AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tranché jusqu'au cou - Setsuna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 111
MESSAGES : 1763
JUKEBOX : キミシダイ列車 - ONE OK ROCK
FEAT : Portgas D. Ace
DATE D'INSCRIPTION : 13/07/2013

FICHE PERSO
XP:
132/190  (132/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Jeu 7 Aoû - 17:52












Ikebukuro, temple de la délinquance. C'est dans ce quartier bien fréquenté que l'on peut rencontrer des centaines de petits groupes de délinquants. Ils sont tous différents, si faibles et pathétiques. Face aux quatre gangs de Tokyo, ils ne sont rien. Ils crachent sur les plus gros piliers de cette ville détruite. Ce quartier puait la mort et la violence, encore plus qu'à Shibuya. Mais aujourd'hui, Taiga ne voulait rien de tout ça. Non, il avait une course à faire. Cependant, rien n'allait se passer comme prévu. L'homme était habillé normalement, en noir, tout ce qu'il y a de plus sobre et de plus discret ... Mais voilà qu'en passant à côté d'une petite ruelle, un homme l'attrapait pas le col pour le plaquer contre le mur. Ouh la violence, c'est quoi cette CONNERIE ?

« C'est toi le connard qui nous a piqué les bijoux, hein ? Ouais. »

Ooops. Non, c'est pas vrai. Sauf que si. L'homme qui venait d'interpeller Taiga faisait parti d'un petit gang de voleurs, et il n'était pas seul. Il était accompagné de trois autres personnes. L'Eldorado reconnaissait leur gueule. Oui, le recruteur avait volé leur butin et voilà où ça le menait. On l'avait démasqué. Là, Taiga était seul contre tous dans cette ruelle qui n'avait pas de sortie de secours. Dans la merde, Taiga était dans la merde. C'est cool la solitude .. Mais pas trop. Au final, on aura toujours besoin de l'aide de quelqu'un. Là, le jeune homme n'avait qu'un couteau-suisse dans sa poche. C'est pas assez suffisant pour mettre tout le monde à terre.

« Connard d'Eldorado, on va te buter. »

« Je vois pas de quoi vous parlez, là. »

Taiga, t'es dans la merde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taigao.tumblr.com/
informations
POINTS : 115
CITATION : Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine. ~ Snatch
MESSAGES : 579
JUKEBOX : Stupéflip Vite : Stupéflip/One for the money : Escape the Fate/Money : Mystery Skulls/Suicide Social : Orelsan/Breaking the Habit : Linkin Park/ Best of you : Foo Fighters/
FEAT : Artiste - Yuki Hayabusa(White Rabbit)
CRÉDIT : Leyna (moi)
DATE D'INSCRIPTION : 17/02/2014
LOCALISATION : En train de se bourrer la gueule dans Ikebukuro

FICHE PERSO
XP:
24/174  (24/174)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Ven 22 Aoû - 16:00


J’avais envie de loger une balle entre les deux yeux de tous les pandas qui n’étaient pas foutus de baiser pour sauver leur espèce. J’avais envie d’ouvrir les vannes de dégazage de tous les pétroliers et de polluer toutes ces plages françaises que je ne verrai jamais. J’avais envie de tout salir d’une fumée bien noire.FIGHT CLUB
La diplomatie c'est pour les tafioles


Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout. FIGHT CLUB


Ikebukuro, quartier à emmerdes. Ikebukuro, quartiers des bastons, quartiers où les gens sont habitués à voir cramer des bagnoles et des gens se taper dessus. C'est dans ce quartier que Setsuna avait décidé d'habiter ; peut-être parce que cet état d'esprit lui plaisait ? Elle n'en savait rien. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle s'y sentait bien, elle s'y sentait chez elle. Profond soupir alors qu'à la télé rien ne lui plaît. Agacement quand elle se rendit compte qu'elle n'avait plus que deux clopes dans son paquet. Obliger de sortir pour en racheter... Pas que l'idée de sortir lui déplaisait, mais un peu quand même. Fatiguée, rien ne se passait vraiment comme elle le souhaitait depuis quelques jours. Attrapant un de ses jeans large complètement défoncé et troué, un débardeur noir et sa veste en cuir, la jeune femme fourra un peu d'argent dans sa poche et ferma derrière elle. Mei n'était pas à la maison aujourd'hui... Setsuna ne l'avait même pas entendu partir.

Les rues d'Ikebukuro, animé ? Ce n'était rien de le dire. C'était à croire que les tarés étaient de sortit. Quand Setsuna posait les yeux à un endroit, elle pouvait y voir des attroupements de gens... Bastons entre petit gang ? Règlement de compte ? La jeune femme n'en savait rien, mais étrangement, elle ne se sentait pas dépaysé. Elle aimait vraiment ce genre d'ambiance... C'est peut-être bizarre de se sentir bien en de telles circonstances ? Se sentir vivante alors que des gens se foutent sur la gueule, oui, c'est assez étrange. Un distributeur automatique de clope, le Saint Graal, l'objet de toutes ses convoitises. Une queue devant un distributeur, apparemment, elle n'était pas la seule à être en dèche. Alors qu'elle s'approche petit à petit, sortant sa carte et sa monnaie, ses yeux se dirigèrent vers une ruelle, une voix la sortant de ses songes. Un vole de bijoux ? Pourquoi cela attire son attention ? Setsuna n'en sait rien, mais c'est au moment ou son paquet de clope tomba et lui arriva dans les mains qu'elle entendit alors les mots «  Connard d'Eldorado » et « On va te butter » dans la même phrase... Un confrère se trouvait donc dans cette ruelle ? Autant aller y faire un tour.

La jeune femme s'allume une de ses nouvelles cigarettes, les seven stars, rien de meilleur pour commencer une bonne journée... Ou pas. Elle savait très bien où son mégot allait terminer, sans doute écrasé sur le front d'un de ses idiots. On ne touche pas à Eldorado, on ne touche pas à sa nouvelle famille. Les yeux de la demoiselle scrute les recoins de cette ruelle, fixe les énergumènes et... Ce mec. Elle le connaît. Elle l'a déjà vue... Elle avait souvent vue Kamui avec ce mec. Taiga Yamasaki ? Ouais, c'était ça. Bon, que faire ? Envenimé la situation ? Pourquoi pas... La diplomatie c'est pour les tafioles de toute façon et ce n'était vraiment pas son fort. Les phalanges craquent tout comme sa nuque alors qu'elle s'approche, écrasant son mégot sur la nuque de l'un des quatre énergumènes... Putain Setsuna, pourquoi tu ne réfléchis jamais avant d'agir ? A croire qu'elle était vraiment maso et qu'elle aimait s'en prendre plein la gueule. Un coup de genou dans le cul de celui qu'elle venait de brûler avant de lâcher avec nonchalance.

Vous ne devriez pas vous en prendre à Eldorado. Vous n'savez pas à qui vous vous frottez...

Setsuna est vraiment conne, vraiment, énormément. Du quatre contre deux... Certes, elle avait fait du free fight et du taekwondo. Elle était habituée à s'en prendre plein la gueule, mais il fallait mieux qu'elle ne fasse pas la maligne. Un mauvais coup et elle pourrait rester le carreaux. Elle espérait que son acolyte serait apte à se défendre, étrangement, elle n'avait aucun doute là-dessus.

Tu t'occupes de ceux de gauche et moi de ceux de droite... ?

Idiote... Courir serait peut-être la meilleur option non ? Ouais non, fuir n'était pas son genre . Autant entrer dans la mêlée et tout casser. Ça c'était carrément plus son style. Quatre contre deux, c'était carrément faisable, peut-être, ou peut-être pas.

Je compte sur toi Taiga...

Il ne devait peut-être même pas savoir son blase.. Tant-pis, pour l'heure, il fallait leur montrer qu'à Eldorado, ils en avaient dans le pantalon. Peur d'eux ? Si c'est ce qu'ils voulaient croire, alors ils n'allaient pas être au bout de leur peine...


Codage by pandora. Image de base Tumblr/Modif' Leyna.
Correction en cours

_______
shut the fuck up
Une fille à genoux qui mord sa main ensanglantée. Et qui hurle. Qui hurle une plainte incohérente. Comme si le désespoir avait pris forme. La forme d’un cri. Elle crie la fin d’un rêve, elle crie la fin du monde. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheshire-cat-is-dead.tumblr.com
informations
POINTS : 111
MESSAGES : 1763
JUKEBOX : キミシダイ列車 - ONE OK ROCK
FEAT : Portgas D. Ace
DATE D'INSCRIPTION : 13/07/2013

FICHE PERSO
XP:
132/190  (132/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Sam 23 Aoû - 11:42












Bon, plusieurs choix s'offraient à Taiga. Il avait la possibilité de voler le pouvoir d'un des homme si celui-ci était un mutant et comme ça, il défonce tout le monde en un claquement de doigt. Du moins, tout dépend de la forme du pouvoir. Ca pouvait être un pouvoir puissant tout comme un pouvoir merdique. Qui sait, qui sait.. Ou solution deux : soit il y avait la mort. Tuer encore et encore, la loi du plus fort, c'est comme ça. Taiga aime bien cette proposition. De base, il n'aime pas tuer, ce n'est pas la plus grande de ses passions mais si sa vie était en danger ... Là, il pouvait s'autoriser un peu de sang ici et là. Alos qu'il s'apprêtait à foncer sur l'un de ses ennemis, l'un deux hurlait à la mort en sentant une pseudo douleur sur sa nuque. Une demoiselle fit son apparition, douce et jolie jeune femme connue des yeux du recruteur des Eldorado. Setsuna. Oh, quelle coïncidence, n'est-ce pas ? Taiga applaudissait doucement avant de poser son regard sur la jeune femme rouge.

« Oh. Setsu-chan. Quelle joie de te voir ici ! »

Bon ta gueule Taiga, mets ton côté charmeur à l'autre bout de ton crâne et concentre toi sur tes adversaires. Adversaires ? Mais oui. Donc que devait-on faire avec ces gars là ? Taiga les a bien cherché, peut-être intentionnellement mais il les a cherché et ils l'ont trouvé. Setsuna proposait une solution. Elle s'occupait des deux de la droite et lui de la gauche. Bonne idée, deux chacun, quelle régale.

« Pas de soucis. »

Sans plus attendre, Taiga fonçait sur le plus mince mais l'autre personne à côté de lui utilisaient un pouvoir un peu particulier : celui de l'empoisonnement. Okay, ce n'est pas bon du tout. Taiga posait sa main sur son visage pour éviter de respirer l'odeur pestilentielle qu'il pouvait sentir d'ici. C'est quoi ce pouvoir, sérieusement ? En plus, ça avait l'air de faire mal. Le jeune homme esquivait les attaques du mutant, il lançait une pâte visqueux qui atterrissait sur le mur. Celui-ci fondait, mais littéralement.
Owh. Okay, changement de plan.

« Setsuna, fais gaffe à toi si tu veux pas fondre comme ce mur-là. »

Vaut mieux prévenir que guérir, non ? Bon, il fallait bien trouver une solution à ce PUTAIN de PROBLÈME, non ? Et avec Taiga, il y a toujours des problèmes ... Mais peu de solution. Chance, le recruteur possédait un pouvoir tout aussi particulier que son pote le poison-man. Lentement, Taiga fermait les yeux pour pouvoir se concentrer. C'était rapide, en une fraction de secondes ... La peau de l'homme qui dégoulinait de poison redevenait normale. La panique l'envahissait. Qu'est-ce qui s'était passé à l'instant ? Oui, cet homme venait de perdre son pouvoir et il ne comprenait pas la situation. Il posait son regard rempli de haine sur celui de Taiga ... Et magique. Le corps de l'Eldorado dégoulinait de cette substance toxique. Voilà la puissance de son pouvoir : absorber le pouvoir des autres pour pouvoir l'utiliser comme bon lui semble tandis que l'autre restait un simple humain sans défense.

« Bye-bye. »

Taiga tendait ses bras vers ses proies avant de lâcher la substance visqueuse qu'est ce poison sûrement mortelle. Il s'accrochait au corps des hommes et ces derniers hurlaient dans l'agonie. Ca faisait si mal que ça ? On dirait bien, Taiga ne ressent rien et il a déjà manipuler ce genre de pouvoir par le passé ... Ca lui plaisait bien.

« Besoin d'aide, Setsu-chan ? »

Disait-il calmement en abandonnant ses pauvres petites victimes qui allaient sûrement mourir si elles ne trouvaient pas un antidote et vite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taigao.tumblr.com/
informations
POINTS : 115
CITATION : Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine. ~ Snatch
MESSAGES : 579
JUKEBOX : Stupéflip Vite : Stupéflip/One for the money : Escape the Fate/Money : Mystery Skulls/Suicide Social : Orelsan/Breaking the Habit : Linkin Park/ Best of you : Foo Fighters/
FEAT : Artiste - Yuki Hayabusa(White Rabbit)
CRÉDIT : Leyna (moi)
DATE D'INSCRIPTION : 17/02/2014
LOCALISATION : En train de se bourrer la gueule dans Ikebukuro

FICHE PERSO
XP:
24/174  (24/174)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Dim 24 Aoû - 16:33


J’avais envie de loger une balle entre les deux yeux de tous les pandas qui n’étaient pas foutus de baiser pour sauver leur espèce. J’avais envie d’ouvrir les vannes de dégazage de tous les pétroliers et de polluer toutes ces plages françaises que je ne verrai jamais. J’avais envie de tout salir d’une fumée bien noire.FIGHT CLUB
Hit this motherfucker


Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout. FIGHT CLUB


Setsu-chan ? C'est quoi ce surnom qu'il lui donne ? La jeune femme lâche un profond soupir alors qu'elle ne peut s'empêcher de sourire malgré tout. Ne pas agir de façon imprudente, ce serait stupide de se faire avoir parce qu'elle n'était pas concentrée. La jeune femme regarda les deux dont elle devait s'occuper, un était assez imposant et l'autre était. Assez... Petit en fait. Ne pas sous-estimer son adversaire, surtout pas, combien de fois avait elle était surprise et envoyé au tapis par des gens de petites tailles ? Setsuna n'avait pas compté, mais c'était arrivé plusieurs fois. Elle déglutit alors que le stress s'empare d'elle. Se battre ne la dérangeait pas normalement, alors pourquoi angoissait elle... ? Des mutants ? Si c'était le cas, ça risquait d'être plus difficile que prévu. Ses phalanges craquent une nouvelle fois alors que son dos se décolle de celui de Taiga. Lui aussi avait foncé sur son adversaire... Autant ne pas perdre de temps, peut-être que les flics allaient débarquer, ou peut-être pas ; mais mieux vaut ne pas prendre de risque. Donner le premier coup n'était pas dans ses habitudes, mais autant innover.

Un crochet du droit, poing serrer au maximum, le gringalet esquive et l'expression de son visage change... « Qu'est-ce qu'il a à sourire comme ça ce con ? » Le voilà qui attrape le bras de la demoiselle avant de se glisser derrière elle comme un serpent... Aussi flexible que du caoutchouc ; bordel. Il l'enveloppe, l'enserre alors que celui à la carrure imposante s'approche poing serré, c'était quoi lui, un touché de la mort, une force surhumaine ? Hors de question de se prendre un coup de la part de ce mec. Il préparait un truc pas net. Setsuna serre les dents, serre son emprise sur les bras qui l'enveloppent tout en reculant avec violence pour cogner l'autre sur le mur. Il fait froid, elle le sent, ça va arriver, vague cristalline, vive la banquise, les bras de ce mec congèle la laissant alors s'extirper. Il ne pourrait pas utiliser ses bras pendant quelques temps. Alors qu'elle se redresse, Taiga semble aussi avoir des « difficultés », de l'acide... ? Ils étaient vraiment tombés sur des tarés... Quoi que... Ces deux-là l'étaient bien plus encore. Son souffle se fait court, mais son coeur bat à tout rompre. Au moins, elle en avait mis un au tapis. D'ailleurs, il continuait de gueuler « c'est froid putain ! Mes bras, je sens plus mes bras ! » Pathétique. Elle aurait dû le congeler entièrement.

Sestuna se masse l'épaule, regardant l'autre mec en face, cherchant à comprendre sa particularité. Est-ce qu'elle avait vue juste ou pas ? Il s'approche en vitesse, levant de nouveau le poing, esquivé, par n'importe quel moyen ; elle choisit de se baisser afin qu'il ne tape dans le mur qui... Explosa ? C'était bien une explosion, certes, minime, mais une EXPLOSION QUAND MÊME qui avait eu lieu ! Ce mec décomposait la matière, ou quelque chose dans le genre ? Ne pas se faire toucher, surtout ne pas se faire toucher. La sueur dégouline de ses tempes, ne pas avoir peur, ne pas paniquer. Une idée, une putain d'idée bordel. Esquivé n'était pas son fort, mais l'instinct de survie lui faisait faire tout et n'importe quoi. Il arme encore une fois son poing, il approche, trop près, beaucoup trop près. Elle retire sa veste en deux mouvements, lui balançant devant le visage avant de lui attraper la jambe, rapidement elle congèle et il se retrouve cloué sur place. Le sol autour de lui avait fini par devenir une petite patinoire. Il tente d'avancer, mais il n'y arrive pas. Son regard se porte sur sa veste qui avait pratiquement réduit en miette, attrapant son paquet de cigarette et son briquet encore indemne, elle en porta une à sa bouche, la voix de Taiga la sortant de ses pensées. « Besoin d'aide Setsu-chan ? » Hum. Théoriquement, elle n'en aurait pas besoin, mais le pouvoir de ce mec était particulièrement chiant. Un mauvais mouvement de sa part et... Oh et puis merde.

Non, j'ai pas besoin de ton aide...

La jeune femme attrape une des briques que ce mec avait explosé, la solidifiant avec son don. Il allait se prendre une putain de caillasse glacé dans la tronche et se serait réglé. Elle charge, il avance son poing qu'elle esquive au dernier moment, lui arrachant quand même le bas de son tee-shirt... Elle abat alors la grosse brique glacée sur sa tronche, l'arrière de son crâne tapa contre le mur derrière lui. Voilà qui était réglé... La pression retombe, sa respiration se fait rapide tout comme les battements de son coeur. Putain, dans quoi elle s'était embarquée encore ? Des sirènes... Des sirènes qui s'approchent ? Les flics ? Si les traqueurs débarquaient se serait vraiment la merde. La jeune femme tourna alors vers Taiga, lui attrapant la main.

On se barre ; grouille !

Elle connaissait ce quartier comme sa poche, il ne lui fallut donc pas trop de temps pour penser à un endroit où ils pourraient se planquer. Non loin, il y avait une sorte de « planque », pour ne pas dire un repère de camés. Un endroit où Setsuna allait quand elle prenait encore toutes les putains de cochonneries qu'elle s'injectait. Toujours la main de Taiga dans la sienne, elle accélère, traverse la route, ne faisant pas vraiment attention aux voitures. Les voici trois rues plus loin ; sur un escalier qui mène à la fameuse planque... Aller à l'intérieur ne lui paraissait pas une bonne idée tout compte fait. L'escalier était caché par un muret et au pire, ils n'avaient qu'à rentrer dans la cave pour se cacher. Un soupir, elle tente de reprendre son souffle. Elle lâcha alors la main de Taiga, s'allumant sa cigarette.

Bon, on devrait pas se faire repérer, mais j'pense pas que ces gars-là étaient seuls. Putain t'as le don de te mettre dans la merde mec, t'es pire que moi !

Pour le coup, c'était vrai, il était vraiment pire qu'elle.. Se laissant tomber sur une des marches de l'escalier, la jeune femme lâcha alors un sourire en coin.

Alors, tu as une idée de ce qu'on doit faire maintenant « Monsieur je me fous dans des situations pas possible ? »

Elle le taquinait, rien de méchant. N'empêche, qu'il soit heureux, il avait eu de la chance qu'elle soit là au bon moment... Quoi que, il aurait très bien pu gérer la situation tout seul. Le don de ce mec était loin d'être useless.


Codage by pandora. Image de base Tumblr/Modif' Leyna.
Correction en cours

_______
shut the fuck up
Une fille à genoux qui mord sa main ensanglantée. Et qui hurle. Qui hurle une plainte incohérente. Comme si le désespoir avait pris forme. La forme d’un cri. Elle crie la fin d’un rêve, elle crie la fin du monde. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheshire-cat-is-dead.tumblr.com
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Tranché jusqu'au cou - Setsuna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Setsuna Sakurazaki... Setsu-chan quoi!-^^-
» Jusqu'aux dernières lueurs de la nuit [ pv Lalwende ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-