AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SESSION 3 Δ SPECTATEURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
informations
POINTS : 310
MESSAGES : 2249
DATE D'INSCRIPTION : 07/07/2013

FICHE PERSO
XP:
1/1  (1/1)
PV:
1/1  (1/1)
avatar

Lun 23 Déc - 17:15

Ici sont les tribunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 143
MESSAGES : 1047
FEAT : rivaille - snk
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

FICHE PERSO
XP:
28/174  (28/174)
PV:
20/17  (20/17)
avatar


Lun 23 Déc - 17:47

Première session.
Elle aurait pu partir sur un bon pas alors que le chef d'Atlantide écoutait la jeune femme annoncer les mises. Sébastien faisait confiance à Hide, prêt à déguster le combat comme il se doit, voir de quoi étaient réellement capable ces imbéciles de bleu. Appuyé contre le rebord, ce fut en une seconde à peine que son visage perdait cette lueur d'excitation alors qu'il apprenait que même Paris Avenue avait misé sur Eldorado.
De rage, et d'une démarche décidée, il était à la recherche de ce fils de chienne. Et très vite il le trouva.

« James... »

Pesta-t-il entre ses dents avant de s'approcher du brun et de lui saisir le col, lui soufflant avec haine :

« Nous avions passé un accord ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 149
CITATION : Il s'avança vers les tourteaux et posa une feuille ainsi qu'un stylo sur la table face au canapé.
MESSAGES : 902
JUKEBOX : everybody hurts (ça me fait rire je laisse)
FEAT : eren jaeger
CRÉDIT : matt
DATE D'INSCRIPTION : 15/10/2013

FICHE PERSO
XP:
142/188  (142/188)
PV:
25/25  (25/25)
avatar


Lun 23 Déc - 18:11

Quelle idée de venir assister aux combats.
Ça n'avait même pas encore commencé et Sora était déjà mal à l'aise. Regarder les gens s'entre-tuer sans être autorisé à lever ne serait-ce que le petit doigt pour limiter les dégâts était incroyablement frustrant.
Presque autant que la présence de Sébastien dans les tribunes, qui ne lui accordait absolument aucune attention. Ce qui aurait sans doute dû le réjouir. Si son chef le délaissait, son corps martyrisé pourrait y trouver une forme de répit salvatrice. Mais non. C'était frustrant.
En plus, il paraissait sur le point de défouler sa rage sur le visage de quelqu'un d'autre. T'as pas à être jaloux parce que c'est pas ta gueule qu'il abîme, Sora. Le PDG de Paris Avenue, semblait-il. Trop jeune. Trop prétentieux. Insupportable, décida-t-il sans une once d'objectivité.
S'approchant subtilement des deux hommes, l'adolescent arriva juste à temps pour entendre les derniers mots du français.

« Nous avions passé un accord ! »

Un accord, vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Lun 23 Déc - 18:27

C'était le jour-J.
Les voilà, rassemblés tous autant qu'ils sont en cet endroit, bien loin d'être des plus accueillant et propre. L'annonce des premiers combat se faisait et apparemment ils avaient tous eu le même ressenti au niveau des combattant pour miser tous sans exception sur Taiga, un rouge.
Alors que l'espoir ce formait chez, les uns, le désespoir et la colère grondait chez les autres. Oh que oui, c'était probablement pour cela que le chef d'Atlantide se dirigeait vers lui afin de gentiment le prendre par le col.

Un accord. Il ne l'avait pas oublié, évidemment. Disons qu'il ne faisait que rendre les choses plus excitante. James attrapa le poignet de Sebastien, afin que ce dernier le relâche. Il afficha un sourire narquois.

«Voyons, tu es plus brutal de la dernière fois. Serais-tu déçu ? A moins que tu commences à afficher une certaine forme de désespoir. Enfin bon, lâche moi. Ce n'est pas très direct d'agresser les gens de la sorte, vois-tu ? Les gens commence à nous regarder, murmura t-il avant de reprendre assez bas pour évité les oreilles indiscrète, si j'avais balancé toute les mises Atlandite disons que c'était pour rester discret, mais vu comment tu réagis, ça risque d'être raté. Ne me dis pas que tu veux que tout le monde saches que tu es passé sous la table. Ha.»
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 143
MESSAGES : 1047
FEAT : rivaille - snk
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

FICHE PERSO
XP:
28/174  (28/174)
PV:
20/17  (20/17)
avatar


Lun 23 Déc - 18:45

Pour le moment, Sébastien ne portait plus aucune importance réelle au combat en cours. Il était simplement remonté face à l'égoïsme de James qui se prétendait soit-disant stratège alors qu'il était rien de plus qu'un pervers de bas étage qui s'excite trop facilement lorsqu'un homme vient poser son derrière sur le siège en face de son bureau.
Toujours est-il que le chef lâchait son emprise, ses doigts restaient certes crispés mais son regard lui, ne cessait de s'approfondir et devenir de plus en plus haineux.

« Je ne te savais pas doté d'intelligence, Winchester. »

Répondait-il alors que le PDG venait d'étaler en quelques mots ce qu'il s'est passé durant leur... rencontre.

« Je me fous pas mal de ce que les autres peuvent penser de cet accord, et crois-moi que sous la table, je me serais fait une joie de t'arracher les boules avec mes dents. »

Bas. Impulsif.
Il ne fallait simplement pas essayer de le manipuler.

« Crois-moi que si les prochaines mises ne tournent pas en notre faveur, c'est mon poing que tu vas embrasser, et pas autre chose. »

Lui crachait-il presque dessus, à quelques centimètres de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 233
MESSAGES : 1660
JUKEBOX : take me to church (hozier)
FEAT : elizabeth (bioshock)
CRÉDIT : seb ♥
DATE D'INSCRIPTION : 15/07/2013

FICHE PERSO
XP:
104/166  (104/166)
PV:
14/14  (14/14)
avatar


Lun 23 Déc - 19:04

Fais chier. Il aurait pu la traîner à une soirée d'inauguration d'une énième marque de fringues hors de prix, à un gala dans tel bar trop hype du moment, & il fallait que James Winchester la trimballe à un putain de combat de gang. Comme si ça l'intéressait de voir des mecs se refaire le portrait dans un putain de magasin de jouet. Ils étaient au courant que César était mort en 450 & les jeux du cirque avec lui ? Apparemment pas.

Remarque, la soirée avait commencé à gagner un peu en intérêt quand un mec (ou un gosse de 10 ans, difficile à dire vu la taille de l'individu) s'était approché de James & l'avait secoué comme un prunier sans plus de cérémonie. Le tout pour un mystérieux accord. Accord qui semblait impliquer directement Paris Avenue. Accord dont personne ne l'avait tenue au courant. Accord qui semblait se résumer à un passage sous le bureau de l'individu d'un mètre soixante.
Peut-être que la soirée était pas foutue, finalement.
Se rapprochant du joyeux petit duo, Seri bouscula sans ménagement un sale petit curieux qui semblait épier la conversation tout en le fusillant du regard, & lança joyeusement à James ;

- J'aurai jamais deviné que vous étiez de ce bord-là, dites moi. Remarque, c'est vrai que j'ai pas eu droits aux mêmes égards pendant mon entretien d'embauche.

Puis, tout sourire, elle se tourna vers ... l'individu, qui, de près, ressemblait quand même un peu plus à un adulte, & lui tendit la main.

- Je crois que mon cher PDG a oublié de me tenir au courant d'un certain deal. Maintenant qu'on est tous plus ou moins fixés sur ses conditions, poursuivit-elle en lui lançant un regard entendu, on pourrait peut-être savoir en quoi il consiste ? Oh, & puis lui, ajouta-t-elle en désignant l'adolescent qui se trouvait toujours planté là, on peut savoir qui c'est ? Il faisait peut-être partie du marché, lui aussi ?

Si James se tapait un mec dans son bureau, après tout, pourquoi pas deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 149
CITATION : Il s'avança vers les tourteaux et posa une feuille ainsi qu'un stylo sur la table face au canapé.
MESSAGES : 902
JUKEBOX : everybody hurts (ça me fait rire je laisse)
FEAT : eren jaeger
CRÉDIT : matt
DATE D'INSCRIPTION : 15/10/2013

FICHE PERSO
XP:
142/188  (142/188)
PV:
25/25  (25/25)
avatar


Lun 23 Déc - 19:22

"Ne me dis pas que tu veux que tout le monde saches que tu es passé sous la table."
L'insupportable inconnu avait eu beau parler le plus doucement possible, Sora avait entendu.
Oh, ça oui, il avait entendu. Passé sous la table.
Non. Ce n'était pas possible. Pas Sébastien. Sébastien n'aurait pas fait quelque chose d'aussi dégradant. Pas son chef. Ce n'était pas ce genre de personne. N'est-ce pas ?
Ou peut-être que ce n'était pas pour cette raison-là que ça le dérangeait. Que cela soit son supérieur ou pas n'avait aucune importance - C'était Sébastien.
Sébastien qui s'était tapé ce type.
Il avait du mal comprendre. Ses oreilles devaient lui jouer des tours.
Ou pas.

Sébastien venait de confirmer les propos de celui qu'il avait saisi au col. Non. Non. Non.
Sans même réfléchir à ce qu'il faisait, le jeune brun s'était rapproché, les poings serrés. Qu'est-ce que tu fous, Sora ? Va-t'en. Dégage. Rentre chez toi.
Une jeune femme le bouscula à l'instant même où il s'apprêtait à se détourner pour aller vomir plus loin. Elle parlait, mais il n'écoutait pas. Il n'écoutait plus. Il ne voulait plus jamais écouter quoi que ce soit. Il allait partir et se faire oublier le plus longtemps possible. Ouais, bon plan.

"...on peut savoir qui c'est ? Il faisait peut-être partie du marché, lui aussi ?"
La nouvelle venue venait de révéler sa présence à Sébastien avant qu'il n'ait réussi à disparaître subrepticement. Et de sous-entendre qu'il était lui aussi passé sous le bureau de ce connard qui méritait de crever sur place. À quoi jouaient-ils, au juste ? Le combat devait se situer dans l'arène, pas à l'extérieur.
Mais après tout, tant pis.
Arborant l'expression la plus indifférente qu'il était capable de produire, l'adolescent s'avança d'un pas. Deux. Trois. Jusqu'à se tenir juste derrière Sébastien, le surplombant de toute sa hauteur.

"- Ce n'est pas tout à fait mon genre, dit-il à l'adresse de celle qui venait plus ou moins de l'insulter. Mais après tout, on ne peut jamais savoir ce que font réellement les gens, hein ?"

Jetant un regard glacial à son supérieur, Sora croisa les bras, se maudissant d'avoir jamais décidé de poser les pieds dans ces tribunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Lun 23 Déc - 19:37

Eh voilà, il fallait que l'autre la colle et que Sébastien avait son propre stalker. Mais ces gens n'avaient définitivement pas de vie pour s'incruster dans les conversations comme ça, tranquillement, ça va on vous dérange pas trop j'espère ?pensa t-il un instant en soupirant. Il n'avait même pas eu le temps d'en poser une correctement que le troupeau commençait déjà à se former autour d'eux en ayant soulevé le moindre propos qu'ils avaient respectivement balancé.
Les choses devaient être mises au clair maintenant:

"Seri, je te prierais de ne pas te mêlez de mes affaires si tu tiens à garder ton poste avant d'être viré et que je fasse en sorte que tu n'en trouves plus aucun. J'aurais aucune difficulté à te pourrir la vie, donc évite de trop pourrir la mienne chérie."

Puis il se tourna vers le brun qu'il surplombait le chef d'Atlantide, un membre bien trop attaché à son chef, ou plutôt un chien à son maître, ha.

"Je vais faire court, j'en ai un peu rien à foutre de vos histoires. Un deal et un deal, si ta chérie t'as trompé, ce n'est pas à moi qu'il va falloir ce plaindre, plaça t-il en s'adressant au stalker. Il avait le choix, après tout. Donc, vos querelles d'amoureux, faites les loin de moi. J'ai respecté ma part du marché, tu le verras tôt ou tard Sébastien, je te l'ai dit: je suis un homme de parole."


Dernière édition par James Winchester le Lun 23 Déc - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 143
MESSAGES : 1047
FEAT : rivaille - snk
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

FICHE PERSO
XP:
28/174  (28/174)
PV:
20/17  (20/17)
avatar


Lun 23 Déc - 19:50

Un problème ne vient jamais seul.
Mais alors vraiment pas, et ça, Sébastien pouvait le confirmer tandis qu'une pouffe aussi maigre qu'un spaghetti et ses cheveux de paille venait de fouler le sol auprès de James. Oh, ils se connaissent. Merveilleux.
Non, soirée de merde.
Une femme en plus.
Qui lui tend la main.

Sébastien arque seulement un sourcil avec cette folle envie de lui cracher dessus mais se contente simplement de l'ignorer jusqu'à ce qu'elle fasse entrer en scène... Sora. Le coeur de Séb fit un léger fond, se tournant vers ledit gamin qui lui tournait autour avec cette étrange sensation qui lui tordait un peu l'estomac.

« Qu'est-ce que tu fous ici ? Aux dernières nouvelles je ne t'ai pas acheté de laisse ni de collier. »

Pesta-t-il alors que Kitsue semblait bien déçu par son supérieur. Pour le coup, il y avait de quoi et De Nivral ne savait pas trop comment s'en sortir. Il se tournait alors vers James.

« Le choix, vraiment ? Veux-tu que je te rappelle le pourquoi du comment parce que ta secrétaire t'as taillé une pipe et que tes derniers neurones sont parti dedans ? »

Sébastien pestait, adressant un dernier regard menaçant à Sora avant de souffler :

« Ne joue pas avec moi James. Je te l'ai déjà dit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 233
MESSAGES : 1660
JUKEBOX : take me to church (hozier)
FEAT : elizabeth (bioshock)
CRÉDIT : seb ♥
DATE D'INSCRIPTION : 15/07/2013

FICHE PERSO
XP:
104/166  (104/166)
PV:
14/14  (14/14)
avatar


Lun 23 Déc - 20:39

Seri commençait à se demander si James avait fait des maths à l'école. Parce que le cas échéant, réaliser qu'ils étaient à trois contre un n'aurait pas du lui demander autant d'efforts.
Bref, comme d'habitude, il lui parlait comme à son chien. Mais ça, à la limite, c'était pas franchement nouveau. Par contre, que monsieur se sente pousser des ailes tout ça parce que l'autre nabot lui suçait la bite, & pas au sens métaphorique du terme ; fallait pas déconner non plus.

- & cette chère madame Kroenig, elle en dirait quoi que vous me viriez au motif que je cautionne pas le passage sous le bureau de ce genre de .... personnes, demanda-t-elle, masquant à peine son dégoût.

Puis, retirant sa main tout en s'estimant heureuse que l'autre ne lui ait pas broyée juste pour faire un concours de celui qui a la plus grosse, elle planta son regard dans celui du dénommé Sébastien, soit 10 centimètres en dessous de l'horizon qu'elle avait l'habitude de contempler.

- & tant qu'on parle de sa secrétaire, Seri Masahari, enchantée de faire votre connaissance, déclara-t-elle, toujours tout sourire. Je sais pas vraiment si c'est comme ça que ça fonctionne à Atlantide, mais au risque de vous décevoir, en entreprise, on adopte des manières plus ... civilisées ? Pas trop votre tasse de thé, je le crains.

Puis, se retournant une nouvelle fois vers James, elle soupira.

- & il s'est contenté de vous en tailler une, pour que vous lui promettiez de miser sur son équipe de bras cassés ? Ca risque de pas plaire à notre chère PDG associée, tout ça. Quand aux membres de son gang, inutile de se demander ce qu'ils en penseraient de leur côté, hm ?

La menace contre la menace. Parce que bon, si ce fameux Sébastien l'avait payé de façon plus conventionnelle, elle comptait bien en avoir la preuve imprimée sur son bulletin de salaire. Le cas contraire, elle allait lui pourrir la vie jusqu'à la fin, à ce putain de James.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 149
CITATION : Il s'avança vers les tourteaux et posa une feuille ainsi qu'un stylo sur la table face au canapé.
MESSAGES : 902
JUKEBOX : everybody hurts (ça me fait rire je laisse)
FEAT : eren jaeger
CRÉDIT : matt
DATE D'INSCRIPTION : 15/10/2013

FICHE PERSO
XP:
142/188  (142/188)
PV:
25/25  (25/25)
avatar


Lun 23 Déc - 21:06

"Si ta chérie t'a trompé, ce n'est pas à moi qu'il va falloir se plaindre."
Oh, vraiment.
Cette fois, le seuil de sa patience et sa compréhension avait été clairement dépassé. Sa chérie, hein ? Comme s'il en avait quoi que ce soit à faire de la vie sexuelle de Sébastien. Comme s'il y avait la moindre raison que ses fréquentations lui importent. Comme si lui, Sora, prenait la situation personnellement.
Il prenait la situation personnellement, bordel. Si ta chérie t'a trompé...
L'adolescent n'avait aucun droit sur le corps de Sébastien, il en avait pleinement conscience, a fortiori à cet instant précis. Il n'était rien, sinon un objet, un jouet, un souffre-douleur.
Sébastien lui parlait mais il n'écoutait plus. Un bourdonnement de colère grésillait dans son crâne, annihilant tout le reste. Vos querelles d'amoureux. Stupide, STUPIDE.
La voix de la jeune femme blonde résonna, plus aiguë que les autres, longtemps. Trop de mots. Il ne voulait même plus chercher à les saisir.

"... Et il s'est contenté de vous en tailler une ?"
Arrêtez, arrêtez, ARRÊTEZ !
Ce mot avait franchi ses lèvres, suintant de rage, sans qu'il ne puisse le retenir. C'était trop. Il en avait assez de tout. Des combats, d'Atlantide, de Sébastien et ses petits jeux vicieux, de cette fille à la beauté superficielle et sophistiquée qui s'exprimait comme si elle valait mieux qu'eux tous, de ce connard arrogant qui avait sans doute tellement d'argent qu'il aurait pu réduire leur vie à néant. Surtout de celui-là. Assez. Crève. Crève. Crève.
Écartant Sébastien de son chemin d'un geste plus violent qu'il ne l'avait escompté, le jeune brun se jeta sur James Winchester, renonçant à toute forme de courtoisie. Un coup. Ils étaient par terre. Un deuxième, et il garderait une ecchymose très douloureuse au niveau de l'épaule. Cela suffisait pour l'instant. Mais s'il avait pu l'émasculer, lui arracher ce dont il était si fier, s'il avait eu de quoi découper ces attributs correctement, il l'eut fait. Pour l'heure, Sora se contenta d'agripper le visage de l'homme de la main qui ne le maintenait pas au sol de toute la force nerveuse dont il était capable, enfonçant ses ongles dans ses joues du mieux qu'il le pouvait.
Super Sora, si ses gardes du corps le vengent, tu vas crever d'ici les combats, et Sébastien te ressuscitera dans l'unique but de te ré-assassiner. Génial.

" Tu es peut-être un homme de parole, grinça-t-il, inexplicablement furieux. Mais tu seras beaucoup moins qu'un homme si tu n'apprends pas à faire preuve d'un minimum de respect. Tout de suite."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Lun 23 Déc - 21:31

Trop de monde.

Voilà bien la dernière chose qui plaisait à James. Les gens, le bruit inutile, les palotes inutile, les mots, les actes et même ces putains de gens inutiles. Il avait envie que qu'une chose : se tirer. Évidemment qu'il y allait avoir des gens, mais putain, sur toutes les personnes ici présente, pourquoi lui pourrir la vie ? Il n'était là que depuis à peine cinq foutue minutes.

Des menaces, encore et toujours. Ça n'en finissait donc jamais. Que ce soit de Sébastien, Seri ou de ce putain de gosse possessif sorti de nul part. C'était quoi leurs problème, sérieusement. Avant toute chose, il devait se débarrasser dans un premier lieu de Seri, il s'adressa alors à elle.

« On réglera ça à la première heure demain. Veux-tu ? »

Ce n'était pas vraiment une question, mais plutôt un ordre poliment formulé. Puis, l'autre énergumène le saisir, le menaçant. Il parlait de respect ? Il était plus jeune que lui. Tsss.

« En théorie, avant de parler de respect, on pratique soit-même la politesse. » Dit-il avant de commettre probablement l'irréparable. Il saisit le jeunot qu'il surplombait d'un ou deux centimètre par le col avant d'en approché le visage et l'embrasse. Tout ça, pour le déstabiliser ne serais-ce qu'un instant. Il en profita alors pour lui attrapé le bras et le retourner afin de le lui bloquer dans le dos et l’immobiliser totalement.

« Je voulais vraiment pas en arriver là, souffla t-il. Vous me donnez sérieusement la migraine. Sebastien, ai-je l'air actuellement de joué ? Penses-tu sincèrement que je n'ai fait que blaguer ce jour là ? Dans ce cas là tu me déçois énormément. De plus, fais en sorte de tenir ton chien en laisse. Ce n'est pas à moi de le dresser. »
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 143
MESSAGES : 1047
FEAT : rivaille - snk
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

FICHE PERSO
XP:
28/174  (28/174)
PV:
20/17  (20/17)
avatar


Lun 23 Déc - 21:43

Tout semblait déréglé et invraisemblable, une dimension parallèle dans laquelle il s'était jeté à corps perdu. Des voix voltigeaient ci-et-là avant de s'écraser avec violence à l'intérieur de son crâne. Sébastien avait à peine le temps d'assimiler les paroles de ces gens, que voilà qu'un autre soucis arrivait. Il avait superbement ignorer la jeune femme qui sentait le parfum digne d'une grand-mère sur les quais de Paris qui lance des graines à ces putains de pigeons simplement en ne lui adressant aucun regard.
Aucune attention.
Il ne regardait pas non plus James, encore moins Sora, il semblait un peu perdu, un peu faiblard tout à coup, et il entendait tout, comme les cris hystériques de l'adolescent, les coups qui se lançaient et voilà une chose à laquelle il ne s'attendait pas de la part du PDG : un baiser.
Là comme ça, sous ses yeux, comme si Winchester avait déjà fait ça à maintes reprises, que c'était naturel et sans signification.

Quelle était cette étrange sensation ?

Le français dévisageait de toute part Kitsue et l'autre brun, un mélange de dégoût, de haine et de déception se percevait à l'intérieur de ses iris lapis-lazuli tandis que tous les mots qu'il avait envie de leur cracher à la figure restaient coincés à l'intérieur de sa gorge. Ses poings avaient un peu tremblé et ses cils ne battaient plus. C'était devenu une statue immonde qui assassinait du regard.

« ... »

Il fit simplement claquer sa langue contre son palais, et avec cette expression figée sur son faciès, Sébastien tournait les talons, et à nouveau foulait le sol, loin de ces énergumènes.
Loin de lui.

Retourné à sa place initiale, c'est à dire à l'autre bout de la tribune, dans le fond, il ne voulait même plus détourner ses mirettes en la direction du membre d'Atlantide qui se retrouvait encerclé par ces salopes de Paris Avenue.
Non il s'en fichait, ça n'avait aucune importance.
Il s'en fout.
Il s'en fout de tout, c'est bien connu.

Alors pourquoi se sentait-il tiraillé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand tu grandis, tes priorités aussi.
MESSAGES : 689
JUKEBOX : Get out alive - Three Days Grace
FEAT : NT.
CRÉDIT : Une fille qui me déteste.
DATE D'INSCRIPTION : 13/09/2013

FICHE PERSO
XP:
88/180  (88/180)
PV:
21/21  (21/21)
avatar


Lun 23 Déc - 22:10

Comme toujours.
Kamui se rendait aux tournois pour passer le temps, voyant la foule et les participants. À chaque fois, il se dit la même chose ; si seulement je pouvais être dedans. Une arène, un lieu où faire couler le sang était autorisé, où cogner était essentiel puisqu'il fallait gagner et bien entendu ; l'utilisation des pouvoirs. Ah l'euphorie du combat, il n'y a que ça de vrai, après tout.
Dommage qu'il y ait trop de raffuts.

Non non, pas la foule. Mais bel et bien d'un groupe de personnes dont la conversation n'était pas si passionnante que ça. Encore des histoires de pd. Parfois, Kamui aimerait devenir sourd, mais son don décuplait ses sens et malgré lui, il entendit tout. Du moins, une bonne partie de la conversation. Alors le péquenaud s'appelle Sébastien, la blondasse Seri, le pète-plus-haut-que-son-cul James et l'autre ... C'était tout simplement un jeune insouciant qui faisait qu'agir tête baissée.
Mais le plus intéressant fut le deal.

Oh mon dieu que ça parle de Kroenig. Mais la seule vorace à avoir ce nom, c'est Charlie. D'habitude, il ne se mêlait pas des affaires d'autrui, mais si ça lui permettait d'avoir une occupation en plus ...
M'fin, bras croisés, yeux rivés sur le terrain et casquette ajusté.
Parfait.

_______

One day I'll stop everything, but not today.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kamui Hasegawa le Lun 23 Déc - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 149
CITATION : Il s'avança vers les tourteaux et posa une feuille ainsi qu'un stylo sur la table face au canapé.
MESSAGES : 902
JUKEBOX : everybody hurts (ça me fait rire je laisse)
FEAT : eren jaeger
CRÉDIT : matt
DATE D'INSCRIPTION : 15/10/2013

FICHE PERSO
XP:
142/188  (142/188)
PV:
25/25  (25/25)
avatar


Lun 23 Déc - 22:13

Et avant même qu'il n'ait pu régler son compte au monstre d'arrogance qu'il écrasait, ce dernier l'avait embrassé.
Un baiser rapide, suintant de mépris, juste destiné à lui faire perdre ses moyens.
Et ça avait fonctionné, bien sûr. En quelques secondes, James Winchester l'avait repoussé et immobilisé avant qu'il ne mette ses plans castrateurs à exécution. Mais ça n'avait pas la moindre importance.
Sébastien le dévisageait, visiblement écœuré. Il n'avait pas l'air d'être sur le point de le cogner comme Sora l'avait supposé, non. Il n'y avait pas de réelle colère à lire dans son regard brusquement vidé. Juste un profond dégoût. Non.
Et puis, sans un mot, sans une menace, le français s'était détourné d'eux. De lui. Il s'en allait. Il était parti.
Le combat n'avait même pas encore commencé et ils avaient déjà tout perdu, quelque part.

Sans réfléchir plus avant, l'adolescent se dégagea de la prise du PDG de Paris Avenue, bien décidé à lui faire payer cet affront plus tard, et se précipita à la suite de son chef. James avait raison, quelque part - Il n'était qu'un chien. Un stupide bâtard qui s'accroche à son maître, peu importe combien de fois celui-ci le repousse. Voilà qui lui ferait une excellente conclusion si par malheur son professeur le désignait pour rédiger un essai de quarante pages sur le masochisme et ses effets sur les jeunes abandonnés trop tôt par leurs parents. Ce qui, il l'espérait, n'arriverait jamais.
Sébastien était allé se poster à l'autre extrémité de la tribune, dans l'ombre, seul, ce masque de déception absolue toujours plaqué à son visage. Tu ne vaux rien.
Il y avait forcément quelque chose à faire, une excuse à formuler, une étincelle qui pourrait sortir son supérieur de cette détestable torpeur désenchantée.

"- Sébastien, appela-il piteusement en s'installant à ses côtés, trop bien conscient du fait qu'il ferait mieux de disparaître dans l'instant. Vous ne me frappez pas ? Je viens d'agresser un homme avec qui, semble-t-il, vous aviez passé un accord. Vous devez être en colère."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 143
MESSAGES : 1047
FEAT : rivaille - snk
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

FICHE PERSO
XP:
28/174  (28/174)
PV:
20/17  (20/17)
avatar


Lun 23 Déc - 22:32

L'entendre s'approcher lui avait arraché un frisson. Un frisson de dégoût, et de haine à la fois, encore. Sébastien restait rivé sur la salle sur laquelle le combat était censé se dérouler alors que le combat n'était pas encore tout à fait lancé. Il comprenait alors doucement les aléas de la vie de chef de gang, lui qui s'est toujours contenté d'être ce petit soldat bon à être jeté en vulgaire appât durant les missions et les entraînements. C'était la bonne poire, et maintenant qu'il avait un total contrôle sur la situation, il avait juste l'impression qu'elle lui filait entre les doigts.
Et en même temps, il ne se comprenait plus lui-même, là, à devoir supporter cet adolescent et cette vision horrible de deux hommes qu'il avait embrassé auparavant faire ce même mouvement. Un soupçon de jalousie naissait, et le monstre s'évanouissait, c'était sans aucun doute cela.

Sora était revenu pointer le bout de son nez, donc, et le français se contentait de hausser un sourcil, lançant dans un ton plein de lassitude :

« ... Parce que tu crois que j'ai que ça à faire ? »

Il ne plaisantait pas – il ne plaisantait jamais de toute façon, mais là encore plus que d'habitude. Le chef tournait son visage vers lui.

« Arrête de quémander que je te frappe comme un bon toutou. Et si tu veux un conseil, Kitsue, ne m'adresse pas la parole. »

Parce que je t'ai dégoûté et que je me suis dégoûté seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
POINTS : 149
CITATION : Il s'avança vers les tourteaux et posa une feuille ainsi qu'un stylo sur la table face au canapé.
MESSAGES : 902
JUKEBOX : everybody hurts (ça me fait rire je laisse)
FEAT : eren jaeger
CRÉDIT : matt
DATE D'INSCRIPTION : 15/10/2013

FICHE PERSO
XP:
142/188  (142/188)
PV:
25/25  (25/25)
avatar


Lun 23 Déc - 22:50

« ... Parce que tu crois que j'ai que ça à faire ? »
Incroyable. Pour la première fois, l'adolescent s'en sortirait sans une égratignure à effacer.
Le dégoût dans la voix de Sébastien de Nivral était quasiment palpable, en vagues de haine dirigées vers tout ceux qui auraient le malheur de l'approcher d'un peu trop près.
Mais Sora ne pouvait pas s'en aller. Pas avant d'avoir réglé la question.
Depuis quand ces futilités avaient-elles la moindre importance ?

« Arrête de quémander que je te frappe comme un bon toutou. Et si tu veux un conseil, Kitsue, ne m'adresse pas la parole. »
Fait est que d'habitude, je n'ai pas à réclamer les coups. C'est plutôt l'inverse.
Ne m'adresse pas la parole. Kitsue, avait-il dit. Cela faisait longtemps que son supérieur n'utilisait pourtant que son prénom pour le désigner. C'était une douloureuse régression.
Tout ça parce que. Parce que quoi ? Qu'il s'était encore jeté à corps perdu dans une bataille qui ne le regardait pas ? Parce qu'il avait sauté à la gorge d'un allié potentiel ? Parce que l'allié potentiel susdit l'avait embrassé ? Non. C'était idiot, impensable.
Pris d'une impulsion incontrôlable (la voix du Sebora n'est pas cohérente), Sora saisit le français par le col, et se penchant brusquement en avant, emprisonna ses lèvres entre les siennes. Un baiser d'enfant, en quelque sorte, innocent, bien que lourds de sous-entendus que lui-même refusait de voir. Un baiser d'à peine quelques secondes, le premier qu'il lui accordait de sa propre initiative. Et sans doute le seul, si, comme il s'y attendait, il venait d'abréger significativement son espérance de vie.

"- Mes excuses, souffla-t-il en s'écartant légèrement, ses doigts toujours serrés sur les vêtements de Sébastien. Il fallait absolument que je désinfecte. Maintenant, c'est fait."

Allez, Sébastien. Libère ta rage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Lun 23 Déc - 23:00


Tu ne comprendras certainement jamais.
Tous ces imbéciles.
Venus pour se battre.
Ces paris.
Cette décadence.

Enfin tu t’en fiches pas mal à vrai dire. Tu viens à visage découvert pour une fois. Pourquoi ? Parce qu’un mec en masque dans un endroit pareil ça fait encore plus louche. Mais tu es curieux de voir comment tout cela se passe. Et tu as également quelques infos à recueillir. Tu penses que fouiller un peu du côté obscur des entreprises peut sans aucun doute t’aider à comprendre tout ce bazar, mais surtout, cela peut également t’octroyer des renseignements sur les personnes que tu dois éviter. Tu reconnais par ailleurs un visage que tu as déjà vu quelque part. James Winchester. Un rival. Pas le tien non pas du tout, mais de l’entreprise dans laquelle tu travailles. S’il y a des informations à glaner, c’est sans aucun doute près de lui. Sans te faire remarquer, tu te plaçais non loin de lui. Malgré le bruit tu pouvais tout de même l’entendre. Cela te fait une belle jambe. Et c’est alors qu’un bon nombre de personnes arrivèrent près de lui. Ça parle d’accord. Ça balance des insultes. Ça t’exaspère. Tu entends des noms. Kitsue. Sébastien. Tu comprends vite qu’il s’agit d’un espèce de règlement de compte. Tu sais maintenant qui éviter. Tu sais de qui tu dois mettre à l’abri ton enfant. C’est toujours bon à savoir. Leurs conversations étant terminées, tu souriais satisfait. Tu sais quoi faire maintenant.

Tu t’éclipsais alors. Passant tout de même à côté du plus petit de la bande. Tu ne pus t’empêcher de laisser échapper ceci :

Qu’ils sont mignons ensemble ces deux-là. Un vrai petit couple. Dommage je n’ai pas de photos, ça ravirait les fans de Yaoi.

Provocation. Mais malheureusement pour lui, le nabot ne pourra pas te pourchasser. Tu étais déjà parti, pour t’assoir un peu plus loin cette fois. Les ordres sont les ordres. Et pour la somme que tu vas gagner, tu ne vas certainement pas faire la fine bouche. Mais tout cela te débecte. À un point inimaginable.
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 143
MESSAGES : 1047
FEAT : rivaille - snk
DATE D'INSCRIPTION : 20/10/2013

FICHE PERSO
XP:
28/174  (28/174)
PV:
20/17  (20/17)
avatar


Lun 23 Déc - 23:12

Les lèvres furent à nouveau scellées, unies. Sébastien eut une frisson, un tremblement, puis il s'est figé, les bras croisés, les yeux grands ouverts, et puis c'était tout. Il n'était pas énervé, au contraire il se sentait plus détendu. Plus apaisé. Il avait même fini par apprécier, dans un sens. Il en voulait juste un peu plus, juste un peu, et puis non, ça s'est fini.
Sébastien soufflait, regardant l'adolescent droit dans les yeux qui ne semblait plus avoir honte de rien.

« Je dois encore te planter le couteau dans la main ? »

Il lâche un rictus léger, et puis, sur la pointe des pieds, il va le lui rendre ce qu'il lui a offert quelques secondes auparavant. Mais il s'écarte, honteux dans un sens. Il ne comprenait plus sa raison si elle existait encore.

« Non, le combat est ce soir. Je m'occuperai de ton cas en rentrant. »

Soufflait-il avec un léger sourire contre les lippes de l'asiatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Lun 23 Déc - 23:59

Tout en retard la miss.
L'aléatoire n'avait jamais trouvé sa place dans la complexion de Charlie. Il n'y avait ni hasard aucun hasard, aucun aléa censé avoir le pouvoir suffisant pour altérer cette sauvage d'un lion en cage ; pas une goutte de concours ni de circonstances pour entraîner une réaction. Tout au plus, cela rendait l'expérience quelque peu dangereuse, tout au plus, sans intérêt s'il en était. N'importe quoi explose, ici, rien ne restait constant bien longtemps, encore moins durant les combats. Elle en était arrivée à aimer cette tension-là, un peu dangereuse quoi que pas assez risquée encore, d'une distraction la plus délicieuse. Pourtant, James brise leur petit jeu à peine entamé, là, si proche d'elle, et elle ne peut que l'admettre, il a bien l'art et la manière pour le faire.

Charlie n'avait jamais compris l'engouement de tous les puceaux pour quelqu'un comme Winchester. Ce cliché vivant, bien trop absolu pour être convaincant ou pour ne pas élever le moindre soupçon, avec ses parfaites dents trop blanches, ses cheveux trop bruns, sa carrure trop irréprochable. Personne ne pouvait avoir ingénument toutes ces bonnes manières, toute cette complexion et perfection dans l'attitude sans qu'il ne soit en quelque cas souillé par une chose sans nom, ou sans que ses yeux bleus ne mentent une seule seconde. Charlie le savait très bien, tout ça. Elle en savait les failles et les faiblesses, sans s'être intéressée à ce que pourrait être celles de James. Mais c'était une autre histoire. Et là, ca éclatait de toute part, James et ses petits plans miséreux.

► Winchester, vous m'avez faite venir pour un étalage d'hommes en manques ?

La tête vacille dans un imperceptible mouvement. Les paupières s'écrasent, lasses, bridées par ce qui doit être une consternation profonde, un immense épuisement mental. Charlie se retourna finalement vers la seule présence féminine. 

► Mlle Masahari, qu'ai-je manqué ?
oh, la curiosité. Et cette immense envie de maudire le peu de professionnalisme de James.
Peut-être la représentation allait-elle battre son plein.
Revenir en haut Aller en bas
informations
Invité
Invité

Mar 24 Déc - 9:28

Il était arrivé pendant que les deux chefs se mesuraient l'un à l'autre avec des mots et des menaces, profitant de son entrée ainsi devenue discrète pour avancer vers une place à peu près dégagée d'où il pouvait suivre les conversations des uns et des autres. Vêtu d'un costume noir impeccable dont la sobriété ne faisait que renforcer son physique particulier, le PDG de Motors District écouta et observa la fin des échanges houleux en affichant un très léger rictus de satisfaction. Il y avait de l'eau dans le gaz entre son concurrent et l'un des hommes avec qui il avait fait affaire. Qu'à cela ne tienne, Sébastien De Nivral n'était pas un imbécile et Hideaki Mikaze ne donnait pas cher de la sécurité de James Winchester avec un tel comportement. On ne trahit pas sa parole, sans quoi on est assuré de vite finir avec une balle entre les deux yeux, ou pire encore, mais ce n'était pas lui qui dirait quoi que ce soit. Il se rappelait encore son état lors de la dernière session de combat alors qu'il était sous médicaments aux effets... dévastateurs sur son comportement, chose avec laquelle il avait prit l'habitude de composer, mais que tous ignorait. Cette fois il était en parfaite possession de ses moyens et l'air cruellement intéressé qu'il affichait à l'égard du combat qui se préparait en contrebas ne faisait que lui donner un air plus inquiétant encore. Hideaki croisa les bras, assit dans un fauteuil confortable, puis patienta, ses yeux d'un noir profond suivant tout un chacun dans ses déplacements. Cela promettait d'être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand la violence cause le silence
MESSAGES : 452
JUKEBOX : The Cranberries - Zombie
FEAT : Fairy Tail - Natsu Dragneel
CRÉDIT : Moi
DATE D'INSCRIPTION : 16/11/2013

FICHE PERSO
XP:
154/168  (154/168)
PV:
15/15  (15/15)
avatar


Mar 24 Déc - 11:57

Je venais d'arrivée et j'étais à l'heure, les gradins étaient assez remplis. J'avais hâte de voir les combats et d'y participer ! Même si je passe en dernier, pour moi c'est que du bon, car je dois avouer que j'ai un peu la pression. Déjà, il y a beaucoup de monde, mais j'étais heureux de passer en dernier. Je regardais autour de moi, au loin je vis que notre chef était là avec une autre personne que je ne connaissais pas, surement un autre Atlantide. Je fais pas attention aux membres, enfin si, mais je les oublie assez facilement. Je suis Atlantide, je travaille, je donne l'argent et basta ! Je ne suis pas là pour me faire des copains, je suis juste là pour garder mon trafic et donner mon surplus de fric. En regardant l’arène, je la trouve comment dire ... Original ! Oui très original. De là où j’étais, je voyais un peu tous ce qui ce passé en arène et en salle, tout en restant dans mon coin, je suis un solitaire dans l’âme après tout. Et puis on n'est jamais trop prudent. J'avais hâte que le spectacle commence, mais j'étais patient et je reste planté là à observé les gradins en attendant que le début du premier combat.

_______


HIKARU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Invité
Invité

Mar 24 Déc - 16:17

C'était aujourd'hui ! Enfin ! Il avait hâte !
Depuis deux semaines qu'il avait choppé un flyer à propos de la session de combat. C'était au bureau, posé sur la table d'un collègue. Si son employeur avait officiellement quoi que ce soit à voir avec ce genre d'événement ? Non. Officieusement ? Même pas vraiment. Mais y aller ne pouvait pas lui faire de mal, histoire de voir ces gens se battre. Et puis ça allait être amusant. Des cris, des larmes, du sang, de la sueur, de l'argent.
Bien vite habillé, il se hâta vers la tour 109, lieu des combats.
Pop-corn à la main, il s'assit au plus près de la rambarde, prêt à lancer des cacahuètes sur le premier combattant qui lèverait les yeux. Oh seigneur quelle bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
informations
Invité
Invité

Mar 24 Déc - 16:25

Un peu de calme, il n'était décidément pas trop tôt. James nota immédiatement que la discrétion ça ne connaissait décidément pas les gens des bas étages et particulièrement Atlantide. Passons, ce n'était pas si grave que ça. Qui savait le nombre de personne qui voulait sa tête et qui venait allonger cette liste en cet instant. Peut-importe, il avait d'autres chat à fouetter que s'occuper de ce genre de personne.
En plus de sa secrétaire qui demeurait encore à ses côté, son assistante les rejoignit. Une femme assez digne de ce nom, contrairement à Seri.

Elle lança une remarque le faisant légèrement rire. C'était donc ça que ça donnait lorsqu'il ne contrôlait plus la situation ? Eh bien, c'était du joli.

« Voyons Mlle Koenig, cessons ce genre de plaisanterie. Je vous rassure, ce n'est pas pour ça que je vous ai fait venir, je souhaitai étendre notre marché sur un certain public qui se fait de plus en plus grand en ces temps de crises. Observez par vous-même toute cette population, je voulais constater les choses par moi-même, mais vous savez bien combien votre avis m'est important. Alors, qu'en pensez vous ? »

Jamais une chose ne venait sans une autre. James était ce genre de personne à avoir toujours une idée derrière la tête. Bien que les choses lui échappe parfois, il trouveras toujours une manière d'y répondre. Maintenant, il faisait d'une pierre deux coups. Il était là pour non seulement les paris, mais aussi pour chercher un moyen d'étendre l'influence de l'entreprise dans le monde du prêt à porté et pour cela, il se devait avant tout d'observer.
Revenir en haut Aller en bas
informations
POINTS : 37
CITATION : Quand la violence cause le silence
MESSAGES : 452
JUKEBOX : The Cranberries - Zombie
FEAT : Fairy Tail - Natsu Dragneel
CRÉDIT : Moi
DATE D'INSCRIPTION : 16/11/2013

FICHE PERSO
XP:
154/168  (154/168)
PV:
15/15  (15/15)
avatar


Mer 25 Déc - 15:14

Un Atlantide avait abandonné, cela réduisait considérablement mon amusant, je ne voyais même pas pourquoi, je regardais les combats, mais bon ! Un participant avait quitté le navire en plein mouvement. C'est bien dommage je trouve. Bref, j'aurais peut-être des surprises en continuant d'observer ce combat, entre nos deux adversaires principaux. Mais j'y trouvais moins d’amusements, car oui, qui encourageaient ... Pour ma part, je n'encouragerai ni l'un ni l'autre. Je pris une bière dans mon sac et je l’ouvris, tous en regardant ce combat qui pour moi n'avait plus autant d’intérêt vu que l'Atlantide à quitter le navire. J’espère qu'on va se rattraper pour les prochains combats, j'aimerai pas être comparaît à des poules mouillées. Car pour ma part je n'étais pas de ce bord. Bon j’espère qu'on remontra la pente pour les prochains combats. Je pris une gorgée de bière et je continuais de fixer ce combat, tous en attendant avec impatience le suivant.

_______


HIKARU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
informations
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

SESSION 3 Δ SPECTATEURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gamble&Decadence :: PARTY HARD :: Archives :: les combats-