AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Only one Alpha must live! PV Kamui - Setsuna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
Invité
Invité

Lun 14 Juil - 18:19


Indescriptible
feat.Kamui-Setsuna



Tu revenais de ta journée de travail, passablement satisfait des progrès que tes élèves avaient faits. L’enseignement n’était pas chose facile, mais après chaque journée, tu étais satisfait de ce talent que tu avais récemment découvert en toi. Pousser les gens à bout avait toujours été une facilité à cause de ton impulsivité, mais jamais tu n’aurais cru que ce phénomène considéré comme un défaut puisse un jour aider les gens positivement. Tu en étais satisfait, te disant que tu méritais bien une certaine récompense. Cette idée t’était surtout venue en tête à cause que tu venais de croiser une femme à la chevelure sombre. Étrangement, elle ressemblait à Setsuna, cette femme que tu connaissais assez bien. Elle te manquait. À vrai dire, depuis un bon moment, vous aviez arrêté de vous fréquenter, limitant vos relations au mois. Sur le coup, ça ne t’avait pas vraiment dérangé puisque tu étais énormément occupé, mais là, tu te demandais ce qu’elle pouvait bien faire. Ce faisant, tu t’arrêtes devant son appartement en espérant qu’elle y soit et Bingo, elle y était. Tu t’avances donc après qu'elle t'ait ouvert la porte, venant ainsi nicher ton nez au niveau de sa nuque. Tes bras viennent délicatement enlacer sa fine taille que tu connaissais par cœur.

-Ça fait un bail qu’on ne s’est pas vu.

Tu souris, te sentant joueur en cette délicieuse journée. Lentement, tu approches tes lèvres de son oreille avant de continuer d’attiser le désir naissant que tu voulais reproduire en elle.

-Tu m’as manqué, tu sais.

Marquant tes mots à l’aide de gestes, tu viens délicatement mordre le lobe de son oreille, sachant pertinemment quel genre de résultat tu risquais de provoquer. Lorsque tu voulais quelque chose, tu faisais tout pour l’avoir. D'ailleurs, tu ne manquais pas de rendre tes intentions claires.


fiche codée par perry.
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 115
CITATION : Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine. ~ Snatch
MESSAGES : 579
JUKEBOX : Stupéflip Vite : Stupéflip/One for the money : Escape the Fate/Money : Mystery Skulls/Suicide Social : Orelsan/Breaking the Habit : Linkin Park/ Best of you : Foo Fighters/
FEAT : Artiste - Yuki Hayabusa(White Rabbit)
CRÉDIT : Leyna (moi)
DATE D'INSCRIPTION : 17/02/2014
LOCALISATION : En train de se bourrer la gueule dans Ikebukuro

FICHE PERSO
XP:
24/174  (24/174)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Mer 16 Juil - 1:30


In my shoes, just to see what it's like, to be me. I'll be you, let's trade shoes just to see what it'd be like to. Feel your pain, you feel mine, go inside each other's minds. Just to see what we find. Look at shit through each other's eyes. BEAUTIFUL - EMINEM
Long time no see


Quand on souffre d’insomnies, on n’est jamais vraiment endormi et on n’est jamais vraiment éveillé. FIGHT CLUB


Insomnie de merde et mal de crâne. La voilà shooter au médocs, génial le commencement de la journée, même si on ne pouvait pas dire que dix sept heures était une heure convenable pour se réveiller... Enfin, réveiller... Elle n'avait pas dormi, seulement tourner dans son lit, enchaîner les verres d'alcool et les pétards pour tenter de trouver le sommeil, mais non. La poisse, voilà à présent qu'elle se tapait une gueule de bois, des cernes immenses sous les yeux. Voir son reflet dans le miroir venait de lui faire frôler la crise cardiaque, elle avait une tête atroce, heureusement que la jeune femme ne travaillerait pas pendant quelques temps... Enfilant un simple tee-shirt très long, elle se dirigea vers la cuisine, une note de Mei sur le frigo, ainsi elle ne serait pas là aujourd'hui. « Ouvre la fenêtre quand tu fumes, ça sent partout dans la baraque. » Ouais. Toujours la même rengaine, il serait temps qu'elle l'imprime.

Un café dans la main, elle se laisse tomber sur le canapé alors que la sonnette vient de retentir... Setsuna n'attendait pourtant personne, enfin, pas à son souvenir... Une visite surprise ? Ce n'était pas quelque chose qu'elle appréciait... C'était peut-être important. C'est dans un soupir et en posant son café, qu'elle s'approcha de la porte et ouvrit délicatement, les jambes nues à moitié caché derrière la porte. Stupeur... Surprise... Nowaki. Les yeux grands ouverts, la jeune femme ne peut s'empêcher de cligner des yeux à chaque millièmes de secondes... Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas vu et bien évidemment, elle ne l'avait pas contacté non plus. C'était une de ses premières connaissances dans le gang et aussi le premier avec qui elle fricota aussi longtemps... Les folies passées, les conneries à oublier, ou au moins à éviter... L'héroïne, la cocaïne, toutes ses conneries étaient finies, tout comme la saloperie de garce qu'elle était quand elle prenait toutes ses merdes. Pourtant, elle l'invite à entrer. Il vient nicher son souffle chaud dans sa nuque et c'est sans mot dire, qu'elle ferme les yeux et le serre dans ses bras. Peut-être qu'aujourd'hui elle ne voulait pas rester toute seule, elle voulait de la compagnie, c'était certain, mais pas le genre de compagnie à laquelle il s'attendait.

Ça fait un bail qu'on ne s'est pas vu.

Oui, c'était rien de le dire. Quelques mois ? Au moins. Si Nowaki lui avait manqué ? Un peu. Ce n'était pas qu'une affaire de « coucherie », elle arrivait à parler avec lui, se sentait bien, même si jamais elle n'entrait dans les détails. Le voilà qui approche ses lèvres de son oreille, les sourcils froncés sans pour autant ressentir de la rage ou du mécontentement, elle resta docile, en tout cas, pour l'instant.

Tu m'as manqué tu sais.

Non, elle n'en savait rien. Ce n'était pas le genre de choses qu'elle arrivait à comprendre. Alors que Setsuna resserra son étreinte, il vint lui mordre le lobe de l'oreille ce qui lui ôta un petit hoquet de surprise. Il était donc venu pour ça ? Mais ce n'était pas le moment, pas du tout le bon. Plantant ses ongles dans sa veste, la jeune femme s'éloigna petit à petit, déposa ses lèvres sur la joue du jeune homme en signe de bonjour avant de quitter ses bras.

Dit plutôt que mon corps t'as manqué. Malheureusement, je ne suis pas en état de céder à tes avances.

Avait elle lâchée avec un sourire en coin. Lui attrapant pourtant la main et le dirigeant vers le canapé, la jeune femme le fit s'asseoir et plaça sa tête sur sa cuisse en guise d'oreiller. La compagnie de quelqu'un n'était pas désagréable, elle se faisait passer pour solitaire, mais la solitude l'effrayait, c'était certain. Elle ne le laisserait donc pas partir, il n'avait pas le choix.

Je ne te dirais pas que tu m'as manqué, tu sais très bien comment je suis.

Et en se relevant, elle l'enlace, plaçant sa tête dans le creux de son cou, déposant une énième fois ses lèvres sur cette partie qu'elle connaissait presque par coeur désormais avant de reculer et de passer ses mains dans ses cheveux.

Tu veux boire quelque chose ?

Elle était vraiment contradictoire, voulait elle qu'il reste ou non ? Pour l'heure, elle n'en savait rien... Tout ce que Setsuna savait, c'est qu'elle était fatiguée et qu'elle ne voulait pas être seule. Rien de plus, rien de moins. Elle voulait qu'il lui parle de ses journées, de ce qu'il avait fait pendant tout ce temps... Cela devait lui paraître bizarre, elle n'avait jamais vraiment agit comme ça... Ou peut-être que si ? Incapable de s'en rappeler. Lui avait-elle déjà parler sans être droguée... ? Peut-être que non...


Codage by pandora. Image de base Tumblr/Modif' Leyna.

_______
shut the fuck up
Une fille à genoux qui mord sa main ensanglantée. Et qui hurle. Qui hurle une plainte incohérente. Comme si le désespoir avait pris forme. La forme d’un cri. Elle crie la fin d’un rêve, elle crie la fin du monde. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheshire-cat-is-dead.tumblr.com
informations
Invité
Invité

Mer 16 Juil - 3:39


Nostalgie
feat.Kamui-Setsuna



Elle n’avait pas totalement tort, ce qui t’avait mené dans ce lieu était un désir insatiable que tu tentais d’assouvir à ta manière. Par contre, maintenant que tu étais là, tu ne pouvais t’empêcher de te dire que sa simple présence était suffisante pour que tu te sentes confortable. Sincèrement, tu aimais bien cette femme, au point d’être prêt à abandonner ton corps entre ses mains. De toute manière, tu savais qu’elle en ferait bon usage tout comme elle le faisait déjà à l’instant.

-Hmm, je n’ai pas très soif.

Tu viens soigneusement porter ta main au niveau du bas de son menton, remontant son visage à ton niveau. Lentement, tu avances ton front contre le sien, prenant ainsi le temps de contempler son regard joueur qui faisait naître tant de passion en toi. Tu aimais cette proximité puisque tu pouvais respirer son délicieux parfum envoûtant. Une simple respiration et tu étais charmé, te laissant soudainement tomber dans une déchéance sentimentale. Tu voulais lui faire payer le paradoxe qui l’habitait. Elle savait ce qu’elle venait de faire et elle te connaissait assez bien pour savoir quel genre de conséquences allaient s’en suivre.

-Tout ce que je veux c’est toi.

Tu chuchotes ses paroles alors que tes lèvres viennent caresser les siennes, ressentant de nouveau cette chaleur qui t’avait manqué. En attendant, ta poitrine commençait à battre, tout comme Setsu qui devait probablement lutter pour résister à la tentation. Par contre, tu devais te calmer. Tu ne pouvais pas lui imposer le rythme sur lequel tu étais sur le point de céder. Tu préférais y aller en douceur pour ensuite démarrer la danse endiablée à deux. Seul, ce n’était jamais bien plaisant, car l’autre embarquait toujours une fois que le provocateur était fatigué. Cette fois-ci, tu voulais que vous soyez tous deux envoûtés l'un par l’autre quitte à reporter tout ça pour une autre journée.

-Mais merci de la proposition. Par contre, je dois éviter toute boisson alcoolisée. Depuis que j’ai mon travail d’entraineur, j’évite ce genre de consommations. Ce n’est pas bon pour mon corps, ni pour le tien d’ailleurs.

Tu ne lui fais aucun reproche, mais tu tentes de lui faire comprendre qu’elle devrait éviter de trop en abuser. Tu connais son lourd passé lié aux drogues dures et tu espérais qu’elle ait arrêté d'en consommer avec le temps, mais c'était fortement improbable.

-Dis-moi que tu as arrêté de consommer Setsuna…

Tu viens frotter ton nez contre le sien, comme si tu étais un félin qui témoignait son affection à travers ton museau. C’était ta manière de cogner à sa porte, ta manière de lui dire que tu voulais qu’elle s’ouvre à toi, comme elle avait l’habitude de le faire auparavant. Jamais elle ne te disait tout, mais elle t'en disait suffisament pour que tu puisses te sentir encore plus proche d’elle à chaque fois. Tu aimais connaître ses besoins, car par la suite, tu étais en mesure de mieux les combler.

-Je ne pensais pas que tu me torturerais de cette manière pour ne pas t’avoir donné de nouvelles pendant tant de temps.

Lentement, tu viens jouer dans sa chevelure avant d’amener sa tête contre ton torse. Sur le coup, tu finis par te laisser choir sur le divan, t’allongeant en ayant toujours ses cheveux de cerisiers entre les doigts. Tu te sentais bien et tu étais confortable comme au bon vieux temps. L’espace de quelques secondes, tu fermes les yeux, te remémorant vos débuts assez ardents. Malheureusement, la drogue avait souvent contribué à ce que vos corps se rencontrent, mais tu avais tout de même pu profiter de certaines relations sans pour autant que vous soyez empoisonnés par une quelconque substance du genre. Tu te souviens d’ailleurs que ses instants étaient les meilleurs surtout qu’ils étaient ceux qui avaient gravé ton corps de nombreux souvenirs plaisants.

-En fait, depuis que je suis devenu entraineur, ma vie va un peu mieux. J’ai de moins en moins la nécessité de devoir faire du sale travail, mais je le fais quand même parce que par moment ça m’amuse surtout que l’argent m’est plus utile que dans le temps où on flushait tout en consommation.

Tu affiches un rictus nostalgique en souvenir du bon vieux temps.

«Ca fait du bien d'être de retour au bercail»




fiche codée par perry.
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 115
CITATION : Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine. ~ Snatch
MESSAGES : 579
JUKEBOX : Stupéflip Vite : Stupéflip/One for the money : Escape the Fate/Money : Mystery Skulls/Suicide Social : Orelsan/Breaking the Habit : Linkin Park/ Best of you : Foo Fighters/
FEAT : Artiste - Yuki Hayabusa(White Rabbit)
CRÉDIT : Leyna (moi)
DATE D'INSCRIPTION : 17/02/2014
LOCALISATION : En train de se bourrer la gueule dans Ikebukuro

FICHE PERSO
XP:
24/174  (24/174)
PV:
18/18  (18/18)
avatar


Ven 22 Aoû - 14:41


In my shoes, just to see what it's like, to be me. I'll be you, let's trade shoes just to see what it'd be like to. Feel your pain, you feel mine, go inside each other's minds. Just to see what we find. Look at shit through each other's eyes. BEAUTIFUL - EMINEM
You don't know anything


Quand on souffre d’insomnies, on n’est jamais vraiment endormi et on n’est jamais vraiment éveillé. FIGHT CLUB


Elle n'avait rien dit. Elle ne disait rien. La jeune femme continuait de se laisser faire, elle le laissait parler, elle l'écoutait attentivement. Setsuna n'avait pas bronché quand il avait effleurer ses lèvres avec les siennes. Elle n'avait pas bronché non plus quand il avait collé son front contre le sien en lui demandant si la demoiselle avait bien arrêter de consommer ou non... L'enfer. L'ambiance commençait à la peser. Elle commençait à regretter de l'avoir laisser rentrer. Setsuna ne voulait pas ce genre de discussion ; pas avec lui. En ne lui donnant pas de nouvelles, il avait perdu ce droit. Elle se laisse choir sur le divan avec lui ; l'écoutant parler de son travail ; se laissant bercer par sa voix. Le manque de sommeil se faisait ressentir ; depuis le retour de son voyage avec Kamui, elle ne trouvait plus Morphée. Tout ce qu'elle pouvait faire c'était enchaîné les verres et les joints en espérant tomber dans les limbes, mais sans succès. Nowaki vient jouer avec sa chevelure alors qu'elle pose sa tête sur son torse, dans ses songes. Elle le torturait ? Oui, sans aucun doute. Beaucoup de temps c'était passé, ils étaient désormais des étrangers, pour l'un, comme pour l'autre. Setsuna avait changer, elle n'était plus la même et il fallait qu'elle le lui fasse comprendre. Il est devenu entraîneur, c'est vrai que ce genre de travail lui correspond bien.

Un sourire sur le coin des lèvres, la jeune femme se relève, doucement avant de s'étirer et de se lever du canapé, se dirigeant vers le frigidaire. Sortant une bouteille d'eau et la lui envoyant de là où elle se trouvait. Elle ne doutait pas sur ses capacités de rattrapages, après tout, ce gars avait de sacré réflexes. Pour sa part, Setsuna sortit de quoi se faire un petit cocktail, non, elle n'avait pas arrêter de consommer, que ce soit l'alcool ou la drogue. Enfin, pour les substances illicites, c'était différent... Kamui lui avait bien dit qu'il ne lui pardonnerait pas ce genre d'incartades. La rechute était pourtant fréquente... Combien de fois Setsuna s'était retrouvé à ramper à cause de cette putain de sensation de manque... Non, l'herbe n'était pas suffisante, alors elle compensait avec l'alcool, pour oublier, mais cela ne marchait pas indéfiniment. S'éclater le crâne contre le bitume, se sentir si misérable, oui, elle était pitoyable, mais c'était un enfer dans lequel elle s'était plongé volontairement. Remonter la pente serait dur... Arrêter de consommer n'était pas la question, il fallait juste qu'elle arrête de consommer n'importe quoi. C'est dans ce genre de pensée qu'elle finit son cocktail. Des glaçons pour accompagner le tout avant de chercher son paquet de clope et son briquet. Se grillant sa sucette à cancer, la jeune femme s'approche de la table basse juste devant le divan, pose son verre sur cette dernière et se posa sur le sol. Ne pas céder à la tentation, elle n'était plus ce genre de fille.

J'ai déjà quelqu'un qui me « fixe  le cul » au niveau de mes consommations, alors ne m'en parle pas s'il te plaît.

Froide, sèche, cela faisait bien longtemps que son propre ton ne lui avait pas glacé le sang. Elle apprécie Nowaki, c'est indéniable. Elle à aussi beaucoup aimer ses moments passé à deux, mais aujourd'hui, cette époque était révolue. Elle en avait assez de cette réputation. Setsuna ne couchait pas avec n'importe qui, plus maintenant. Elle tentait de sortir de cette sphère justement... Et cette passade lui rappelait justement les fins de soirées ou elle se retrouvait dans des états minables, méconnaissable, dans le lit de personnes, fille comme garçon, sans connaître leur prénoms. Changement, il fallait du changement, pour qu'elle retrouve un environnement sain, un corps sain. Une gorgée de son cocktail alors que sa cendre tombe sur le parquet, elle se relève dans un soupir, allant chercher un cendrier, lâchant alors avec nonchalance.

Je ne cherche pas à te torturer, ni à te blâmer. Rend toi juste à l'évidence que le temps qui à passé nous à rendu étranger. Pour l'un, comme pour l'autre.

Le cendrier est maintenant posé à ses côtés alors que sa cigarette est posé dedans. Attrapant un des poufs non loin, elle se laisse tomber dedans, un sourire en coin. Un sourire étrange...

Je t'apprécie Nowaki, mais je ne peux plus jouer à ce petit jeu, plus maintenant. Ce serait risqué de redevenir celle que j'étais avant.

Attrapant une nouvelle bouffée de sa cigarette, elle lâcha alors, les yeux rivés sur le plafond.

Et celle que j'étais avant était vraiment détestable.

Qu'il comprenne ou non, ce n'était plus vraiment son problème... Non, ce serait mentir. Il n'avait pas lancé ce petit jeu tout seul, ils étaient deux. Il ne l'avait pas forcé et elle ne l'avait pas fait tombé dans un piège non plus. Elle l'adorait, c'était certains, mais retombé dans ce manège ne l'aiderait pas à s'en sortir... La drogue est une sacrée pute, c'était clair, net et précis. Une « pute » cher, mais tellement plaisante... La luxure était apparu dans sa vie en même temps que la drogue, si elle rayait l'un, elle rayerait l'autre. C'était soit tout, soit rien...


Codage by pandora. Image de base Tumblr/Modif' Leyna.
Correction en cours

_______
shut the fuck up
Une fille à genoux qui mord sa main ensanglantée. Et qui hurle. Qui hurle une plainte incohérente. Comme si le désespoir avait pris forme. La forme d’un cri. Elle crie la fin d’un rêve, elle crie la fin du monde. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheshire-cat-is-dead.tumblr.com
informations
Invité
Invité

Ven 22 Aoû - 21:04


Nostalgie
feat.Kamui-Setsuna



Son corps n’ondule plus au même rythme auquel tu étais habitué. Ses gestes fluides et envoûtants se sont transformés en quelque chose que tu ne reconnais pas. Elle est froide, cassante et tranchante. La toucher te blesserait puisque ce serait un moyen d’entacher les souvenirs nostalgiques qui s’emparent de toi. Tout ça t’attriste, mais en même temps, tu es heureux. Ça te plait de voir qu’elle résiste et qu’elle n’est plus tout à fait la femme facile que tu as séduite. Il fallait se dire la vérité, tu n’avais eu aucune misère à te réveiller à ses côtés. Les deux, vous aviez besoin de l’un de l’autre, de vivre en symbiose une fois de temps à autre. Or, ce poste semblait être condamné ou plutôt occupé par quelqu’un d’autre. Tu semblais avoir eu vent de ce message indirect surtout que l’autre se souciait aussi de ces consommations. Du moins, c’est ce qu’il disait. Or, tu savais pertinemment que personne ne pourrait veiller sur Setsuna comme tu pouvais le faire.

-Il te fixe le cul et te glisse deux trois mots sur tes consommations ou il tente vraiment de t’aider?

Ton timbre de voix était devenu légèrement plus cassant. Pour te calmer, tu ouvres la bouteille d’eau que tu avais habilement attrapée et tu commences à déverser ce liquide essentiel dans ta gorge. Tu ressens un bien fou et une sensation vivifiante s’empare de toi. Malheureusement, ce n’est pas suffisant pour éteindre le brasier qui s’est éveillé en toi. Eh oui, la jalousie était un bien mauvais défaut, mais tu ne pouvais t’empêcher de vivre ce type d’émotions. Elle avait beau dire que vous étiez des étrangers, mais vos corps eux, se reconnaissait. Ce devait être pour cette même raison qu’elle ne te laissait pas franchir le pas avec elle. Sinon, elle risquerait de se souvenir ô combien vous vous connaissiez trop.

-De toute manière, moi je ne suis là que pour toi Setsuna. J’ai beau être un étranger pour toi, mais je pense que c’est une motivation pour rattraper le temps perdu.

Temporairement, tu avais réussi à calmer tes sentiments, mais l’impulsivité prenait toujours le contrôle de tes paroles. C’était ta ligne directrice, ton réflexe premier, surtout lorsque tu te sentais menacé.

-J’ai hâte que tu me montres la nouvelle Setsuna , mais saches que mes intentions à ton égard ne changeront jamais. Récemment, j’ai beau être moins fidèle à ma réputation , mais je serais toujours là pour toi, et ce, quoiqu’il arrive.

Tu la fixes dans les yeux, lui disant complètement le fond de ta pensée avant de passer du côté sombre de ta personne.

-J’espère que tu ne pensais pas que j’étais là que pour le sexe. Je sais mieux que quiconque que tu vaux mieux que ça…

Maintenant, c’était l’heure de sonner la cloche. Le carnage n’allait pas tarder à commencer et ça risquait d’être féroce.

-Mais, concernant l’autre. Personnellement, je pense que tu devrais traverser cette situation seule et sans compter sur personne pour te ramener constamment à l’ordre parce que si vous vous disputez un jour, tu risques de perdre ton unique repère…

Tu avais raison, mais tu ne l’avais pas dit à 100% pour son bien. Tu étais en grande partie jaloux de ce lien, car dans ta tête, tu étais le seul qui pouvait prendre soin d’elle comme il le fallait. Tu vivais encore dans le passé…

fiche codée par perry.
Revenir en haut Aller en bas
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Only one Alpha must live! PV Kamui - Setsuna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alpha Condé élut président de Guinée
» Bosco, ou "pourquoi ne faut-il jamais énerver un futur mâle Alpha"
» [S5-Alpha] D5 Unifiée
» Setsuna Sakurazaki... Setsu-chan quoi!-^^-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-