AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shame on me ▬ Kamui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mar 12 Aoû - 8:46

walk


Il y a ses pas qui la ramènent jusqu'à la maison. Et il y a sa tête, qui reste désespérément ailleurs. Elle manque de tomber plusieurs fois sur la route du retour, se plante dans les escaliers. Lâche une volée de jurons tous plus moches les uns que les autres. Mais la porte est là. Elle se rend compte qu'elle n'a même pas fermé à clé. Mais où ai-je la tête ?

Pas là en tout cas.
La porte s'ouvre et grince. Kimiko est dans un état second et la pression émotionnelle qui redescend la rend presque malade. Elle a envie de dormir, elle se sent vide. Les tasses propres trônent sur l'évier. Il reste quelques miettes sur la table, quelques volutes s'échappent encore de la théière.
D'une main, elle l'attrape, vide le contenu et se remet à faire du thé. Ses gestes sont lents et précis, robotique. Ses yeux dans le vague et le vide de l'appartement. Il lui paraît encore plus minuscule maintenant. Prêt à l'avaler toute crue. Elle frissonne. Tire la théière récupère une tasse. Sa main attrape l'anse, elle commence à se servir.
Mais son bras retombe, la théière avec. Elle se laisse glisser par terre, s'appuie contre le placard les bras ballants.

▬ Oh non... Fais chier...

Ses doigts fourmillent. Un liquide chaud coule sur son visage. Elle touche sous son nez. Du sang. Et merde. Et impossible de l'arrêter, son pouvoir s'est détraqué. Elle colle juste son t-shirt sous son nez en espérant que ça s'arrête de saigner avant de devenir dangereux pour sa santé. Merde merde merde.
Envie de pleurer mais ce serait pire, ses larmes couleraient rouges et accéléreraient le phénomène. Elle ferme les yeux, sur son t-shirt la tâche commence à grossir.  Tant pis. Elle décolle le tissus, de toute façon le sol est sale, il faudra le laver. Aucune panique, plus aucune peur depuis longtemps. Elle laisse juste le liquide s'échapper sans pouvoir rien faire. C'est comme ça, ça arrive. Des fois c'est pire, des fois c'est moins. Tant pis.

Fermer les yeux. Sa tête dodeline un peu. Elle est en train de s'endormir, clairement. Et voilà. Adieu, Morphée a gagné. Elle ronfle un peu mais chut...

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 14 Aoû - 12:03


FEAT. Sasebayashi Kimiko
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING

Quelle histoire de merde.
Il s'est attendu à tout, sauf à ce qu'elle lui raconte qu'elle est amnésique, que son cerveau a foutu son compteur a zéro et que la seule chose dont elle se souvient, c'est son prénom. D'un côté, avec un caractère aussi merdique, on ne peut pas se douter qu'elle soit aussi perturbée et aussi paumée dans cette ville où une grande partie des habitants ne sont que des copies conformes. Tomber sur un cas comme ça, c'était pas près de lui arriver et surtout pas dans une situation pareille.
Sale chieuse.

Après quelques minutes à être resté seul, il regarde l'heure et se dit qu'il devrait la rejoindre afin de profiter ( ou plutôt abuser ) d'elle au maximum. Il est en repos, elle aussi ... Et elle est l'une des rares avec qui il peut s'exprimer pleinement, sans avoir une quelconque étiquette sur la tronche - sauf peut-être celle de petit enfoiré, ça ne serait pas surprenant.
Bref.

Allez, faisons pas le salaud, il lui a dit - ou plutôt sous-entendu - qu'il allait revenir. Les choses sont claires et la suite ne peut être que simple entre ces deux-là, tout va bien. Sauf que, monsieur n'est pas capable d'être totalement une enflure, il peut l'être un peu, parfois moyennement, mais jamais totalement. C'est donc en pensant à elle que le voilà avec deux sacs de repas chauds, deux plats aux boeufs aux oignons avec du riz ... Le genre de repas qu'on se fait rarement, vu le prix de la viande dans ce pays.
Mais surprise, surprise.
« ... De mieux en mieux. » Le voilà devant la porte, qui est ouverte, pour ensuite apercevoir sa proprio par terre. « Quelle idiote. »
Comme tu dis.

*********
Si Kimiko se réveille nue, dans son lit, c'est normal. Quand monsieur disait la vouloir voir sans ses vêtements à son retour, il ne rigolait pas, il le voulait vraiment. Sauf que, visiblement, la miss n'était pas en état de faire quoique ce soit, alors ...

Autant attendre dans le lit avec elle, simplement vêtu de son boxer, ayant posé le repas sur la table avant de fermer la porte, de fermer les volets et d'ouvrir la fenêtre pour qu'un peu de vent passe, histoire de rendre l'ambiance moins étouffante.

Donc oui, Kimiko, ne hurle pas si tu te rends comptes que tu ne portes rien, ne hurle pas si tu le vois à tes côtés, en train de t'enlacer par pur réflexe parce qu'il dort comme un bébé, juste, ne hurle pas. Tu vas prendre cher, sinon.
Très cher.

Neither more, neither less

_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Jeu 14 Aoû - 15:09

one two three


Pendant un bref instant, elle ouvre un œil. Pendant un bref instant, elle reconnaît la tignasse brune, sent quelque chose qui glisse le long de ses bras et fin. Le monde disparaît à nouveau tandis qu'elle replonge dans un état comateux ou ni rêves ni cauchemar ne viennent la déranger.
 
~o~o~

Combien de temps s'est écoulé depuis le retour, depuis le sang, depuis qu'elle a sombré ? Tandis que ses yeux s'ouvrent , elle a l'impression d'avoir dormi milles ans et milles ans encore. Sa tête est lourde, douloureuse. Comme coincée dans un étau qui se serre, encore et encore. Elle a l'impression que si elle bouge, tout va voler en éclat. Aïe aïe aïe. Ses oreilles sont comme voilées, le son est étouffé. La pénombre ambiante est agréable mais … Mais quelque chose lui échappe.
Kimiko gémit et sort sa main de sous la couett- oh stop. Pause. La couette ?

Un œil ouvert, un œil fermé, elle observe son environnement. Se souvient de s'être effondrée dans la cuisine mais là... Le lit et … Un masse ronflante qui l'écrase et la tiens serré. Et... Putain, j'hallucine ?
Douce hallucination s'il en est. Elle souri brièvement. Ferme les yeux. La chaleur l'enveloppe. Ça à l'air vachement réaliste quand même. Elle se frotte les yeux. C'est doux. Elle trouve ça agréable... Jusqu'à ce qu'elle se rende compte qu'elle totalement nue. Et que et bien, ce n'est pas une hallucination. Que Kamui bave sur son oreiller. Qu'il ronfle. Et dort d'un sommeil de plomb. Mais que... Il n'a pas fait ça hein ? Non, il n'a pas fait ça.

Il faudrait qu'elle puisse bouger mais … C'est qu'il pèse le bestiaux. Et elle a beau chercher, impossible de se défaire de ses bras. Elle souffle et soupire. Ok. Restez calme. C'est pas que ce soit très désagréable comme situation. Mais son ventre gronde tellement fort. Et elle a soif. Terriblement soif. Sa bouche est sèche, sa langue pâteuse. Elle tente de s'extirper mais tout ce qu'elle arrive à faire c'est un demi-tour sur elle-même.
Nez à nez avec la chose ronflante, elle fait la moue.

Il est mignon en fait, quand il dort. Il a l'air tellement bien. Pendant quelques secondes, elle ne peux s'empêcher de le regarder dormir. Et de sourire. Doucement. Une pointe de culpabilité commence à apparaître quand elle réalise qu'elle va devoir le réveiller. Mais il le faut. La soif et une envie de pisser assez pressante la titille gravement.

Elle profite de quelques secondes encore pour pousser une mèche de ses cheveux et déposer un baiser sur son front. Pardon mais ça va être rigolo...

▬ Kamui ? Kamui réveille toi s'il te plaît. J'ai soif là.

Elle parle doucement. Mais ça n'a pas l'air de marcher. Plan B. Elle enfonce un doigt dans son oreille, chatouille son nez, trifouille dans ses cheveux.

▬ Allez.. Kamui réveille toi ! T'es mignon quand tu dors mais là, il faut que tu me lâches. Kamui chéri lâche moi...

Elle rit, pas trop fort. Mais elle rit. Et continue sa litanie de supplications, sans jamais hausser le ton. Quel sale con.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 14 Aoû - 18:23


FEAT. Sasebayashi Kimiko
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING

« Kamui ? Kamui réveille toi s'il te plaît. J'ai soif là. »
Pas envie.
Sous l'entente de cette voix, son premier réflexe est de tourner sa tête de l'autre sens, comme un refus de gamin endormi. Non, il veut pas s'réveiller, pourquoi d'ailleurs. C'est son jour de repos, il n'est même pas quinze heures et il dérange personne. Du moins, dans sa tête, il ne dérange personne, il a bonne prise et hors de question de la lâcher, alors pourquoi diable est-ce qu'on doit l'emmerder au réveil ?
« Allez.. Kamui réveille toi ! T'es mignon quand tu dors mais là, il faut que tu me lâches. » seferqgergeer « Kamui chéri lâche moi... »

Aussi stupide que cela puisse être, le chéri a réussi à le faire rougir. Juste un peu, juste un instant et on peut remercier son sale caractère pour avoir dissimulé ça à la chieuse de derrière. M'fin bon, cela ne va pas l'empêcher de lui en vouloir pour ses conneries pour le mettre debout.
Oh, qu'elle va prendre.

C'est sans préavis qu'il se retrouve soudainement au-dessus d'elle, attrapant ses mains pour les lier au-dessus de sa tête et la fixer avec une tronche de pas réveillé, qu'il cache en plaquant son visage contre l'oreiller. Putain, sale emmerdeuse. C'est bon, au pire, si elle rigole, elle va prendre ... Rien que comme ça, elle va prendre.
Peu importe ce qu'elle fait, en fait.
« Tu pouvais pas simplem-... » ... Putain ces seins. « ... Sensation de déjà-vu. »
Sans pour autant que ça déplaise.
Il pousse un soupir et se retient, mais réellement, tellement, de la toucher. Si elle s'est évanouie tout à l'heure, ce n'est pas pour rien, sinon ça ne sera pas arrivé. Alors, on se calme, on se réinstalle sur le côté - la tête dans le gaze, cependant et on pense à autre chose.
Voilà.
« Prends ma chemise, elle est juste là. » Blanche accrochée au bout du lit, elle peut pas rater. « Et j'ai ramené de quoi manger, prends la part que tu veux. »
Et le voilà de retour sous la couette et de nouveau allongé. Dans la vie, faut bien penser un minimum à autrui, sinon ... On devient l'un de ces solitaires à la con qui pensent que le monde mérite de couler sous prétexte qu'ils ont été déçu une ou deux fois dans leur vie.
Pathétique.
« Ne salis pas ma chemise, par contre. »
Vu comment mademoiselle se goinfre ...
Neither more, neither less

_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Dim 17 Aoû - 15:03

one two three


Il se tourne l'enfoiré. Sans la lâcher d'un iota. Elle râle et et tente de mordre son bras mais avant qu'elle n'ai pu réussir à planter ses dents où que ce soit, Kamui s'est trouvé un soudain semblant d'énergie qui lui permet de coincer encore plus Kimi.
Qui ne fait que râler de plus belle, une moue boudeuse sur le visage. Sale type gngngn. Pendant un court instant, elle peux admirer le visage chiffonné et marqué par des traces d'oreiller. Qui forme un motif assez rigolo sur le côté de son visage. Elle sourit et ouvre la bouche pour dire quelque chose quand …  Paf. L'oreiller qui s'écrase, masquant ainsi sa vision et lui clouant la bouche au passage.

▬ Tu pouvais pas simplem-... - Simplement quoi ? Quelque chose te perturbe ? -... Sensation de déjà-vu. 

L'oreiller et l'homme la libère, laissant son corps nu aux courants d'air. Elle frissonne en rentrant rapidement sous la couette, à la recherche de la chaleur douce des draps. Et soupire lentement. Un petit sourire ne cesse d'étirer ses lèvres, juste là, au coin de la bouche. Elle se frotte les yeux, encore un peu endormie et serre sa main sur son ventre qui gargouille à nouveau. Colle son front contre l'épaule de Kamui.

▬ Prends ma chemise, elle est juste là. Et j'ai ramené de quoi manger, prends la part que tu veux.  - et le voilà qui replonge au fond du lit. Sale énergumène. -  Ne salis pas ma chemise, par contre.

Kimi sourit et attrape du bout des doigt la chemise qu'elle enfile rapidement. Les manches sont trop grande et la gêne pour attacher quelques boutons. Elle se débat pendant près de cinq minutes avant de réussir à fermer 6 malheureux petits boutons. Puis avec un soupir de soulagement, elle se penche et murmure à l'oreille du Brun :

▬ Merci – Un bisou ça n'a jamais tué personne. Elle se redresse. - Et t'inquiètes, je ferais juste une énorme tâche de sauce en plein milieu.

Elle s'étire, un brin ironique et finit par descendre de la mezzanine. La chemise est effectivement trop grande. Mais au moins, on oublie qu'elle n'a pas de sous-vêtements. Enfin, je crois.

▬ Ta chemise pourrait me faire une tente...

Kimi rit en se regardant das le miroir de la salle de bains.
Puis elle allume la télé zappe sur une chaîne de dessins animés, vérifie son téléphone et enfin, se sert à boire. Elle engloutit un demi-litre d'eau en quelques dizaines de secondes avant de s'affaler sur la banquette.
Miam. La bouffe sent bon. Elle retrousse ses manches.
Son ventre gargouille et Kimi se met à manger, en mettant un bordel sans nom sur la table.

▬ Si tu descends pas, je vais tout bouffer !

Et elle va réellement le faire. Parce que son corps a besoin d'un maximum de ressources pour se remettre. Bouge ton cul Kamui. La bouche pleine, elle se relève pour mettre la bouilloire en marche et sort deux tasses du placard. Différentes de celles de ce matin. Un détail. Mais elle en a besoin. Le Monde semble tourner différemment.
S'il n'y avait pas eu la faim et la soif, je serais restée là-haut.

▬ Je te jure que je vais tout bouffer !

Sale chieuse.
Un sourire.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 21 Aoû - 9:26


FEAT. Sasebayashi Kimiko
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING

« Et t'inquiètes, je ferais juste une énorme tâche de sauce en plein milieu. »
Si tu fais ça, tu repaies.
Ce n'est pas qu'il est chiant vis à vis de ça, c'est juste que c'est la seule chemise qu'il a réussit à embarquer ici. Il n'a jamais dit que sa présence allait être h24 dans cet appart', même si ... Non, ça ne peut pas se faire, pour la simple et bonne raison que ça serait rendre leur relation un tantinet plus chiante. Se voir une fois de temps en temps, c'est déjà mieux que rien. Qui plus est, elle n'est pas la seule qui a besoin de sa présence, sexuelle ou non ...
Enfoiré, va.
« Ta chemise pourrait me faire une tente... » J'rêve ou elle n'est jamais contente ? « Si tu descends pas, je vais tout bouffer ! »
Il veut la tuer.
Pourquoi les femmes sont-elles aussi emmerdantes aux réveilles ? Sérieusement, laissez les hommes dormir, surtout quand ils vous ont torché le pif et pris soin de vous lorsque vous étiez inconsciente, bande de sales ingrates insatisfaites de la vie. Il ne veut pas bouger, il ne bougera pas et si elle continue comme ça, elle va perdre. Peu importe comment, peu importe quand, Kamui arrivera toujours à gagner.
Toujours.
« Si tu veux que j'me barre pour manger dehors ... » Et il sait que ce n'est pas le cas. « Bouffe tout. »
Elle peut le nier, elle peut le cacher, mais il sait dès à présent qu'elle adore sa présence. C'est vil hein ? T'aimes pas être dominée, hein Kimi ? Si tu crois qu'il n'a pas remarqué à quel point tu t'éloignes vite de lui après avoir couché, tu peux te fourrer le doigt dans le nez. De toute manière, il y a une heure, il a fait une trouvaille pour le moins ... Inattendu.
Mais quelle menteuse.

Il se redresse, se penche au bord et dévoile enfin ce qu'il vient de trouver ; la fameuse tablette de leur première rencontre. Eh bah, il savait qu'elle mentait, mais quand elle a décidé de l'inviter chez elle, cela avait enlevé tout soupçons. Mais là, il doit avouer qu'elle n'est pas très intelligente ... Ou alors, elle l'a carrément oublié.
« Et moi je récupère ça. »Se remettre dans le lit, allumer son bien et pouvoir rejouer à donkey-kong, oh great.« On jouera ensemble, après que t'ais mangé. »
Allez, il n'est pas si salaud que ça, quand même. Il partage tout de même avec sa femelle, c'est un bon mâle dominant que nous avons là, elle aurait pu tomber sur pire que lui, dans le fond.
Quoique...
« Et si tu salis ma chemise, je te prends dans la cuisine. »
Aucun tact, aucune finesse ...
Jamais.

Neither more, neither less

_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Ven 22 Aoû - 14:46

Come and get me.


▬ Si tu veux que j'me barre pour manger dehors ... Bouffe tout.

Elle stoppe son geste, repose ses baguettes et vérifie le sachet. Ok c'est bon, tout n'a pas disparu. Elle ne prendra pas le risque de savoir s'il est sérieux ou non. Bien sur que non, je veux que tu restes. C'est une évidence au fond. Il doit s'en amuser. Elle mâchonne lentement son morceau de viande, perdue dans ses pensée. Son ventre se remplit lentement. Comble le vide.
Mais plus elle mange et plus elle a envie de dormir. Ne pas dormir. Ne pas dormir.

Un forme noire apparaît de la mezzanine. Oh mer- La tablette. Kimi rougit violemment et remercie le ciel de ne pas être visible d'en haut. Elle l'avait oublié celle là. Cette objet qu'elle a gardé depuis le début, comme le souvenir d'un être cher. C'est idiot. Elle n'y peux rien. Elle se trouve bête. Mais elle sourit. Sale tablette. Sale type.

▬ Et moi je récupère ça. On jouera ensemble, après que t'ais mangé. 

… Elle fait la moue, grimace. Comment tu me parles ?! La bouche pleine elle marmonne une vague insulte et quelque sur le fait qu'elle n'est pas une enfant ou que sais-je.. Susceptible. Un peu peut-être. Fatiguée surtout. Vidée de tout..
Elle se frotte les yeux avec les manche de la chemise. S'enfouit dans le col. Ca sent bon là dedans. Ou plutôt, ça sent quelque chose qu'elle aime. Idiote idiote. Elle rougit encore quand elle se rend compte que ça fait dix bonnes secondes que son nez est collé au tissus. Oups.

▬ Et si tu salis ma chemise, je te prends dans la cuisine.

Kimi hoquète et sort de dessous la mezzanine, l'air furieux.

▬ Et si j'ai pas envie ? Il faudrait déjà que tu descende de là-haut et c'est pas gagné.

Elle croise les bras, un air de défi sur le visage.
S'il veut jouer, jouons. Un petit sourire s'étire sur son visage tandis qu'elle attrape sa tasse de thé. Même si ce n'est pas une grosse tâche ou un truc irrattrapable, le thé qui s'étale doucement sur la manche forme un camaïeu de vert pastel.

▬ Oups, j'ai pas fait exprès. Je suis désolée...

Oui, c'est une sale peste. Et oui, elle le cherche ouvertement, persuadé qu'il est trop fainéant pour descendre. Qu'elle va gagner cette fois...
Naïve. Et tranquillement, elle fait une petite révérence, avant de se remettre sur son canapé et de replonger dans ses dessins animés.
Elle tire sur la manche, histoire d'avoir la main au sec et commence même à se rendormir.
Kimi t'es bête. Mais j't'en veux pas.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Dim 24 Aoû - 8:21


FEAT. SASEBAYASHI KIMIKO
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING

« Et si j'ai pas envie ? Il faudrait déjà que tu descende de là-haut et c'est pas gagné. »
Elle n'a pas tort.
Mais vu que monsieur est déjà plongé dans son jeu, elle peut courir pour entendre ça venant de lui. Non lui, il s'amuse avec donkey-kong, allongé tranquillement sur un lit qu'il n'a pas eu à payer pour pouvoir s'y allonger. Ça change, beaucoup, de son quotidien où il fait que traîner dehors. D'ailleurs, il doit regarder l'heure, histoire de ne pas oublier le fait qu'il doit aller chercher Kumo, comme il lui a promis.
Erf, foutu obstacle.
« Oups, j'ai pas fait exprès. » ... Elle déconne ? « Je suis désolée... »
... Est-ce que t'es CONNE ?
C'est ce qu'il vient justement de penser, là maintenant, en la regardant avec la manche de sa chemise désormais tachée. Mais putain, elle croit quoi ? Qu'il a embarqué toute une valise ? Qu'il va vraiment squatter ici H24 ? Non, ce n'est pas envisageable et ça ne se fera pas, parce que les raisons ont déjà été dites plus haut.
Bordel.

C'est en étant blasé et ô combien agacé qu'il descend du lit en boxer, ses pas sont lourds pour montrer à quel point il crève d'envie de foncer sur elle pour lui arracher la tête et le tout avec une mine qui n'est pas vraiment rassurante en train de fixer la chieuse de service qui n'a pas voulu faire preuve d'un minimum de respect envers SES affaires. Oui Kimi, tu as merdé et oui, il va t'en vouloir.
Mais sévèrement.
« Mais bordel de merde, t'as quel âge ?! » Le ton est levé, ça montre qu'il est bien agacé. « Putain, y a que les gosses de quatre ans qui jouent à ça, sérieux. »
Woh.
Pour la première fois - et ça depuis longtemps - il est réellement en colère, puisqu'il n'aime pas qu'on joue comme ça avec ses affaires. Ensuite quoi ? Elle va vouloir s'amuser à balancer des trucs par la fenêtre et ça juste dans le but de l'énerver ? Non, ça non. Alors on fout un putain de stop avant que ça n'aille plus loin, parce que oui, y a des risques pour que ça aille plus loin.
Surtout avec elle.

Sans ménagement, il attrape la jeune fille par le col de sa propre chemise, n'attendant pas une seconde pour défaire les boutons afin de lui retirer ce haut - et que le détail qu'elle soit complètement nue en dessus est complètement effacé de sa tête. Jusqu'à ce qu'il entrevoit sa poitrine, qui le bloque direct. Ce qui l'agace encore plus.
« ... » C'est ça, respire profondément, mord-toi la langue, ça va passer. « Pourquoi tu réfléchis pas avant de faire des conneries, hein ? »
Dit-il alors que lui, la seule et unique chose dont il a envie ; c'est de la prendre tout de suite, en étant en colère. Mais peut-être qu'elle n'est pas en état et elle vient tout juste de manger ... Mais cette poitrine. Dieu qu'il a du mal à résister à cette peau aussi blanche, aux détails alléchants de son co-.
Non.
« T-Tu. » Erf, trop émotionnel dans le fond, c'est pas bon. « Va la laver, tout de suite. »
Et il se détourne, partagé entre une envie primaire et son désir de rester en colère parce que oui, s'il cède, cette putain de chieuse va encore croire qu'elle est autorisée à TOUT avec lui. Or, désolé, mais je ne suis pas un jouet, bordel.

.
Cette phrase s'est échappée toute seule de ses lèvres.
Oups

Mutant & Proud

_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Dim 24 Aoû - 13:17

Sick.


Ho ho. Voilà ce que se dit Kimiko en voyant le visage furieux de Kamui. Elle n'avait pas prévu que ça le vexe autant. Pas prévu qu'il s'énerve pour si peu. Mais alors qu'il bouillonne et l'insulte, elle reste calme, incroyablement calme. Sans émotions apparentes. S'énerver n'arrangerait rien et la nausée qui vient de l'assaillir violemment ne lui permet pas de bouger du canapé. Elle déglutit difficilement, vacille sur le divan. Se sent tellement vaseuse. Quoi ? J'ai mangé trop vite ? En trop grande quantité ?
Elle ne sait pas. Comme un pantin, elle le laisse l'attraper et la déshabiller sans ménagement.
Tourner la tête sur le côté. Rougir. Elle se sent mal. Et plutôt idiote dans cette situation. Elle a du mal à comprendre ce qui peut autant le mettre en colère. Ce n'est qu'une toute petite tâche, elle ne se voit même pas.

Un grand soupir. Les boutons qui se détache un par un. Un frisson parcourt son corps.
Elle a l'impression d'être une enfant. Et c'est étrange comme sensation. Ses bras le long des flancs, elle serre les dents. J'ai envie de vomir.

▬ ...Pourquoi tu réfléchis pas avant de faire des conneries, hein ? 

Parce que. Parce qu'avec toi, j'ai pas envie de réfléchir. Parce que.
Elle se gratte le bras. Vexée et malade. Cette simple phrase lui donne envie de pleurer. Trop fragile encore, trop abîmée.
La nausée commence à s'estomper un peu. Mais sa gorge brûle encore, ce n'est pas fini. Elle redoute le second assaut, il va falloir qu'elle s’éclipse. Merde. Ce ne sera que la troisième fois aujourd'hui qu'elle perd pied. Juste la troisième fois. Et ça l'énerve, bon dieu ce que ça l'énerve.

▬ T-Tu. Va la laver, tout de suite.

Le visage figé, elle détache les derniers boutons et ôte la chemise. Pas de problèmes. Le vêtement dans la main, elle passe volontairement nue devant ses yeux. Elle le trouble, elle est troublée.
Pas de problèmes. Pathétique situation que celle qu'ils vivent. Et malgré tout ce qui l'énerve chez lui, malgré la façon déplacée avec il lui parle, malgré le fait qu'en cet instant, elle a envie de le détester et de le virer de chez elle... Elle n'arrive à rien. À rien d'autre qu'avoir envie de se retourner et se cacher au fond de ses bras. Et ça la tue.
La porte de la salle de bains se referme tandis qu'il crache qu'il n'est pas un jouet. Soit. Elle ne répondra pas à ça. Oh non.

L'eau chaude du robinet, les vapeurs et l'odeur de la lessive chatouille son nez. Et c'est insupportable. Elle a un haut-le-cœur. Plaque sa main contre sa bouche. Ok, on se calme. Respi- Tropp tard.
La tête penchée au dessus de la cuvette immaculée, elle vomit son repas. Quel gâchis.
L'eau qui coule a du masqué le bruit, elle l'espère. Et au bout de quelques secondes, elle se sent mieux. Réellement.

Se relever et finir de nettoyer la manche. Voilà. Plus une traces. Elle allume le chauffage mural minuscule et met la chemise au dessus en espérant que ça sèche vite. Reste encore un petit moment dans la salle de bains. Soupire. Quelque chose de douloureux et de lourd envahit sa poitrine. J'crois que je suis malade.

Ou pas. C'est si évident pourtant, si évident. Mais elle ne voit rien. Elle est bornée.

La porte s'ouvre, Kimi ressort et récupère un sous-vêtement dans son armoire. Elle l'enfile. Sans se retourner, elle finit par dire :

▬ Ta chemise est en train de sécher. D'ici quelques minutes, ce sera bon. Plus de traces de ma connerie.

Puis elle se retourne, le visage marqué par la fatigue.

▬ Je vais retourner dormir. - elle déglutit - Merci de t'être occupé de moi. Le micro-onde est dans la cuisine si tu veux réchauffer ta bouffe.

Elle sourit, difficilement. Et remonte se cacher sous sa couette lâchement. Elle n'a rien d'autre à dire. Et en fait, elle ne sait plus quoi dire ou quoi faire avec lui. Elle a l'impression que quoi qu'elle fasse, aujourd'hui, elle finira par gaffer ou se faire jeter.
T'as raison Kimi, broie du noir, ça aide vachement.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Lun 25 Aoû - 13:39


FEAT. SASEBAYASHI KIMIKO
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING

Il la déteste.
Il la déteste réellement, profondément. Le rendre chèvre comme ça, ça ne devrait pas être permis à quiconque de son entourage. Sans doute parce qu'il ne sait pas grand chose d'elle, qu'il la connait à peine et que ça le surprend de la voir agir de la sorte. Elle qui semble si chiante et si confiante de loin, avec les autres - dans le gang - la voilà .... Plus soumise, plus docile. Ca l'énerve un peu, il se demande s'il est aussi effrayant au point de la faire taire - même si, dans un autre côté, on dirait plus une emprise qu'autre chose. Elle ne proteste pas, elle s'énerve même pas et ça ...
Ça le bloque.

Pas autant que le fait de la voir nue sous ses yeux et de résister à cette putain d'envie de lui sauter dessus afin de passer rapidement à autre chose, mais bon, elle se rend dans la salle de bain, sans doute pour faire ce qu'il lui a "ordonné" de faire. Elle semble ne pas être partante pour quoique ce soit - ou peut-être que si ? - Erf, il faut qu'il arrête de penser qu'à ça, même si c'est difficile quand on sait que la relation a démarré ... Grâce à ça.

Pendant qu'elle est dans la salle de bain, il entend un bruit. Un bruit qu'il a l'habitude d'entendre dans les chiottes du bar et c'est pas vraiment glamour, ni même ... Rassurant. Elle est malade ? Si oui, alors ça le fait d'avantage culpabiliser - putain fait chier - Il a été con, très con. Quoique non, il ne le regrette pas, au moins les choses sont claires comme ça : ne pas déconner avec ses affaires.
C'est tout.
« Le micro-onde est dans la cuisine si tu veux réchauffer ta bouffe. » Elle finit sa phrase et lui se prépare. Enfin, il est déjà prêt. « Je reviens. »
Il n'a rien rajouté entre temps, il a profité de son absence pour prendre ses vêtements pour ensuite s'accaparer les clefs de l'appart et partir en fermant derrière lui. Est-ce qu'il va revenir ? S'il a prit les clefs, c'est sans doute que oui.
Mais avec quoi ?

*****
« Allez, avale ça. Même si c'est dégueulasse. » Dit-il en tendant un verre d'eau mélangé à de l'anti-vomitif. « J'vais te préparer de la bouillis de riz, en attendant que ça fasse effet. »
Une heure - ou plus - après être parti, il est revenu avec un sac de vêtements, un autre de pharmacie et quelques courses pour combler le vide dans le frigo. C'est comme ça qu'on règle les soucis, non ? En comblant le vide et c'est sans doute la meilleure initiative. En parlant d'initiative ; le voilà déjà en train de préparer le riz, déjà en train de découper les légumes ... Depuis quand est-il devenu un monsieur je sais tout faire ? Ah oui, il vivant seul, avec sa mère avant que l'autre fils de pute ne vienne tout gâcher.
Pas y penser.
« Fallait me dire que tu étais malade, t'es vraiment bornée. » Ah, attention à la température. « Tu me fais confiance pour ton corps, mais pas pour ta santé, c'est pas super. »
Il avait juste besoin de dire quelque chose ... Histoire de diminuer le fait que monsieur aime prendre soin des autres.
Ca fait longtemps, putain.

Mutant & Proud

_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mer 27 Aoû - 16:14

close to my heart.


Pas le temps de toucher l'oreiller que s'effondre la jeune femme. Aux bouts de ses forces, elle sombre une nouvelle fois, dans les bras de Morphée. Doux et apaisant sommeil. Et ce n'est que presque deux heures plus tard qu'elle rouvre les yeux, Idiote. Elle l'a été. Trop de fois aujourd'hui pour encore en pleurer. Elle savait u fond, que s elle se levait, ce serait la cata' assurée. Mais s'échapper est une mauvaise habitude qu'elle a prise depuis un moment...   Dure de s'en défaire.

Un moment s'écoule encore, le nez sous les draps, elle écoute. Les yeux fermés, elle s'attend à entendre le silence. Mais au lieu de ça, c'est bruit de casserole et de cuillère. De feu, d'eau qui bout. De la vie en somme. Qui comble le silence. Elle soupire. Exhale la douleur qui tord son estomac et noue sa gorge. L'odeur acide est assez immonde, elle ferme la bouche et grimace.
Le goût qui s'accroche à ses papilles ne va tarder à lui redonner envie de vomir.

Elle descend, lente et désarticulée. Se frotte les yeux, tombe nez à nez avec un verre.

▬ Allez, avale ça. Même si c'est dégueulasse. J'vais te préparer de la bouillis de riz, en attendant que ça fasse effet.

Ça fait déjà un moment qu'elle n'a plus la force de résister à quoi que ce soit, alors elle attrape juste le verre, se bouche le nez et l'avale, les yeux fermés. C'est immonde, absolument immonde. Son visage reste figé dans une expression de dégoût absolu. Elle ne sait même pas ce qu'elle vient d'ingurgiter. Mais peu importe.

Elle le regarde faire, les yeux embués. Il est étonnant, elle n'arrête pas de se le répéter. Et se rend compte qu'elle n'a fait que se planter jusqu'à maintenant, encore et encore et encore. Qu'elle n'a pas arrêté de faire n'importe quoi. Encore et encore. Et qu'elle va juste finir par tout foutre en l'air. Encore.
Se laisser tomber sur la banquette, tirer sur un bout de couette qui dépasse, la laisser tomber sur si et se cacher dedans.

▬ Fallait me dire que tu étais malade, t'es vraiment bornée. Tu me fais confiance pour ton corps, mais pas pour ta santé, c'est pas super.

Elle sourit tristement derrière sa couette. Ah et il semblerait que la chose qu'elle ai bu il y a quelques minutes soit un médicament. Étant donné qu'elle n'a plus envie de vomir. Pour la première fois depuis longtemps – des siècles lui semble-t-il – elle est reconnaissante. De façon sincère. Sans aucune tromperie. Et c'est bizarre, de ressentir quelque chose d'aussi doux et vrai. Elle se sent bizarre.

Et lui continue sa cuisine. Il y a quelque chose dans cette scène qui lui donne envie de rire et de pleurer. De crier aussi. De fuir encore. Un coup d’œil à la porte. Non. Kimi soupire, essaie de calmer la frénétique symphonie que joue son cœur depuis quelques instants. Mais pourquoi, pourquoi est-ce qu'il reste là ? Elle a beau être absolument insupportable, faire tout ce qui est en son pouvoir pour être repoussante... Elle penche la tête sur le côté, ne comprend pas ce qui se cache derrière cet homme qui hier encore n'avait pas de nom.

Un élan. Elle pose les pied par terre et laisse la couette derrière elle.Tant pis pour le monde, pour ce qu'il va en penser, il faut qu'elle le fasse. Alors elle tend ses bras et s'accroche à Kamui. Au corps, au cœur, elle s'accroche. Pose sa tête contre son dos et soupire. Pas de pleurs, pas de cris, juste un peu de tendresse, pour une fois. De la vraie qui vient du cœur.

▬ Ton médicament était immonde.

C'est sur que c'est pas le mieux pour faire la cuisine d'avoir une chose flasque accrochée dans son dos. Pardon.

▬ Merci.

Allez, un jour, tu lui avoueras hein..

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Lun 1 Sep - 16:04


FEAT. SASEBAYASHI KIMIKO
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING

Elle devrait le payer.
Pour tout ce qu'il est en train de faire pour sa gueule, elle devrait le payer. Non seulement il lui donne son temps, mais en plus de ça il utilise sa propre thune pour subvenir aux besoins de cette chieuse qui - en toute honnêteté - le rend aussi chèvre qu'un pauvre ivrogne au white zone. Mais non, soyons calme, elle est malade. Elle a dégueulé, elle se sent pas bien. On ne va pas en plus rendre l'ambiance désagréable sous prétexte que monsieur a définitivement envie de péter un plomb.
Soyons logique.

Ça fait même pas un mois qu'ils se connaissent et il se sent obligé de prendre soin d'elle. Oh oui, pour un humain, c'est étrange, mais pas pour un animal. Le mâle s'occupe régulièrement de sa femelle pour lui faciliter la tâche, pour rendre son mode de vie agréable - selon les espèces. Pour Kamui, Kimi est sa femelle.
C'est moche, mais c'est ainsi.

De toute manière, ce n'est pas dit que quelqu'un en ce bas monde puisse un jour comprendre comment son cerveau commence à fonctionner. Il est entouré de personnes qui sont persuadés d'être encore humains et ça, malgré la présence de pouvoirs. Et si jamais ils apprenaient que monsieur commence à être amateur de chaire humaines ...
Eh merde !
« Ton médicament était immonde. » Retiens-toi, retiens-toi, retiens-toi. « Merci. »
Un geste inattendu peut être une bonne surprise comme ça peut être une mauvaise idée ; le fait de l'enlacer pendant qu'il coupait la viande fait partie de la deuxième catégorie. Résultat ; il s'est coupé le doigt. Ah non, les doigts. Bordel de merde, allez, on ne va pas s'énerver, elle voulait juste être adorable, pour une fois. On ne va pas la blâmer pour ça. Se calmer et éloigner le sang de la nourriture, sinon ça risque d'être dégueulasse.
« C-Ce n'est rien. » Retiens-toi, retiens-toi, retiens-toi. « T'aurais un pansement ? »
Et si elle a l'impression qu'il en a rien à faire de ce qu'elle vient justement de faire ... Va savoir si c'est le cas ou pas, en fait. Le voilà qu'il se retourne pour constater qu'en face de lui se trouve une jolie nudiste ... Parce que oui, depuis tout à l'heure, mademoiselle se trouve les seins à l'air et ce n'est assurément pas une excellente initiative envers la personne avec qui vous couchez.
Surtout avec un excité.
« Et ... Va t'habiller. » Ce mot fut accompagné d'un geste rapide de sa main sur un sein, histoire de la faire réagir. « On s'fout pas à poil dans une cuisine. »
Même si ce n'est pas chez lui.
Mutant & Proud

_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Mer 3 Sep - 7:34

can't say it.


Elle relâche son étreinte. L'odeur du sang vient chatouiller ses narines et sans qu'elle ne s'en rende compte, sa mutation s'active. Elle penche un peu la tête, fronce le nez, les yeux noirs. Emplis decette substance si particulière qui ressemble à du sang mais qui... à vrai dire, n'en est pas exactement.

▬ C-Ce n'est rien. T'aurais un pansement ?

Elle se rend compte que cela fait un moment qu'elle ne s'était pas servi de son lien si particulier avec la substance rouge qui fait vivre nos corps. Et que ça lui manquait. Qu'il y a quelque chose d'agréablement malsain à « sentir » circuler le sang dans chacun de vaisseaux sanguins de son corps. Elle ferme les paupières, écoute, ressent. Son cœur qui bat. Sa respiration. Le ton de sa voix.
Rouvre les yeux. L'accélération du rythme de son cœur à chaque fois qu'il pose ses yeux sur sa poitrine.

▬  Et ... Va t'habiller. On s'fout pas à poil dans une cuisine.

Elle sursaute au contact soudain.
Doucement, le mal s'estompe.Elle accélère la régénération de son propre sang, stop l'écoulement de celui de Kamui. Puis se stoppe. Très mauvaise idée de continuer comme ça, ce serait jouer avec le feu, encore pus qu'auparavant. D'un seul coup, tout s'arrête, ses yeux redeviennent clairs.

▬ Pas besoin de pansement.

Elle fait un petit clin d’œil, visiblement très fière d'elle. Quelque chose se réveille doucement au fond de son ventre. Ça va mieux, c'est certain. Grace au medoc ? Peu importe. Ce qui est sur, c'est qu'elle ne voit plus trouble et que la nausée n'est qu'un mauvais souvenir. Mais, minute papillon. Ce n'est certainement que l'effet du médicament, on va éviter de faire des folie avec son corps maintenant hein.

Kimi pose ses main sur sa poitrine, cachant en partie sa nudité.

▬ Je te ferais remarquer que.. C'est chez moi jusqu'à preuve du contraire et que je me balade à poil si je veux.

Elle grimace, sale peste devant l'éternel et découvre ses seins avant de retourner s'asseoir sur la banquette, s'enroulant une nouvelle fois dans la couette. La fatigue qui l'assomme la ramène sur Terre. Elle est malade.

Ou plutôt, elle subit le contrecoup de la sale crise de tout à l'heure.
Je crois....

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 4 Sep - 23:59


FEAT. SASEBAYASHI KIMIKO
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING

« Pas besoin de pansement. »
Ah, ouais.
Monsieur avait presque oublié qu'en face de lui se trouvait une mutante aussi pétée que sa personne. Mais maintenant qu'il y pense, contrôler le sang, ça n'a pas de conséquences ? Ça expliquerait pourquoi il l'a retrouvé au sol, le nez en sang et complètement inconsciente. Ouais, ça expliquerait pas mal de choses.

Mais voyons le bon côté ; elle possède un don rudement sympathique et fort utile. Si un jour vous voulez braquer une banque et copuler au milieu d'une masse de billets, alors ça sera totalement faisable. Ah tiens, quel chouette fantasme, baiser au milieu d'une montagne de billets ... Même Bonnie & Clyde n'ont pas songé à ça.
Classe.
« Je te ferais remarquer que... » Quoi ? « C'est chez moi jusqu'à preuve du contraire et que je me balade à poil si je veux. »
C'est une question d'hygiène, sale provocatrice exhibitionniste. Mais aussi dû au fait que s'il a ce corps sous son nez, alors ce n'est pas dit qu'il va rester longtemps à faire la cuisine - et surtout à penser à la santé de cette chieuse qui se croit vraiment tout permis, à jouer comme ça avec ses émotions.
« J'ai presque fini, t'façon. » Juste à foutre les ingrédients dans le riz, une pincée d'herbes, mélanger le tout et fermer le couvercle pour la cuissons. « Quant à toi ... »
Il aimerait lui dire ; je me casse, mais ça serait l'abandonner. Regardez cette pauvre bouille enroulée dans sa couverture. Il ne peut pas la lâcher, c'est impossible, alors il va rester - non mieux - il va la coller. Retirer son haut et l'inviter à s'installer contre lui. Elle a perdu du sang, elle a peut-être froid ? ... D'un côté, elle est à poil.
« Et on va limiter ton pouvoir, tiens. » Monsieur prend des décisions, problème ? « Deux/trois fois par semaine et plus en cas d'urgences. »
Il s'autorise à la toucher, à lui caresser les cheveux. S'amuser à les coiffer - presque, si on peut appeler ça une coiffure - et à la regarder, sans doute en train de faire une grimace ou deux.
Un baiser volé.
« T'es plus toute seule, je te ferais dire... » Il parle du gang, bien sûr. « Alors évite d'agir bêtement. »
Un autre baisé, plus prolo- oh puis merde, il veut juste l'embrasser comme il le désire. Sans plus.
Promis, sans plus.
Promis.

Mutant & Proud

_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Ven 5 Sep - 14:18

can't resist temptation.


Sale gosse, emmitouflée dans sa couette, les yeux rivés sur le vide. Elle s'égare un instant. Disparaît, ne pense plus à rien. La voix de Kamui la ramène à la réalité. Elle se frotte les yeux et baille. En oubliant de mettre sa main devant sa bouche, évidemment.

▬ J'ai presque fini, t'façon. Quant à toi ... 

Elle le fixe, les yeux grands ouverts. Attend une sentence, un retour de bâton. Retient presque son souffle face au silence qui suit ses paroles. Elle fait des choses, dit des conneries, se prend pour la reine.. Et n'assume pas. Absolument pas face à lui. Elle a tellement peur qu'il s'en aille... Ou qu'il disparaisse. Pouf. Comme ça.

Kamui ôte son t-shirt, s'installe à côté et la colle contre lui. Les yeux écarquillés, Kimi ne sait plus comment faire pour étouffer les battements de son cœur. Elle a l'impression qu'il va perforer sa poitrine et en sortir pour exploser en millier de petites étoiles. Elle rougit, grimace pour le cacher. La chaleur qui se dégage de son corps est tellement agréable. Elle frissonne, ferme les yeux.

▬ Et on va limiter ton pouvoir, tiens. Deux/trois fois par semaine et plus en cas d'urgences. 

Hein ? Deux, trois fois ?!
HEIN ?!
COMMENT PEUT-IL SE PERMETTRE DE-

Elle a faillit ouvrir sa bouche et crier qu'elle n'est pas une enfant, qu'elle fait ce qu'elle veut, qu'elle sait où sont ses limites – faux ! -, qu'il n'a pas le droit, etc, etc, etc... Mais au moment même où il s'est mis à toucher ses cheveux, Kimi a fondu. Pcccchhhht. Plus rien à dire, plus de colère, de caprice, plus rien d'autre qu'un frisson et une agréable sensation qui fait fourmiller sa peau.
Elle retrousse un peu sa lèvre au moment où elle se rend compte qu'il massacre joyeusement sa coiffure. Quelle coiffure ? Elle tire la langue.

Est-ce qu'il vient de m'embrasser ? Est-ce que quelqu'un a vu ça ?

▬  T'es plus toute seule, je te ferais dire... Alors évite d'agir bêtement. 


… Bêtement ? C'est-à-dire ? Comme là, maintenant ?
Quand elle lui rend son baiser, avouant malgré elle à quel point elle est mordue.
Quand ses mains parcourent la peau de son torse, comme animées d'une volonté propre.  
C'est bête, c'est incontrôlable. Son besoin de le toucher devient de plus en plus maladif. Elle continue de l'embrasser, colle son corps presque nu au sien et...
Merde. Ralentir, souffler, se contrôler. Ne pas avouer. Trop tard. Elle pousse un grand soupir et pose quelque se conde son front contre l'épaule de Kamui. Puis, elle relève la tête et le fixe dans les yeux et sourit.

▬ J'ai faim.

De quoi, de qui... Bonne question.

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Ven 5 Sep - 16:17


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Ven 5 Sep - 23:07


_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Sam 6 Sep - 10:26


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Dim 7 Sep - 22:20


_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 11 Sep - 13:20


_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 42
CITATION : S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant.
MESSAGES : 258
FEAT : Izayoi Sakuya fom Touhou
CRÉDIT : (c) beh moi
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2014

FICHE PERSO
XP:
56/178  (56/178)
PV:
20/20  (20/20)
avatar


Sam 13 Sep - 22:23

Cause, you know, i lov-


Elle ferme les yeux, se laisse porter. Flotte légèrement dans un état à demi conscient.
Ellegrimace. Pas parce que ce n'est pas agréable- loin de là – mais parce qu'un marteau-pilon lui écrase le crâne depuis quelques secondes. Ce n'était pas une bonne idée, non. Mais maintenant qu'ils y sont... Ce serait vache de tout planter là. Alors elle esaye d'oublier, dans ses bras, contre lui. Qu'elle a mal, qu'elle soufre. C'est ça. Il agit sur ça. Sur la douleur. Comme un calmant, sa dose de morphine. C'est pour ça qu'elle le cherche constamment, pour ça qu'elle ne peut décidément plus s'en passer.

Elle sent la fin arriver. Soupire à son oreilles, murmure son prénom puis se laisse aller. Encore une fois. Elle se laisse partir. La fin de tout. Pendant quelques merveilleuse secondes, le plaisir vient effacer toutes traces de douleurs, de faiblesse, de ces choses qui la rendent malade.

Elle ouvre les yeux et se retrouve nez à nez avec un Kamui qui .. a une drôle d'expression sur le visage. Kimi, les yeux embués, a du mal à bouger. À parler. Elle est fatiguée. Heureuse mais vraiment très fatiguée.

▬ Pourquoi tu fa-fais – elle reprend son souffle, quelques secondes de pause, juste quelques secondes de répit -fais une tête pareille ?

J'ai fait un truc de travers. Voilà la première chose à laquelle elle pense. Puis elle réfléchit. Et soupire. Pourquoi cette tête putain. Elle ferme les yeux, esuie les gouttes de sueur qui coule le long de son visage. Son ventre hurle tellement elle a fai- oh la bouffe !
Pas que ça ait durer une éternité mais sait-on jamais. Elle ne voudrait pas que tout ai cramé par sa faute...
Oui sa faute, vous avez bien lu. Elle cherche, c'est un fait, depuis qu'elle s'est réveillé à côté de lui.

▬ Kamui chéri, la bouffe va pas cramer ?

Taquinerie, gaminerie. Prendre un ton léger pour cacher la lourdeur de ce qu'elle ressent. Elle prendrais presque du plaisir à l'appeler comme ça....
Elle lui lance un regard inquiet puis dépose un baiser sur sa bouche. Léger, doux. Et referme les yeux, serrant ses mâchoire. Faites que ça s'arrête ce mal de crâne...
Kimi se frotte le visage, en essayant vaguement de passer à autre chose. Mais quelque chose trotte dans sa tête depuis tout à l'heure à vrai dire. Elle a du mal à croire ce qui a faillit sortir de sa bouche. Elle colle ses yeux sur Kamui, y cherche une réponse mais rien. Rien. Pas d'indice.
Quelle idiote...

_______

Afraid.
Little.
Monster.



hihi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Shame on me ▬ Kamui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» ... ( PV Shame )
» Kamui Shiro
» Max & Athëna ¤¤ Shame on me
» Kagura Kamui [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-