AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 7 ans après... ✖ Hide ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Lun 20 Jan - 23:27


   
Leiko & Hide ❧ I want it so much...


Cela fait 7 ans.
Jour pour jour.
Toi & moi.
Mon amour.
7 ans de bonheur à tes côtés.
7 ans que nous vivons une histoire tellement fantastique.
Malgré tout… je sens qu’il nous manque quelque chose.
Et je le veux. Je le désire plus que tout.
Il ne me reste plus qu’à te convaincre toi.
Hide… mon amour, la femme de ma vie.


Cela fait donc sept années. Qui sont passées si vite. Je réalise à peine. Bon on ne va pas commencer à parler de mon âge. Je ne vieillis pas ! Je muris ! En réalité, je n’ai pas constaté de changement physique majeur, chez moi comme chez elle. Oui je reste coquette au fil des années et alors ? Ça ne risque pas de vous poser de problèmes, surtout si vous pouvez me mater alors ça va bien hein ! Bref. Sentimentalement, le bonheur, professionnellement, disons que je ne suis pas encore à l’apogée de ma carrière, mais… ma boîte fonctionne comme jamais. J’ai même réalisé une campagne d’information pour le mariage homosexuel et l’adoption ici au Japon. Un succès retentissant. Les mœurs ont évolué, les lois aussi. Les couples homosexuels sont libres de se marier et d’adopter si leur dossier est irréprochable. Je ne veux pas me vanter. Mais je me suis battue de manière ardue pour changer les esprits. Bien qu’il y a certainement encore une majorité non convaincue, cette bataille m’a prouvé que l’amour peut triompher de tout. J’envisage maintenant un avenir encore plus radieux.

C’est peut-être naïf, mais.
Cette cérémonie.
Cette alliance au doigt.
Cet amour, déclaré aux yeux de tous.
Même à ceux de la loi.
Je le veux Hide.
Je le veux.

Mais je ne vous parle pas de mon désir le plus grand. Pourtant, voilà quelques mois que cela me taraude. En vérité, cela est même devenu une véritable obsession. Je ne pense à rien d’autre depuis. Je n’ai encore touché aucun mot à ma belle petite amie. Bientôt fiancée certainement. Je veux lui faire ma demande. Je veux qu’elle et moi soyons considérées comme des épouses, aux yeux de la loi ainsi que du reste de mon entourage. Mon père m’a encouragé dans cette demande. Non il n’est pas encore mort. On ne peut pas tout avoir non plus. Ça va, je plaisante ! Rien que pour ses conseils, je suis fière et heureuse d’avoir une personne comme lui dans ma vie. Il a également sauvé la vie d’Hide, la femme de ma vie, et ça, je ne peux certainement pas l’oublier. Je vous parlais donc de mon désir. Celui qui était plus grand encore que celui de me marier avec la belle. Je pense que certains voient de quoi je parle. J’y songe tellement en ce moment. Quand je regarde cette photo sur mon téléphone, prise il y a quelques années, je me dis… Bon sang. Que le temps passe vite. Par conséquent, une idée m’est venue en tête. Une idée qui m’obsède.

Nous sommes deux.
Nous ne sommes pas encore unies pour la vie.
Mais je veux que nous le devenions.
Mais mon plus grand désir.
Celui qui surpasse tout.
Il surpasse même l’entendement.
Je veux être mère.
Je veux un enfant.

Cela fait maintenant deux grandes nouvelles à annoncer à ma chère et tendre. Maintenant que nous vivons ensemble depuis quelques années, je vois que le quotidien nous rend plus fortes encore. Je vois que cet amour dépasse tout ce que j’avais imaginé. Alors il est temps maintenant. Je quitte le travail plus tôt. BEAUCOUP plus tôt. Je rentre ensuite très vite chez moi. Et je prépare tout. Un diner aux chandelles, un peu de musique pour nous deux. Un plat concocté pour elle. Tout est réuni pour passer une parfaite soirée. Au cours de laquelle, je vais certainement faire ce que je veux faire depuis tellement de temps maintenant. J’attends donc que ma belle rentre à la maison. Tout est prêt pour elle. Même moi je le suis. Je ne peux pas être plus prête que cela même. Cela dit je dois vous le dire, je suis également en train de stresser comme une folle. Bon sang ! Je ne savais pas que me préparer à faire une demande en mariage allait être aussi éprouvant pour moi ! Mais bon c’est pour la bonne cause. Encore heureux cela dit.

Ah tiens ! C’est déjà l’heure pour elle de rentrer ?
Bon. Tout est prêt. L’alliance est posée à un endroit où moi seule j’ai accès.
Et voilà que l’amour de ma vie rentre à la maison.
Je l’attendais avec tant d’impatience.
Je me rue alors sur elle, l’embrassant passionnément avant de lui dire :

Leiko ●●● Tu m’as manqué mon amour. Je commençais à croire que tu ne rentrerais jamais. Et j’ai préparé une petite surprise pour toi !

Je la prenais alors par la main.
L’emmenant dans le salon.
Là où se tiendra le diner.
Et… certainement.
Les mots les plus importants qui vont sortir de ma bouche.
Ce n’est pas le moment de flancher !
Cette fois c’est la bonne.

Leiko ●●● 7 ans Hide. 7 années jour pour jour que nous sommes ensemble. Ça se fête non ?

Je lui fis alors un clin d’œil, l’embrassant passionnément.
Je lui adressais ensuite un sourire rayonnant.
Rayonnant d’amour, d’allégresse, de passion.
Tout cela concentré sur une seule personne.
LA personne.
Toi, Hide.
Toi mon amour.

7 ans de bonheur oui.
7 années.
Je veux avancer maintenant Hide.
Je veux passer à la vitesse supérieure.
J’aimerais tellement que tu dises… simplement oui.
Mais… cela ne dépend pas de moi.


©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mar 21 Jan - 10:35



« Pour le meilleur, et pour le pire.  »







 
7 ans.
Déjà.
Seulement.

Déjà sept années que j'avais rencontré cette femme qui m'avait suivit dans la rue. Sept années que je m'étais retournée pour lui dire de dégager. Sept années qu'au final, je ne lui avait rien dit de tel.
Si l'on ne comptait pas les quelques disputes relativement explosives que nous avions eu toutes les deux, on pouvait dire que Leiko et moi avions passé sept années merveilleuses pleines de bonheur. Je le disais, d'ailleurs, car même ces disputes avaient eu leurs effets positifs.

Les choses avaient changé ici. Il y avait toujours une sorte de guerre des gangs, plus effacée, mais je n'y participais plus. Evidemment, effacer un passé au sein d'un gang n'était pas possible. Effacer des années de trafic de drogue, de bagarre et de courses avec la police était impossible.
Je fumais toujours un peu de drogue, mais bien moins. Leiko ne l'avait pas accepté, mais disons plutôt qu'elle le tolérait, tant qu'elle n'était pas là pour le voir. Malgré son dégoût pour ces choses là, elle avait en quelque sorte comprit qu'avec mon don relativement lourd à porter, j'en avais besoin. L'effort était commun.
Je ne dealais quasiment plus, car l'idée d'abandonner Leiko suite à une arrestation me donnait la chair de poule. Aussi bien parce que je ne voulais pas être seule et la laisser seule, mais aussi car sa colère serait bien pire que la vie dans n'importe quelle prison.

On peut dire que ma vie était devenue un peu moins sombre, un peu moins rebelle, un peu moins dangereuse. Je n'étais certes pas à l'abri qu'un taré tente de m'ôter la vie, ou qu'un ancien membre de gang tente d'assouvir une quelconque vengeance à mon égard, mais disons que la probabilité que ça arrive avait grandement baissé. Désormais, je m'occupais principalement des cours de danse que je dispensais chaque jour dans une petite salle, et des shows que je donnais toujours, pour le plaisir et l'argent.

---

-Hide, tu peux retirer cette chaîne s'il te plait ? A chaque porter, je la prends en pleine poire..  

Je me redressais, adressant à mon partenaire de danse un regard équivoque. Ôter la chaîne que j'avais autour du cou ? Hors de question. Leiko me l'avait offerte il y a quelques années, mais plus important encore, la bague qui y était accrochée m'étais indispensable pour la soirée à venir.
J'étais décidée cette fois-ci. J'avais commencé à y penser quelques mois auparavant, mais aucune journée ne m'avait parut aussi propice que celle-ci pour me jeter dans le vide et demander une bonne fois pour toute à la femme qui partageait ma vie de... La partager pour toujours ?

-T'es une vraie chochotte ma parole. On en a terminé pour ce soir, je dois rentrer de toute façon.

Je donnais une petite tape derrière le crâne de mon partenaire faussement offusqué et je filais vers les vestiaires pour prendre une bonne douche et enfiler quelques vêtements propres avant de rentrer chez moi. J'avais bien des choses à préparer avant que Leiko ne rentre du travail.

---

Je vous laisse imaginer ma surprise/déception/incompréhension quand, en ouvrant la porte, la belle blonde me sauta au cou. Alors qu'elle n'était absolument pas sensée être là.
Revirement de situation, adaptation rapide, et elle n'y voyait que du feu. Je n'étais désormais que ravie d'être rentrée. Je l'embrassais avec amour, la serrant doucement contre moi.

-Déjà rentrée ? Tu n'avais pas de rendez-vous aujourd'hui ?

Je l'embrassais à nouveau avant de me laisser guider vers le salon. Une surprise ? Décidément elle m'avait doublée en beauté. Mais il me restait un atout autour du cou. D'ailleurs, j'eus à peine le temps de m'assurer par un coup d’œil vers un miroir que l'objet en question était dissimulé sous ma chemise rouge et noire. A moins d'y jeter un oeil inquisiteur et vraiment proche, elle ne verrait pas l'anneau qui reposait contre ma poitrine.
Un dîner en tête à tête, avec les chandelles et tout. Elle n'y avait pas été de main morte pour fêter nos 7 ans de relation. C'était elle, absolument et définitivement elle.
Je cachais difficilement ma surprise, car oui, je l'étais vraiment, et ôtais ma veste pour la poser sur une chaise. J'adressais un sourire à ma probablement-future-femme et déclarais, non sans une pointe d'humour et d'ironie dans la voix :

-J'ai bien fais de m'habiller convenablement, j'aurais fais tâche sinon, dans un décor si romantique.

Je lui adressais un clin d'oeil, agrémenté d'un baiser du bout des lèvres, avant de la saisir par la taille pour l'attirer contre moi.

-Bien sur que ça se fête ! Je comptais m'occuper de tout ce soir mais visiblement, tu m'as largement devancée..

Je replaçais l'une de ses mèches de cheveux et la contemplais un instant en silence. Elle semblait ne pas avoir changé d'un cheveux. Elle était toujours aussi ravissante qu'au premier jour.

J'avais vraiment bien fait de me retourner, il y a sept ans.
Et de me battre chaque jour pour qu'elle reste à mes côtés.

Pas vrai, mon Amour ?





_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Mar 21 Jan - 17:25


 
Leiko & Hide ❧ Tout doit être parfait !


Déjà rentrée hein ? Bah oui ma belle tu crois quoi !
J’aime avoir une longueur d’avance sur tout le monde !
Surtout sur toi. Comme ça je peux te préparer des surprises de ce genre.
Et compte tenu de la tête que tu tires, j’ai réussi mon coup.
Je n’en suis pas peu fière !

Leiko ●●● Non, j’ai tout annulé et repoussé à plus tard. Je ne voulais surtout pas que mes rendez-vous me gâchent la soirée ! Et puis… tu me connais, je voulais te faire une belle surprise pour nos 7 ans.

Et quelle surprise ma belle ! Ce que tu viens de voir n’est que le début ! Mais je ne vais pas tout dévoiler tout de suite. Je laissais alors la demoiselle se déshabiller, elle était toujours aussi resplendissante. Je ne croyais pas pouvoir être autant amoureuse d’une personne. Amoureuse à en mourir. Hide est ma drogue. Mon oxygène. C’est grâce à elle que je suis vraiment heureuse et c’est surtout grâce à la perspective de faire ma vie avec elle que j’ai décidé de lutter avec mes armes pour obtenir le mariage homosexuel ainsi que l’adoption plus facile au Japon. Je ne suis pas la seule à avoir du mérite, les gens qui ont travaillé avec moi ont été fantastiques ! Sans eux, je n’aurais très certainement jamais envisagé de faire ma demande ! Mais maintenant que je suis fin prête, je vais passer une belle soirée avec elle. Et l’apothéose sera ma demande en mariage ainsi que l’expression de mon désir d’avoir un enfant. D’ailleurs, Hide décida de m’attraper par la taille, pour me rapprocher de la sienne. Oh, mais je veux bien que tu t’occupes de moi ! Je ne dis pas non ! Oui, les années passent, mais mon désir pour elle n’a pas changé. Vous savez, dès fois j’aimerais faire un tour dans sa tête. Mais… je me suis juré de ne jamais le refaire, car je fais confiance à ma chère et tendre.

Tu pourras toujours t’occuper de moi plus tard mon amour.
Mais pour l’heure, je veux passer une soirée romantique avec toi.
Je veux que tout soit parfait !
Tout ! Même ma demande.
Cet instant doit être magique.

Je ne laisserais rien ni personne ne le gâcher. J’allais donc chercher une nouvelle fois les lèvres de la belle. Un baiser passionné, envoutant, toujours aussi débordant de sentiments amoureux. J’étais folle d’elle. Véritablement folle amoureuse. Je ne comprends pas comment j’en suis arrivée là, dire que notre rencontre n’a tenu qu’à un fil. Et les événements durant nos premiers mois ensemble ont également été tumultueux et vraiment difficiles à gérer. Il nous a fallu beaucoup de temps pour tout remettre en ordre. Nous avons vécu des jours difficiles. Vraiment difficiles. Je pensais même à certains moments que nous n’y arriverions pas. Mais au final… il faut croire que nous avons décroché une victoire contre la vie qui avait comme envie de nous pourrir. Parfois je me disais que ce n’était pas possible. J’ai eu des doutes. J’ai eu des peurs. Mais tout est terminé maintenant. Je suis promise à un avenir radieux avec elle, je le sais ! J’aimerais utiliser mon pouvoir pour avoir sa réponse dès maintenant. Mais…  elle s’est aussi protégée contre moi, chose que je lui avais apprise, car c’était primordial pour qu’elle ne soit pas mise en danger contre mes pertes de contrôle. Oui. Je ne devais pas la blesser. Je ne me le pardonnerais pas.

Leiko ●●● Installe-toi mon cœur, je t’en prie. Je dois faire un petit tour par la cuisine d’abord. C’est moi qui m’occupe de tout ce soir !

Oh, je ne crois pas si bien dire en effet.
Je vais m’occuper de tout !
Même du plus important.
Car ce soir c’est le grand soir.
7 ans, jour pour jour.
Et l’apothéose de cette soirée n’est qu’une étape de plus à franchir.
Mais, certainement l’une des plus importantes de ma vie.
Hide est la femme de ma vie.
Je sais que je suis l’amour de sa vie.
Je n’envisage rien d’autre qu’un OUI.
Mais… BON SANG JE STRESSE COMME UNE FOLLE !

Je laissais alors la demoiselle s’installer, allant chercher ses lèvres une nouvelle fois avant de me diriger d’un pas décidé vers la cuisine. Mon plat cuisait visiblement paisiblement. Bon, parfait. Nous allons donc commencer l’entrée. Une salade, de ma confection. J’avais utilisé plusieurs ingrédients qui plaisent beaucoup à la demoiselle. Bon… après pas mal d’échecs cuisants aussi faut bien le dire. Mais ce soir. Je vais tout réussir, je suis certaine ! Je prenais donc l’entrée avec moi, avant de l’apporter à la table. Je servais alors un verre de champagne à ma belle, lui faisant un petit clin d’œil pendant que je servais la coupe. Je m’asseyais alors à la table, avant de jeter un regard langoureux à Hide. Mes émeraudes étaient toujours autant satisfaites de voir ce visage. Cette délicieuse vision, toujours aussi rayonnante. Même si elle a des défauts, même si je suis parfois moi aussi invivable. L’amour au final… c’est tellement simple.

Il suffit d’une personne, moi par exemple.
D’une autre également… Hide bien sûr !
Il ne suffit ensuite de… rien. Nous avons seulement besoin d’être ensemble.
Unies pour la vie. Espérons-le !
Je trinquais alors avec ma chère et tendre, ne quittant pas son regard.
Je prenais alors une nouvelle fois la parole :

Leiko ●●● T’as vu, j’ai fait des progrès depuis la dernière fois. Je suis sûr que ce sera mangeable cette fois ! Santé mon amour… à nos 7 ans de bonheur. Et aux années qui vont suivre, pas vrai ?

Dis-je dans un petit clin d’œil.
Je jetais brièvement un regard au four, surveillant le plat d’un regard avisé.
Ahlala… qu’est-ce que je ne ferais pas pour toi.
Tu n’imagines même pas mon ange.
Enfin…  tu vas pouvoir avoir un aperçu !
C’est déjà ça.

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mar 21 Jan - 22:34



« Pour le meilleur, et pour le pire.  »







 
Elle avait déjà tout préparé.
Alors pour m'être faite doubler en beauté, c'était vraiment en beauté.

Leiko semblait cependant relativement stressée. Peut-être à cause de sa petite tendance a devenir perfectionniste dès qu'une occasion particulière se présentait ? Elle avait tout préparé toute seule, alors il y avait des chances qu'elle s'inquiète de la réussite de son repas ? C'était assez étrange tout de même. Elle avait beau facilement devenir minutieuse et légèrement maniaque, elle n'en stressait pas pour autant.
Je prenais donc place à table comme elle me l'avait gentiment proposé, veillant à ne pas la contrarier. Lorsqu'elle vint à la rencontre de mes lèvres pour un nouveau baiser, je la retenais un instant par le biais de son haut histoire de prolonger légèrement cet échange. Une manière comme une autre de la rassurer.

-Très bien, alors je te laisse gérer ma Belle.

Ne vous méprenez pas, je ne suis pas du genre à rentrer et mettre les pieds sous la table en attendant qu'on me serve le dîner. Pas du tout. D'ailleurs, je suis généralement la première à rentrer pour le repas, même si parfois, je suis aussi la première à en repartir pour le boulot. Mais là n'est pas le sujet. Nous n'avions jamais eu à nous répartir de quelconques tâches, ménagères ou autre, chacune s'en occupant tout naturellement au besoin.
Mon regard la suivit jusqu'à ce qu'elle disparaisse dans la cuisine. C'était un plaisir de la regarder se mouvoir non loin de moi. J'avais toujours sur elle ce regard désireux, mais aussi protecteur et légèrement possessif. Et puis de toute manière, elle était toujours sexy, même lorsqu'elle se déplaçait, tout simplement.
Lorsque je fus dans l'incapacité de la voir davantage, je glissais une main au col de ma chemise, m'assurant qu'il gardait une position convenable. Je n'allais tout de même pas faire ma demande en début de repas. Laissons-le temps aux choses. Attendre la fin du repas serait plus correct, et puis, j'étais vraiment curieuse de savoir ce qu'elle avait bien pu nous préparer à manger, elle, la grande cuisinière du dimanche. Non je rigole, elle avait fait d'énormes progrès, depuis 7 ans...

Quand elle revint poser les assiettes sur la table, puis servir le champagne, je profitais de sa proximité pour glisser une caresse au creux de ses reins distraitement. Je la laissais ensuite aller prendre en place en face de moi. Heureusement, notre table n'était pas immense. Elle restait de ce fait assez proche de moi. Je pouvais ainsi lui tenir la main ou me pencher pour l'embrasser si l'envie me venait soudainement.
Je levais mon verre à hauteur du regard, échangeant avec la belle un regard plein de complicité. J'aurais pu profiter de cet instant où le temps semblait ralentir pour nous donner tout le temps de nous observer pour me poser les questions que beaucoup de gens sur le point de faire leur demande se posent. Du genre "Est-elle vraiment la bonne ?" "Est-ce que je suis sur le point de faire une erreur ?"... Seulement moi, j'avais déjà toutes les réponses à ce genre de questions.

Oui, elle est LA bonne.
Oui, elle est l'amour de ma vie.
Oui, elle est celle avec qui je veux passer le restant de mes jours.
Oui, elle est la femme qu'il me faut pour être heureuse.
Oui, j'aimerais vraiment qu'elle me dise oui...

-Santé, et à nos 7 ans Chérie... Et à toutes les années qu'il nous reste à vivre ensemble, car je ne vois pas quoi que ce soit qui serait capable de nous séparer.  

Je buvais une gorgée sans la quitter des yeux, l'admirant, la dévorant du regard. Je posais ensuite mon verre devant moi et jetais un coup d'oeil à l'assiette. Une assiette très attrayante et vraiment bien présentée. Il n'y avait aucune raison que le repas soit mauvais. Je ne savais pas depuis quand Leiko était rentrée pour préparer le dîner de ce soir, mais une chose était certaine : elle avait mit tout son coeur à l'ouvrage.

-Il n'y a pas de raison que ça ne soit pas mangeable.. Au contraire, ça à l'air vraiment appétissant !

Je lui glissais un "bon appétit" agrémenté d'un sourire sincère avant de goûter. Je ne pouvais m'empêcher d'esquisser quelques moues dubitatives, ainsi que de garder le silence quelques instants, histoire de la faire patienter. Leiko n'était pas si patiente que ça, et il s'agissait bien là d'une chose qui ne risquait pas vraiment de changer. Pour ma part, je trouvais ce trait de caractère relativement mignon.
Finalement, je mettais fin à son attente en lui adressant un nouveau sourire satisfait. Aller souffle ma belle, ton repas est délicieux.

-C'est délicieux. Vraiment.

Je tendais le bras pour saisir la bouteille d'eau et nous servir un verre à chacune. Le champagne était très bon, mais un peu d'eau restait tout de même plus désaltérant.
J'haussais alors un sourcil, réagissant finalement à l'une de mes propres pensées. Je lui avais trouvé un air relativement stressé quelques minutes auparavant, et ce n'était sûrement pas sans raison. Je faisais alors une pause, posant mes couverts pour lui prendre délicatement la main, en caressant le dessus à l'aide de mon pouce.

-Tu as l'air stressée mon amour, tout va bien ?  

Car pour être franche, la voir ainsi me stresse moi-même. Pourtant, j'aborde mon plan avec sérénité. Mais lorsque l'on constate un changement de comportement chez quelqu'un qui ne nous y a pas habitué, et bien, ça bouleverse légèrement. Allait-elle m'annoncer quelque chose ? Une mauvaise nouvelle ?

Explique moi ce qui ne va pas ma Belle.
Que je puisse être rassurée, et te rassurer par la même occasion.

Je n'ai pas ton don mais je te connais par coeur.



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Mer 22 Jan - 0:41


 
Leiko & Hide ❧ Tout va bien... en apparence.


À vrai dire, je ne vois pas non plus ma belle.
Je sais que rien ne nous séparera.
Rien ni personne n’a ce pouvoir.
Je ne peux, ne serait-ce qu’envisager de te quitter un jour.
Je veux te garder jalousement rien que pour moi.
Leiko & Hide.
Ma plus belle histoire.
L’histoire de toute une vie.

Mais revenons-en au repas si vous le voulez bien ! Revenons-en aux regards que nous sommes en train de nous jeter depuis tout à l’heure. Une passion envoûtante avait pris possession de nous depuis que nous sommes ensemble. Un amour, d’une intensité rare. En vérité, je me surprends moi-même à aimer quelqu’un de la sorte. J’ai cette impression que c’est exactement la même chose pour ma chère et tendre. Et c’est ça qui me donne envie de l’épouser. Mais bon sang, rien qu’à cette pensée je stresse comme pas possible. Il va falloir que j’essaye de détourner mon attention sur autre chose, sinon elle va finir par remarquer quelque chose, si ce n’est pas déjà fait. Concentrons-nous sur le repas tiens ! En premier lieu, cette salade préparée avec amour et surtout, le fruit d’efforts quotidien ou je m’entrainais pendant plusieurs jours pour la réaliser à la perfection. Bon le résultat est conforme à ce que j’attendais, pour la présentation tout du moins. Pour ce qui est du goût, malgré les encouragements de la belle, je ne pouvais être certaine de mon fait qu’une fois qu’elle m’aura fait remarquer si ma cuisine est satisfaisante.

En espérant qu’elle ne me mente pas ! Cela dit, ce n’est pas le genre de la maison. Non Hide n’est pas comme ça. Elle est honnête avec moi, depuis les violentes disputes que nous avons eues, nous avons décidé de ne plus rien nous cacher, pour que je ne sois pas tentée d’utiliser mon don pour connaître la vérité. Une relation basée sur la confiance. Je n’ai même plus besoin d’utiliser mon pouvoir maintenant, avec Hide… je sais que je ne crains rien. Mais j’ai cette petite peur qu’elle me dise que c’est bon uniquement pour me faire plaisir. Bon allez ma belle ! Goûte un peu pour voir ! Mes yeux rivés sur elle, je ne prenais même pas le loisir de m’octroyer une petite bouchée. Je reste focalisé sur Hide, j’attends avec impatience ce qu’elle a à me dire sur ma cuisine de ce soir. Sur ce plat que j’ai préparé avec amour rien que pour elle. La voilà donc qui prend une bouchée, OH, MAIS C’EST PAS VRAI ! Elle me refait le coup de la dernière fois ! Elle prend encore son temps… pour me faire languir ! Allez, mais dépêche-toi de me dire que ce n’est pas bon ! Je ne tiens plus en place moi !

Eh ? C’est… c’est délicieux ?
Vraiment ?
JE LE SAVAIS !
Euh. Enfin bref.
Un soupir de soulagement plus tard, je rétorquais :

Leiko ●●● Tu as l’art et la manière de rendre un suspens insoutenable. Je devrais te faire la même chose, mais je n’ai pas les moyens pour le faire, du moins pour le moment ! Bon bah si c’est si bon, je vais goûter !

Pour voir si elle ne me raconte pas de salades. Oh la blague ! Pas mal celle-là non ? C’est sorti tout seul je vous jure. Non, mais vous me faites confiance quand même ? Pas besoin de faire appel à un avocat ? COMBO. Oui bon d’accord. J’arrête. Je goutais donc à mon plat. Oh… bah ça va en fait c’est pas trop mal. Je suis satisfaite de moi pour cette fois. Je ne gâcherais pas la soirée en rendant mon repas immangeable c’est déjà ça ! Bon bah du coup je ne stresse plus pour la nourriture, mais pour la suite des événements. Et je ne crois pas me tromper en imaginant que la belle s’en est rendu compte. Elle me connait mieux que personne et quand je cache quelque chose… elle seule peut s’en rendre compte plus vite que n’importe qui. Aussi réactive que mon père dans ce domaine. Je crois même qu’elle peut le battre à plate couture. Et vous voyez, j’avais raison d’appréhender ce moment. Hide a bel et bien remarqué que je suis sous tension. Raison pour laquelle, sa main avant saisit la mienne et son pouce caressa ma peau, comme-ci elle voulait me rassurer. Je vais devoir inventer un bobard vite fait bien fait, sans qu’elle ne puisse réclamer d’explications. Je ne veux pas tout lui annoncer maintenant.

Bon sang il faut que je trouve quelque chose.
Vite, vite, vite !
Ah. Je sais !
Bon d’abord un petit sourire. Voilà.
Ensuite on s’éclaircit la gorge. Parfait.
Et maintenant… l’apothéose.

Leiko ●●● Ah… pardon mon ange… je… je repensais à ma campagne d’informations sur le mariage homosexuel et l’adoption ici au Japon. Je réalise qu’il me reste encore tellement de choses à faire… le mieux serait un exemple ! Pour changer un peu les mentalités… mais bon, les couples homosexuels se cachent encore un peu, enfin… à part nous quoi. Mais bon… moi je suis fière de t’avoir à mes côtés. Je ne cacherais jamais ce fait !

Je. Suis. Vraiment. Trop. Conne.
Pour cacher ma demande de mariage, je parle de mariage.
Pour dissimuler mon envie d’être mère, je parle de l’adoption.
Putain, je devrais mettre ma tête dans l’assiette.
Mais bon, j’ai trop de fierté pour cela.
Je serrais alors la main de la demoiselle.
Avant de lui dire du ton le plus rassurant que j’avais en magasin :

Leiko ●●● Tout va bien Hide. Je t’aime tellement, si tu savais…

Si tu savais à quel point j’aimerais que ces mots sortent.
Là maintenant. Mais j’ai encore trop le tract.
Mais je me lancerais mon amour !
Je te le promets !
Je ferais ma demande au cours de ce repas !
Je ne gâcherais pas cette occasion unique.
Mais bon sang… je ne tiens plus en place.
La redoutable Leiko, qui galère comme une folle à trouver ses mots.
Un spectacle que la demoiselle doit trouver troublant.
Raison pour laquelle je dois reprendre mes esprits.
Tout doit être parfait !

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Jeu 23 Jan - 22:48



« Le mieux serait un exemple.  »







 

Le coup du petit suspense marche toujours. Elle fonce systématiquement tête baissée dans le panneau. Et pour ma part, je trouve ça toujours très amusant, mais aussi craquant. Elle stresse lorsqu'elle ne sait pas ce que je pense. Pourtant, son don pourrait lui permettre de le savoir très rapidement et de manière sûre, mais elle ne l'utilise jamais sur moi. Pas de cette manière, en tout cas. Elle me fait confiance pour lui dire les choses telles que je les pense, et inversement, je sais qu'elle n'utilisera pas son don sur moi sans me prévenir.
M'enfin bon, elle me préparera bien sa petite vengeance, pas vrai Chérie ?
7 années se sont écoulées depuis notre rencontre, mais quasiment rien n'a changé. Le jeu des provocations est toujours présent. L'humour, la sensualité, le désir, tout est encore là. Et pas prêt de disparaître.

-Ça marche à chaque fois mon amour... J'attendrais sagement ta vengeance, promis.  

Plus ou moins sagement en fait. Car tu sais bien que je ne peux pas m'en empêcher.

Je levais finalement les yeux vers elle, la fixant, essayant de percer à jour ses pensées. Il y avait vraiment quelque chose qui la dérangeait, et plusieurs détails de son discours m'avaient interpellé.
Elle pensait à sa campagne pour le mariage et l'adoption des couples homosexuels ? Eh bien, c'est qu'elle est plutôt dans le courant hein. Si seulement elle savait ce que je m'apprête à faire. Mais...
Un exemple ? Elle pensait qu'il fallait un exemple ? Ça en dit long sur ses pensées. Elle pense donc à un exemple. Un exemple dont elle serait fière. Et... Elle est fière que l'on soit ensemble ? Tout est lié, hein ? Ou alors, vu que je m'apprête à lui faire ma demande, j'y vois peut-être un message qui n'a pas lieu d'être. Obsession. Elle ne va quand même pas me faire stresser maintenant, si ?

-... Tu penses qu'il faudrait un exemple ?  

Quand serait le moment propice ? En fait, je n'en avais aucune idée. Je n'avais pas spécialement de plan. Je comptais y aller au feeling, me lancer à l'occasion. Mais désormais, j'hésitais sur le moment. Lui offrir son exemple sur un plateau d'argent alors que nous étions justement entrain d'en parler, ou attendre encore, la fin du repas par exemple ?
Je posais soudainement ma main sur la table. Je venais à peine de me rendre compte que j'avais posé ma main sur ma chaîne, au travers de la chemise. BEN OUI QUELLE BONNE IDÉE HEIN. Alors aussitôt, histoire de cacher ce geste dérisoire au plus vite, je la posais également sur celle de ma compagne, tenant sa main entre les deux miennes.

-Je t'aime aussi mon Amour... Et tu devrais profiter de cette soirée pour te détendre un peu. Oublies ton boulot, nous ne sommes que toutes les deux, chez nous.

Je lui adressais mon plus beau sourire en coin. Le plus rassurant, le plus apaisant. Pour elle ou pour moi ? Qui de nous deux avait le plus besoin d'être rassurée ?




_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Ven 24 Jan - 17:43


Leiko & Hide ❧ Tu as bien fait mon ange...


Oui mon ange, ça marche à chaque fois. Je tombe dans le panneau.
Comme toujours, comme chaque provocation, chaque sourire.
Chaque mouvement de ta gestuelle est capable de me faire craquer.
Et cela depuis 7 ans. Raison pour laquelle, tu DOIS m’appartenir.
Légalement je veux dire. Dans nos têtes c’est certainement clair.

Certainement en effet. Mais pas officiellement. Enfin, again, légalement. Officieusement c’est déjà établi. Aux yeux de tous, ça reste encore assez ambigu. Genre pour certains c’est pas encore acquis dans leurs têtes tsé. Pourtant parfois Hide vient me chercher au bureau de temps en temps, mais sinon à par ça… enfin bref. J’aurais ma vengeance sur la demoiselle plus tard. Et je pense que celle-ci sera la meilleure de toutes. Deux demandes à la fois je suis certaine qu’elle ne va pas en revenir. Mais alors que nous parlions de ma campagne toutes les deux, je sentis quelque chose. Enfin, disons plutôt que je remarquais un truc auquel Hide ne m’avait habitué, raison pour laquelle c’était notable. Cette petite hésitation avant de parler. Cela n’a duré que l’espace de quelques fractions de seconde. Mais dans sa voix j’ai bien senti que sa réponse n’était pas aussi spontanée, aussi pragmatique que d’ordinaire. Une hésitation que je notais dans un coin de ma tête, car elle l’a eu en disant quelque chose de bien précis. L’exemple. Elle eut cette hésitation en parlant de cela.

Est-ce un signe ? A-t-elle deviné mes intentions ?
Non c’est pas possible. Il y a autre chose.
Mais quoi ? Ah si seulement je le savais !
Han Hide… je n’arrive plus à penser correctement !
C’est de ta faute !
Mais je t’aime trop pour te blâmer.
Tu es la plus belle chose qui me soit arrivée.
Et de loin !

Leiko ●●● Oui parfaitement, un exemple. Mais genre… retentissant. Voire même surprenant. Je ne parle pas d’individus lambda, je parle de personnalités tout de même assez connues au Japon. Histoire de médiatiser l’événement. Ou alors une seule personnalité qui se marie avec un inconnu c’est bien aussi ! Ça laisse une surprise tonitruante. Ah non… ça serait tellement beau. Un mariage exposé aux yeux de tous, un événement transcendant les opinions négatives, capables de faire réfléchir. J’en ai des frissons rien que d’y penser.

MAIS. MAIS. MAIS.
Je fais juste trop d’allusions là !
Je vais me faire griller c’est pas possible !
Ah voilà que je recommence à stresser.
Et avec Hide qui me chamboule en me prenant les mains, ça n’aide pas.
Oui je ne dois pas penser à mon boulot, mais même mon boulot me ramène à toi !

Je répondais au sourire de ma chère et tendre par un doux regard, suivi d’une réponse, d’un sourire, du même acabit que le sien. Je pris alors ses mains entre les miennes, avant de les monter à mon visage. Les serrants contre mes joues avant de faire une petite grimace à la femme de ma vie. Je prenais ensuite une légère inspiration avant de reposer ses mains; pour finalement me lever. Maintenant que l’entrée était presque terminée, il fallait que j’aille chercher le plat. C’est alors que mon portable sonna dans la cuisine. Une raison de plus pour y aller. Je fis comprendre à Hide que j’allais chercher le plat principal avant de l’embrasser sur le front au passage. Une fois à la cuisine, j’éteignais le four et regardait mon portable. J’avais reçu une photo. Quelqu’un qui avait pris une photo d’Hide et moi en train de faire les idiotes durant mes essais au mannequinat. J’eus un petit rire discret avant d’enregistrer la photo, ça peut toujours servir. Et je la trouvais tellement mignonne.

C’était tellement simple l’amour.
Tellement possible l’amour.
Il suffit de toi.
Il suffit de nous.
Il suffit d’un rien.
Tu me fais tourner la tête.
Je t’aime tellement…
Hide…

MERDE LE PLAT. Ah bah non je suis conne j’ai déjà éteins le fout. Huh. Je me dépêchais alors de le prendre, sans oublier les moufles pour ne pas me brûler. Ouais je pense quand même à ma santé hein. Pis j’aurais l’air tellement con. Bref, j’allais ensuite me diriger vers la demoiselle, posant le plat sur la table, qui heureusement avait suffisamment de place pour l’accueillir. Je glissais alors à la demoiselle.

Leiko ●●● Parfois j’ai l’impression d’être une acrobate faisant un numéro périlleux quand je fais de la cuisine ou que j’apporte des plats sur une table. Genre je fais ça tellement souvent… ou pas ! T’as vu les moufles, sexy hein ? T’inquiète pas, je t’en achèterais.

Un petit clin d’œil plus tard et mes moufles balancées à l’autre bout de la pièce , j’invitais la demoiselle à se servir avant de lui adresser un sourire radieux. Mes émeraudes toujours fixées sur elle, j’attendais avec impatience qu’elle se serve. Mais elle va encore me refaire le coup du suspens non ? AH NON PAS QUESTION ! Même si ma vengeance sera encore plus efficace que tous les suspens réunis, je n’en veux pas un de plus. Mon cœur bat déjà la chamade, j’ai l’impression qu’il va exploser dans ma poitrine. Je peux faire ma demande maintenant au pire ? NON PAS QUESTION. Surtout entre deux bouchées, merci la honte quoi. Bon allez, faut que je dise quelque chose là.

Leiko ●●● Je viens de recevoir une photo de nous deux, tu sais le photographe qui avait immortalisé le moment ou nous faisons les connes avant ma séance photo ? Bah il vient de me l’envoyer. J’te raconte pas les dégaines. Moi avec mon peignoir et ma grimace en train de prendre une photo pour la mettre sur Twitter et toi qui arrive derrière pour en faire une autre. Ahlala... je ne me lasse pas de me refaire le fil des événements... je me dis que finalement, t'as eu une bonne intuition de ne pas me casser la gueule, ce fameux jour où je t'ai vu te retourner.

Je ferais ma demande au dessert.
C’est sur et certain.
Mais pour le moment. Je vais discuter comme si de rien n’était.
Mais ça viendra mon ange.
Encore un peu de patience.
Fin je suis con moi, elle ne se doute de rien.
Ah j’ai hâte de voir sa tête !
Et qu’elle dise oui !

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Lun 27 Jan - 20:45



« Le mieux serait un exemple.  »







 

Là, ça fait quand même beaucoup.
Je sais que Leiko s'est donnée à fond pour les droits des homosexuels.
Je sais qu'elle y tient beaucoup.
Mais en parler autant, là, ce soir, le soir de nos 7 ans...
Alors que je me prépare à lui demander d'être ma femme...
Ça fait beaucoup de coïncidences.

Elle pense qu'un mariage serait un bon exemple. Le mariage d'une personnalité, avec quelqu'un d'inconnu ? Elle par exemple ? Il faut dire que désormais, Leiko Özilis est loin d'être une inconnue. Et puis dans le rôle de l'inconnue, pourquoi pas moi, hein ? Elle en frissonne déjà.
Bon cette fois je suis bien obligée de jouer le jeu des taquineries, une fois de plus. Enfin, c'est ce qu'elle pensera sûrement, sans vraiment se douter de ce qu'il y a derrière. Espérons-le, en tout cas. Je lui adressais donc un petit sourire en coin agrémenté d'un clin d'oeil, lâchant comme s'il s'agissait d'une belle pointe d'humour.

-Bon il va falloir que je me décide à te demander ta main c'est ça que tu essaies de me dire ?  

Et le petit rire qui ponctue le tout avant d'enfouir mon sourire dans mon verre de champagne. Je rigole ma belle hein, ne te stresse pas. Enfin non, pas tout à fait, mais tu n'es pas sensée le savoir. Pas pour le moment.

Parce que j'attends le bon.

Je la regardais finalement se lever, passer à côté de moi et m'embrasser le front avant de filer à la cuisine, me laissant une fois de plus à patienter sagement. Ce n'était pas vraiment dans mon habitude de rester à ne rien faire. En général, les quelques fois où elle cuisinait, je l'accompagnais à chaque fois dans la cuisine pour lui tenir compagnie, mais aussi parce que je ne pouvais pas me passer d'elle plus de quelques secondes.
Seulement ce soir, c'était son soir. Elle avait décidé que je n'aurais rien à faire, alors je restais là, lui laissant le contrôle total de la soirée, sans intervenir dans ses plans. Du moins pour le moment. C'est quand l'ennemi se sent le plus puissant qu'il ne fait plus attention à sa garde.
Enfin, façon de parler. Car elle n'est absolument pas mon ennemie.

Et la voilà qui revient avec son plat, son humour et sa bonne humeur. Elle pose le plat devant moi et balance ses moufles. Je commence alors par la servir elle, puis moi, ne pouvant me retenir de glousser légèrement.

-Terriblement sexy. C'est pourquoi je vais me concentrer sur la critique de ton plat, histoire de ne pas te sauter dessus tout de suite.   

Bien évidemment, je ne vais pas lui refaire le coup de l'entrée. Une fois oui, deux non. C'est pourquoi, aussitôt après avoir goûté, je lui adressais un clin d’œil rassurant. Ne t'inquiète pas mon amour, c'est délicieux.
Mais voilà qu'elle enchaînait sur quelque chose de nouveau. Une photo. Une photo ? Aaaah, cette photo ! Oui, bon, ridicule. Je ricanais légèrement en me souvenant de ce fameux cliché.

-Ridicules, c'est ça ? En plus d'avoir la photo que tu as prise avec ton portable, nous avons désormais le cliché d'un cliché ? On doit avoir l'air fines tien.

Je m'arrêtais un instant, envahie par le souvenir de cette première soirée, celle où tout avait commencé. Celle où j'avais posé mon regard sur elle, pour la toute première fois, mais également celle où j'avais été à deux doigts de l'agresser pour la seule et unique raison qu'elle me suivait. Raison valable, non ? Et puis finalement, ses beaux yeux verts et son culot m'avaient peu à peu faite fondre. Et je m'étais laissée aller dans les bras de cette belle inconnue qu'elle était à l'époque. Elle est toujours aussi belle, évidement, mais tellement moins inconnue...

-Je pense que je m'en serais peut-être mordue les doigts si je t'avais frappée ce soir là... Donc oui, j'ai bien fais de ne pas te toucher. Du moins au début...

Je lui tirais la langue, comme la gamine que je pouvais être en sa présence. Elle verrait forcément à quoi je faisais allusion par "toucher", car elle n'avait certainement pas oublié notre première nuit ensemble. Et moi non plus d'ailleurs, loin de là.
Il manquait quelque chose. En rentrant du boulot, j'avais quelque chose à lui annoncer. Autre que ma demande en mariage, évidement ! Ah, oui ! Une petite bonne nouvelle. Parce que ça fait toujours plaisir, non ?

-Au fait Chérie, je voulais te dire... Je vais arrêter de donner de petits cours de danse par-ci par-là et rendre les clefs de la salle de danse.

Oui oui, j'ai bien dis bonne nouvelle. Mais quand on n'attend pas la suite, on ne peut pas le deviner, hein. Je continuais donc :

-J'ai de plus en plus de demandes... Donc je pense que je vais tenter le tout pour le tout et essayer de trouver d'assez grands locaux pour ouvrir une école de danse.

Parce qu'après tout, j'ai quand même réussis à me faire un nom dans le domaine de la danse. Pas quelque chose d'extraordinaire, mais disons simplement d'assez reconnu pour attirer.
Tu me suivras dans ce projet, pas vrai ?



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Lun 27 Jan - 22:33


Leiko & Hide ❧ Sacré nouvelle !
Hein ? Que ? Quoi ? Qu’est-ce qu’elle vient de dire ?
Me demander ma main ?
EH, MAIS NON C’EST PAS JUSTE C’EST MOI QUI DOIS LE FAIRE !
Ah, mais elle ne fait que plaisanter.
Je suis vraiment à l’ouest parfois.
Mais honnêtement, ça ne serait pas l’envie qui m’en manque.
Oh ça serait tellement romantique…

Leiko ●●● Ma main ? Tu ne veux pas le reste ? Je peux te l’offrir sans même un caprice. Tu n’as qu’un petit mot à dire.

Mais trêve de bavardages. Je laissais la demoiselle me servir, pendant qu’elle écoutait attentivement mes histoires. Mes petites anecdotes. Notamment sur la photo entre autres. La demoiselle avait visiblement en tête la critique de mon plat. Bien que je n’apprécie pas spécialement qu’elle utilise ce mot, je ne pouvais que lui décrocher un petit sourire gêné. Je suis un peu présomptueuse, mais j’estime qu’au lieu du mot critique, elle devrait utiliser le mot compliment. Comment ça je me la raconte ? Mais pas du tout ! D’ailleurs depuis tout à l’heure je ne fais qu’appréhender le moment où elle devrait goûter ma fameuse préparation. Chaque suspens devenait insoutenable, même s’il ne durait que quelques secondes. Mais bon cette fois elle m’épargna l’appréhension, elle glissa automatiquement après avoir goûter que visiblement, c’était une réussite. Et attends ma belle, tu n’as même pas encore mangé le dessert. Sans me vanter, ça sera l’apothéose de cette soirée. Bon, je vous le dis tout de suite… je n’ai rien fait. Je l’ai acheté parce que j’estime que c’est le plat le plus important d’un repas. Il permet de le conclure de la plus belle des manières. Et cette fois, la manière sera véritablement mémorable.

Un dessert d’abord.
Une autre coupe de champagne ensuite.
Un met délicat à partager.
Suivi d’une bague.
Et enfin deux demandes.
Si c’est un oui.
Définitivement, ça sera la meilleure soirée de ma vie sentimentale.
La meilleure soirée de ma vie, tout court d’ailleurs.

Tu t’en serais mordu les doigts oh ça oui ! Et moi donc ! Bien que je ne me serais pas tout de suite rendu compte ce qu’il adviendrait plus tard entre moi et elle, maintenant que je le sais, je ne peux le nier, nous avons eu de la chance toutes les deux. J’ai eu cette opportunité de la rencontrer et de tomber amoureuse d’elle, d’essayer de la rendre heureuse du mieux que je peux. Maintenant je vais essayer de franchir une nouvelle étape avec elle. Je ne sais pas exactement où cela nous mènera, mais bon, je suis prête à prendre le risque. Définitivement prête. Et puis alors cette langue tire à laquelle je répondais par un clin d’œil amusé. Et c’est alors que la demoiselle m’annonça une nouvelle. Qui bien entendu me donna une envie irrépressible de lui adresser un grand sourire. J’étais ravie pour elle. Je savais qu’elle pouvait réussir professionnellement. Elle avait un talent indéniable et une véritable passion pour ce qu’elle fait. Alors qu’elle puisse faire quelque chose d’audacieux, c’est formidable. Je vais répondre à cette nouvelle à ma façon alors :

Leiko ●●● Oh, mais c’est vraiment formidable mon ange ! C’est une nouvelle extra ! Tu sais quoi, je vais t’aider à rechercher des locaux. J’ai un contact qui bosse justement dans une agence, il m’aide parfois à trouver des bâtiments pour certains événements que j’organisais par le passé. Bon la demande sera certainement différente. Mais c’est un pro ! Il assurera. Et puis… je te vois tellement heureuse de pouvoir vivre de ta passion, pour rien au monde je ne voudrais que cela cesse.

Oh non pour rien au monde.
Je ne voudrais jamais que cela cesse.
Je veux que cela dure, pour toujours !
Euh… ouais enfin on ne parle pas de la même chose.
Quoique…  si au final. Son bonheur est le mien.
Et jamais cela ne doit cesser.

Je décidais finalement de prendre quelques bouchées de mon plat, me laissant finalement prendre au jeu. Je n’avais plus ce stress qui me rongeait. La petite touche d’humour de la demoiselle m’avait complément rassuré. J’étais maintenant plus que certaine de mon fait, je sais ce que je fais. Je sais que ça va marcher. Ma demande sera un succès ! Mais avant toute chose, j’ai envie de m’amuser un peu avec elle. Discuter, passer une bonne soirée. Ahlala… je suis vraiment folle amoureuse.

Leiko ●●● Tu sais. J’ai toujours trouvé que tu dansais comme une déesse. Toutes ces petites danses que tu as l’habitude de m’offrir. Si je ne me retenais pas, j’irais allumer la chaine de ce pas. Qu’on refasse ce tango d’il y a quelques années. Tu t’en souviens, pas vrai ? Bon les événements après c’est oublié. Mais cette danse… elle restera inoubliable. Dis-moi mon amour… revivre cette danse une seconde fois, ça te tenterait ? Je me suis entrainée spécialement pour l’occasion, qu’en dis-tu ?

C’est une merveilleuse idée hein ma jolie ?
Je suis sûr que tu penses comme moi.
On finit de manger, et on se jette à l’eau ?
Ou peut-être plus tard en fait...

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mer 29 Jan - 20:11



« Le mieux serait un exemple.  »







 

Un seul mot à dire pour avoir tout le reste ?
Mais de quel mot s'agit-il ma belle ?
Il y en a tellement qui me viennent à l'esprit...

Je dévisage un instant cette magnifique femme, assise en face de moi. Ma Femme ? Pas encore officiellement, mais bientôt. Car oui, c'est bien elle. C'est bien avec elle que je veux continuer d'avancer, d'évoluer, d'être heureuse. C'est elle, et ça fait déjà bien longtemps que je le sais.

Comme je m'y attendais -le contraire m'aurait surprise- Leiko était ravie de la nouvelle. En même temps, elle n'allait pas se plaindre que j'ai délaissé les sombres affaires du trafic de drogues pour donner des cours de danse. Et l'annonce de la création d'une école la conforterait davantage dans l'idée que je ne replongerais plus dans les gros trafics.
Et de plus - comme je m'y attendais aussi - ma belle me proposa de m'aider à trouver de nouveaux locaux. Aucun doute que son aide me serait précieuse, grâce à tous les contacts qu'elle possédait.
Enfin bon voilà, tout allait enfin bouger.

-Ce serait vraiment super que tu choisisses les lieux avec moi. Ce serait dommage de me passer de ton avis et de tes goûts.  

Car je sais très bien que Leiko s'y connait. En apparences, en style... Et je sais également qu'elle ne tolérerait pas que j'ouvre mon école dans n'importe quels locaux. Il faudra trouver quelque chose de classe. M'enfin nous n'en sommes pas encore là.
La belle semblait se détendre un peu. C'était rassurant. Je dégustais un peu du plat qu'elle avait préparé, notant les sérieux progrès qu'elle avait fait, depuis 7 ans... Puis vint le compliment, qui était suivit de près par des souvenirs. Je relevais les yeux pour croiser son regard et lui adressais un sourire paisible et reconnaissant.

-Merci pour le compliment, mon amour.  

Et comment que je me souviens de cette fameuse soirée, et de ce fameux tango. Comment l'oublier ? Malheureusement, ce qui avait suivit n'était pas sortit de ma mémoire. La douleur en était passée, mais les images, les sensations et les cicatrices étaient toujours là, simplement recouvertes d'encre.
Je me souvenais du moindre détail. Le moindre mouvement du corps de ma partenaire qui à ce moment là était encore en quelque sorte une inconnue. Nous ne nous connaissions que depuis quelques jours lorsque nous avons dansé toutes les deux, devant cette foule. Nos deux corps étaient entrés en parfaite harmonie, nos gestes se calant les uns avec les autres. Plus rien n'avait existé ce soir là que le visage irrésistible et le corps brûlant de Leiko.

-Je n'ai rien oublié de cette soirée. De la robe que tu portais, aux moindres mouvements de tes hanches... Je me souviens de tout. Et... Ce serait un plaisir, de le refaire avec toi, mon Ange.  

Et ce, maintenant. Parce qu'attendre n'est pas mon fort. Quand je veux quelque chose, je le veux le plus vite possible. Et ce soir, dans cette maison, nous sommes chez nous, libres de faire ce qu'il nous plait, quand cela nous plait. Et moi, je voulais danser avec elle maintenant.
Je me levais donc, allant jusqu'à la chaîne hi-fi pour lancer le morceau adéquate. Je revenais ensuite vers la table pour tendre une main a la femme de ma vie. Et quand ses doigts se posèrent au creux de ma main, je les serrais doucement et portais sa main à mes lèvres.

-Nous avons toute la soirée devant nous certes, mais je suis sûre que le moment est parfait pour cette danse...

Tout comme il le sera bientôt pour ma demande.
Pour le grand plongeon.
Pour le pacte avec ma diablesse.

Pour te demander, une bonne fois pour toutes, d'être ma femme.




_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Mer 29 Jan - 21:54


Leiko & Hide ❧ Je t'accorde cette danse !  


Oh, mais de rien ma belle, c’est sincère.
Et puis il faut surtout se rendre à l’évidence.
Personne ne danse mieux que toi.
En tout cas, personne n’est capable de me faire vibrer autant que toi.
Je fonds devant chacune de tes représentations.
Raison pour laquelle je t’en demande une nouvelle.

Et comment que ce serait un plaisir de renouveler cette danse. Et cette fois il n’y aura aucun drame capable de gâcher la soirée. Enfin il pourrait subsister un doute très certainement, mais, plus le temps passe et plus j’ai du mal à croire qu’Hide va hésiter une fois ma demande effectuée. Je suis sereine sur ce point, mais paradoxalement, je ne peux m’empêcher d’appréhender ce moment. Sera-t-il aussi parfait que je l’imaginais ? Aura-t-il la résonance que j’attends. Et puis au final, je me fiche bien de tout cela. Je sais déjà que cela aura l’effet escompté. Et rien que cette petite danse que nous sommes le sur point de partager sera certainement l’un des souvenirs les plus mémorables que j’aurais de ma vie. Je suis une véritable privilégiée au final. Oui j’estime avoir de la chance d’avoir trouvé la personne qu’il me faut pour avancer dans la vie. J’estime avoir de la chance d’être fin prête à lui faire ma demande, bon même si cela tient plus de moi qu’un quelconque autre facteur. Et bien c’est que mademoiselle est pressée ! Elle veut que nous dansions maintenant ? Mais avec plaisir.

Leiko ●●● La patience n’est vraiment pas ton fort mon amour. Cela dit je peux te comprendre… j’en meurs d’envie moi aussi. Nous avons été interrompues dans ce moment il y a quelques années. Aujourd’hui, il n’en sera rien. Alors, amusons-nous !

Je laissais ensuite nos doigts s’entrelacer.
Hide porta également ses lèvres aux miennes.
Je l’attrapais soudainement par la taille de ma main.
La serrant fort contre-moi, d’un geste rapide, sans aucune brutalité.
J’allais ensuite cherches les lèvres de ma chère et tendre.
Un baiser langoureux s’en suivit.
Que la fête commence !

Oh cette danse, je l’attendais avec beaucoup d’impatience. La chaine hi-fi lançait la musique, et nous commencions peu à peu à calquer nos mouvements au rythme de cette cadence. Je me souviens de ce Tango. Je me souviens de ce moment comme si c’était hier. Je me souviens du rythme, des pas que nous faisons et surtout, des regards que je lançais à la demoiselle. De véritables parades nuptiales, mais je n’en ai aucunement honte. Deux personnes qui s’aiment ne devraient pas avoir honte de faire l’amour. Elles ne devraient pas avoir honte de désirer l’être aimé, avoir envie de cette personne. Nous sommes des humains après tout. Nous sommes guidés par nos désirs, nos passions. La mienne se tient juste en face de moi. Elle me jette des regards langoureux auxquels je répondais sans aucune hésitation et non sans une certaine malice bien évidemment. Je me plaisais à contempler cette beauté pendant que nous dansions. Elle n’avait rien perdu de sa superbe. Elle était toujours au top de sa forme.

Ah non je dois bien l’avouer, sa condition physique était toujours formidable. C’est toujours une belle femme après tout, une femme extraordinaire. Une femme que je veux garder dans ma vie, pour toujours. Je laissais donc place à cette danse, pour exprimer mes sentiments d’une manière légèrement différente d’autrefois. La première fois que cette danse avait été effectuée, je ne savais pas ce que je ressentais vis-à-vis d’elle. Aujourd’hui, il n’y plus aucun doute, plus aucune ambiguïté. Aujourd’hui, je peux le dire haut et fort, je suis folle amoureuse d’elle. Je laissais cette danse faire monter la température. Cela devenait de plus en plus difficile de me retenir de lui sauter dessus pour l’embrasser. Mais je préfère que ce tango devienne mémorable. Cela me fera au moins un merveilleux souvenir pour nos 7 ans. Et encore, je sens que peut-être le meilleur est encore à venir. Et c’est alors que la fin du morceau arriva peu à peu. Les derniers enchainements se firent. Je décidais alors de prendre une longueur d’avance sur ma partenaire, modifiant ainsi mes pas, pour soudainement la faire basculer un peu en arrière. Oui, je ne vais pas vous le cacher, la position dominante me sied toujours autant. Je contemplais alors la demoiselle, mes émeraudes restant figés sur elle pendant de longues secondes, presque interminables, au bout desquelles, je lui lançais sur un ton charmeur :

Leiko ●●● Je crois que tu serais même capable de danser encore mieux qu’une déesse Hide. Je pourrais continuer comme ça pendant des heures. Mais… comme il y a quelques années. Je ne résiste pas.

Je lui lançais alors un sourire radieux, la faisant remonter à ma hauteur avant de l’entourer de mes bras. Je posais ensuite mes lèvres sur les siennes, engendrant ainsi un nouveau baisé, passionné, fougueux, endiablé. Je ne me lasserais jamais d’elle. Je ne me lasserais jamais de ces moments que nous passons ensemble. C’est aussi pour cela que je veux qu’elle devienne MA femme. Même si finalement… c’est déjà le cas. Personne ne peut me faire chavirer comme elle le fait. Et personne ne pourra en faire de même pour elle. Raison pour laquelle je suis certaine que nous sommes faites pour être ensemble.

Malgré nos défauts.
Malgré nos engueulades.
Malgré la vie qui nous joue des tours.
Nous avancerons, contre vents et marrées s’il le faut.
Et cela doit être ainsi et pas autrement.

Je prenais alors les deux mains de ma chère et tendre ente les miennes avant de lui dire dans un sourire une nouvelle fois radieux :

Leiko ●●● Allez mon amour, maintenant le dessert ! D’accord ?

Allez, c’est le moment.
Ma demande.
C’est parti !

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Lun 3 Fév - 21:34



« Le mieux serait un exemple.  »







 

La patience.
MA patience.
Le simple fait qu'elle l'évoque me fait sourire, et même glousser légèrement.

Car je sais que j'en ai de la patience. Mais j'en ai lorsqu'il en faut. Présentement, je n'ai aucune raison d'attendre que le temps passe, alors que je peux simplement me lever et danser avec ma femme -future femme- l'une des danses les plus sensuelles et démonstratives qu'il soit.
Par contre, nous pourrions plutôt parler de sa patience à elle, qui n'est pas non plus très exemplaire, hein Chérie ? La patience qu'il faut pour écouter les justifications de quelqu'un lorsqu'on l'accuse, la patience de terminer ses journées de boulot sans tout quitter pour rentrer plus tôt et retrouver sa moitié... M'enfin, je n'allais pas non plus m'en plaindre.
Disons que nous avions toutes les deux nos priorités au niveau de la patience, ainsi que nos faiblesses. Oui, je le reconnais, lorsqu'il s'agissait de Leiko, je n'avais plus aucune patience.
Pas la patience d'attendre ses baisers.
Pas la patience d'attendre pour la serrer dans mes bras.
Lorsque j'en avais vraiment envie, rien ne devait me retenir.
Un peu comme ce soir.
Et c'était pareil de son côté.

-Elle n'est pas ton fort non plus... 

Un clin d’œil complice, et nos doigts qui s'entrelacent. Elle n'aurait jamais refusé cette danse, qu'importe le moment.
Et ce moment intime commença par un baiser. Cette fois-ci, comme lors de notre première danse de couple, nous ne dansions que pour nous. Il n'y avait personne à épater, à impressionner. Ce n'était pas une démonstration de nos talents, mais un étalage de nos sentiments, un partage. Chaque mouvement était une déclaration d'amour, de désir, d'attachement.
Je n'avais pas cherché à mener la danse. Je savais très bien que Leiko savait se débrouiller, et qu'elle aimait beaucoup me montrer qu'elle pouvait être à la hauteur.

Je n'en ai jamais douté mon Amour.

Nous dansions donc toutes les deux, dans notre salon. Chacun de nos mouvements étaient accordés à ceux de l'autre. Nous n'avions pas eu besoin de répéter, car je connaissais assez Leiko -et la danse par la même occasion- pour suivre le moindre de ses gestes.
Parfois, il m'arrivait de me dire que la porte d'entrée pour le succès dans le monde de la danse de salon était peut-être et tout simplement ma partenaire de vie, et non un quelconque partenaire de danse. Certes, de l'entrainement serait nécessaire pour atteindre le niveau de compétition, mais Leiko apportait déjà de grands atouts : Elle était plus que séduisante et gracieuse, et ce point comptait énormément. Je nous avais suffisamment vues sur des photos ou même des vidéos pour savoir -sans être égocentrique et narcissique- que nous formions un très beau couple. Et non, je ne me la pète pas !

J'adressais de longs regards à ma partenaire, gravant dans ma mémoire son visage, à chaque instant. N'importe qui me connaissant aurait pu lire de nombreuses choses dans mon regard, comme mon amour pour elle par exemple, et tout ce qu'elle représentait pour moi. Elle était la lumière qui m'avait été nécessaire pour sortir de l'ombre, elle avait été la raison pour contrer ma folie, la tendresse pour canaliser ma violence et ma colère... Tout quoi.

Puis ce final. Je m'y attendais, à vrai-dire. Mais il fut quand même grandiose. Leiko avait tout géré, sans fautes. Quelle femme parfaite.
Sans parler du baiser. De ce baiser qui voulait tout dire, tout résumer, tout promettre.

Mais pas le temps de s'attarder sur toute sa signification et les envies qu'il divulguait, mon amante avait décidé de passer au dessert. Je ne pouvais donc que la suivre dans cet élan. Me doutant qu'elle avait décidé de s'occuper du repas jusqu'au bout, je me rapprochais de la table, prête à y reprendre place.

-Tu sais bien que je danserais pour toi, ou avec toi, à chaque fois que tu le désireras mon Amour.  

Un regard vers le miroir présent dans la salle. L'anneau suspendu à la chaîne ornant mon cou était toujours sous ma chemise. Un miracle qu'elle ne l'ai pas vu. A vrai dire, j'avais un peu oublié que l'objet clef de ma demande était aussi proche d'elle que ça.

Le déssert allait arriver.
Était-ce enfin le bon moment pour la surprendre ?
Sûrement oui.
Un peu cliché certes, mais très romantique.

J'ai un cadeau pour toi, pour nos 7 ans ensemble, et pour les tant d'autres à venir...



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Lun 3 Fév - 23:46


Leiko & Hide ❧ Veux-tu... m'épouser ? 


Le moment est venu.
Non je ne parle pas du dessert.
J’ai beau avoir des petites faims de temps en temps.
Il y a des choses plus importantes.
Non je parle du VRAI moment.
Celui où je vais dire ce que j’ai à dire.
Je vais le faire.
Maintenant.

Je prenais d’abord la main de la demoiselle, l’attirant finalement vers moi pour la prendre dans mes bras. Mes lèvres vinrent alors se poser sur les siennes avec une certaine malice. Je profitais de ce petit baiser pour me remettre les idées en place, pour reprendre un peu mon souffle et aussi, mais surtout, pour organiser mon discours. J’avais envie de prononcer quelques mots pour elle, quelques mots que je ne disais que très rarement. Parce que j’estime qu’ils sont plus précieux que toute autre chose sur cette terre. C’est ce que je chéris le plus. J’aime ces mots plus que tout. Ils sont les seuls qui me permettent de placer une idée sur ce que je ressens pour elle. Et encore en disant tout cela, j’ai parfois l’impression de ne prononcer que des euphémismes, tant cette personne a une importance capitale dans ma vie. C’est simple, je ne vois pas la vie sans elle. Je ne vois pas mon présent sans ses caresses, je ne vois pas d’avenir sans elle. Je ne veux pas la perdre. Et il n’y a aucune raison. Je suis certaine qu’elle dira oui ! C’est aussi pourquoi je ne peux pas me permettre de foirer. Tout doit être parfait.

Oui tout !
Du moment où je lui dirais tout.
Au moment où je lui passerais bague au doigt.
Rien ne perturbera ce moment magique.
Excepter mon tract une nouvelle fois de retour.

Leiko ●●● Va t’installer ma belle ! Je vais chercher le dessert. Je vais juste faire un petit crochet par l’entrée, j’ai laissé… l’ingrédient final là-bas.

Je lui fis alors un petit clin d’œil, avant de la laisser retourner à la table. J’allais quant à moi chercher la bague où je l’avais mise avant de la cacher quelque part sur moi pour qu’elle ne le remarque pas. Finalement pas de dessert pour le moment. La surprise d’abord ! Je revenais donc vers ma chère et tendre. Posant une dernière fois mes émeraudes sur elle avant de me jeter dans le vide. Dans l’inconnu. Mais malgré mes peurs, malgré mes doutes, malgré mon appréhension, je dois avoir le courage de le faire ! C’est maintenant ou jamais. Je m’approchais alors de ma belle, faisant mine d’avoir vu quelque chose d’étrange, je lui demandais de se lever. Celle-ci certainement intriguée par ma demande, se leva avec une certaine hésitation on va dire. Elle se demande surement pourquoi je lui demande de faire cela alors qu’il n’y a même pas une minute, je lui demandais de s’assoir. Je me plaçais finalement face à Hide, les yeux presque larmoyants tellement les mots avaient du mal à sortir.

Leiko ●●● Il faut que je te dise quelque chose.

Allez, un peu de courage.
J’y suis presque.
Je fondais alors sur elle.
L’entourant de mes bras.
La serrant fort contre moi.
Plongeant ma tête dans son cou pour me cacher un petit peu.
Je prenais alors soudainement ses deux mains dans les miennes.
Je rivais mes émeraudes sur ses yeux.
Et je me lançais alors.

Leiko ●●● Hide… voilà maintenant, 7 ans, que nous sommes ensemble. Nous avons passé des années fantastiques. Je me souviens de nos débuts comme-ci c’était hier. Je me souviens de tout. De notre rencontre. De notre premier baiser. De la première fois que nous avons fait l’amour. Même de notre première dispute. Dis-je dans un petit rire nerveux, je reprenais alors : Voilà maintenant plusieurs mois… je songe à quelque chose. En vérité ça m’obsède. Je pourrais dire que je voulais attendre ce jour précis pour te dire ce que je veux te dire, mais la vérité est que j’avais peur de le faire. J’ai encore cette peur qui me ronge. Mais… aujourd’hui je ne peux plus me taire. Hide… cela fait 7 ans que nous partageons une histoire qui de jour en jour me rend plus heureuse, plus forte. Tu m’as soutenue dans les moments difficiles, tu m’as sauvé plusieurs fois de mes pertes de contrôle. Tu es la femme de ma vie. L’amour qu’on ne vit qu’une seule fois. Alors… je veux te dire… je… je…

Allez, allez !

Leiko ●●● Hide ! Veux-tu m'épouser ?

C’est, c’est dit ?
J-Je viens vraiment de le dire ?
Je viens de demander la femme de ma vie en mariage.
Enfin, j’ai réussi ce que j’entreprenais depuis tant de temps.
Je n’attends plus qu’une seule chose maintenant.

Leiko ●●● Alors, c’est oui ?

Dit oui mon amour.
Dis-le.
S’il te plait.
Je veux que nous restions ensemble pour toujours.
Je veux devenir ton épouse.
Je le veux plus que tout au monde.
Tu n’as qu’un mot à dire mon amour.
Dis-le…

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mer 12 Fév - 13:05



« Le mieux serait un exemple.  »







 

Tu agis étrangement, mon Amour.

7 ans. 7 années durant lesquelles j'avais pu voir Leiko stressée, inquiète, pensive. A un tel point que j'étais parfaitement capable de reconnaître ce genre d'émotions chez elle. Elle ne pensait pas qu'à son travail, car s'il y avait bien quelque chose dont j'étais sûre, c'était qu'en rentrant chez nous, Leiko laissait souvent tomber son stress et tout ce qui concernait son travail.
Il y avait donc autre chose, c'était évident. Elle ne tenait plus en place.

Pour ma part, je lui facilitait les choses en étant réceptive à ses demandes. C'est pourquoi je reprenais place à table, attendant patiemment qu'elle finisse ce qu'elle avait à faire. Récupérer un ingrédient dans l'entrée ? Pourtant je n'avais rien vu dans l'entrée, et encore moins quelque chose qui aurait eu un rapport avec le dessert. M'enfin.
Et la voilà qui revint, sans le moindre dessert ni ingrédient dans les mains, évidemment. Plutôt un air étrange sur le visage. Un mélange d'émotion que je n'avais encore jamais vu. Et la phrase qu'elle prononça était relativement inquiétante.
Aurait pu l'être.
Si je n'avais pas une confiance parfaite en elle et en ses sentiments. Elle n'allait pas me faire le fameux coup de la rupture ou de la tromperie, annoncée par ce "Il faut que je te dise quelque chose" timide. Leiko ne me trompait pas. Et elle n'allait pas me quitter non plus.
Je la regardait donc, attendant patiemment qu'elle trouve ses mots. Remarquant que son état semblait évoluer au fil des secondes. Aller Chérie, courage.
Et voilà qu'elle tombait dans mes bras. Décidément. Je la serrais contre moi sans dire un mot, la laissant trouver les sien, lui assurant par cette étreinte que je l'écoutais attentivement, et qu'elle avait le temps.
Elle se recula finalement, et là, elle se lança. Dans une grande déclaration. Une belle tirade. Tout ce qu'on pouvait espérer entendre de la part de notre compagne.
Pour finir sur la plus belle question qu'il soit.
Je ne pus que lui sourire.

Car oui, je trouvais la situation drôle. Je m'étais faite doubler, et en beauté. Nous avions eu la même idée, au même moment. N'était-ce pas un signe ? Le signe que c'était effectivement le bon moment pour nous d'unir nos vies aux yeux de tous ? Je dis bien tous, car lorsque l'on sort avec quelqu'un de connu, ce sont des tonnes de gens qui s'intéressent à votre vie privée.

Je serrais doucement les mains de mon amante entre les miennes, lui adressant un sourire rassurant. Pour ceux qui s'attendaient à ce que je saute de joie en hurlant comme une hystérique, vous vous êtes trompé de personne.
Je portais l'une de ses mains à mes lèvres, l'embrassant délicatement.

-Tu crois vraiment que je pourrais te répondre non ? Bien sur que je veux t'épouser, Chérie.

Et je me reculais légèrement, l'empêchant de ce fait de se jeter sur moi pour m'embrasser. Pas maintenant. Je glissais alors mes mains derrière ma nuque pour détacher la chaîne au bout de laquelle pendait le fameux anneau. Je le laissais glisser jusque dans la paume de ma main, jetant la chaîne sur la table. Je relevais ensuite les yeux pour plonger à mon tour mon regard dans celui de ma -désormais- fiancée.

-Bon. Tu m'as prise de vitesse ce soir. Mais je vais faire avec. Je ne peux pas te répondre simplement oui, alors que j'avais prévu de te demander ta main avant que tu ne le fasses. 

Un sourire de plus.

-Comme tu l'as dis, aujourd'hui, ça fait 7 ans jour pour jour que nous sommes ensemble. Et je ne me suis jamais sentie aussi bien que depuis ce jour, même si tu sais aussi bien que moi que ça n'a pas été facile à chaque fois. Seulement, j'ai compris que sans toi, je ne serais pas ce que je suis aujourd'hui. Je ne sais même pas si je serais encore en vie d'ailleurs. Tu m'as aidée à évoluer, à me connaitre moi-même. Et je crois que la seule façon pour moi de te remercier est la même que celle qui me permettrait de continuer à être heureuse. Donc, je te le demande à mon tour, même si je connais désormais ta réponse. Veux-tu à ton tour me dire si tu acceptes de devenir ma femme aux yeux du monde entier ? 

C'est si facile, une fois le stress dû à la réponse effacé.
Je n'attendais donc pas beaucoup plus longtemps pour glisser l'anneau à l'annulaire de la sublime créature qui me faisait face.

Alors mon amour, tu t'y attendais, à celle là ?



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Dim 23 Fév - 18:51


Leiko & Hide ❧ Ce n'est pas tout...


Alors c’est un oui ou pas ?
Le reste n’a plus aucune importance.
Je veux entendre ce mot.
Je veux être certaine qu’on ne fait pas fausse route.
Même si j’ai du mal à croire que ce soit le cas.

Mais… visiblement Hide avait quelque chose en tête. Elle n’avait pas l’intention de me répondre tout simplement oui. Non c’est trop facile pour elle ça. Elle avait cette idée de faire exactement la même chose que moi. Je dois te l’admettre Hide, pendant quelques secondes j’ai eu cette impression que tu aurais pu répondre non… OU PAS. Non, j’ai cette confiance inébranlable en elle. Et chaque jour elle me donne des raisons de plus, de garder cette confiance intacte. Mais avant que je ne puisse lui sauter dans les bras, ou bien faire quoi que ce soit. Et c’est alors qu’elle se retourne. Intriguée par ce geste, je voulais me rapprocher, mais bien évidemment, Hide fut un peu plus prompt que moi. Elle se retourna au bout de quelques secondes. Et mes émeraudes, qui d’ordinaire étaient rivées sur elle, allaient cette fois diriger leur attention sur ce qu’elle avait dans la main. Mais au final, je le savais déjà, raison pour laquelle, sans même attendre le début de sa phrase, je commençais déjà à avoir un regard pétillant de bonheur. Je sautillais sur place comme une véritable gamine. Mais je ne pouvais pas manifester autrement mon bonheur étant donné que je ne voulais pas lui sauter dessus avant ce qu’elle avant à dire.

Et donc je l’écoutais.
Chaque mot.
Attentive comme jamais.
Je tenais les mains de ma chère et tendre.
Je ne voulais plus la lâcher.
JAMAIS.
Et dès lors que l’anneau glissa le long de mon majeur.
L’émotion eut raison de moi.

Leiko ●●● Hide… J-Je… Je t’aime mon amour ! Bien sûr que je veux devenir ta femme. Je n'ai jamais autant désiré quelque chose de ma vie ! Han... bon sang. Je t'aime, je t'aime, je t'aime !

Oh oui tellement ! Si tu savais. Enfin tu dois bien te douter, tu dois même ressentir exactement la même chose que moi en ce moment. Mais comme je suis d’une nature plus émotive, je ne pus m’empêcher de fondre en larmes. De véritables perles de joie, coulants le long de ma joue. La preuve en image que j’étais véritablement bouleversée. Heureuse certes, mais l’émotion avait justement eu raison de moi. Je sautais alors dans les bras de ma chère et tendre, une fois mon alliance sur l’annulaire. Je la serrais fort contre moi tout en sautillant encore sur place à la manière d’une gamine. J’étais tellement heureuse. Je n’avais même pas quelque chose à dire pour une fois. Alors que d’ordinaire, personne n’est aussi bavard que moi. Mais dans cette situation, un court silence vaut mieux qu’un long discours. Un silence durant lequel la seule chose qu’on pouvait entendre était la respiration de la demoiselle que je serrais fort contre moi. Ainsi que le rythme des battements de mon cœur, qui avaient certainement battu un record de vitesse. Bon sang… je ne sais pas si c’est possible d’être encore plus heureuse. Mais ça va être difficile.

Je nage dans le bonheur. Je suis en plein rêve. Mais c’est tellement bon. Tellement bon de savoir qu’elle est mienne et qu’il en va de même pour moi. Personnellement, je me fiche bien qu’on pense de moi que je suis naïve, j’ai envie de croire en ce mariage. J’ai envie d’y croire plus que n’importe qui sur cette planète. Et je suis aussi certaine qu’Hide ressent la même chose que moi. Mais j’y pense. La soirée n’est pas terminée. Premièrement il reste le VRAI dessert, mais ensuite, il y a une autre nouvelle que je veux lui annoncer. Je pense que je peux confirmer le rendez-vous que j’avais pris il y a quelques jours de cela. J’avais tellement confiance en elle que je peux maintenant être fière de moi. Mais, je ferais mieux de lui annoncer maintenant. Raison pour laquelle, mes lèvres allèrent chercher les siennes une fois de plus. Passionnément. Amoureusement. Tu vas bientôt devenir ma femme mon amour, même si au final… tu l’es déjà. À mes yeux et aux tiens également. Je prenais alors les mains de ma chère et tendre, contemplant nos alliances pendant quelques longues secondes avant de plonger mes émeraudes dans le regard de la belle. C’est alors que je le dis, d’un ton amusé :

Leiko ●●● Et tu sais quoi ? Ce n’est pas tout Hide ! J’ai encore une surprise ! Mais bon, pour celle-là, tu vas devoir avoir t’accrocher. Je ne sais pas si ça va te plaire, mais… qui ne tente rien n’a rien après tout. Tu veux le savoir hein ? Embrasse-moi et je te dirais tout.

Allez mon amour.
Viens donc.
Car la soirée est LOIN d’être terminée.
Une autre nouvelle pour toi.
Et pas des moindres.
J’espère que j’ai vraiment bien fait de prendre rendez-vous.
AH BAH BRAVO JE STRESSE UNE NOUVELLE FOIS !
Comme d’habitude.


©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mar 25 Fév - 13:27



« Le mieux serait un exemple.  »







 

Bon, et bien on peut dire que les choses s'étaient plus ou moins passées comme prévu. Leiko m'avait dit oui. Bon, elle m'avait également devancée en me faisant la même demande avant même que je ne puisse lever le petit doigt. Mais le plus important restait qu'elle avait dit oui.
Elle allait devenir officiellement ma femme.
J'en bouillais de joie. Certes, je n'avais pas de réaction aussi forte et surprenante qu'elle, mais mes sentiments n'en étaient pas moindre. Loin de là.

J'écartais légèrement les bras, invitant de ce fait ma compagne a venir contre moi. Ses larmes de joie la rendaient si belle, et à la fois si fragile. Je la serrais contre moi, m'amusant de la sentir sautiller légèrement. Les émotions de Leiko avaient toujours été passionnantes et surprenantes. Elle se laissait facilement envahir, sans toujours garder le contrôle. Le tout en parlant en connaissance de cause, évidemment.
J'avais réussis à lui clouer le bec. Elle ne trouvait rien à dire. La grande Leiko Özilis n'avait rien à redire.
Et moi je souriais, fière de moi, fière de cette promesse mutuelle. Mais surtout, fière de celle qui partageait ma vie depuis 7 ans. Je la serrais dans mes bras, posant d'abord mes lèvres sur son front, puis sur les siennes, partageant avec elle un baiser passionné. En 7 ans, cette fameuse passion n'avait pas changé d'un iota. Mis à part notre âge, rien n'avait changé. Nous étions toujours ces complices, ces amantes sulfureuses, ces idiotes provocatrices que nous étions depuis les premiers instants.
Leiko retrouvait finalement la parole. Un bel effort de contrôle, non ? Cependant, je restais méfiante vis à vis de ce qu'elle avait encore à me dire. Une autre surprise ? Cette fois-ci, je n'avais pas la moindre idée de ce que cela pouvait être. Alors autant coopérer et attendre sagement.

-Je t'embrasse et tu me dis tout..?

Je glissais mes mains sur ses hanches, y exerçant une légère pression pour l'amener encore plus près de moi. Je collais nos bassins et approchais mon visage du sien.

-Bon, je veux tout savoir alors... 

Nos lèvres se joignirent à nouveau pour un baiser tendre et patient. Je voulais certes savoir ce qu'elle avait à me dire, mais je n'aurais abrégé l'un de nos baisers pour rien au monde.
J'attendais juste que cet échange se termine tout naturellement, avant de glisser une main sur la joue de ma future femme.

-Je crois que j'ai remplis ma part du marché de manière assez correcte, non ?  

Alors dis moi tout.
Je veux savoir tout ce que tu as à me dire.
Car je sais que ce ne sera pas si terrible.
Tu ne gâcherais pas un moment comme celui-ci.
Pas vrai ?



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Mar 25 Fév - 17:20


Leiko & Hide ❧ Ce n'est pas tout...


Oui ma belle, je viens de le dire.
Embrasse-moi et tu sauras ce que je te réserve.
Je ne peux pas garantir que ça va te plaire.
Mais si c’est le cas alors, ça sera une expérience vraiment excitante.
Enfin, pas sexuellement, mais on se comprend quoi.

Bien entendu, le baiser ne mit pas longtemps à arriver bien au contraire. Je le savourais d’ailleurs comme il se doit. Comme chaque fois que ses lèvres se collent aux miennes par ailleurs. Oh oui, je me délecte toujours de ces instants, je ne vais pas le cacher. Je les chéris comme chaque moment que je passe avec elle. J’ai cette impression que chaque instant est un cadeau que me fait la vie, après m’en avoir fait voir de toutes les couleurs, j’ai bien le droit à un peu de calme, de plénitude. Et je trouve celle-ci grâce à Hide. Seulement grâce à elle et à la vie que je mène depuis quelque temps. Et cette demande qu’elle venait de me faire et que j’avais acceptée était certainement la cerise sur le gâteau. Enfin non pas tout à fait. Il me reste encore une chose à accomplir pour que la soirée soit parfaite. Un dernier aveu à faire à la demoiselle. Celui-ci sera certainement au moins aussi inattendu que la demande qu’Hide m’a faite juste après moi, mais c’est tant mieux ! Parfois la vie vous réserve de belles surprises. Et je suis sûre que celle que je vais faire à la demoiselle va lui plaire.

Je lui prenais alors les mains.
Je lui adressais ensuite un sourire ravageur.
Mais au lieu de lui dire tout de suite.
Je ricanais légèrement avant de lui dire d’une voix amusée :

Leiko ●●● D’abord le dessert ma belle. Tu le sauras bien assez tôt ne t’en fais pas. Je comptais te faire la surprise juste après ma demande, mais… je crois qu’on peut bien déguster un petit truc pendant que je te parle calmement de ce que j’ai prévu. Allez, viens ma belle.

En fait j’essaye surtout de gagner du temps parce que je dois retrouver un peu mes esprits. Je suis encore tout émoustillée avec ce qu’il vient de se passer, j’ai besoin de reprendre un peu mes esprits. D’autant plus que je m’apprête à lui faire part d’une initiative de ma part, qui je l’espère lui plaira. Mais bon… peut-être qu’elle aussi ça doit la titiller un peu. Cette envie irrépressible que j’ai depuis quelque temps. Maintenant que nous sommes promises l’une à l’autre, je pense que tout est possible maintenant. Oui tout, même ce qui nous donnera certainement un peu de fil à retordre. Surtout ce dont je m’apprête à faire. Enfin, ce que NOUS nous apprêtons à faire avec un peu de chance. Il ne manque plus qu’à réussir à convaincre la belle. Et je suis certaine que je peux y arriver. Ce n’est pas quelque chose d’impossible après tout.

Oh puis je suis sûr que ça la démange après tout.
Maintenant que nous allons nous marier.
Fonder une famille.
C’est dans la logique des choses non ?
Allez, Hide, tu dirais oui hein ?
Tu ne te défileras pas hein ?
Pfeu. De toute façon tu n’as pas le choix.
Non je plaisante.

Bref, au lieu de continuer à plaisanter, j’invitais ma fiancée à se réinstaller à table avant que je n’aille chercher le VRAI dessert de cette soirée. Un tiramisu. J’adore ! Bon c’est pas ce que je préfère non plus, mais faut admettre que c’est quand même délicieux et ça change de ce que je fais d’habitude. Je déposais donc le dessert du côté de la demoiselle avant d’en faire de même pour moi. Je prenais alors quelques bouchées pour voir s’il était assez bon à mon goût. Pas trop mal, dis donc ! Pour une fois que je ne loupe pas un dessert. Et ouais, c’est moi qui l’ai fait. Les seules que j’ai achetées dans ce repas sont les ingrédients et la bague. Oui la bague fait partie du repas qu’on le veuille ou non. D’autant plus qu’elle m’a coûté un bras, mais rien n’est jamais trop beau pour elle. RIEN. Sauf peut-être… MOI. ÇA VA, JE PLAISANTE. Je contemplais la belle quelques instants. Malgré le dessert, celle-ci semble impatiente de savoir ce que je veux lui dire.

Je prenais alors une légère inspiration.
Je plongeais alors mon regard dans le sien.
Je lui laissais tout le loisir de contempler mes émeraudes.
Je m’éclaircis alors la gorge avant de lui dire d’une voix hésitante :

Leiko ●●● Bon… alors voilà. Depuis quelques mois, j’ai cette envie qui me trotte dans la tête. ET je dois dire que ça en devient presque une obsession. Pas autant que ma marié avec toi, mais presque. Je pense que je suis assez mûre, pardon… que NOUS sommes assez mûres pour le faire. Hide… j’ai pris rendez-vous avec le service des adoptions. Je veux être mère. Je veux fonder une famille avec ma future femme. Toi. Je voulais t’en faire la surprise en t’amenant directement là-bas, mais… j’ai finalement décidé de te l’annoncer. T’en penses quoi ?

Je déglutis alors soudainement.
Je ne sais pas si ça va lui plaire.
Et j’espère de tout mon cœur qu’elle soit d’accord.
Je veux cette famille.
Je veux cette vie.
Et je la veux avec toi Hide.
Car personne d’autre ne me rendra plus heureuse.
Personne d’autre n’a l’étoffe d’être la femme qui m’aidera dans l’éducation de nos enfants.
Si toutefois tu en veux un mon ange.
T’en dis quoi ?

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mer 26 Fév - 22:32



« W-W-W-W-WHAT ?  »







 

Evidemment.
Le dessert d'abord.
Pourquoi n'y ai-je pas pensé, hein ?

Pensé à quoi me direz-vous ? Pensé au fait qu'elle aussi, elle aime me faire languir. A vrai dire, je penserais même qu'elle en raffole. De toute façon, ça a toujours été ainsi entre nous. Un jeu éternel de provocation. Elle me faisait payer -sans méchanceté évidement- chacune des blagues que je pouvais oser lui faire. Elle était, indéniablement, une adversaire hors paire, toutes catégories.
Sauf que là, avec les déclarations qui venaient de fuser, je n'avais pas envie de patienter. Pas du tout ! Je voulais savoir, tout savoir. Et vite. Oui, elle avait prit le dessus cette fois-ci, elle me tenait.  Et je mourrais d'impatience.

Même si elle ne m'avait encore rien dit, elle en avait trop dit.

-Tu le fais exprès avoues ?

Je ricanais avant deposer un baiser sur son nez. Je cédais.
De toute façon, il ne pouvait pas en être autrement, elle avait déjà gagné cette manche. Et puis, avec un sourire aussi ravageur, même la plus grande volonté du monde n'aurait pas fait long feu.
Ce sourire innocent qui ne l'était pas du tout. Elle me connaissait par coeur désormais, et il était de plus en plus difficile de ne pas foncer tête baissée dans ses plans. Enfin bon.

Sachant pertinemment qu'insister ne servirait à rien, je l'écoutais et prenais place à table pour le dessert. Peut-être qu'en n'opposant aucune résistance, elle cracherait le morceau plus rapidement ? L'espoir fait vivre.
Je finissais donc par me faire une raison et accepter d'attendre patiemment qu'elle se décide à parler. Elle le ferait, c'était évident. Leiko Özilis ne revient jamais sur ses paroles. Classe, pas vrai ?

Oui je sais, je jette beaucoup de fleurs à ma future femme.

Puis arriva le fameux dessert. A l'allure aussi bonne que ce qu'il n'était. Elle avait fait de sérieux progrès en cuisine, vraiment. Et mon estomac pouvait en témoigner !
Je finissais par me laisser envoûter par ce piège du diable, sortant cette fameuse "discussion surprise" de mes pensées pour me consacrer à ce délicieux tiramisu. Et évidement, ce fut apparemment le moment propice pour l'attaque, puisqu'elle se mit finalement à me parler.
Je continuais de déguster paisiblement mon dessert tout en l'écoutant attentivement. Et. Puis. Je. M'étouffais.

Q-q-q-quoi..? Mère. Adoption. Service. Surprise. Le tout en quelques phrases seulement, quelques secondes ?
Je reprenais mon souffle, inspirant profondément. J'en aurais presque frôlé la mort aha ! Enfin bref. Je me passais une main dans les cheveux, avant de lever mon regard vers la jeune femme. En fait, j'étais littéralement sur le cul. C'était si... soudain ? Et un peu imposé aussi, puisqu'elle avait déjà prit rendez-vous. Woaw. Trop de choses en même temps, mon cerveau va se consumer.

Un enfant ? Si j'avais bien compris. Oui, j'avais bien compris. Leiko voulait un enfant. Genre, maintenant. Pas dans un ou deux ans, non, maintenant. A un tel point qu'elle avait déjà commencé la démarche sans que je ne sois au courant. Oh non, ça ne me vexait pas, c'était juste si...soudain ?
Oui bon, parler de soudain après 7 ans de vie commune était peut-être un peu exagéré m'enfin.

-Je..bha.. Euh..

Des paroles digne d'une reine.

-Je.. Waou. C'est... surprenant ? Tu... Tu veux un enfant ? Genre, maintenant ? 

Je regardais autour de moi, comme si je débarquais d'une autre planète. Oh, j'allais presque oublier de ne pas la vexer. Chose très importante.
Je lui prenais les mains pour la rassurer, et lui montrer que je n'allais ni m'énerver, ni partir en courant. J'avais juste besoin de réaliser.
Réaliser qu'en souhaitant être mère, elle souhaitait que je le sois aussi. Et, croyez-le ou non, je m'imaginais très mal en tant que telle.

-Il est quand ce rendez-vous ?

Histoire que je sache de combien de temps je dispose pour réaliser. Réaliser qu'elle n'a pas tord. Que nous sommes probablement prêtes, et qu'il est peut-être effectivement temps que nous agrandissions notre propre famille ?

-Je ne réalise probablement pas encore totalement mais j'ai une question.. Pourquoi l'adoption ? L'insémination artificielle ne te tente pas ?

Et oui, parfois je peux utiliser mon cerveau et réfléchir quelques secondes. Je crois que j'ai besoin de parler. Pour oublier le fait que je viens de recevoir un choc. De tomber de haut. Très haut.
Pourquoi cette idée ne m'était-elle pas venue à l'esprit ?

Bien sûr que je veux élever un enfant avec toi mon Amour.
Laisse-moi juste atterrir.




_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Jeu 27 Fév - 0:12


Leiko & Hide ❧ Alors ?


Bien évidemment que je le fais exprès mon cœur.
Ce n’est pas drôle sinon.
Ça me fera toujours rire de te faire languir.
Et le plus drôle c’est que tu auras du répondant.
Comme toujours.
Enfin presque… cette fois, tu es totalement prise au dépourvu.
En atteste cette réaction.

Certainement mémorable oh que oui ! Je crois que je n’ai jamais autant ri de ma vie. La pauvre qui essaye de placer quelques mots, estomaquée par cette nouvelle. Ah celle-ci tu ne t’y attendais vraiment pas ma belle hein ? Je dois dire que je suis une nouvelle fois fière de mon coup. Je ne vais pas le cacher et je pense que ça se voit bien sur le sourire radieux que j’affiche. C’était soudain j’en ai bien conscience. Mais je suis rassurée de voir qu’Hide est juste incroyablement surprise par ma démarche et pas autre chose de plus déplaisant. Je dois quand même admettre que sa tête méritait une photo, mais bon. Malheureusement je n’ai pas eu ce réflexe et je pense que de toute façon ça aurait été un peu de mauvais goût. Car avoir un enfant est tout de même quelque chose de très sérieux. Je n’envisage pas une partie de plaisir, enfin… si, mais avec Hide quoi ! Enfin bref. Ma fiancée avait cependant ressenti ce besoin de me tenir les mains, comme pour me faire comprendre qu’elle n’avait visiblement pas été contrariée par cette nouvelle, mais simplement incroyablement surprise. Et c’est peu dire. Qui pouvait s’attendre à ça en même temps ?

Venant de moi ça peut paraître étrange, je sais.
Cette envie d’être mère.
Pourquoi donc ?
Parce que.
Je ne peux pas l’expliquer.
Je veux avoir cette joie d’éduquer un enfant.
Je veux savoir ce que ça fait d’agrandir sa famille.
Et l’adoption est le moyen parfait pour cela.

Mais je devais maintenant faire face aux questions de ma chère et tendre qui était bien évidemment très curieuse sur deux points. Le premier et donc le plus important, la date du rendez-vous, que je n’allais d’ailleurs pas tarder à lui divulguer. Mais pour le moment, je marquais un petit temps de pause pour contempler le visage ébahi de ma belle muse. Je n’avais cependant pas pensé à quelque chose. Enfin non ce n’est pas exactement cela. Disons plutôt que je ne l’avais pas envisagé. L’insémination artificielle. Pourquoi ce petit rictus sur mes lèvres ? Pour une simple et bonne raison. Il n’est pas question de devenir mère de cette façon. Mais je dois bien évidemment donner une réponse à Hide. Je prenais une légère inspiration avant de m’éclaircir la gorge. Me voilà fin prête à répondre à tes questions ma belle :

Leiko ●●● La semaine prochaine.

Ah bah oui je fais pas les choses à moitié moi.
Je reprenais alors :

Leiko ●●● Je me suis dit que si tu acceptais ma demande en mariage… alors on pourrait dans la foulée prendre rendez-vous. Par confiance je l’ai pris avant de te faire ma demande. Malgré le fait que j’étais… diablement anxieuse… j’étais persuadée que tu allais me dire oui. Han… j’ai encore du mal à le réaliser…

Je souriais alors une nouvelle fois à la belle. Un sourire sincère, un sourire amoureux. Un sourire venant d’une femme heureuse. Une femme qui avait tout pour elle. L’amour, l’argent, la beauté et bientôt l’apothéose. Un enfant. Enfin tout n’est pas joué d’avance. La démarche est parfois TRÈS longue. Mais je suis sûre que tout ira bien. Et j’ai oublié de répondre à la deuxième question de ma fiancée, comme une idiote. Bon, allons-y alors :

Leiko ●●● Ensuite, pour répondre à ta question… J’aurais l’impression que l’une d’entre nous aurait tout le travail à faire étant enceinte, alors que je vois plutôt ça comme un travail à deux. Qui dit insémination, dit aussi : donneur. Et non merci. Cet enfant, on l’aura ensemble, à coup de paperasse et de bons vœux prononcés à l’agence sans aucun doute. Mais si la personne voit que nous sommes sincères dans notre démarche… tout ira pour le mieux. Et si jamais ce n’est pas le cas… et bah… disons que de toute façon, elle n’aura pas le choix.

Oui… n’oubliez pas.
Je reste une femme redoutable malgré mon charme.
Mon don est toujours là.
Toujours aussi puissant.
Toujours aussi pratique.
Et je le contrôle BEAUCOUP mieux qu’il y a 7 ans.
Pas parfaitement bien sûr.
Mais suffisamment pour ça.
Je ne laisserais personne se mettre en travers de mon envie.
De NOTRE envie.
Enfin… c’est le cas hein ?

Leiko ●●● Hide… ce n’est pas une décision à prendre à la légère. Je peux toujours reporter ou annuler le rendez-vous. Raison pour laquelle je te pose cette question. Est-ce que tu veux vivre cette aventure avec moi ? Est-ce que tu veux fonder une famille.

Dis-oui mon amour.
Allez s’il te plait.
Pas juste pour me rendre heureuse.
Mais… parce qu’il est temps pour nous tout simplement.
Tu ne trouves pas ?

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mar 11 Mar - 9:13



« W-W-W-W-WHAT ?  »






 

Ma future femme veut que je sois mère.
Moi, une mère.
Je suis au bout de ma vie, ça y est.

Hello Kid, je suis ta mère. Je suis aussi une droguée, anciennement dealeuse de drogue, membre de gang, instable, violente. Un câlin ?

Je comprends son envie d'être mère. Mais pour moi c'est tout autre chose. C'est de l'angoisse. Une terrible angoisse. A vrai dire, je ne sais pas vraiment comment on devient mère. Non, pas "comment on fait un bébé", ça je le sais, je vous rassure. Mais comment on devient responsable, attentive, aimante, prudente, un modèle ? Je n'ai jamais été un modèle pour qui que ce soit. D'ailleurs, je n'ai pas eu de modèle de mère. C'est même comme si je n'avais pas eu de mère tout court. Et au final, si on y réfléchit, j'ai eu beau détester ma propre mère, j'ai pourtant suivit le même modèle de vie. En pire peut-être.

Et Leiko veut que j'élève avec elle un petit bout dont l'avenir dépendra en partie de nous.

L'angoisse est présente, mais pourtant, cette aventure me tente, au fond. Depuis que Leiko est entrée dans ma vie il y a sept ans, les choses se sont arrangées. Rien n'est parfait, mais ensemble, nous avons réussis à avancer, à construire notre avenir. Alors finalement, pourquoi ne pas tenter cette nouvelle aventure avec elle ? Après tout, elle sera avec moi, je ne serais pas seule. Elle sera la stabilité que je n'ai pas, la raison.

"La semaine prochaine."

-La... Okay, la semaine prochaine. Bon.

Je ne sais plus où j'habite. Enfin si, ici même. Mais façon de parler.
Je ne lui refuserais pas ça, c'est certain. Quand Leiko prend les devants, c'est qu'elle est déterminée. Et une Leiko déterminée ne s'arrête pas comme ça.
Changeons de pensées, concentrons-nous sur des détails plus futiles que l'immense claque que je viens de prendre dans la gueule. Outre le fait d'avoir un enfant, pensons à "comment l'avoir". Elle ne veut pas d'une insémination. Mes pensées dévient, et ça me fait sourire. Imaginer ma femme enceinte.

-Mh tu as raison. Et puis, t'imaginer enceinte... Même si tu serais à coup sûr la femme enceinte la plus sexy de cette planète, je pense que tu pourrais aussi être la plus chiante...

L'humour détend, pas vrai ? Je lève les yeux vers elle, un sourire sur les lèvres. Elle sait que je plaisante -ou même que j'ai raison aha !- et ne m'en voudra donc pas pour cette boutade. Elle est largement en mesure de comprendre que je plaisante si facilement sur le sujet parce qu'il me fait FLIPPER A MORT.

-Je me doute bien que tu parviendras à tes fins, comme d'habitude. Je ne me fais pas trop de soucis pour les démarches. Quiconque se retrouve face à Leiko Özilis finit par céder, pas vrai ? Moi la première.  

Je joignais mes mains, mes coudes appuyés sur la table. La question cruciale était tombée, tout en douceur, puisqu'elle savait comment me parler. Elle s'en sortait toujours face à moi, sans même utiliser son don.
Alors Hide. Oui ou non ? Vas tu faire confiance au jugement de la femme de ta vie qui te sent à la hauteur pour être mère alors que toi-même tu doutes ?

-N'annule rien.

J'ai toujours eu confiance en elle. A moi de lui montrer que je ne la décevrais pas.
Et à moi de me montrer à moi-même que je peux être bien plus que ce que je le pense. Je peux détruire toute l'image négative que j'ai de moi. Je peux me prouver que je ne serais jamais comme mon humble déchet de mère.
Je peux élever ce futur enfant. Je peux l'aimer, le protéger, le chérir.
Je peux fonder une famille, oui. Je le veux.

-On va fonder notre famille, alors.

Ma main se posa sur la sienne.
Tu as gagné mon amour.
Depuis longtemps déjà.
Depuis sept ans.




_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Jeu 13 Mar - 21:21


Leiko & Hide ❧ Let's go


Une semaine plus tard.
Il fallait que ça arrive.
Nous sommes au service de l’adoption.
Les choses ont changé.
Et nous nous apprêtons à passer par une étape… inédite.
Fonder une famille… quand j’y pense… c’est fou.
Je sais bien que ça ne sera pas de tout repos.
Mais c’est la plus belle expérience qui soit.
J’en suis certaine.


Et nous y voilà. Dans une salle d’attente pour commencer. Depuis notre demande respective, nous n’avons eu de cesse que de se câliner, se dire des mots doux et que sais-je encore. Nous sommes tout simplement heureuses. Et nous pouvons le dire haut et fort, nous allons nous marier ! Et ça, ça vaut tout l’or du monde. Durant cette semaine, j’ai tout préparé pour que tout soit parfait. Jusqu’à ma tenue, ma coiffure, mon maquillage. Tout devait être fait de sorte que je sois resplendissante, pour que la personne qui s’occupe de notre dossier refuse tout simplement jusqu’à l’idée de s’opposer à cette demande que j’ai formulée. Hide est bien évidemment avec moi. Je sais qu’elle est également un petit peu stressée. Il faut dire aussi… ça doit lui faire une expérience vraiment inédite pour elle aussi. Mais elle semble quand même relativement calme. Sauf que je devine parfaitement ce qu’il se passe dans sa tête, je sais qu’elle angoisse même si elle arbore cette expression un peu stoïque. Mais c’est sa marque de fabrique à ma belle fiancée. Elle n’est pas très expressive, contrairement à moi qui ne suis pas avare du côté démonstratif de mes émotions. J’aime montrer ce que je ressens. Je veux que tout le monde le sache.

Pas pour attirer l’attention non. Cela n’a rien à voir.
Mais je ne veux pas me cacher.
Je n’ai même rien à cacher.
Ah si, peut-être deux ou trois petits trucs.
D’ailleurs… c’est le seul obstacle.
Le seul problème qui pourrait advenir.
Si l’on découvre certaines périodes de mon passé.
Cela risque d’être plus difficile que prévu.

Mais bon, il aurait fallu mener une sacrée enquête pour arriver à exposer mes erreurs au grand jour. Cela dit, c’est le travail de certaines personnes collaborant avec le service de l’adoption. Oui parce que je ne suis pas dupe, je sais très bien qu’ils mènent une petite enquête sur les personnes ayant le désir d’avoir un enfant, sans passer par l’étape de la conception, ou sans en avoir la possibilité tout simplement. Mais tout de même, je n’ai pas le souvenir d’un couple homosexuel ayant réussi à adopter un enfant ici au Japon. Les mentalités ont peut-être un peu changé, ce n’est pas non plus gagné d’avance. Car il me semble que si tout se passe bien, nous pourrions être les premières femmes en couple, ayant adopté un enfant. Ça serait un événement médiatique assez bouleversant tout de même, je suis sûr que cela sensibiliserait les gens encore plus. Mais bon… rien n’est fait. Nous avons encore quelques étapes. Et celle-ci est déterminante. Je me tournais soudainement vers ma fiancée, la jaugeant de mes émeraudes, avant de lui demander ceci :

Leiko ●●● Pas trop angoissée mon ange ?

Je vais essayer de me rassurer avec toi.
Parce que moi c’est mort, je n’y arrive pas.
Pas faute d’essayer pourtant.
Mais… c’est impossible.
L’enjeu est tout simplement trop grand.

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Mar 25 Mar - 21:54



« I'm fine. I'm okay. NO I'M TERRIFIED.  »






 

Quelle belle journée.
Quelle splendide journée.
Je vais entamer les démarches pour être mère.
C'est fantastique.
Ô Joie.
Ô comme je me sens bien.
Tellement bien que je vendrais probablement mon âme pour une piqûre de morphine.
Non, qu'il n'y ai pas de méprise, si j'avais été contre cette idée d'être mère, avec ma fiancée bien évidement, je ne serais pas là. Aucune de nous deux ne le serais d'ailleurs. Non, je suis juste angoissée à outrance. Stressée à mort. J'ai l'impression que je vais imploser.
Que va-t-il se passer derrière cette porte ? Que va nous raconter la personne assise derrière le bureau ? "Oh bonjour, vous êtes le couple de mutantes lesbiennes ? Une ex-camée et une star de la publicité ? L'une ayant passé plus de temps en garde-à-vue qu'à l'école ? Oh mais oui, on vous a trouvé un enfant, nous allons même vous le confier dès maintenant tellement vous êtes parfaites !" Comment dire que j’appréhende un tout petit peu ?
Et ma fiancée, habituellement si confiante, qui semble stressée comme jamais. Tenir tête aux "gros" du business, oui. Adopter un enfant, non. La grande Leiko n'est pas rassurée. Et c'est donc à moi, l'inexpressive, la froide, la flegmatique, mais surtout sa future femme, de la rassurer. Je levais un pouce et esquissais un sourire, un poil crispé je vous l'accorde.

-Aussi rassurée que si j'attendais le verdict du jugement au tribunal de tout ce que j'ai bien pu faire dans ma vie et qu'on ne m'a au final jamais trop reproché.

Était-ce vraiment clair ? Est-ce que ma femme se sent rassurée désormais ? Parce que moi absolument pas. Je vais exploser incessamment sous peu. D'ailleurs, si je suis toujours assise ici et non pas entrain de cavaler dehors, c'est bien parce que je suis ici pour ma fiancée et la famille que nous souhaitons créer.
Dans un effort de contrôle des émotions incroyable, je lui prenais la main, lui adressant un sourire plus sincère.

-Mais bon, nous sommes là maintenant. Et j'ai confiance en toi. Je sais que quoi qu'il puisse arriver, nous parviendrons à nos fins. Tu atteints toujours tes objectifs. Alors je ne partirais pas en courant.

Elle me connait bien assez pour savoir que je tiendrais parole. Oui j'ai peur, je suis terrorisée de ce que l'on va bien pouvoir me dire derrière cette porte. Mais tant qu'elle sera là, tout ira pour le mieux.
Après si la perspective d'entretiens individuels s'impose, les choses risquent de se compliquer un peu. Surtout si notre passé, mon passé, se trouve évoqué. Si vous voyez ce que je veux dire.
J'ai peut-être évolué, grandit, mais je n'en reste pas moins l'impulsive et la "parfois" peu diplomate que j'étais.

-C'est bientôt à nous, non ?  

C'est la fêêêête.



_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Mer 26 Mar - 20:54


Leiko & Hide ❧ Let's go


Il est vrai que l’atmosphère commence à devenir pesante.
Et malheureusement, même Hide n’arrive pas à me rassurer.
Mais… cette réaction a provoqué en moi une espèce de fou rire.
Finalement, nous rimes toutes les deux de cette situation de stress.
Et je commençais finalement à me détendre.

Après tout de quoi j’ai peur ? Mon pouvoir peut toujours nous sauver la mise en cas de refus du dossier. Mais il s’agit là d’une manipulation très poussée de l’esprit. Quelque chose de très délicat à faire, si jamais ça ne fonctionne pas, je pourrais détruire l’esprit de la personne qui va s’occuper de nous. Et là… je peux dire adieu à l’enfant que nous désirons Hide et moi. Malheureusement, elle et moi ne sommes pas blanches comme neige, j’ai tué quelqu’un après tout. Sans le faire exprès et ça a passé pour un suicide, mais quand même, j’ai été suspectée pendant un petit moment, avant que mon père ne me sauve la mise. Quant à Hide et bien… on a eu maintes et maintes occasions de parler de son passé, il n’est pas glorieux du tout non plus. Et cela va sans doute jouer en notre défaveur. Ou alors ça peut tout aussi bien passer inaperçu. Après tout… Hide est sobre, elle va bientôt gérée elle-même une école de danse. Quant à moi… on peut dire que professionnellement je n’ai pas à me plaindre. Cet enfant ne manquera de rien, c’est tout ce qu’on peut dire.

Non il ne manquera de rien.
Il aura de l’amour.
Il aura de la tendresse.
Il aura tout ce qu’une mère peut offrir de mieux.
Une mère pleine aux as qui plus est.
Mais… ce n’est qu’un détail.
Qui a tout de même son importance !

Leiko ●●● Je crois oui… ou alors la personne est à la bourre, je ne sais pas. Cela dit au Japon, les retards c’est rare, ça se compte sur les doigts d’une main. J’espère qu’on va ne pas tomber une vieille mal baisée qui va nous prendre de haut et nous ressortir tous nos défauts à la tronche. Si c’est le cas… tu m’excuseras si ma main part toute seule dans sa gueule… Je ne peux laisser personne se mettre en travers de notre bonheur… s’il le faut, je lui passerais sur le corps.

Et je bousillerais son esprit, je le réduirais en miettes. Je suis prête à tout pour obtenir ce que je veux. Mais rassurez-vous, je plaisante. Je ne peux pas me permettre une manipulation pareille. Sauf si je suis vraiment dos au mur, sans la possibilité d’inverser la tendance. Mais bon… je ne me fais pas de soucis pour ça. Après tout… tout ira bien. Je suis aux côtés de la femme de ma vie, tout ne peut que bien se passer. Et c’est alors que ladite personne sort de son bureau. Madame Kurowaki. Une vieille mal baisée ? Pas du tout. Une dame certes, visiblement la quarantaine, brune aux yeux marrons. Une Japonaise pure souche quoi. Mignonne, pas mon genre, mais bon. Elle nous invite à la rejoindre dans son bureau. Je laissais Hide passer devant, lui pinçant les fesses pour qu’elle avance un peu plus vite. Le sourire collé aux lèvres, je saluais notre future interlocutrice d’un grand sourire et d’un « bonjour » chantonnant. J’essayais d’avoir l’air détendu. Je ne veux pas qu’elle pense que j’ai quelque chose à me reprocher. Une fois à l’intérieur, elle nous demanda de nous installer face à elle, ce que je fis ainsi qu’Hide. Elle sortit alors un gros dossier de son bureau, le posant face à nous. Elle posa quelques fois ses yeux sur nous, nous jaugeant certainement du regard.

Mes émeraudes en faisaient de même, elles se baladaient un peu partout également, observant son bureau sous toutes les coutures, essayant de trouver quelque chose que je pourrais exploiter pour que cet entretien se passe plus aisément. Je fus interrompu dans ma recherche par notre interlocutrice qui nous fit un bref topo, en nous disant qu’elle avait regardé notre dossier, que nous allions en discuter et qu’elle avait quelques questions à nous poser. Elle commença alors son interrogatoire, nous posant cette interrogation fatidique :

Madame Kurowaki ●●● Bien mesdemoiselles. Bientôt mariées à ce qu’on dit. Je suis votre actualité sur Twitter, mademoiselle Özillis, félicitations à vous deux. Bien maintenant, je voudrais vous demander ceci : en quoi pensez-vous pouvoir être de bonnes mères ? Mademoiselle Özilis, vous êtes toujours extraordinairement à l’aise à l’oral, je pense, vous êtes une femme d’affaires redoutable à ce que l’on dit, je vais donc me tourner vers votre fiancée. Ma chère, pouvez-vous répondre à cette première interrogation ?

Je posais alors un regard hésitant sur ma future femme.
Allez ma belle, tu as du répondant toi aussi !
Montre-lui qu’on mérite cet enfant.
Plus que n’importe qui.
Peu importe le passé.
Ce qui compte c’est ce que nous sommes maintenant.

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 21
MESSAGES : 244
JUKEBOX : Dirt Off Your Shoulder - Brillz & Z Trip Remix
FEAT : Someone.
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2013

FICHE PERSO
XP:
32/172  (32/172)
PV:
17/17  (17/17)
avatar


Ven 28 Mar - 20:23



« I'm fine. I'm okay. NO I'M TERRIFIED.  »






 

Ne pas énerver Leiko.
C'est l'une des premières choses que j'ai appris d'elle.
Pas d'un naturel violent, elle sait pourtant bien se faire entendre et comprendre, lorsqu'elle n'est pas du tout d'accord. Et je parle en connaissance de cause.

Cependant, je savais pertinemment qu'elle n'irait pas jusqu'à la violence contre cette personne qui allait nous recevoir. Elle avait une image à garder, tout de même. Elle démolirait probablement l'esprit de notre interlocutrice, mais de là à lui faire du mal physiquement. Par contre moi, c'est une autre histoire.
Je me tournais vers ma fiancée, lui adressant un sourire amusé. Nous avions toutes les deux besoin de nous détendre. Je me penchais et posais un chaste baiser sur ses lèvres, avant de la taquiner en lui murmurant à l'oreille :

-Si tu pouvais laisser son corps tranquille... Passe sur le mien si tu veux, par contre.

Je ricanais tout bas et lui soufflais doucement dessus avant de me redresser, adoptant à nouveau une posture tout à fait banale. C'est alors que la fameuse personne fit son apparition. Une femme, d'une quarantaine d'année, brune, avec un certain charme certes, qui nous invita à entrer dans son bureau. Je me levais et passais devant Leiko, lui adressant un regard complice par dessus mon épaule. Si elle comptait jouer à notre petit jeu de provocation ici, elle ne serait pas déçue. Mais une discrétion absolue était de rigueur.
J'entrais donc dans le bureau et m'installais sur l'un des sièges disponible, bien en face du bureau. Quelle horreur. S'il y avait quelque chose que je ne supportais pas, c'était bien les bureaux aussi fermés.
Et peu de temps après nous être installées toutes les deux, notre interlocutrice prit la parole. Finissant par s'adresser directement à moi. A croire que Leiko lui faisait peur aha. En même temps, quand il était question de communication, s'attaquer à ma fiancée était une bien grande entreprise.

Madame Kurowaki ●●● Bien mesdemoiselles. Bientôt mariées à ce qu’on dit. Je suis votre actualité sur Twitter, mademoiselle Özillis, félicitations à vous deux. Bien maintenant, je voudrais vous demander ceci : en quoi pensez-vous pouvoir être de bonnes mères ? Mademoiselle Özilis, vous êtes toujours extraordinairement à l’aise à l’oral, je pense, vous êtes une femme d’affaires redoutable à ce que l’on dit, je vais donc me tourner vers votre fiancée. Ma chère, pouvez-vous répondre à cette première interrogation ?

Super. Qu'est-ce que c'était que cette question à la con ? Sans déconner, qu'est-ce que je pouvais bien savoir de ma capacité à être une bonne mère ?

-Mh. Je ne pense pas être une bonne mère. Je pense simplement être assez présente et à l'écoute des besoins de mon enfant. Après, ce sera à lui d'en juger lorsqu'il sera en âge de le faire.

Dans le genre réponse sans réflexion, c'était fort, très fort. Avec un peu de chance, ça lui suffirait. Pourquoi voulait-elle me parler à moi ? Je voulais bien faire un effort sur mon attitude, mon regard, ma sympathie, mais de là à sortir le discourt de la mère parfaite sur le ton le plus agréable du monde, c'était un peu trop pour moi. Je jetais un regard à Leiko. Un regard où se mêlaient plusieurs choses. D'abord le "pourquoi moi ?" désespéré, et ensuite, une demande silencieuse concernant son avis sur ma réponse, si cela lui convenait. Elle me connaissait mieux que quiconque et était probablement la seule à pouvoir noter que j'avais fais un effort considérable.




_______
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 12
MESSAGES : 160
JUKEBOX : https://www.youtube.com/watch?v=VP9I8ZUwKpc
FEAT : OC — Sawasawa.
CRÉDIT : © Moi.
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2013

FICHE PERSO
XP:
32/190  (32/190)
PV:
26/26  (26/26)
avatar


Mar 1 Avr - 16:08


Leiko & Hide ❧ Oh... pas bon du tout.


C’est bizarre.
Mais je n’aime pas cette atmosphère.
Pourquoi Hide d’abord ?
Pourquoi pas moi ?
C’est moi qui ai fait la demande.
C’est moi qui ai rempli le dossier.
Mais ce n’est pas moi qui ai jugé Hide prête pour tout cela.
Je l’ai sans doute poussée vers l’inéluctable.
Mais elle est consentante.
J’espère…

Hide, comprends bien que j’ai une confiance absolue en toi. Mais je sais également que parfois dans le désir de faire plaisir à quelqu’un, on peut lui dire ce qu’il veut entendre et non la vérité. Or ce dont j’ai besoin c’est de ta sincérité. Cette réponse que tu avais donnée à la dame, elle semblait véridique certes, mais… j’avais cette impression que ça manquait de conviction. Comme ci j’étais seule dans cette aventure. Comme ci tu ne voulais pas me rejoindre. PAS LE MOMENT DE DOUTER D’ELLE ! Elle a essayé de donner une réponse, parler ce n’est pas vraiment son fort, ou alors quand elle est vraiment à l’aise et avec une certaine personne, c’est beaucoup plus facile par ailleurs. Moi par exemple. Si j’avais une formule magique pour délier sa langue un peu plus ça serait parfait. La seule chose que je peux faire c’est entrer dans son esprit pour lui demander de garder son calme et de faire comme-ci tout allait bien. Juste par ce petit regard furtif qu’elle me lançait, je sentais qu’elle avait besoin de soutien. Un appui, il n’y a que mon esprit qui peut le lui donner. Je la laissais m’imprégner de mon calme, qui faisait ENFIN son apparition.

Cette situation est entre nos mains.
Elle ne doit pas, non, ne PEUT pas nous échapper.
Raison pour laquelle je faisais passer ce message à ma belle par la pensée.
Reste calme mon amour, je viens à la rescousse !
Je prenais alors une légère inspiration.
Mes émeraudes se plantèrent alors dans le regard de notre interlocutrice.
À mon tour.

Leiko ●●● Si je peux me permettre, madame Kurowaki…
Madame Kurowaki ●●● Non ! Mademoiselle Özilis, non.
Leiko ●●● Que vous me dites non ou pas au final je ne comptais pas tenir compte de votre permission ou son absence. Je ne vois pas pourquoi vous posez cette question juste à elle. Après tout, nous sommes deux ici. Si c’est pour mener un interrogatoire sur la seule personne de ma fiancée, laissez-moi vous dire que je ne tolérerais en aucun cas cette méthode. Je ne tolérerais pas non plus que vous remettiez en cause l’engagement et le dévouement que nous comptons donner à cet enfant que nous aimerions adopter. Vous suivez mon actualité sur Twitter vous dîtes… vous savez donc le rôle que j’ai joué dans l’évolution des lois et des mœurs au Japon. Je ne suis pas la cause de tout cela, mais grâce à mon travail et celui d’une équipe de personnes formidables, HIDE INCLUSE, tout cela n’aurait pas été possible. Je ne laisserais personne remettre en cause tout cela, tout comme je ne laisserais personne douter de ma fiancée. Hide ne marche pas aux mots, elle marche aux actes. Et ce sont nos actes qui montrent si nous sommes dignes d’avoir un enfant oui ou non.

Je n’ai pas pu me retenir. Il fallait que ça sorte. Je suis désolé Hide mais je ne tiendrais pas plus longtemps. Je ne laisserais personne mettre à mal celle que j’aime, doutant de tout ce que nous avons construit ces 7 dernières années. Tous nos sacrifices, tous les mauvais moments. Tout ça pour en arriver là où nous sommes aujourd’hui. Je serais prête à tuer quelqu’un capable de remettre en cause tout cela. Personne n’en a ne serait-ce que le pouvoir. Personne ne me fera douter sur ce que je veux et ce que je mérite. Et personne ne se dressera entre l’amour que j’ai pour Hide et cet enfant que nous désirions toutes les deux. Du moins… c’est ce que j’espère. À moins que la question ne soit vraiment ça au final. La dame en face de moi semble être convaincue de moi, mais en revanche, elle ne cesse de lancer des regards dubitatifs à ma chère et tendre. Je serais tentée de lire dans ses pensées, mais dès qu’une intrusion sera détectée, il faudra l’effacer et si je perds ma concentration à ce moment-là. Tout sera foutu. Notre interlocutrice semble pensive.

Et c’est alors que cela vint.
Comme un marteau, nous assénant un coup violent sur la tête.
Comme un une épée de Damoclès, nous heurtant et nous pourfendant.
Je redoutais ça… et bien j’avais raison.

Madame Kurowaki ●●● Justement… parlons de vos actes mesdemoiselles. Avez-vous le culot de me dire que vous n’avez STRICTEMENT RIEN à vous reprocher ?

Oh, ça ne sent pas bon du tout.
Elle a mis le doigt sur quelque chose.
Elle se tourne subitement vers Hide.
Ma belle, tu vas devoir être forte…
Ça risque de devenir plus compliqué que prévu.

©flawless

_______
- Live a little -
We gotta live a little, be naughty but nice, just to give a little. A freak show show let's live a little. I'm gonna get what I want, so give a little. We're about to break, and I don't know how much more of this you can take. I wanna see the animal in you escape, Oh can you feel the fire burning through your veins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

7 ans après... ✖ Hide ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: DOUBLE DIMENSION :: G&D BEFORE-