AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le vol a huis-clos d'Atlantide [con Omega]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
Invité
Invité

Lun 28 Juil - 8:18

A boire, il fallait a boire pour Satoshi, la chaleur caniculaire d'aujourd'hui était atroce, même en interieur, a l'abri. Enfin, dans le repère d'Atlantide il y avait sûrement quelque chose a boire quelque part. Satoshi écrasait donc sa dernière cigarette dans le cimetière qu'était devenu le cendrier en quelques heures, et se leva, en quête d'une boisson.

Il ne passait que peut de son temps au repère d'Atlantide, ce n'était pas l'un des plus beaux endroits de Tokyo, mais l'air que le repère possède est plaisant. Bien sur, c'était un vieil entrepôt, et on trouve toujours de nouveaux défauts, oui, l'aspect visuel du lieu est le cadet des soucis de Satoshi. L'un des plus grands gangs de Tokyo se doit d'avoir une planque digne de ce nom, quelque chose de plus impressionnant qu'une vieille usine. Quelque chose de plus impressionnant, mais là n'est pas l'affaire du jour. Le fumeur a besoin de boire.

Et il arriva enfin devant le frigidaire du salut, celui qui contenait les boissons, toutes les bonnes choses qu'il y a Atlantide, le frigo sur lequel il y a écrit "Ne pas toucher" dessus. Un regard a droite, un regard a gauche, personne, et on ouvre la porte du temple. La lumière du frigo faisant le même effet que dans les films quand un personnage trouve un trésor, il ilumine le visage du personnage.
Tous les types d'alcool qu'on peut trouver a Tokyo, et des tas d'autre choses, une canette de coca coincé entre deux bouteilles de bourbon, un bouteille de sake, ouverte dont le bouchon a disparu, et tant d'autres. Satoshi sortit donc une petite canette de bière du fond du frigo ( pour qu'elle soit bien fraiche vous voyez ), et referma le coffre au trésor en toute discrétion, pour retourner boire dans un fauteuil bien confortable.
Mais la furtivité de Satoshi ayant des limites, quelle ne fut pas sa surprise en découvrant le visage mécontent se trouvant sur le pas de la porte.
- O... Omega, sortit il en souriant doucement, c'est... pas ce que tu crois.

Le maitre incontesté du gang, le Joe Dalton d'Atlantide, le propriétaire de cette canette de biere se tenait là, devant Satoshi, qui venait de lui voler une bouteille dans le cadre d'une consommation personnelle. Et Satoshi ne pouvait qu'appréhender ce qu'il pouvait se passer et quelle sentence il allait recevoir pour le crime.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 50
CITATION : j'étais bon et pour mon malheur éternel, j'ai voulu être grand
MESSAGES : 838
FEAT : karkat vantas - homestuck
CRÉDIT : matt
DATE D'INSCRIPTION : 09/07/2013

FICHE PERSO
XP:
24/172  (24/172)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Mar 29 Juil - 19:16

le vol à huit-cos, aussi dit l'échec vraiment magistral de satoshi
satoshi & oméga ★ Proses en #BC9BE1 ★ Codage par ©Paindore sur APPLE SPRING
MUSIQUE – Tu revenais de chez Mudoka, tranquillement. Sans pression, normalement, rien ne t'indiquait que ça allait mal se passer un peu plus tard, dans les minutes à venir. Tu revenais dans ton chez toi, à savoir le repère du gang. L'odeur de la ville te changeait de l'appartement d'Hirose auquel t'avais presque commencé à t'habituer. Retour aux bonnes vieilles habitudes.
Enfin, bonnes, c'est vite dit.
Parce qu'à peine as-tu pousser la porte que tu entends des bruits de bouteille, et tu te doutes bien que quelqu'un est déjà en train de se déchirer la gueule DANS TON QG (oui tu as décidé que ça t'appartenait). Et voilà que tu apperçois une tête brune dans TON putain de FRIGO.

C'est la guerre.
Tu restes le fixer en le surplomber de ta hauteur (lol bon ok tu surplombes juste ses genoux à ce point là) et fais craquer tes doigts, ta nuque, ton dos ABSOLUMENT TOUT CE QUE TU PEUX CRAQUER ET TU RESTES LE FIXER EN MODE « je vais exterminer ta famille sous tes yeux et je te couperais tes doigts pour te les enfoncer un à un dans ton NOMBRIL ».

C'est pas ce que tu crois. C'est ce qu'ils disent tous.

« ..... Otooooo............ »

C'est à ce moment là où on doit courir. Mais visiblement Satoshi a des morceaux de cerveau bouffés par les termites.
ALORS TU LUI FOUS UN PUTAIN DE HIGHKICK DANS LES COTES GENRE SUPER VIOLENT ET HURLANT DE TOUTES TES FORCES. Puis tu te remets debout, correctement, tu bouges partout, tu fais des grands gestes, tu secoues les bras et tu fais des sauts sur place. Bref t'as pété un boulon.

« JE TE REVOIS ENCORE FOUILLER DANS LE FRIGO SANS MON AUTORISATION JE T'ENFONCE CHACUNE DE CES BOUTEILLE DANS LE CULS ET APRES JE TE COMPRESSE LES FESSES POUR LES FAIRE EXPLOSER DANS TON RECTUM JUSQU’À  CE QUE TU TE DÉCHIRES DE L’INTÉRIEUR C'EST CLAIR ??? »

Keep calm.

_______


« your existence is a chronic disease, a repitition of pain »


(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Mer 6 Aoû - 20:16

Evidement, comme si être pris sur le fait, suffisait pas, Omega prit du zèle et envoya le plus fort coup de pied que Satoshi n'avait jamais reçu, a un point qui l'envoya par terre et cassa la bouteille de bière. A ce moment là, le brun avait envie de gueuler " Nan mais t'as vu ce que t'as foutu ! T'as cassé la bière ! ", mais tout ce qui sortit de sa bouche ne fut qu'un rapide "Blurgh" qui lui coupa la respiration.
Tel un Joeffrey, Satoshi tentait de reprendre sa respiration, devant le contemplatif Tyrion, qui venait de le foutre a terre a cause de l'alcool. Le Tyrion qui tentait de faire la morale a Joeffrey, de la manière la plus saine et non violente possible ; en gueulant que son anus allait prendre cher. Le temps que Satoshi se relève, il se rendit compte qu'il voyait clair, plus clair que d'habitude. Et découvrit ses lunettes de soleil, écrasées sur le sol, cassées, sans possibilité d'être réparées.
Sache Omega, que tu venais de lui déclarer la guerre ! Le plus brave soldat de Satoshi venait de mourir, il allait devoir réparer ses lunettes, et rester ses yeux découverts, comme une simple personne qui n'a pas la classe.
Satoshi se tenait debout, devant Omega, 30 centimètres plus haut, et lui lança un regard noir, tellement noir qu'il serait capable de détruire n'importe quel esprit sensible le regardant.

- Omega, mon vieux, on est quitte, tu a perdu une bière, j'ai perdu mes lunettes. Et si tu veux pas perdre plus on va pas se fâcher plus que ça. Alors laisse moi reprendre une bière !

C'était pas le fort de Satoshi, faire peur, mais il fallait bien essayer, pour se faire un peu respecter dans ce gang, pis se faire frapper par Passepartout c'était pas un grand plaisir, il y avait un honneur a défendre, une bière a récupérer, et des lunettes a racheter.
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 50
CITATION : j'étais bon et pour mon malheur éternel, j'ai voulu être grand
MESSAGES : 838
FEAT : karkat vantas - homestuck
CRÉDIT : matt
DATE D'INSCRIPTION : 09/07/2013

FICHE PERSO
XP:
24/172  (24/172)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Jeu 14 Aoû - 16:04

le vol à huit-cos, aussi dit l'échec vraiment magistral de satoshi
satoshi & oméga ★ Proses en #BC9BE1 ★ Codage par ©Paindore sur APPLE SPRING
MUSIQUE – Quoi ? Mais putain t'en as absolument rien à foutre de ces lunettes de soleil. S'il tient tant que ça à en porter, il a qu'à faire comme tout le monde : IL SE PROSTITUE. Tu fronces les sourcils parce que s'il y a bien un type dont tu t'en fous pas mal et qui te fais pas si peur que ça, c'est Oto. Tu le connais que de loin à vrai dire, c'est un membre parmi tant d'autres qui brandit le bandeau bleu alors très franchement, faire copain copain avec tous les Atlantide, tu t'en passerais bien.
En fait, Atlantide c'est la savane. Qui part à la chasse perd sa place, un peu. Il avait suffit de voir les chefs s'enchaîner les uns après les autres et encore maintenant, un moment d'absence et on te pique tes affaires. Qui, d'ailleurs, ne sont pas à proprement parler les tiennes mais celle des hauts gradés dans le gang – ouais vous êtes trois, quatre peut-être, pas plus. Les revenus de ces derniers moi n'avaient même pas permis d'acheter des produits à la hauteur, vous vous retrouviez souvent avec une bonne bière dégueulasse, à en vomir.

Tu serres les poings en te retenant de lui broyez davantage sa paire de lunettes histoire de le faire chialer davantage. Malheureusement, t'es chef, tu dois « montrer l'exemple ». Putain.

« Non on est quittes comme tu l'as si fièrement dit trou du cul, y a aucune raison de te laisser une bière. »

Tu croises les bras et tu te montres imposants, tu gonfles tes mini pectoraux d'une façon ma foi bien ridicule avant de reprendre ;

« Tu ne veux pas que je m'énerve, n'est-ce pas Oto-kun ? »

Non, personne ne le voudrait, bien évidement.

_______


« your existence is a chronic disease, a repitition of pain »


(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le vol a huis-clos d'Atlantide [con Omega]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GN du 16 mai 2005 - historique du monde
» La Nuit du Huis Clos
» L'Eléonor [ RPG futuriste - Huis clos ]
» Cauchemar en huis clos [PV Joclad]
» L''Atlantide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-