne pouvait cacher. Elle savait que Katsu, fin limier, ne tarderait pas à remarquer son changement d’attitude. Elle était - une fois de plus - curieuse de savoir comment sa cadette allait réagir.

codage par Libella sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 9
MESSAGES : 83
JUKEBOX : Titanium - SIA feat David Guetta
FEAT : Yayoi Kunizuka - Psycho-Pass
CRÉDIT : Avatar by Namiya <3
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2014

FICHE PERSO
XP:
16/162  (16/162)
PV:
22/22  (22/22)
avatar


Lun 1 Sep - 20:46


Domination

AVEC — Hilda Walgner



Le changement de comportement de Hilda était subtil. Elle était naturellement élégante, précise, séduisante. Pourtant, Katsu cru reconnaître une lueur un peu différente dans les yeux chocolats qu'elle osa croiser, avec ses propres yeux océans. Océans glacés, profondeurs sans fonds, contre chocolat doux, intense, qui donne des frissons et envie de s'y noyer. Un vrai régal...

- Je suis tout à vous pour réparer au plus vite le Dominator...

La Traqueuse ne faisait même pas exprès de donner autant de sous-entendu dans une seule phrase. Mais comment faire autrement, alors qu'un jeu de séduction s'installait peu à peu entre les deux jeunes femmes. Katsu n'avait jamais été douée pour les relations, elle avait pourtant essayer hommes et femmes, mais à peu de reprises, et chaque fois on lui faisait les mêmes reproches: "tu es trop froide !". La japonaise souffla un peu de fumée, chassant ses pensées qui n'avaient pas lieu d'être, surtout à un moment pareil. Il ne se passe encore rien, elles ne font que se regarder, elles s'effleurent à peine.

- Dites moi quoi faire, je n'ai rien de spécial qui m'attend, je me met à votre disposition.

Katsu n'avait aucune idée de comment se réparait son arme, elle ne pouvait que laisser Hilda mener la danse, peu importe laquelle d'ailleurs...






(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 72
MESSAGES : 102
FEAT : Blue Rose - Tiger and Bunny
CRÉDIT : bya-chan
DATE D'INSCRIPTION : 13/08/2014

FICHE PERSO
XP:
104/198  (104/198)
PV:
31/31  (31/31)
avatar


Lun 8 Sep - 15:44



Invitation
« Le verre de whisky, réconfort des âmes solitaires »

feat Katsu & Hilda

Hilda sourit lorsqu’elle entendit ces mots dans la bouche de la Traqueuse. Dans un autre contexte, cela aurait pu engendrer une toute autre situation… Délicieuse. Mais Hilda ne mélangeait que rarement boulot et plaisir. Elle n’allait pas commencer maintenant. Si elle avait rencontré sa cadette dans un bar, ou en dehors, peut-être que les circonstances aidant elle aurait pu s’amuser un petit peu plus, se lâcher du moins. Le cadre dans lequel elle se trouvait, le local presque insalubre servant de bureau à Hilda, les meubles si familiers à la blonde… Tout l’empêchait de se montrer sous un autre jour que professionnelle. A la limite de charmeuse, certes, mais scientifique avant tout autre chose. Et ça la peinait.

Non pas que Katsu Kimura l’attirait ostensiblement, mais plutôt qu’elle aurait aimé savoir jusqu’où la jeune Japonaise aurait été prête à aller pour l’avoir le temps d’une soirée, ou plus si affinité. Est-ce qu’elle aurait osé tremper ses yeux de glace dans le fond ambré d’un verre de whisky ? Sans nul doute. Etrangement, malgré le fait que Katsu renvoyait une image des plus sobre, Hilda l’imaginait parfaitement à sa place dans un tout autre monde, celui underground des bars et boîte de nuit. Qaunt à savoir si les love hotels lui étaient connus… Peut-être, peut-être pas.

Mais tout cela n’était que supposition. Hilda ne connaîtrait sans doute pas le fin mot de l’histoire. Elle se détourna de Katsu, son regard se redirigeant sur l’arme, son enfant.

« Je vais devoir le confier à l’atelier. »

L’Atelier, étrange atelier, mélange d’armurerie et d’expérimentations diverses et variées où régnait une odeur constante de cramée. Hilda s’y sentait tout aussi bien que dans son propre bureau, c’était peu dire le souk qu’il y avait également là-bas. Le personnel était pour la plupart composé de colosses au cou large comme des bœufs, aux bras costauds se mêlant à de frêles créatures myopes dont le cerveau démoniaque concoctait trois idées à la nanoseconde. Pour avoir lu James Bond, Hilda s’amusait à l’appeler la branche Q des Traqueurs, même si la vérité n’était pas aussi reluisante.

Sortant son téléphone de sa poche, elle envoya un sms à un de ces types-là, et s’empara de son manteau après s’être délestée de sa blouse blanche.

« Ils vont s’en occuper. Ne vous inquiétez pas, le Dominator est entre de bonnes mains. »

Elle sortit du bureau à petits pas, éteignant sa cigarette entièrement consumée dans le cendrier planqué entre deux piles de rapports.

« Vous venez ? »

Haussement de sourcils interrogateur et invitation à sortir de ce contexte pour en endosser un autre. Hilda était joueuse, sensuelle. Mais par dessus tout, curieuse. Elle voulait connaître Katsu mieux que cela. Mais est-ce que la Japonaise serait prête à la suivre ?




© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Domination (pv Katsu Kimura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [validée]Aito Kimura , Futur Amiral
» B - Un endroit bien dangereux [Katsu]
» Kimura Matawa [Validé]
» La Reine du Rock se présente !
» Koreha zombie desuka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-