AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I-mis-sed-you ☆ Taiga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
informations
POINTS : 31
CITATION : Je fais toujours ce que je veux.
MESSAGES : 45
FEAT : Kougami Shinya - Psycho Pass
CRÉDIT : Kimikosh.
DATE D'INSCRIPTION : 12/05/2014

FICHE PERSO
XP:
24/180  (24/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 5 Juin - 11:18



❝ DID YOU MISS ME?
• feat. Yamazaki Taiga •



Voilà une semaine qu'elle est de retour à Tokyo, avec une surprise dans son utérus et avec la ferme intention de changer un tant soit peu les choses pour ceux qui ne méritent pas de s'en prendre plein la figure ; les enfants. Même si, depuis peu, les rumeurs affluent dans les bidonvilles, parlant d'un éventuel massacre de la part d'un gang juvénile dans une ruelle. Et malheureusement, ce n'était une fusillade, c'était quelque chose de plus sanglant, plus ... Atroce. Quand bien même n'est-elle plus une Eldorado, les récoltes d'informations restent toujours dans son domaine, qui plus avec, Aomine est là pour l'aider à avertir les enfants d'un quelconque danger ... N'y pensons pas, tout va bien.

Son gang n'est un danger pour personne et ne souhaite pas entrer dans guerre avec qui que ce soit, donc aucune chance d'attirer l'attention sur eux et encore moins pour ouvrir les hostilités contre le reste du monde. Maintenant, Emiri se permet de penser à elle - ou plutôt de penser à une ancienne connaissance à elle. Entrer chez les gens par effraction a toujours été une véritable partie de plaisir pour elle. Encore plus quand c'était Taiga.
Owy Taiga.

La porte déjà forcée et aussitôt fermée, la voilà de retour dans cet endroit qui lui rappelle certains souvenirs. Mais va-t-elle l'attendre tranquillement sur un fauteuil ? Non, bien sûr que non, Emiri est espiègle et peste, Emiri aime marquer les gens de sorte à ce que personne ne l'oublie, même après plusieurs années et par-dessus tout, Emiri est imaginative. Et son imagination va l'aider à préparer une surprise telle qu'il pourrait s'étouffer de stupeur et qu'elle pourrait en rire jusqu'à la fin de sa vie.

C'est pour ça que, sans aucune pudeur, elle commence à se dévêtir pour ensuite enfiler un tablier, avec pour seul vêtement un mini-short - restons un minimum polie, elle n'est pas chez elle - et ... C'est tout. Le vieux fantasme de la femme qui attend son mari est typique chez les japonais et pour parfaire ce jeu de rôle, la voilà en train de préparer un bain ( oui oui elle fait comme chez elle, pas la peine de l'y inviter ) pour ensuite préparer quelque chose à manger, mais à peine a-t-elle commencé à sortir les ingrédients que la porte semble déjà s'ouvrir. Vite, vite, faut l'accueillir.
    « Okaerinasa, anata ♥ » Position typique de la jeune femme respectueuse, souriante et accueillante, dont la poitrine est seulement couverte d'un tablier blanc. « Veux-tu manger, prendre un bain ou ... Moi ? »
Oui le repas n'est pas encore prêt, mais elle voulait tellement sortir cette phrase ... Position amèrement provocante et voix suave vers la fin. Qui pourrait refuser un tel accueil chez soi ?
Lui, bien sûr.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

_______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 111
MESSAGES : 1763
JUKEBOX : キミシダイ列車 - ONE OK ROCK
FEAT : Portgas D. Ace
DATE D'INSCRIPTION : 13/07/2013

FICHE PERSO
XP:
132/190  (132/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Jeu 5 Juin - 21:21














Quel merde d'avoir redoublé une année. Par chance, Taiga n'a pas à rattraper toutes les matières mais ... Il doit quand même en rattraper un bon paquet. Donc il alterne avec la faculté, le gang, sa vie, sa famille ... Bref, son temps n'était plus libre comme avant. De toute façon, Taiga avait envie de bouger, rester un mois à l’hôpital pour y sortir et se retrouver une semaine après dans la prison de No Dawn durant un mois ... Non. Là, non. Alors le voilà, à écouter son cours de lettre moderne. Un cours à la fois passionnant mais long, très long. Le temps passe, la nuit ne tombe toujours pas, pourtant il est tard. Si tard que Taiga avait décidé de passer sa soirée au restaurant avec des amis de la licence. C'était plaisant d'être avec d'autres personnes que ceux du gang. Ca changeait, ils ne se préoccupaient pas trop du malheur des autres, ils ne pensaient qu'à la réussite et à leur étude tout en voulant s'amuser un peu. C'est ce qui s'appelle avoir une vie normale.
Taiga aurait bien aimé avoir cette vie.

Mais voilà, le temps passe encore, il ne s'arrête pas. Il se fait tard et il est temps de rentrer chez soi. La solitude restera la meilleure des amies de Taiga. Le silence est la meilleure musique qui puisse exister sur terre. Bref, il allait peut-être se détendre chez lui, se-...
...
...
... Ou pas ? En ouvrant la porte de son appartement, une jeune femme venait l'accueillir dans une tenue un peu spéciale (voire même loufoque). Mais avant de mater ses seins -parce que c'était pas la première préoccupation de Taiga, il posait ses yeux sur ceux de l'inconnue. Pas si inconnue que ça. L'eldorado fronçait des sourcils avant de frotter ses yeux. Il rêvait, non ? Non. Bon, déjà ... Premièrement ...

« Vous me faites profondément chier à rentrer et sortir de chez moi comme bon vous semble, encore une fois. »

Et deuxièmement.

« Je peux savoir c'est quoi cet ACCOUTREMENT ET TON RETOUR A LA CON APRES DES MOIS D'ABSENCE EMIRI ?! »

Non mais stop, on accueille pas des personnes de cette façon. Certes, ça pourrait bien plaire à Taiga, mais là c'est Emiri et bordel, le grand retour, non. Non ça ne lui plait pas. Cette meuf est la définition même de l'emmerdement. L'eldorado passait une main sur son visage, montrant son agacement sans aucune gêne. Il gênait son sac de cours dans son salon avant de s'installer sur son canapé. Il a les nerfs ce mec, il a les nerfs, oui. Il peut pas être tranquille UNE JOURNÉE sans qu'il y ait une personne qui vienne squatter son CHEZ-LUI. Merde à la fin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taigao.tumblr.com/
informations
POINTS : 31
CITATION : Je fais toujours ce que je veux.
MESSAGES : 45
FEAT : Kougami Shinya - Psycho Pass
CRÉDIT : Kimikosh.
DATE D'INSCRIPTION : 12/05/2014

FICHE PERSO
XP:
24/180  (24/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Ven 6 Juin - 0:18



❝ DID YOU MISS ME?
• feat. Yamazaki Taiga •



Surprise réussie.
Rien qu'à voir sa tête, c'est déjà une récompense en soi. La gêne ? Rougir ? Emiri a longtemps perdu le sens des limites, alors s'exhiber ainsi devant une personne qu'elle connait depuis assez longtemps, ce n'est assurément pas dérageant. En tout cas, revoir ce jeune homme lui procure un plaisir bien plus grand qu'elle ne l'a imaginé jusqu'à présent. C'est étrange, après tout, ils n'ont jamais eu une relation bien profonde, c'était plus du chien/chat tout au long, jusqu'à ce qu'elle quitte subitement Eldorado.
    « [...]TON RETOUR A LA CON APRES DES MOIS D'ABSENCE EMIRI ?! »
Elle se fait engueuler, elle a entendu ce qu'il avait à dire, mais le simple fait qu'il ait remarqué son absence au point même de savoir que cela fait plusieurs mois ... Ça la fait sourire. Il ne l'avouera sans doute jamais, mais au moins ça confirme le fait qu'elle ait pu lui manquer, quand bien même est-elle chiante, emmerdante, garce - parfois - jamais elle n'a été ennuyante. C'est sûr qu'avec une personnalité comme la sienne, c'est impossible de s'ennuyer.

Il passe à côté et s'installe sur le côté. Le pauvre, il a l'air claqué. Elle a bien envie de dire je m'en fiche, mais si elle décide subitement de lui parler de Chiharu ou de Saaya, alors la conversation risque de prendre rapidement fin et ça, il n'en est pas question. Après tout, son objectif premier est de profiter un peu de lui, comme au bon vieux temps.
Comme avant.
    « Oh ? T'es au courant que c'est le rêve de bien des hommes d'être accueilli ainsi ? Goujat. » Dit-elle avec un faux air de fillette vexée, pour ensuite se glisser derrière lui et s'appuyer contre le dossier du canapé. « Détends-toi un peu, ce n'est pas comme si que j'allais te manger ... Pas au sens propre, du moins. »
Provocatrice au point d'avoir fait exprès d'exposer sa poitrine juste à côté du visage du propriétaire des lieux, bien qu'il y ait peu de chances qu'il rive ses yeux là-dessus, elle sait que le simple fait de s'exposer ainsi non loin de lui allait le déranger. Un tout petit peu.
    « Allons, allons, je ne suis pas venue ici pour me prendre la tête, d'accord ? »
Sa voix espiègle a soudainement pris un ton des plus sincères. Son index caresse la joue du jeune homme, remarquant encore ses adorables tâches de rousseurs. Oui Taiga, tu peux la croire, elle ne veut pas se chicaner, pas maintenant. Peut-être plus tard, quand l'atmosphère sera plus calme et que tu auras récupéré après une journée aussi chiante.

Comme d'habitude, avec sa fâcheuse manie de se croire tout permis, elle saute pour se retrouver assise sur le canapé avec un petit hoplé, un sourire bien simple pour un visage qui a tant l'habitude d'être espiègle. La voilà en train de lui masser l'épaule, descendant doucement sur l'omoplate afin de l'inciter à se détendre.
    « Dire que je voulais seulement égayer ta journée ou peut-être que ... » Elle se met sur ses genoux afin de mieux exposer son dos nu, ses mains se sont glissés sous ce tablier afin d'attraper le bord de son short et le faire glisser lentement. « Tu aurais préféré que ma tenue soit moins complète ? »
Le voilà, ce sourire mesquin et ô combien provocant qu'elle aime utiliser avec les gens comme lui, bien qu'il est le seul qui ait le droit à ce genre de choses venant d'elle.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

_______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 111
MESSAGES : 1763
JUKEBOX : キミシダイ列車 - ONE OK ROCK
FEAT : Portgas D. Ace
DATE D'INSCRIPTION : 13/07/2013

FICHE PERSO
XP:
132/190  (132/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Ven 6 Juin - 12:41














Il a la poisse, Taiga a cette poisse qui ne veut pas se détacher de lui. Cette bâtarde de poisse qui a limite déclarer Taiga comme était son chez-soi. J'y reste et je te fais chier jusqu'au bout. Sauf qu'il y a des moments où il faut dire stop. Ça en devient insupportable de se prendre des trucs dans la gueule. Pourquoi était-elle ici ? Emiri.

Perdu dans ses pensées, Taiga ne faisait pas attention à Emiri. Du moins ses paroles, son blabla de femme. Il s'en foutait pas mal, pour l'instant il tentait de trouver une solution pour dégager la jeune femme d'ici. De plus, cela fait depuis plus de six mois qu'il ne l'avait pas vu, ayant quitté Eldorado pour une vie meilleure sûrement. Mais alors, pourquoi revenir à Tokyo ? Le jeune homme n'est pas dans la tête de cette péteuse de câble. Elle pouvait être marrante de temps en temps ... Mais uniquement de temps en temps. Il se rappelle encore de leur première rencontre qui a été vraiment explosive. Un soupir las s'échappait des lèvres du jeune homme tandis que la demoiselle montait sur les genoux de Taiga. Il haussait ses sourcils tout en fixant Emiri. Qu'est-ce qu'elle foutait , sérieusement ? Non mais pourquoi elle se déshabillait ? T'es déjà presque nue, ça va pas la tête. Elle avait une idée derrière la tête ou quoi ? Mais c'est sûr. Tu aurais préféré que ma tenue soit moins complète ?
... Hein ? Non.

« Pousse toi. »

Taiga grognait et poussait Emiri sur le côté sans violence mais pas avec douceur non plus. Il n'avait pas envie d'elle ce soir, il ne voulait rien ce soir. Bordel, c'est pas si compliqué à comprendre ça ?! Taiga n'était pas en état de faire jou-joue avec la demoiselle. Il n'en avait pas envie, il était crevé et fatigué et même, il avait autre chose à foutre. Enfin autre chose à foutre, c'est vite dit. Il posait son regard froid sur les yeux de la miss.

« Qu'est-ce que tu me veux, plus sérieusement ? Je crois que t'as autre chose à foutre plutôt que de t'occuper de moi comme une petite niaise. »

Si c'est pour me faire chier (ce qui est le cas), tu peux dégager rapidement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taigao.tumblr.com/
informations
POINTS : 31
CITATION : Je fais toujours ce que je veux.
MESSAGES : 45
FEAT : Kougami Shinya - Psycho Pass
CRÉDIT : Kimikosh.
DATE D'INSCRIPTION : 12/05/2014

FICHE PERSO
XP:
24/180  (24/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Ven 20 Juin - 13:49



❝ DID YOU MISS ME?
• feat. Yamazaki Taiga •



Regardez-le.
Le voilà fier comme un paon et prudent comme le serait un chien face à une étrangère. C'est ça qu'il souhaite ? Qu'on recommence depuis le début, comme si qu'elle n'était qu'une inconnue ? Taiga, mon cher Taiga, tu devrais apprendre à mieux parler aux femmes, tu devrais apprendre à arrêter de faire le coq quand cela est nécessaire. Mais bien entendu, il est trop borné, trop téméraire pour écouter le conseil des autres - ou ce qu'ils ont à dire. Si ses oreilles avaient été attentives, alors il aurait compris qu'Emiri est ici pour le taquiner, mais pas seulement ; aussi pour le revoir. En effet, malgré ce sale caractère et cette façon d'être détestable, elle arrive à voir quelque chose d'attachant chez lui - sans pour autant lui avoir écarté ses cuisses pour y arriver.
    « Je crois que t'as autre chose à foutre plutôt que de t'occuper de moi comme une petite niaise. » Que d'amour dans ces mots, elle pourrait en jubiler - presque. « La simple possibilité que je sois ici pour te voir est-elle à ce point impossible d'être envisageable ? »
Penchée légèrement en arrière pour pouvoir le regarder dans les yeux, installée sur ce canapé qu'elle quitte aussitôt pour se retrouver face à lui. Ces traits durs, ce visage sérieux ... Même s'ils ne sont jamais allé bien loin, elle le préférait largement lorsqu'il était plus décontracté.
    « Depuis quand es-tu devenu aussi suspicieux ? » Doucement, ses doigts parcours ce torse vaste, débutant aux abdominaux pour arriver jusqu'à la clavicule. « Ça ne te ressemble pas, chéri. »
Elle préférait le Taiga qui s'en foutait des conséquences, elle préférait le Taiga qui fonçait même si ça voulait dire perdre quelque chose en retour. Certes, Chiharu n'est plus ici et ? Quand on se lance dans un gang, on doit toujours se préparer au pire, on prévoit toujours le pire. Elle n'a plus qu'à espérer que cet homme issu d'un gang à la réputation presque entachée ne se lamente pas sur son sort pour quelque chose dont il n'est pas entièrement fautif. Après tout, il y a bien une autre personne dans l'histoire, non ?
Comme toujours.

Mais arrêtons de penser, le temps ne fait que défiler. Elle profite de cette approche pour passer ses bras autour de son cou et rapprocher son corps au sien, sensuellement, progressivement, ignorant délibérément le fait que sa poitrine puisse interagir avec ces formes masculines.

En manque d'affection ? Sans doute. Il faut dire que la dernière fois qu'un homme a voulu l'étreindre, c'était court et assez violent, mais elle ne le regrette pas - du moins pas totalement. Il y avait bien un but à ça.
    « Mais si tu veux la vérité... » J'aimerais passer un moment agréable avec quelqu'un. « Je voudrais que tu me fasses oublier un sale moment. »
Quelle femme aime cette sensation d'être prise pour un simple trou à foutre ? Aucune, même si elle a un objectif en tête, même si elle se dit que c'est pour son propre plaisir, ce n'est jamais agréable de sentir son corps être vulgairement utilisée.

Mais tu es forte Emiri. Tu veux cet enfant, peu importe le prix. C'est d'ailleurs ton seul lot de consolation, mais cet enfant n'arrivera que dans neuf mois - si tout va bien. Entre temps, il faut bien se débarrasser de ce sentiment agaçant, presque frustrant et c'est uniquement avec l'aide d'un autre homme que tu peux y arriver. T'aurais peut-être dû lui donner ta première fois, à Taiga.
Peut-être.
    « Peu importe comment. » Elle affiche un sourire presque timide, c'est toujours gênant de demander un semblant d'affection à autrui. « Est-ce trop demandé ? »
Elle se retient d'en faire d'avantage pour obtenir désespérément ce qu'elle désire, mais elle ne veut pas faire pitié.
Plutôt crever.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring

_______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 111
MESSAGES : 1763
JUKEBOX : キミシダイ列車 - ONE OK ROCK
FEAT : Portgas D. Ace
DATE D'INSCRIPTION : 13/07/2013

FICHE PERSO
XP:
132/190  (132/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Mer 25 Juin - 9:34














Mais qu'est-ce qu'elle lui veut, hein hein hein ? Il peut pas être tranquille cinq minutes ? Bah non, jamais. Never, dans ta gueule Taiga et ferme ta gueule. Et puis si Emiri était là, c'était sûrement parce qu'elle avait une idée derrière la tête. Laquelle ? Mais Taiga n'en sait fichtrement rien. Il est jamais dans la tête des femelles, c'est tellement fourbe cette espèce là, hein. Lui il veut pas se compliquer la vie et il fonce droit dans le sujet, il fait pas des détours à Tataouine pour discuter sur quelque chose. Enfin il ne sait pas, c'est un truc de femelle ça, de parler d'un sujet un peu tendu et du coup, on fait un détour sur un autre sujet hors sujet pour arriver au cœur du vrai sujet. Pas compris ? C'est pas grave, c'est la logique des femmes.

« Depuis quand ? Mais j'ai toujours été comme ça. Depuis quand t'es aussi niaise ? »

Ouais, bonne question et rien qu'à cette pensée, Taiga ne pouvait s'empêcher de rire. Foutage de gueule ? Non, mais imaginer Emiri niaise avec du rose et des coeurs de partout ... C'est tellement pas crédible. Oula par contre, le jeune homme n'avait pas prévu cet approche si ... proche, logique. Elle, elle voulait quelque chose. Un soupir las s'échappait de ses lèvres tandis qu'il posait ses mains sur les hanches de la demoiselle. Quoi ? Il a pas le droit d'en profiter ? Il est encore libre à ce qu'il sache. Même si il y a eu une grosse engueulade avec Saaya il y a quelques jours de cela (notamment en lui faisant découvrir la pauvre mort de Chiharu) ... Peut-être qu'un peu de douceur, ça peut pas faire de mal. Mais à savoir quelles sont les limites : pour l'instant, Taiga n'en a posé aucune. Il posait son regard sur Emiri, il recherchait désespérément quelque chose dans ses yeux, un indice ? Peut-être. Elle voulait oublier un sale moment, ah bon ? C'est bien bizarre tout ça.

« Oublier, mh ? Et que souhaites-tu oublier ? »

Aller, raconte un peu ta vie, toi qui est partie comme une mongole du gang et qui est revenue 8 mois après. Et puis elle insistait, et son sourire timide n'était pas crédible. Du tout.

« Stop sourire comme ça. Ça ne te ressemble pas du tout. T'es plus flippante qu'autre chose. »

Disait-il avec un sourire du type "j'me fous de ta gueule mais c'est pas grave, fais comme si de rien n'était".

« Qu'est-ce que t'as foutu durant tout ce temps ? »

Elle doit être impatiente la miss, non ? C'est con. Taiga ne l'est pas, il aime bien prendre son temps. Qui sait ? Peut-être qu'elle va craquer (si ce n'est pas déjà fait).



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taigao.tumblr.com/
informations
POINTS : 31
CITATION : Je fais toujours ce que je veux.
MESSAGES : 45
FEAT : Kougami Shinya - Psycho Pass
CRÉDIT : Kimikosh.
DATE D'INSCRIPTION : 12/05/2014

FICHE PERSO
XP:
24/180  (24/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Jeu 21 Aoû - 9:49

Rely solely on yourself.
FEAT. YAMAZAKI TAIGA
    « Depuis quand ? Mais j'ai toujours été comme ça. Depuis quand t'es aussi niaise ? »
Taiga, on peut te dire merci.
Merci de la sortir d'un tel état d'esprit. Elle qui se croyait devenue faible après avoir rencontré cet homme, après l'avoir laissé toucher là où il voulait, sans protester et ça juste parce qu'elle a vu une faible lueur qui a su lui rappeler son défunt père... Mais ta connerie et ta façon d'être vient juste de lui apprendre que, non, elle ne se laissera jamais faire par un individu du sexe masculin et encore moins par une femme.

Oui, Emiri avait flanché, parce qu'elle avait peur d'être devenue comme ces femmes qui, à une période de leur vie, ont besoin de s'appuyer contre quelqu'un pour ne pas tomber. Mais l'idiot de service qui n'a pas su profiter de la moindre faille ... Vient tout juste de la réveiller.
Merci, abruti.
    « Stop sourire comme ça. Ça ne te ressemble pas du tout. T'es plus flippante qu'autre chose. »
Sans doute, oui.
Et elle se redresse, le regarde pour mieux constater que, en effet, cet imbécile n'a pas changé. Mais aller, d'ici quelques minutes - ou moins - il va tirer une expression qu'elle n'a jamais pu voir venant de lui. Allez mon grand, continue de croire que tu domines la situation, continue de penser que c'est toi qui mène la danse. Après tout, la règle N°1 de la chasse est de toujours laisser croire à la proie qu'elle va pouvoir s'en tirer ... Naïveté, quand tu nous tiens.
Quand tu le tiens, plutôt.
    « Oh, ce que j'ai foutu ... »Elle laisse son doigt jouer avec le menton de son hôte, tic-tac-tic-tac « Je suis tombée enceinte et toi ? »
Allez, ne le ménageons plus, il ne mérite pas tant, après tout. Mais au moins, elle peut compter sur lui pour oublier sa faiblesse, ne serait-ce que pendant un court laps de temps. Allez, la récrée est terminée, autant en profiter pour se rhabiller.
    « Il était très charmant, mais un peu violent ... »Une petite moue pour accompagner ses dires, un vrai paradoxe. « Et j'ai ramené l'échographie, tu veux le voir ? »
Après avoir enfilé au moins une culotte, sa main agrippe son sac pour lui montrer l'enveloppe qui contient ce qui faut pour prouver qu'elle n'est pas en train de mentir. De nos jours, les gens sont tellement prévisibles.
    « Dans presque sept mois, tu seras tonton ♪ »Il n'aimait pas son précédent sourire, aime-t-il celui de la peste ? « T'es content ? »
Emiri ou l'art de changer d'ambiance en un claquement de doigts.
codage par Junnie sur apple-spring

_______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 111
MESSAGES : 1763
JUKEBOX : キミシダイ列車 - ONE OK ROCK
FEAT : Portgas D. Ace
DATE D'INSCRIPTION : 13/07/2013

FICHE PERSO
XP:
132/190  (132/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Dim 31 Aoû - 9:28














...
Stop. Attendez une seconde. Taiga venait d'assimiler ce qu'elle venait de dire à l'instant, mais une seule phrase faisait qu'il venait de tout oublier. Stop. Il a peut-être mal entendu, en plus Emiri disait ça avec une aisance déconcertante.

« Attends ... Ouais, non ... Et qui est l'heureux père ? Attends. C'est sérieux ? Mais c'est sérieux. »

A en voir l'échographe, c'était très sérieux même. Mais j'veux pas être tonton moi, bordel. C'est chiant un gosse, ça gueule et ça pleure et ça hurle. Mais Emiri s'en foutait pas mal. J'ai un enfant, je suis heureuse. Là, Taiga ne comprenait plus cette jeune femme. Non, peut-être qu'il doit arrêter de la comprendre, ça irait sûrement mieux. Quoi que, mais bordel qu'est-ce qu'il lui est passé par la tête ? Déjà que Saaya lui avait sorti qu'elle était enceinte de Taiga avant d'avorter ... Putain mais il faut arrêter de parler de bébé, ça stresse l'Eldorado là. Il passait une main sur son visage. Sérieusement, quand on parle de gosse ... Ce mec ne savait plus où se mettre. Il frottait ses yeux avec ses doigts avant de poser son regard sur la demoiselle qui venait de se rhabiller.

« Si je suis content ? Mais j'en sais rien. Me dis pas que tu vas me refiler ce gosse quand tu feras ta petite fourbe dans la rue avec je-ne-sais-qui. »

Enfin sa phrase peut porter à confusion. Mais Emiri a tendance à aller partout, pas forcément pour aller se faire sauter ou autre. Cette fille est particulière. Taiga haussait les épaules avant de lâcher un long soupir.

« Et tu penses être capable d'élever un bébé seule ? Sauf si son père sera présent avec toi. »

Mais pourquoi il parlait de ça ? Mais il peut pas s'en foutre sérieusement ? Non, il n'y arrive pas. Cette découverte le rend curieux. Curieux et con. Mais ça, c'est lui tout craché.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taigao.tumblr.com/
informations
POINTS : 31
CITATION : Je fais toujours ce que je veux.
MESSAGES : 45
FEAT : Kougami Shinya - Psycho Pass
CRÉDIT : Kimikosh.
DATE D'INSCRIPTION : 12/05/2014

FICHE PERSO
XP:
24/180  (24/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Sam 13 Sep - 8:19

Rely solely on yourself
FEAT. YAMAZAKI TAIGA

« Attends ... Ouais, non ... Et qui est l'heureux père ? Attends. C'est sérieux ? Mais c'est sérieux »
L'échographie sous ton nez, c'est quoi ? Bien sûr qu'elle est sérieuse, bien sûr qu'elle est heureuse. De nouveau sur le canapé, toute habillée, la voilà à présent en train de regarder la preuve de l'existence de l'enfant qu'elle porte. Et ça la rends toute souriante, toute contente. Dieu qu'elle va aimer cet(te) enfant, elle le veut tellement. Pour plein de choses, diverses choses, mais tout particulièrement parce qu'elle va être maman.
C'est beau, maman.

Alors elle écoute à peine Taiga, quelques bribes au pire. Elle est déjà dans son monde, toute joyeuse - encore - et ne risque pas d'en sortir. Elle est toute joyeuse, Emiri, elle pourrait le hurler sur les toits, mais ça ne serait pas une bonne idée - vraiment pas.
« Me dis pas que tu vas me refiler ce gosse quand tu feras ta petite fourbe dans la rue avec je-ne-sais-qui. » . . . « Tu n'es pas sérieux, n'est-ce pas ? »
Comment il ose penser ça d'elle. Comment il ose ? Pour la première fois, juste pour la première fois depuis qu'ils se connaissent, elle a employé un ton froid et cinglant. Il croit quoi ? Qu'elle est lâche ? Qu'elle fait tout et n'importe quoi sans réfléchir ? Elle s'est longuement regardée dans le miroir, pendant plus de deux heures, à réfléchir à ce qu'elle voulait et comment elle le voulait, ce n'est pas pour ensuite le refiler au premier con dans un coin de rue.
Abruti.

Ne t'énerve pas, Emiri. Taiga n'est pas connu pour être adroit avec ses mots, ni même d'avoir un minimum de tact, mais là, il aurait dû. Le fait qu'il en ait jamais fait preuve auparavant n'excuse en rien, on ne dit pas à une future mère ce genre de choses. Pas à elle, en tout cas.
« Le père ne le sait pas encore. » Répondons à ses questions, au moins. « Et si je te le dis, c'est parce que je veux que ce soit qui t'en occupe, s'il m'arrive quelque chose. »
Elle est sérieuse ?
Après tout, elle peut bien mourir durant l'accouchement. ET elle ne sait pas si le père sera capable d'élever l'enfant. Taiga, lui, il peut. Il devra juste quitter le gang. Si une personne comme elle, a compris que le gang n'allait pas faire sa vie entière, alors il devrait savoir que ce n'est qu'une solution passagère pour se sortir de cette société pourrie à cause de l'argent. C'est tout, nécessité fait loi, dans les quartiers urbains.
« Mon enfant sera sans doute le premier à être totalement mutant, sans une part d'humanité. » Toucher ce ventre, vouloir sentir plus de présence. « Alors je préfère qu'il - ou elle - reste avec des mutants. »
Sauf que ... Personne ne sait que ce type, ce saligaud de première, est en fait un traître. Un foutu judah, un vil enfoiré de la pire espèce qui trouvera n'importe quelle excuse au monde pour justifier ses actes. Personne ne le sait, personne ne s'en doute et surtout pas une jeune femme enceinte qui cherche seulement un peu de stabilité pour son enfant, dans un monde aussi bordélique qu'inutile.
« Je n'ai pas envie que ça tourne mal pour lui ou elle. » Quelle mère veut ça, en même temps. « Mais tu ne veux pas, je me trompe ? »
Facile a deviner, c'est Taiga, après tout.
codage par Junnie sur apple-spring

_______

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

I-mis-sed-you ☆ Taiga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kagami Taiga - uc
» L'adorable petite soeur spirituelle de Tatsuya et Taiga débarque ! (FINI)
» La Taïga
» ¤Liste Des Avatars Réservés
» SLIDES | PV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-